Apple : un guide pour les procédures judiciaires

Mickaël Bazoge |

Apple renforce sa volonté de transparence concernant les requêtes des autorités judiciaires et policières souhaitant consulter les données privées de ses utilisateurs. Non seulement le constructeur de Cupertino — ainsi que les autres sociétés informatiques concernées — offre désormais de plus amples informations sur le volume de demandes des autorités (927 requêtes relatives à des affaires criminelles entre janvier et juin 2013 pour Apple, par exemple), mais encore il a été confirmé que la Pomme allait informer directement les utilisateurs visés par les procédures à leur encontre (lire : Apple va informer ses utilisateurs visés par les autorités américaines).

Apple est allé un peu plus loin ce mercredi, en mettant en ligne un guide des procédures judiciaires. On apprend dans ce document qu'Apple peut, sur la demande des autorités, extraire un certain nombre d'informations provenant de terminaux iOS verrouillés, parmi lesquelles les messages SMS, les photos, vidéos, contacts, mémos vocaux et historique des appels. En revanche, Apple ne pourra rien pour les courriels, les rendez-vous, les messages FaceTime et iMessage, ainsi que pour tout ce qui touche aux applications tierces. Par ailleurs, ce processus d'extraction des données devra se dérouler à Cupertino même.

Apple s'est également engagé à retourner les iPhone perdus à leurs propriétaires. L'entreprise confirme également qu'elle préviendra les utilisateurs frappés par une requête judiciaire; si la vie d'une personne ou d'un groupe de personnes est en jeu, ou encore dans les cas relatifs à la disparition d'enfants, Apple pourra accepter de lever le secret sur les données d'un utilisateur sans mandat. Ces informations légales sont suivies d'une courte foire aux questions, qui offre notamment des contacts afin d'être tenu au courant des procédures judiciaires.


avatar rondex8002 | 

Super, les criminels ont maintenant un "guide judiciaire" pour savoir passer entre les mailles du filet !?
;-)

avatar Lio70 | 

Je me faisais la même réflexion :-/
On passe du n'importe quoi par l'Etat à un autre n'importe quoi par Apple.

avatar mistik | 

"L'entreprise confirme également qu'elle préviendra les utilisateurs frappés par une requête judiciaire; si la vie d'une personne ou d'un groupe de personnes est en jeu, ou encore dans les cas relatifs à la disparition d'enfants" : je pense qu'il y a un quiproquo !

Je vois mal Apple contacter un déviant sexuel qui s'en prend par exemple à des mineurs pour le prévenir qu'il est surveillé et écouté par la Police et qu'il ferait mieux de prendre la poudre d'escampette et estourbir ou pire occire les enfants kidnappés pour assouvir ses pulsions sexuelles et mortifères !!!

Je pencherais plus pour le fait que Cupertino tienne informé et la Police et la Justice mais aussi les parents des enfants concernés ... et d'ailleurs qu'ils aient ou non un iPhone ^^

CONNEXION UTILISATEUR