Steve Jobs : le film bien parti pour les Oscars

Mickaël Bazoge |

Si certains ont pu douter de la pertinence de laisser un acteur ne ressemblant pas vraiment à Steve Jobs interpréter le fondateur d’Apple, les premières critiques sur le film de Danny Boyle vont se charger de leur rappeler à quel point Michael Fassbender est bon. Variety, qui comme d’autres organes de presse US a pu visionner un premier montage presque final du film durant le festival de Telluride au Colorado, lance ainsi que l’acteur, qui « possède » l’écran durant les 125 minutes que dure l’œuvre, se positionne dans la course à l’Oscar.

Concernant le film en lui-même, la bible de l’entertainment hollywoodien explique qu’il explose les conventions traditionnelles en terme de découpage et de scénario. Le film est présenté comme une « fantaisie hautement créative en trois actes dans laquelle chaque scène se joue comme une reprise de volée d’insultes et d’idées en temps réel ».

Hollywood Reporter loue lui, comme à peu près toutes les autres critiques, le travail de réalisation de Danny Boyle, dont la « direction électrique complète l’étude en trois actes très théâtrale d’Aaron Sorkin ». Le journal aimerait d’ailleurs en voir une version sur scène. Le réalisateur a d’ailleurs pu expérimenter des choses intéressantes — chaque séquence du film, en trois parties donc, a été filmée dans un format différent : 16 mm pour 1984, 35 mm pour 1988, et en numérique pour 1998. Un détail que les puristes apprécieront.

Variety ne tarit pas non plus d’éloges sur le travail du scénariste Aaron Sorkin, qui a imaginé une structure comparée à celle de 2001 : L’Odyssée de l’Espace, rien de moins. Dans Deadline, Boyle explique que le script de 200 pages est « densément rempli du genre de dialogues pour lesquels Sorkin semble être le seul spécialiste en ce moment. C’est réellement passionnant à écouter, un film d’action conduit exclusivement par des mots, à coup sûr une chose rare dans un cinéma actuellement porté par l’aspect visuel ».

Le site a pu obtenir l’avis de Steve Wozniak, incarné à l’écran par Seth Rogen. Le cofondateur d’Apple précise avoir vu un premier montage du film : « J’ai senti que j’étais en train de regarder Steve Jobs et les autres, pas des acteurs en train les imiter. Bravo à Danny Boyle et Aaron Sorkin pour avoir été si justes ». Contrairement au premier biopic avec l’ex de Demi Moore, ce film est, pour lui, « authentique ».

Le film sortira dans les salles américaines le 9 octobre, et le 6 janvier 2016 en France.

avatar minijul | 

Avec Sorkin et Boyle aux commandes et ce casting, on savait bien que le seul point faible de ce film pouvait être le sujet même du film... Mais apparement ils ont su trouver l'angle d'attaque pour en faire un objet cinématographique intéressant, et tant mieux si c'est le cas !

avatar bitonio | 

16 mm, 35 mm puis... Numérique magique où on plus besoin d'objectif.

avatar Le Gognol | 

@bitonio :
16 et 35 mm ne sont pas des focales d'objectifs mais des formats de pellicules.

avatar NestorK | 

@bitonio :

Ton message fait mal aux yeux.

16 et 35, ce sont des formats de pellicule. Et le numérique a plus que jamais besoin d'optiques et même de meilleures !

avatar misterbrown | 

Ca reflète vraiment dans quel creux artistique se trouve Hollywood, pour sortir autant de Biopics aussi futiles que sans risque ces dernières années.

avatar fosterj | 

Cool 4 mois entre la sortie US et Française .. Pfff

avatar Alex Giannelli | 

@fosterj :
Tant pis pour eux: beaucoup vont pirater. Ils n'avaient qu'à mieux réfléchir :-)

avatar spiral | 

Et sinon pour ceux qui lisent pas les journaux people, c'est pas mieux de mettre le nom du précédent acteur plutôt que le fait que c'est l'ex de... ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Ça dépend : si l'acteur est particulièrement mauvais, on dit l'ex de… C'est une convention journalistico-cinématographique.
avatar Ulysse191 | 

Ha ha ha.

1/ Merci de sortir de votre chapeau cette règle qui n'est que la vôtre.

2/ Ashton Kutcher est loin d'être un mauvais acteur : il est à l'aise aussi bien dans les comédies que dans les drames. Ce n'est pas parce que vous ne l'aimez pas que ça en fait un mauvais acteur.
Certes, il a tourné dans plein de comédies très légères au début de sa carrière mais il avait l'innocence et le physique pour et surtout, il l'a fait volontairement. Depuis, il a ouvert sa palette de jeu et a prouvé sa valeur, ne vous en déplaise.

Citer Michael Fassbender et l'omettre lui montre bien votre point de vue.

Bref, sinon, c'est vrai que ce dernier biopic promet beaucoup, vu le scénariste, déjà responsable de la géniale A la Maison Blanche.

On verra bien.

avatar Mickaël Bazoge | 
1/ Oui 2/ Non
avatar Ulysse191 | 

Belle tentative d'argumentation mais bien vaine.

Détaillez svp.

avatar Sostène Cambrut | 

@Ulysse191

Ashton Kutcher est un bon acteur de sitcom mais pas plus. Il s'est principalement fait connaître grâce à sa liaison avec Demi Moore au moment du 70's show, mais il est très très loin du charisme et du talent de Fassbender.

D'ailleurs la communication autour de sa version de Jobs montre bien qu'il ne sait pas trop ce qu'il fait. Il n'y a rien de plus dramatique pour l'acteur qui incarne un personnage historique que de chercher à le singer. Kutcher lui a carrément pris la pause.

Alors bon, c'est pas méchant mais comparer Kutcher à Fassbender c'est un peu comme comparer le champignon de Paris à la truffe blanche du Périgord. On peut se régaler avec des champignons de Paris, on peut détester la truffe, mais on ne peut lier la supériorité gustative et la subtilité du bouquet aromatique de la seconde sur la première.

PS: Désolé pour la métaphore forestière mais c'est l'heure...

avatar Ulysse191 | 

Je ne comparaissais pas Fassbender et Kutcher, mais la faiblesse et la mauvaise foi journalistiques de l'auteur de l'article : si vous avez compris ça, il vous faut retourner à l'école pour lire. Mais bon, à la lecture de plusieurs de vos posts ici, je constate que la compréhension vous fait souvent défaut. Parce qu'Ashton était connu bien avant sa liaison, ne vous en déplaise.

La famille Jobs elle-même a apprécié sa prestation.

Au fait, parce qu'un produit est une sitcom, il est nul ? Belle niaiserie qui me rappelle les détracteurs des séries au début des années 2000, qui limite crachaient sur les amateurs de séries, et qui depuis, tentent de s'amender en regardant GoT : en somme faut grandir et avouer que la TV peut être qualitative.

La série Fargo est meilleure que le film, The Wire est meilleure que la quasi-totalité des films policiers récents...et j'en ai d'autres en stock.

Je préfère mille fois Friends ou That 70's show à Inglorious Basterds ou au petits mouchoirs, et je ne suis pas le seul.

Pour l'honnêteté de l'auteur de cet article, on repassera : soit on cite les 2 acteurs, soit aucun.

Vous imaginez, un tel torchon, en politique ?

avatar Dwigt | 

Ashton Kutcher a joué dans deux sitcoms multicaméra (enregistrées en public), dont l'une, Mon oncle Charlie, qui est l'une des séries les plus racoleuses et vulgaires des années récentes, pour remplacer Charlie Sheen et permettre à une série qui était déjà en coma cérébral de durer quelques saisons de plus. Les sitcoms multicaméra sont de plus un genre qui bat en retraite face au style faux documentaire ou à des tentatives plus ambitieuses esthétiquement. Regardez par exemple le gouffre entre une série comique tournée de façon moderne (Louie, 30 Rock, Parks and Recreation, Community, voire Modern Family) et une sitcom "à l'ancienne" (The Big Bang Theory, 2 Broken Girls, Mom, etc.) dont Chuck Lorre et CBS sont les plus fiers représentants.
En dehors de ça, Kutcher est un type qui a débuté comme mannequin, qui a un registre limité (pourquoi croyez-vous qu'il se cantonne à la comédie en dehors de L'Effet papillon ou de Jobs ?) et qui a effectivement plus fait parler de lui pour ses liaisons sentimentales que pour l'émotion que son jeu dégage.

Quant à Fargo qui serait meilleur que le film... Dans le cas présent, j'ai des doutes sérieux. La série était un pastiche des films (il y a eu des "emprunts" à A Serious Man, No Country et d'autres) des frères Coen plutôt plaisant, très bien interprété et réalisé, mais bourré de ficelles. Le coup de l'arrestation du méchant dont personne ne prend de photo d'identité judiciaire à son arrivée au commissariat, ce qui aurait permis aux témoins de son passage dans le bled de l'identifier, c'est le genre de facilités que les frères Coen refuseraient dans leurs films, sans parler de la désinvolture de la série à tuer des gens pour le fun.

avatar Ulysse191 | 

Les Frères Coen ont eu tout loisir d'intervenir dans la série, ils en sont les chefs et producteurs.

Vénérer Parks and Recreation et descendre TBBT, il fallait le faire : palme d'or de la mauvaise foi.

avatar Dwigt | 

Les frères Coen n'ont pas participé directement à la série. Ils ont accordé les droits d'adaptation à un producteur et scénariste du nom de Noah Hawley, qui a écrit tous les épisodes. Ils ont droit à un crédit en tant que producteurs, mais si vous connaissiez aussi bien le système hollywoodien que vous brandissez des certitudes, vous sauriez que c'est un truc accordé automatiquement pour leur permettre de toucher des droits résiduels sur les recettes qu'elle apporte. Ils ont un droit de regard sur les scénarios, qu'ils sont libres d'exercer.

Et Parks & Recreation a été concrètement une des séries comiques les mieux notées par la critique de ces dernières années, surtout les saisons 3, 4 et 7. Mieux notée que TBBT, surtout les saisons récentes.

avatar Sostène Cambrut | 

@Mickael

Bien souvent, même les bonnes actrices étaient réduites à "femme de" ou "ex de". Alors merci de mettre un peu d'équilibre dans tout ça. Continuez.

Et faut dire que l'ex de Demi Moore est terriblement mauvais.

avatar Mickaël Bazoge | 
Merci !
avatar Ulysse191 | 

Parce que vous seriez meilleure actrice, peut-être ?

Essayez de jouer comme lui dans That 70's show, et on en reparle.

avatar Ben_75 | 

@MickaëlBazoge :
"Particulièrement mauvais": quel objectivité, bravo (comme souvent... Oui oui c'est de l'humour, on te crois ;))

avatar Ulysse191 | 

Ashton Kutcher mais vu que le journaliste ne semble pas l'aimer...

avatar Ben_75 | 

@Ulysse191 :
Tellement...

avatar SugarWater | 

@spiral :
+1 ca fait très Pure People mais article très intéressant néanmoins...

avatar Alex Giannelli | 

Au moins, les défenseurs du "il ressemble pas à Steve Jobs, ça va être nul" remballeront leur arrogance au profit d'un peu d'humilité...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR