Le studio Apple en attente de son prochain blockbuster

Mickaël Bazoge |

On demande souvent à Apple de révolutionner le monde à chaque lancement de nouveau produit. Mais une entreprise, aussi brillante soit-elle, n'a pas ce pouvoir : même si Apple a, plus qu'aucune autre société, bouleversé de nombreux secteurs de l'industrie, il peut se passer plusieurs années entre deux appareils révolutionnaires; voir, par exemple, entre l'iPod et l'iPhone (6 ans) puis l'iPad (4 ans). Entre chacun de ces lancements, Apple multiplie les itérations en améliorant ses produits par petites touches. Un exemple parlant, celui de l'iPod :

Infographie Cult of Mac

Walt Mossberg de Re/code compare ce rythme à celui d'un studio de cinéma : les majors capitalisent sur le succès d'un blockbuster en espérant pouvoir le transformer en franchise rentable. C'est le cas de Columbia Pictures qui s'apprête à lancer Spider-Man 2, un film appelé à générer une troisième suite, voire plus encore - une vraie vache à lait, étant donné que le premier volet est lui-même le reboot d'une trilogie qui a remporté un énorme succès. L'analogie entre les studios de cinéma et Apple s'applique assez bien : à bien des égards, l'iPhone 5s et l'iPad Air sont les « suites » de précédents blockbusters, que le constructeur a améliorés sur bien des points.

Filant la métaphore du cinéma, Mossberg note que les suites peuvent générer encore plus d'argent que les versions précédentes. Il en va ainsi des différentes déclinaisons du MacBook Air : la première génération, dévoilée par Steve Jobs en 2008, a remporté un succès modeste en grande partie à cause de son coût. Mais l'ordinateur portable ultra-fin a redéfini sa catégorie et est devenu par la suite un best-seller pour Apple. Il arrive aussi que certaines suites fassent un four : le Parrain 3 est considéré comme un ratage artistique, alors que le chapitre précédent fait figure de chef d'oeuvre - l'iPhone 5c pourrait ressembler à ce genre de flop, au moins du côté des critiques, puisque le smartphone en plastique coloré semble plutôt bien se vendre malgré tout.

Steve Jobs, qui dirigeait un vrai studio de cinéma avec Pixar, comprenait très bien ce rythme, d'après Mossberg. Il faut donc de temps à autre mettre de nouveau un coup de pied dans la fourmilière et veiller à ne pas s'endormir sur sa gloire passée. « Il est temps pour une nouvelle franchise », s'exclame le journaliste, avec un nouveau produit « qui a intérêt à se montrer désirable, évident et élégant ». D'après les confessions de quelques hauts dirigeants d'Apple anonymes, Walt Mossberg déroule une série de prédictions qui rappellent celles de l'analyste Ming-Chi Kuo : la fin de l'année va être chargée.

Le secteur de la télévision intéresse fortement Apple, ce qui n'est pas vraiment une révélation. Mossberg évoque un nouveau type d'« expérience de télévision », plutôt qu'un produit matériel (comprendre : une smart TV). Des iPhone plus grands sont également dans les tuyaux. Mais tout cela ne peut être considéré que comme des suites de franchises. Une vraie nouveauté pour Apple serait de se lancer dans le paiement mobile, ce qui semble bien se profiler (lire : Apple chercherait des spécialistes du paiement électronique).

Concept Todd Hamilton

Mais la perspective la plus enthousiasmante pour le journaliste réside dans le domaine des objets connectés et de la santé. Apple remettrait là au goût du jour une formule déjà éprouvée avec succès avec l'iPod, l'iPhone et l'iPad : lancer un produit « pratique, inspirant et désirable » dans un secteur où les concurrents manquent de cohérence sans trop savoir où ils vont - la valse des systèmes d'exploitation de la gamme Gear de Samsung en est un bel exemple : la première génération fonctionnait sous Android, la seconde sous Tizen, et un troisième modèle sous Android Wear est attendu pour cette année. Le constructeur de Cupertino a toutes les cartes en main pour parvenir une fois de plus à révolutionner une catégorie de produits, de la vision aux spécialistes mondiaux de la santé, en passant par la plateforme logicielle. Sans oublier l'effacement progressif de Nike, qui abandonne son FuelBand pour mieux se consacrer au développement d'applications - et pourquoi pas en lien direct avec Apple…

On devrait savoir d'ici quelques mois si Tim Cook fait partie des réalisateurs triple A, de seconde catégorie ou pire encore… un Alan Smithee.

Tags
avatar noAr | 

Si les hysteros se ruent dans la cour pour occuper le terrain, autant les observer un temps a faire les cons avant d'entrer en scène au bon endroit.

avatar keybladers | 

Avec une estimation de prix a 1500€ la montre de luxe ça fais quand même cher payer la "place de cinema" ;)

avatar DVP | 

Pour un montre de luxe, c'est pas cher. Regarde un peu les prix des montres "swiss made"... 1500€, c'est pas excessif et plutot "entrée de gamme".
Par contre pour un gadget high tech, c'est assez cher.

avatar macbookeur75 | 

Mossberg est une source bien plus fiable que l'analyste chinois

avatar Tronculaire | 

Et cette iwatch indiquera l heure autant qu un ipod ou un iphone! Ce bracelet offrira bien plus de services que l heure et donc ressemblera peu à une montre...

avatar go2ad | 

Mouais...En tout cas, il s'est tout de même assoupi au sujet de la taille de l'iPhone. Un 4,7" aurait dû arriver au moins en 2013.

avatar damiendu83600 | 

@go2ad :
Non en 2013 ça devait un le modèle S comme d'habitude. C'est en 2012 qu'Apple aurait dû faire un modèle plus grand.

avatar go2ad | 

Et le "C", il était prévu pour quelle année ? :) Rien n'interdisait Apple de faire un 4.7" en 2013, tout en sachant que les 5" chez les concurrents avaient déjà du succès.

avatar damiendu83600 | 

@go2ad :
Le C c'est une tentative de recentrage sur l'entré de gamme ... Apple pensait que l'iPhone 5S deviendrait le modèle de niche et que le 5C serait le modèle le plus populaire et principale de la gamme iPhone. Mais son positionnement tarifaire en a décidé autrement ^^

C'est un échec stratégique le 5C.

avatar Scs38 | 

Très bonne analyse ! Et vivement le futur pour révolutionner d'autres catégories de produit

avatar Claude Pelletier | 

Prochaine cible : la santé !
Après la connaissance et la communication.
Dénicher en chacun de nous, l'hypocondriaque qui sommeille.
Un bracelet qui surveille tes paramètres vitaux en permanence et des applis qui te guident ……

avatar CountDown | 

Curieux de voir ce qu'Apple peut proposer de nouveau dans ce domaine. En termes de fonctionnalités et de design.
Moi je vois un gadget hors de prix pour donner gracieusement des informations sur sa santé à une ou plusieurs entreprises étrangères.

avatar gabou009 | 

Apple n'est pas Google. Elle ne fait pas d'argent en vendant de la pub mais bien en vendant du matériel. Les services servent à ajouter un plus value au matériel. Les informations sur notre santé seront certainement confidentiels.

avatar CountDown | 

"Certainement", on en sait absolument rien. Faut pas être paranoïaque mais encore moins naïf. Moi aussi j'aimerais que Apple soit le gentil. Admettons que les données soient confidentielles, est ce qu'on est sûr qu'elles seront bien protégées ? Non. On ne sait pas ce que ça sera mais potentiellement un nouvel appareil intrusif dans nos vies que tout le monde voudra posséder.

avatar W.B.M | 

Comparer avec les studios de cinéma et leur blockbuster c'est bien jolie .

Mais je me demande si il y a vraiment des studios qui on sortie que 3 blockbuster en 13 ans.

Surtout que ipad et iPhone même combat surtout une question de taille . Donc 2,5 produits révolutionnaire .

avatar Domsou | 

@W.B.M :
En poursuivant le raisonnement, iPhone n'est qu'un iPod avec téléphone...

L'iPad est un nouvel appareil à part entière qui a défini son propre segment.

avatar ovea | 

@W.B.M : Haaa … ok !
(Un anagramme de bmw, hum… encore un défi koa, vrooom vroom ?!?)

Enfin l'innovation technique et l'excellence artistique réunies chez Pixar dans Rebelle est tout sauf :
"bien jolie"

L'effet blocbuster est tout sauf une coïncidence, car on parle bien d'animation (donner la vie)

Quand on voit les cheveux de Rebelle, le résultat d'un travail sur plusieurs années, on se rend compte que la taille a de l'importance en terme de :
- coupe de douille
- de longueur de mèche

On est pas juste dans du crédible là où il y a de la TranscenDancE

avatar So | 

"même si Apple a, plus qu'aucune autre société, bouleversé de nombreux secteurs de l'industrie"

Source ?

On sent bien le fanboyisme pestilentielle émanant de cette phrase...

avatar Johnny B. Good | 

@So :
L'informatique personnelle, les baladeurs, le marché de la musique, les smartphones et les tablettes.

Ça ira ?

J'attends ta tirade sur "Apple n'a rien inventé" qu'on voit venir à des kilomètres la ronde et qui n'intéressera personne. On ne peut pas attendre mieux de quelqu'un qui pose déjà le "fanboyisme" au milieu de son premier message, coupant toute discussion.

avatar So | 

@Johnny B. Good

"J'attends ta tirade sur "Apple n'a rien inventé"

Exactement. Apple n'a rien inventé. Elle n'a fait que combiner des technologies qui existaient déjà depuis des années, et rendre le tout au goût du jour et super accessible afin que même les noob en informatique puissent utiliser leurs produits, mais là n'est pas la question.

Apple a indéniablement provoqué des tremblements de terre au niveau des produits de consommation high-tech de monsieur tout le monde, mais de là à la qualifier de Number One mondial (je cite: "même si Apple a, plus qu'aucune autre société, bouleversé de nombreux secteurs de l'industrie") ça me fait doucement rigoler, tu vois ?

avatar larkhon | 

oui, surtout quand les anti-microsoft de l'époque montraient du doigt Bill Gates qui récupérait les idées chez les autres et se faisait du pognon avec. Aujourd'hui les antis ont trouvé d'autres cibles, ce qui ferait passer Microsoft pour un acteur mineur et gentil...

avatar Johnny B. Good | 

@So :
Les noob en informatique, par opposition aux super-leet dont tu fais probablement partie.

On va arrêter là le massacre.

avatar So | 

"Les noob en informatique, par opposition aux super-leet dont tu fais probablement partie.

On va arrêter là le massacre."

Tu parles d'un argument...

t'as raison, vaut mieux arrêter le massacre...

avatar Johnny B. Good | 

@So :
Si tu n'as pas compris l'argument, alors je te l'explique...

C'est évidemment volontairement réducteur de ta part de dire "les noobs". Non seulement c'est de l'élitisme gerbant, mais le but est surtout de dire que la contribution d'Apple se résume à vendre quelques appareils aux quelques "trop cons" pour utiliser des appareils technologiques.

C'est à la fois débile et méprisant. Ça va qu'on a l'habitude dans le coin et qu'on identifie vite ce genre de logorrhée.

avatar So | 

Et bien c'est le cas. D'où le succès de leurs produits. Des produits beau et très simple à utiliser. Fait des recherches, tu verras que l'ergonomie et la simplicité sont les maîtres mots pour Apple, afin que même les noobs puissent utiliser leurs produits sans trop de difficultés. J'invente rien, c'est Apple, les experts marketing, les journalistes et même les fanboy qui le disent.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR