Presse : Apple finalement ouverte aux sujets qui fâchent

Mickaël Bazoge |

Si Apple se sert de son poids économique sur la presse afin d’obtenir les meilleures conditions de publication possibles — une pratique qui n’étonnera personne dans le milieu —, le Canard Enchaîné en avait ajouté dans l’opprobre la semaine dernière, en dévoilant quelques-unes des modalités imposées pour passer une ou plusieurs pages de pub (lire : Presse : Apple fait pression sur les rédactions avec ses publicités).

Dans le cahier des charges d’Apple, le constructeur chercherait ainsi à orienter les couvertures des magazines : pas question, écrivait le Canard, de mettre à la une des dossiers un peu trop chauds sur la guerre, le terrorisme, la drogue, … « Tout ce qui est traumatisant, trop dramatique en première page doit être évité pour ne pas perturber le produit Apple exposé en quatrième de couverture », précisait la source du palmipède.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Cependant, force est de constater que ces derniers temps, les couvertures des magazines ne font rien pour accommoder les exigences d’Apple. « Une » sur les mafias qui « détruisent la planète » pour L’Express, les « bêtises qu’on vous raconte » sur la santé pour Le Point ou la « malédiction de l’argent » chez Sarkozy (L'Express encore). On ne peut pas dire que les bonnes nouvelles transpirent des couvertures de la presse française actuellement. Et pourtant, Apple s’affiche en quatrième avec la campagne « Photographié avec l’iPhone 6 ». À moins que le constructeur ait revu sa définition des « mauvais » sujets…

Tags
avatar malcolmZ07 | 

On essaye de se faire de la pub sur le dos d'Apple comme on peut ...

avatar KrummenHacker | 

Ben non, dans le cas présent, c'est plutôt Apple qui se fait de la pub sur le dos des magazines.

avatar becausebreast | 

@KrummenHacker :
Aha! C'est fin!...

avatar iPop | 

@KrummenHacker :
pas mal

avatar fousfous | 

Bah le canard enchaîné quand même...
Ils adorent inventer pleins de trucs, c'est pratique avec les sources anonymes.
Et y a des gens qui croient leur connerie, c'est tellement facile de manipuler juste pour vendre...

avatar PiRMeZuR | 

@fousfous :
Plutôt que de diffamer, intente-leur un procès. Méfie-toi, ils n'en perdent pas beaucoup.

avatar fousfous | 

@PiRMeZuR :
Bah là ce serait plutôt à Apple de faire ça...

avatar boubloux | 

@fousfous :
C'est un journal satirique c'est un peu leur but

avatar iPekka | 

@fousfous :
Ah ?! Et ils ont inventé quoi ? Toi qui est si bien informé. Je t'écoute.
C'est un peu plus difficile de démontrer ce qu'on dit, plutôt que de simplement balancer des vérités en l'air !
Je crois que tu as un gros problème avec la presse. Non content d'imaginer, une fois de plus, MacG nous manipuler pour "faire du clic"...

avatar fousfous | 

@boubloux :
Le but c'est de raconter n'importe quoi?

En quoi ils ont mentis? Bah sur ce sujet évidement... Y en a qui lisent même plus le titre, ils vont directement aux commentaires pour raconter n'importe quoi...

avatar Florian Innocente | 

@fousfous :
Foufous en comptemplateur du Canard Enchaîné… qu'il a lu combien de fois ?

avatar Switcher | 

@ Florian Innocente

Comptemplateur :
Littéraire. Qui contemple un objet, qui s'absorbe dans l'admiration de quelqu'un, de quelque chose, dans ses méditations.

Contempteur :
Littéraire. Personne qui dénigre quelqu'un ou quelque chose : exemple "Les contempteurs des valeurs morales."

(Source Larousse)

Vu le message de fousfous, ce serait plus un contempteur - ou alors j'ai raté le 2nd degré quelque part. ;)

avatar fousfous | 

@Switcher :
Je vois pas trop où je dénigre une valeur morale...
Mais suffit juste de voir la section mea culpa sur le canard pour voir qu'ils se trompent souvent quand même...

avatar Switcher | 

Je répondais au post de Florian, là - et à sa coquille en particulier. ;)

L'exemple donné par Larousse pour contempteur ("les valeurs morales") n'est pas approprié à ton propre post - désolé, je n'ai pas édité ma source.

Tu contemptes plus que tu ne contemples quand même... ^^

avatar Phoenixxu | 

@fousfous :
En fait maintenant quand je lis des commentaires, je te recherche en priorité :-D

avatar cherbourg | 

Vu notre époque un peu perturbée (terrorisme, corruption, fermetures d'usines, chômage exponentiel etc.), ça va devenir difficile pour Apple de placer ses pubs.
Le Journal de Mickey, peut-être ?

avatar tyga tiger | 

@cherbourg :

Hahahaha les lecteurs cibles n'achètent pas des ordinateurs à 3000€ ou à la limite iPod ou iPad :)

avatar MarcMame | 

@tyga tiger :
Mon dieu que tu es consternant de 1er degré.

avatar tyga tiger | 

@MarcMame :

Mon Dieu que tu es consternant de sérieux ( touche pas à ma pomme )

Au cas où tu n'as pas suivi c'était juste pour continuer la boutade lancée avant moi

avatar le ratiocineur masqué | 

en 2015 y'a encore des gens qui lisent la presse en papier ?!!!

avatar Doomsday | 

@PiRMeZuR @boubloux @iPekka
Don't feed the troll...

avatar JLG01 | 

Le canard était en mal de sensation.
Il s'est pris le bec dans son imagination.

avatar Florian Innocente | 

@JLG01 :
Je ne dirai pas qu'ils ont imaginé des trucs mais c'est clairement un sujet "d'été". Apple News et Apple et la presse c'est pas franchement un sujet chaud dans l'actualité en ce moment.

Après je me méfie aussi de toute la chaîne entre Apple et le support de presse. Apple n'est pas une oie blanche mais je verrai bien certains intermédiaires dans les régies ou même des sous chefs chez Apple faire un peu de zèle débile.

avatar yoli | 

Un titre d'article bien accrocheur pour finalement pas grand chose en contenu. Les faits que vous exposez ne sont absolument pas une preuve que "Apple est finalement ouverte aux sujets qui fachent".

avatar Sostène Cambrut | 

@yoli

Les faits que vous exposez ne sont absolument pas une preuve que "Apple est finalement ouverte aux sujets qui fâchent".

C'est vrai.

Mais disons qu'au moins, ces unes que la machiavélique Apple a accepté permettent quand même de définir un peu mieux "les sujets qui fâchent".

En d'autres termes, la fameuse clause dénoncée par le toujours vaillant Canard Enchainé n'est finalement rien d'autre qu'une porte de sortie "au cas où". C'est un simple garde fou comme il y en a par centaines dans n'importe quel contrat.

Et je suis prêt à parier que cette clause existe dans tous les contrats de publicité.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR