Apple : un quatrième trimestre fiscal en fanfare avant le feu d'artifice de la fin d'année

Mickaël Bazoge |

Le quatrième trimestre fiscal d'Apple (le troisième du calendrier) revêt depuis quelques années une importance toute particulière. Le constructeur de Cupertino y révèle l'étendue du succès (ou pas) de la vente de Mac suite à l'opération Back to school (terminée le 9 septembre), et c'est également l'occasion de percevoir les premiers effets du lancement de la nouvelle génération d'iPhone (le 19 septembre, soit une dizaine de jours avant la fin du trimestre). Un quatrième trimestre, c'est aussi le moment de faire le point sur l'année fiscale écoulée; celle-ci s'est montrée particulièrement agitée, notamment pour les ventes d'iPad, en recul sur les deux derniers trimestres.

Image (cc) Franco Folini.
Image (cc) Franco Folini.

Plus besoin de se cacher la vérité : malgré des iPad encore en recul (et au vu des nouveautés présentées durant le dernier special event, il est probable que la tendance ne puisse s'infléchir), ce quatrième trimestre est excellent. « Notre année fiscale 2014 est une année record en tous points, et notamment le plus gros lancement d'iPhone avec l'iPhone 6 et l'iPhone 6 Plus », s'enorgueillit Tim Cook. « Avec d'incroyables innovations au sein de nos nouveaux iPhone, iPad et Mac, ainsi que iOS 8 et OS X Yosemite, nous allons aborder les fêtes de fin d'année avec la gamme de produits la plus solide à ce jour. Nous sommes également très enthousiastes au sujet de l'Apple Watch ainsi que d'autres fantastiques produits et services à venir en 2015. ».

Chiffre d’affaires et bénéfice

Apple a généré des revenus de 42,1 milliards de dollars durant son quatrième trimestre fiscal, pour des profits de 8,5 milliards ou encore 1,42$ par action. Pour mémoire, ces résultats avaient été l'an dernier au même trimestre de 37,5 milliards de chiffre d'affaires, 7,5 milliards de profits et 1,18$ par action. La marge s'établit à 38% (+1 point par rapport au T4 de 2013). Les ventes à l'international représentent 60% des revenus de l'entreprise.

L'année fiscale 2014 a été exceptionnelle, avec 183 milliards de revenus, soit 12 milliards de plus qu'en 2013. Apple a vendu 243 millions de terminaux iOS, 19 millions de Mac. Les revenus tirés d'iTunes ont atteint les 18 milliards… plus que les ventes annuelles de deux tiers des entreprises du Fortune 500.

Ventes d’iPhone

L'iPhone fait partie des satisfactions du trimestre : avec 39,2 millions d'unités vendues durant le dernier trimestre, Apple fait bien mieux que les prédictions des analystes (38 millions), et bien évidemment mieux qu'au même trimestre de 2013 (33,8 millions). Durant l'année fiscale, Apple a vendu rien moins que 169,2 millions d'iPhone (150 millions en 2013), soit 590 millions de smartphones depuis 2007. Le chiffre d'affaires en fonction des produits montre clairement que l'iPhone est définitivement — et de loin — le principal poste de recettes chez Apple, tandis que la part de l'iPad se rétrécit sérieusement :

Cliquer pour agrandir

Les iPhone 6 sont sur les bons rails pour être disponibles comme prévu dans 115 pays d'ici la fin de l'année. En plus des nouveaux modèles, les smartphones plus anciens se vendent toujours très bien. Les revenus tirés de l'activité iPhone sont en hausse de 21%.

À l'international, l'iPhone s'est particulièrement bien vendu un peu partout dans le monde, notamment en Europe de l'ouest (+20%), en Amérique Latine et au Moyen Orient (+50%), de 17% aux États-Unis. Sur le terrain de l'entreprise, l'iPhone détient 69% du marché américain.

Ventes d’iPad

Du côté de l'iPad, il ne fallait pas s'attendre à des miracles : le recul des ventes se confirme une fois de plus avec 12,3 millions de tablettes écoulées, soit pratiquement deux millions de moins qu'au même trimestre de l'an dernier. Sur l'année fiscale, le constructeur a écoulé 68 millions d'iPad, ou encore 273,2 millions d'ardoises depuis le lancement de l'iPad de première génération. Apple explique le recul du trimestre par l'anticipation du lancement des nouveaux modèles. Petite satisfaction : au Japon, la tablette a connu une croissance de 46%.

Ventes de Mac

C'est sans aucun doute l'autre satisfaction de ces résultats trimestriels : le Mac se porte comme un charme avec 5,5 millions d'ordinateurs vendus. Le trimestre des vacances d'été est toujours profitable pour le Mac, comme le prouvent les résultats du même trimestre de 2013 (4,5 millions). Mais la gamme d'ordinateurs proposée par le constructeur pour cette saison a visiblement plus séduit qu'à l'habitude. Le Mac n'a jamais eu une part de marché aussi élevée depuis 1995, et s'est montré particulièrement populaire sur les marchés émergents (+40%).

Autres chiffres de ventes

L'iPod va t-il bientôt complètement disparaitre des résultats d'Apple ? Les anciennes vedettes du catalogue du constructeur ne cessent de piquer du nez, avec 2,6 millions de baladeurs vendus, contre 3,5 au T4 2013.

Du côté de l'App Store, Apple a comptabilisé 85 milliards de téléchargements depuis le début de cette aventure, avec une croissance de 36% des téléchargements sur un an. Les revenus de l'iTunes Store dans sa globalité ont atteint les 18 milliards de dollars durant l'année fiscale 2014. Apple a recruté un total de pratiquement 10 millions de développeurs (+22%); les développeurs « entreprises » ont été aussi nombreux à s'enregistrer (+30% sur les douze derniers mois).

Autres données financières

Luca Maestri, l'heureux (on peut l'imaginer…) directeur financier d'Apple se dit ravi de la hausse de 20% du revenu par action (1,42$), ainsi que par le flux de trésorerie (cash flow) généré ce trimestre, qui se monte à 13,3 milliards de dollars. Apple va poursuivre « agressivement » son programme destiné aux actionnaires (au grand bonheur, sans doute, de Carl Icahn) : l'entreprise leur a reversé 20 milliards de dollars durant le seul T4, pour un total de 94 milliards. Le conseil d'administration s'est entendu pour verser 0,47$ par action, des dividendes qui seront versés le 13 novembre.

Après la clôture de la Bourse à New York, les investisseurs s'en donnent à cœur joie :

Pour le premier trimestre fiscal 2015

Sans surprise, le T1 2015, qui correspond au dernier trimestre de l'année, rime avec revenus substantiels et profits en adéquation. Apple prévoit un chiffre d'affaires compris entre 63,5 et 66,5 milliards de dollars et une marge entre 37,5% et 38,5%.

Pour l'avenir, Apple va modifier quelque peu sa manière de présenter ses catégories de produits : l'Apple Watch, Beats, l'Apple TV, l'iPod, les périphériques et les accessoires vont rejoindre le poste « Autres produits », les Services regrouperont iTunes, les logiciels et services, les licences, les apps, ainsi qu'Apple Pay. Au premier trimestre 2015, il n'y aura donc plus que 5 catégories : iPhone, iPad, Mac, Services, et Autres produits.


avatar John Maynard Keynes | 

&tpng

Comme on dit : malheur aux porteurs de mauvaises nouvelles.

Ta réaction montre que pointer ta posture orgueilleuse et tes dénis était toucher juste, tant elle ne sait pas sur quoi s'appuyer pour contre-argumenter et fait misérablement feu de tous les petits bois passant à ta porté pour essayer de faire vaguement sens.

L'homme n'aime pas qu'on le rappel aux réalités de sa condition et qu'on lui montre ses impostures.

C'est si terrible que cela de te dire que c'est d'un orgueil consommé de se croire au dessus du marketing ?

avatar philoo34 | 

@tpng :

"PS: Ta dysorthographie c'est du pipeau, t'es juste nul en français, de plus si tu souffrais réellement d'un handicap tu ferais preuve d'un minimum d'empathie envers les membres de Macg qui ont l'audace de ne pas penser comme toi et tu nous prouves chaque jour le contraire!"

Renseigne toi sur les troubles "dys" au lieu de dire des conneries .

avatar jazz678 | 

@Manao :
Quels sont les indicateurs de la valeur émotionnelle des produits Apple d'après toi ? Allez...sans être un spécialiste je dirais :
- le buzz que suscite chaque sortie de idevice
- le buzz suscité longtemps après chaque sortie de idevice
- les queues interminables devant les Apple Store lors des sorties d'iPhone et iPad
- le sentiment d'avoir touché le Graal (j'exagère à peine) quand j'ai observé des clients repartir avec un iPhone 6 ou 6 plus
- les millions d'iPhone vendus en quelques semaines après leur sortie
- le sentiment d'appartenance à un communauté quand on possède un idevice
-...

Et ça dure depuis des années. Alors d'accord c'est très subjectif mais on parle bien d'émotion...non?

avatar Manao | 

@jazz678 : je te donne raison et c'est convaincant. D'ailleurs je peux en ajouter une couche. Si j'avais eu les mêmes déboires avec un produit Samsung, j'aurais mis le feu sur les Forum. Faut croire qu'on est tolérant avec ceux qu'on aime ;)

avatar jazz678 | 

@Manao :
Je dirais qu'on est sévère avec ceux qu'on aime ;0)

avatar pickwick | 

Bien sur que l'on parle d'émotion, de rêve, de passion, de plaisir.... bref de VIE et d'amour....
Pour certains cela n'a pas de sens... j'espère qu'au moins qu'ils ont tout cela chez eux, et l'un n'empêche pas l'autre.

avatar amanray | 

"le sentiment d'appartenance à un communauté quand on possède un idevice"

C' est le même sentiment dans les sectes, tu sais ces communautés à qui on lave le cerveau et à qui ont fait croire qu' ils sont uniques et que les autres sont les méchants :)

avatar cochonou | 

Nous entrons dans l'ère post-ipad ;)

avatar SMDL | 

@cochonou :

[l'ere post-ipad]

Pas encore ;) mais ça arrivera sans doute un jour, bien que l'ardoise survit depuis plus de cinq millénaires, et se transporte de civilisations en civilisations, ce qui est extrêmement rare : les objets aussi résiliants sont portion congrue.

Pour le coup, il faudra un sacré changement de paradigme pour que ça change, d'autant qu'elle vient de ressusciter une nouvelle fois de manière assez inattendue pour la presque totalité du monde, même informatique :)

avatar BitNic | 

Vont encore faire péter le Champomy à Cupertino !
Mais s'ils veulent faire exploser les chiffres... ils devraient encore augmenter leurs prix de vente...
puisqu'il y aura toujours des acheteurs (aïe je sens venir la grosse baffe) !
Mais attention à la fable : La grenouille qui voulait se faire + gros que le boeuf.

→→→→→→→ Gros dodo pour moi........

avatar saji_sama | 

Un salarié Apple peut obtenir des actions Apple à prix préférentiels.
Méchants salariés qui peuvent augmenter leur pouvoir d'achat, via le cours de bourse....

avatar rikki finefleur | 

Oui enfin bémol,
Les gars de FT qui ont acheté a plusieurs reprises des actions de FT ..
Dans un genre de plan d’épargne d'entreprise.

avatar saji_sama | 

@rikki finefleur :
Oui et? C'est la bourse, FT est mort avec ces actionnaires, on a rien sans rien, sinon tout le monde serait riche....

avatar rikki finefleur | 

J'avais pourtant entendu dire que les tablettes allaient tout remplacer...
Manifestement , cela n'en prend pas réellement le chemin..

avatar John Maynard Keynes | 

@rikki finefleur

J'avais pourtant entendu dire que les tablettes allaient tout remplacer...

Avec ta perception chancelante des chose il n'est pas impossible que tu l'est compris ainsi, à moins que tu ne fréquentes trop de mal comprenant pourvoyeurs d'ineptie.

En ne prenant qu'Apple nous avons là une offre qui ex-nihilo c'est vendu à 273,2 M d'exemplaire en 4,5 années, ce qui pour mettre le chiffre en perspective fait une moyenne de plus de 166 mille pièces par jour entre le lancement de l'iPAd 1 au US et la date de clôture de ce trimestre d'Apple.

Il faut être particulièrement idiot pour nier que l'iPad a ouvert un nouveau pan d'activité très profitable, non seulement pour Apple mais pour l'ensemble de l'industrie.

Après l'on peut analyser la saturation actuellement constaté, mais ce n'est en rien un constat d'échec sauf à être idiot.

avatar John Maynard Keynes | 

@rikki finefleur

J'avais pourtant entendu dire que les tablettes allaient tout remplacer...

Avec ta perception chancelante des chose il n'est pas impossible que tu l'est compris ainsi, à moins que tu ne fréquentes trop de mal comprenant pourvoyeurs d'ineptie.

En ne prenant qu'Apple nous avons là une offre qui ex-nihilo c'est vendu à 273,2 M d'exemplaire en 4,5 années, ce qui pour mettre le chiffre en perspective fait une moyenne de plus de 166 mille pièces par jour entre le lancement de l'iPAd 1 au US et la date de clôture de ce trimestre d'Apple.

Il faut être particulièrement idiot pour nier que l'iPad a ouvert un nouveau pan d'activité très profitable, non seulement pour Apple mais pour l'ensemble de l'industrie.

Après l'on peut analyser la saturation actuellement constaté, mais ce n'est en rien un constat d'échec sauf à être idiot.

avatar rikki finefleur | 

"mais ce n'est en rien un constat d'échec sauf à être idiot."

Heureusement que tu ne détiens pas la vérité.
Mais comme certains "fanboys" tu penses que tout tourne autour d'apple. Je parle des tablettes et non des ipad.
Jobs avait prévu la mort des PC , remplacés par des tablettes. Manifestement on n'est pas encore sur le chemin. Ipad et tablettes en baisse. Mac et PC stables ou en hausse.
Maiis comme a ton habitude , les contradicteurs à tes idées propres sont des idiots..
On ne change pas le gars ultra imbu de lui même.

avatar John Maynard Keynes | 

@rikki finefleur

Heureusement que tu ne détiens pas la vérité.

Ce qui limite le vrai ce n'est pas le faux mais l'insignifiant.
René Thom

Le jour où tu comprendra les concepts que tu manipule, ce sera un grand pas pour sortir de l'insignifiant.

Là tu parles de vérité sans même en comprendre le sens et ce que tu crois être une attaque n'a strictement aucune portée tant c'est insignifiant.

avatar rikki finefleur | 

C'est toujours drôle de te voir insulter, et essayer continuellement d'abaisser les autres , sinon c'est quoi ton job ??
Soignes un peu tes maladies.. Au moins.

avatar John Maynard Keynes | 

@rikki finefleur

Tu es une insulte vivante à la raison n'ayant besoin de personne pour se rabaisser en osant proférer des propos creux qui ferait honte à un collégien normalement développé intellectuellement :-)

avatar amanray | 

Apple qui ne va bientôt plus n' être qu' un fabriquant de téléphone ;x

avatar John Maynard Keynes | 

@amanray

Tu plaisantes ?

Nous sommes à 56% du CA sur l'iPhone, il y a encore une sacrée marge avant que ta vision n'advienne .

avatar lmouillart | 

Il faut mettre cela en perspective avec les besoins, demande des clients : Le Mac/iMac trop lourd pas mobile, les Macbook idem, les iPad se sont émancipés dans les salons mais y sont très souvent resté bloqués.

Ce vers quoi les clients tendent : c'est une informatique invisible, cloud, superphones, montres lunettes, ...

Bref, elle doit être présente et sollicitables à tout instant, mais savoir rester discrète dans les relations du quotidien : au travail, ou dans la vie privée.

Desktop, laptop, tablettes, ce sont des systèmes legacy qui sont des freins à ce vers quoi ces technologies tendent.

Apple, Google ainsi que nos amis de corée ont sauté en plein dedans, alors que les autres géants se sont bien pris les pieds dans le tapis et on toujours du mal à comprendre que ce qu'elles font, c'est s'accrocher et parier sur le passé plutôt que vers l'avenir, les énormes restructurations les amènent à pouvoir prétendre à se battre contre Apple .... de 2007.

avatar JPTK | 

C'est quand que le vent tourne ? (que ce soit positif ou pas d'ailleurs)

avatar mirando | 

@Fumée

Suis tout à fait d'accord avec toi. Totalement absurde de comparer un marché qui était considéré en déclin et sans avenir (où du coup Sony a sur-performé) avec le marché du smartphone qui est largement au dessus du milliard d'unités annuelles en route vers les 2 du coup croissance du marché explosive.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR