Deux anciens brevets originaux d'Apple reviennent dans l'actualité

Florian Innocente |

Un clavier virtuel pour son Mac et une paire de lunettes de réalité virtuelle pour son iPhone. Deux brevets accordés à Apple et repérés par AppleInsider suggèrent des produits originaux mais… pas nouveaux.

Ces deux brevets ont été amplement couverts ces dernières heures par différents sites, pourtant ils avaient été déjà accordés et rendus publics il y a quelques années. Ils reviennent dans le fil de l'actualité par la grâce d'une extension de leur durée de validité, proportionnelle au délai qui a été nécessaire pour les étudier. L'un, même après plusieurs années, reste de l'ordre du fantasme et l'autre s'est matérialisé sous une forme approchante chez d'autres fabricants.

Le premier, celui des lunettes, évoque les systèmes que l'on a vu ces derniers temps (lire Test de trois casques VR : une technologie très virtuelle sur iOS). Il ne s'agit ni plus ni moins que d'un berceau dans lequel on place son iPhone qui servira d'écran pour projeter des images qui recréent une réalité virtuelle. Une télécommande, avec ou sans fil, est présente pour remplacer les interactions tactiles avec l'écran. Il est prévu au besoin un emplacement pour une batterie, une partie ajourée pour la ventilation ou encore un emplacement en façade pour une caméra ou du moins un orifice pour utiliser celle du téléphone.

On pourrait voir dans ce dispositif un copier/coller d'autres lunettes similaires mais, comme dit précédemment, le brevet n'est pas tout jeune. Il avait été déposé en septembre 2008 et accordé en 2010. Son auteur, Quin Hoellwarth, avait aussi imaginé la même année des écouteurs Apple comme on en a aujourd'hui. Si ce n'est qu'ils étaient capables de récolter des données physiologiques (fréquence cardiaque, température du corps, transpiration, etc). Dans un cas comme dans l'autre, rien de tout cela ne s'est matérialisé.

L'autre brevet [PDF] a une date de dépôt qui remonte à septembre 2011 et une première sortie publique fin 2012. Ses quatre inventeurs étaient alors chez PrimeSense, une société israélienne achetée par Apple en novembre 2013 (aucune de ces quatre personnes n'est restée chez la Pomme). PrimeSense ayant contribué activement à la création du Kinect de Microsoft, il s'agit d'un système qui affiche un clavier virtuel à l'écran de l'ordinateur et son utilisateur peut pianoter dessus les bras dans le vide.

Ces mouvements sont détectés par des caméras qui observent le périmètre devant elles puis analysées et retraduites à l'écran. Physiquement, on imagine assez bien à quel point ce doit être fatiguant pour l'utilisateur tel que c'est illustré par ce brevet. On n'a encore rien vu chez Apple qui a pu être inspiré par ce brevet. D'ailleurs, d'une manière générale, ce qu'Apple compte faire du portefeuille de technologies de PrimeSense reste toujours un mystère depuis cet achat de 2013.


avatar BenLem_ | 

"ils avaient été déjà accordés et rendus publics", non ?

avatar joneskind | 

@BenLem_

Ça me semble bizarre. On peut dire "une pomme rendue verte" (adjectif) ou "une pomme rendue poire" (nom)

Sauf qu'on peut pas transformer un brevet en public (c'est à dire en groupe de personnes). Ça n'a pas de sens.

Un brevet est publique ou privé. Donc un brevet privé peut-être rendu publique, et non public

Donc d'après moi - mais je ne suis pas à l'abri d'une exception erreur - on écrirait plutôt "ils avaient été déjà accordés et rendus publiques"

[Edit]

Le masculin pluriel de public (adjectif) c'est publics, et donc, je la remets dans le pantalon. c'est donc bien "ils avaient été déjà accordés et rendus publics"

source
http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=1727

avatar enzo0511 | 

Apple ne cherche pas à lancer des produits peu grand public et donc rentables donc on peut déjà oublier l'idée des lunettes...

avatar béber1 | 

disons, pour l'instant et sous cette forme là

avatar calotype | 

"D'ailleurs, d'une manière générale, ce qu'Apple compte faire du portefeuille de technologies de PrimeSense reste toujours un mystère depuis cet achat de 2013."

Est il possible qu'apple l'ait acheté pour empêcher que cela ne se développe sur des produits concurrents ?
- Dans l'idée qu'elle trouve cela nul et non ergonomique et donc qu'elle ne supporterait pas devoir le proposer sur ses produits par le jeu de concurrence. (même si apple sait très bien imposer ses choix sans allez voir ailleurs )
-Ou encore pour se le réserver à d'autres fins ....

avatar le ratiocineur masqué | 

"...ils reviennent dans le fil de l'actualité par la grâce d'une extension de leur durée de validité, proportionnelle au délai qui a été nécessaire pour les étudier."

Donc en gros ça veut dire que les gens qui travaillent au département des brevets n'ont pas réussi en ... voyons voir... déposé en 2008 on est en 2015... donc n'ont pas réussi en 7 ans à "comprendre" (à moins que vous ayez une autre définition du mot "étudier") ces 2 dessins qu'un enfant qui sait pas lire va tout de suite te dire ce que ça fait et comment ça marche ?!!

Parce que bon, l'article que vous faites ici est plus que très clair, il explique chaque dessin et chacune des fonctions envisagée... et que je sache il ne vous a pas pris 7 ans à rédiger ;-)

CONNEXION UTILISATEUR