Pegatron : la BBC dénonce les conditions de travail chez un sous-traitant d’Apple

Anthony Nelzin-Santos |

« Apple n’est pas parvenu à protéger les ouvriers chinois », dénonce la BBC. Au cours d’une enquête en caméra cachée réalisée sur les chaînes de montage de l’iPhone 6 pour l’émission d’actualités Panorama, la chaîne a pu observer de « graves manquements » au code de conduite mis au point par la firme de Cupertino.

Certains employés seraient mineurs, d’autres auraient été privés de leurs papiers, et tous travailleraient bien plus longtemps que prévu. « À chaque fois que je retournais aux dortoirs », explique un journaliste embauché sous couverture, « je ne voulais plus en bouger. Même si j’avais faim, je ne me levais pas pour aller manger. Je voulais juste m’allonger et me reposer. J’étais incapable de dormir à cause du stress. »

Si la méthodologie de l’émission peut poser problème, il n’en demeure pas moins que des faits similaires ont déjà été constatés par des ONG comme le China Labor Group. Apple avait nié à l’époque, et nie encore aujourd’hui : selon ses observations, son code de conduite serait bien respecté, les salariés de Pegatron travailleraient 55 heures par semaine en moyenne, et les heures supplémentaires seraient totalement volontaires.

Ce n’est pas ce qu’ont observé les envoyés spéciaux de la BBC, auxquels les heures supplémentaires ont été imposées, et qui ont pu voir des ouvriers tomber de fatigue sur les chaînes. « Nous travaillons avec les sous-traitants pour résoudre les problèmes […], mais notre travail n’est jamais terminé », admet tout de même Apple, qui assure qu’elle mènera l’enquête. À sa décharge, il faut rappeler que la firme de Cupertino a fait évoluer favorablement les conditions de travail en Chine et à Taiwan suite à la polémique autour d’un autre de ses sous-traitants, Foxconn.

La BBC a consacré une partie de son émission au problème des « matières premières de la honte », là encore en mettant l’accent sur la responsabilité d’Apple. Cette fois, l’angle est beaucoup plus contestable : le problème des filières d’approvisionnement se pose indifféremment à tous les acteurs du domaine, et Apple est à la pointe du mouvement conflict-free.

« [Nous] pourrions simplement refuser tout étain provenant de mines indonésiennes », réagit un porte-parole de la société, le reportage portant sur les mines de Bangka. « Cela nous simplifierait la vie et nous protégerait de la critique. Mais ce sera paresseux et lâche, car nous ne ferions alors rien pour améliorer la situation. Nous avons choisi de rester impliqués et d’essayer de changer les choses sur le terrain. »

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

Je suis toujours dubitatif de ce genre de reportage. La réalité n'est jamais tout blanc ou tout noir. Si le journaliste avait eu une expérience "normale", il n'y aurait pas eu de reportage. Il faut se garder de généraliser une expérience unique. Maintenant, très probablement qu'Apple n'en fait pas encore assez non plus.

Bref, prendre du recul et ne pas sauter à pieds joints dans la polémique soulevée.

avatar Fumée | 

Commence deja à prendre du recul sur toi même le fanboy.

avatar phantoom | 

@Darth Philou

"Bref, prendre du recul et ne pas sauter à pieds joints dans la polémique soulevée."

Les fait sont connus, il faut arreter de se voiler la face. Les conditions de travail dans ce type d'usine sont déplorables, c'est un fait.

La seule nuance qu'aurai pu apporter le reportage, c'est qu'Apple n'est pas le seul client de ces usines.

Néanmoins, c'est pas parce qu'ils ne sont pas les seuls que cela les dédouane de leurs responsabilités.

La chine c'est rien de moins que l'esclavage moderne. Tous le monde ferme les yeux parce que cela nous arrange.

Quand ça nous arrange on ferme les yeux sur tout.

Autre exemple, le mec qui te vend des parfums dont tu ne connais pas la provenance, à un prix défiant toute concurrence. Le fameux tombé du camion. Toi t'es content, t'as fait une affaire. Par contre tu ne cherche pas a savoir la provenance des produits. Et pourtant, le livreur qui s'est fait braquer, lui est traumatisé... pour que toi tu ais ton parfums pas cher... Tout le monde le sais, et tout le monde fait semblant de ne pas savoir....

Là c'est pareil. Tout le monde le sait, et tout le monde ferme les yeux. Je me demande ce qu'ils pensent de nous ces esclaves modernes.

avatar Giloup92 | 

Rappelons qu'au début de la révolution industrielle en Angleterre il n'y avait malheureusement pas de journalistes chinois pour dénoncer l'exploitation des ouvriers anglais (en particulier le travail des enfants)...
Les dits chinois avaient d'ailleurs fort à faire face à l'impérialisme britannique ( mais ceci est une autre histoire, que les chinois n'ont pas oubliée )

avatar MarcMame | 

@Giloup92 :
La force et le propre de l'homme c'est d'apprendre de ses erreurs. Pas de répéter inlassablement les mêmes conneries juste parce qu'ils ne sont pas encore passé par là.
Partant de là, laissons les chinois polluer tranquillement le temps qu'ils comprennent.
Laissons les musulmans (des pays islamiques) traiter les femmes comme des sous êtres humains.
Laissons Sarkozy et Hollande flinguer le peu de ressources qu'il reste à notre pays.
Etc....

avatar Jeckill13 | 

@MarcMame :
Apparement il n'apprend pas bien !

avatar Fumée | 

C'est censé être un argument en faveur de l'exploitation des chinois cette merde ?

avatar poikoi | 

Et il y avait même un horrible contremaître qui fouettait les employés dès qu'ils ralentissaient un peu.

avatar lmouillart | 

La fameuse martingale des géants richissimes de la hightech; croissance, bonheur et bénéfices : utilisons et sacrifions donc des esclaves au nom de cette infâme barbarie.

C'est certain que pour vendre leurs bidules derrière, ils ont intérêt à en montrer dans leur pub, des enfants heureux dans la famille modèle. La morale est sauve, tout va bien.

avatar Moonwalker | 

Je m'en contre-fiche.

Qu'ils crèvent.

Joyeux Noël.

avatar Claude Pelletier | 

Ne vous attendez pas à ce que je vous souhaite un joyeux Noël
car il s'agit de festivités destinées à des êtres humains.
Mais je ne vous souhaiterai pas non plus de crever…

avatar Moonwalker | 

A bon ? Première nouvelle. Noël = terrorisme chrétien de la consommation.

Donc je ne suis pas un être humain parce que je ne verse pas ma petite larme devant l'enfantillage social et la dernière billevesée journaliste ?

J'en ai marre des curetons dans ton genre qui veulent me foutre toute la misère du monde sur le dos, pour une raison ou une autre. Là, parce que j'ai un ordinateur personnel avec une pomme dessus.

Quant à crever, il faut s'y faire, toto : on y passera tous les deux un jour ou l'autre.

avatar bugman | 

@Moonwalker : Humain ou pas, crève (toi et ton Mac) en silence. On s'en contre fiche du reste de ta vie (ce que tu sauras comprendre). Dans l'attente, bonnes fêtes à toi aussi.

"ma petite larme devant l'enfantillage social et la dernière billevesée journaliste ?"
A moins qu'effectivement, tu ouvres mon esprit sur l'erreur de ce que nous refoulons ici. Y'a du boulot (me semble t'il).

avatar Moonwalker | 

Et voilà un autre cureton de service.

Qu'est-ce que tu fous encore ici ? Pauvre nouille. C'est là-bas qu'ils attendent tes lumières.

Alors Ok. Suite au courroux d'Apple et de quelques autres faux-culs dans ton genre, l'entreprise qui rachète l'étain illégal va arrêter de travailler avec l'intermédiaire de ces pauvres diables.

Et après ? Ça va donner à bouffer à cette famille d'extracteurs illégaux ? Je ne pense pas.

L'intermédiaire va en profiter pour payer encore moins cher l'étain puisque moins facilement négociable. Et le jour ou le marché sera "épuré", ils faudra qu'ils se trouvent un autre travail, encore plus dangereux.

Au final, vos émois de vierges capitalistes retomberont toujours sur les plus faibles. Mais vous pourrez dormir tranquille, jusqu'au prochain reportage.

avatar bugman | 

"Si la méthodologie de l’émission peut poser problème"
Ah bon ? Fermons les yeux, n'y rentrons surtout pas ?
Ça me fait penser à un Cash Investigation, tiens !

avatar Nesus | 

Ouai le problème dans tout cela c'est qu'Apple ne gère pas directement. Donc ce n'est pas à Apple de faire, mais à Apple de forcer son sous traitant à faire. Sous traitant qui veut s'en mettre encore plus dans les fouilles. Tout le problème est là.

avatar Fumée | 

Non tout le problème vient d'Apple qui veut se faire des marges de porcs, qui force ses fournisseurs à baisser les prix, et à la fin c'est l'ouvrier qui paye le plus. Le fournisseur ET Apple ont chacun leur part de responsabilité.

avatar chris6465 | 

le consommateur, en voulant tout posséder, tout acheter, avoir le confort moderne et en achetant à bas prix des produit qu'il sait fabriqué dans les pays émergent, est complice et acteur actif de ces pratique.
Le pouvoir (de choisir) est entre ses mains

avatar Sokö | 

C'est sûr qu'avec nos petites 35 h, on est frais et dispos le matin pour aller pointer au chômage.

avatar C1rc3@0rc | 

Ben justement, les enquêtes démontrent ce que les économistes a l'origine des 35h avaient prédis: c'est la mesure politique qui a le plus ralenti la croissance... du chômage en France! Tout en maintenant la productivité française au sommet en occident.
Faut comparer avec les autres pays en chiffres réels, et, non l'Allemagne n'est pas le champion de l'emploi ni de la productivité (multiplication de mini-job qui amoindrissent les chiffres et qui dégradent aussi l'économie), l'Angleterre voit un exode massif se profiler et les expat ne veulent plus y aller, les USA sont une catastrophe avec une croissance du chômage non stop depuis 10ans (et l'amplification du phénomène des poorworker:les familles qui vivent dans leurs bagnoles parce qu'ils ne gagnent pas assez pour se loger meme dans des hôtels minables,….)

Apres le problème avec ce type de reportage, c'est que c'est de la TV, donc on fait du spectacle et du sensationnalisme, et quand on peut du misérabilisme, en exploitant la misère humaine, tout ça pour vendre de la disponibilité cérébrale aux annonceurs!

Le problème c'est qu'Apple peut pas faire grand chose: des Pegatron et Foxconn y en a pas 2 dans le monde, pas le choix d'aller voir ailleurs, et quant a faire pression sur les sociétés, ce serait de l'ingérence strictement interdite par les traités internationaux!

Reste la solution des usines totalement robotisées, sans humain, mais la aussi le journaleu va sortir un commentaire, "ces vautours préfèrent utiliser des robots qui vont leurs couter moins cher que des employés et laisser dans la misère du non-emploi des milliers de personnes! Souvenez-vous du nombre de personnes qui pouvaient gagner dignement leur vie du temps de Pegatron et Foxconn"…

Societe de l'information, foutaise, société exploitée par l'industrie du divertissement oui!

avatar jazz678 | 

@Darth Philou :
"Probablement que apple n'en fait pas assez non plus"
Que savez-vous de ce que Apple fait ou ne fait pas? Très facile de juger à partir de son clavier (d'iPhone ? de Mac?) a coup de formules horrifiées.

"Prendre du recul"
Comment on fait ça ? On va à reculons à l'Apple store? On se met à 5m de son iMac pour l'utiliser ?

avatar Domsware | 

Noël c'est la période des cadeaux et des reportages sensationnels sur les conditions de fabrication des produits Apple.
Culpabilisez, utilisateurs de produits Apple !

Bref, rien de nouveau. Tout a déjà été dit sur le sujet. Remarquons toutefois la généralisation : à partir de quelques cas constatés — mais est-ce que cela est vrai ? — le reportage généraliserait à tous les employés chinois de sous-traitants travaillant pour Apple. Rien que cette grossière manipulation m'empêche d'aller plus loin avec ce reportage à sensation.
L'on sait très bien qu'il y aura toujours des exceptions, des sous-traitants ne respectant pas les règles. L'horizon c'est qu'il n'y en ai plus. La question plus pertinente est donc de savoir ce que fait Apple dans ce cas-là, si les mesures annoncées pour lutter contre cela sont de la poudre aux yeux ou non. Si les infractions constatées donnent lui à des suites ou non.

avatar Mark Twang | 

Je crois que je vais me mettre dans le commerce des oeillères. Il y a du client.

avatar Domsware | 

@Mark Twang :
Faire preuve de recul et de discernement ce n'est pas avoir des œillères.

Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'Apple que l'on doit oblitérer nos facultés intellectuelles et laisser nos émotions et nos réflexions manipulées par des nouvelles de ce genre.

avatar Claude Pelletier | 

Tout à fait. Mais il faudrait mieux choisir (donc chercher) ses sources d'information, en laisser tomber certaines peu sérieuses. Il faudrait refuser les généralistes simplificateurs débitant des généralités peu instructives.
Les pratiques dénoncées doivent être replacées dans un contexte et dans les évolutions de ce contexte. On ne peut plus parler du marché chinois dans les mêmes termes qu'il y a 10 ans quand les campagnes se vidaient pour approvisionner des usines de taille XXL. L'industrialisation et ses mécanismes ont créé dans un cadre politique spécifique un marché capitaliste déroutant, et les salaires n'ont cessé de grimper vertigineusement si on compare les évolutions de revenus au niveau planétaire. Il y aura des contingents de plus en plus énormes de Chinois en train de visiter Paris !
Il y a donc une certaine paresse à vouloir comparer terme à terme certaines réalités chinoises avec les nôtres. L'État de droit entre pays reste différent même si l'on comprend que le fossé s'est un peu réduit et qu'il se réduira encore. D'ailleurs le genre d'informations mis en scène par cet article de macGé ne peut se comprendre que dans un contexte évolutif. Le monde ancien existe encore mais il fait de plus en plus mal comme un caillou au fond de la chaussure. C'est aussi une question de ressenti. Des mécanismes sont en jeu qui feront bouger les réalités.
Il faut dire non à la tendance naturelle de tout un chacun de ne pas travailler les informations qu'il reçoit. Plutôt que de se contenter de les recevoir, il convient de les rechercher (quand on en a les forces… of course). ;—)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR