Résultats trimestriels : Apple se « protège » de Wall Street

Anthony Nelzin-Santos |

Apple a annoncé de nouveaux résultats records, mais ceux-ci sont globalement en dessous des attentes des analystes et les investisseurs font ce soir grise mine. C’est sans doute pour se protéger de ce mouvement de balancier qu’elle a entièrement revu sa manière de présenter ses résultats.





Apple n’a jamais détaillé les ventes d’iPod, d’iPhone ou d’iPad par modèle, mais séparait traditionnellement les chiffres de ventes des Mac portables et des Mac de bureau. Cette donnée a disparu, laissant place à un chiffre combiné des ventes totales de Mac. Un problème pour l’analyse de ce trimestre un peu particulier où le lancement tardif de l’iMac a eu un impact négatif sur les ventes.



Le reste des segments a été légèrement revu : les accessoires deviennent une catégorie propre, incluant semble-t-il les ventes de périphériques. Les chiffres des services internet et des boutiques d’applications se fondent dans ceux d’iTunes pour correspondre au périmètre contrôlé par Eddy Cue.



Plus intéressant, Apple a éclaté sa région Asie Pacifique pour détailler les chiffres concernant la Chine. Elle a généré 6,830 milliards de dollars de chiffre d’affaires, plus que les Apple Store dans le monde entier, et est donc le troisième plus grand marché d’Apple, derrière l’Europe et les Amériques.





Mais le plus important est sans doute la manière qu’Apple a eu de présenter ses objectifs pour le deuxième trimestre, qui se finira fin mars. Elle n’a par exemple pas communiqué sur le bénéfice par action : il lui sera impossible de rivaliser avec celui du deuxième trimestre 2012, trimestre parfait du point de vue opérationnel où la marge était grimpée à 47,4 % ! Elle prépare clairement le terrain en détaillant, contrairement à ses habitudes, le coût potentiel des opérations et son taux moyen d’imposition.



Alors qu’elle donne d’habitude un chiffre assez précis, Apple s’est cette fois contenté d’une fourchette de chiffre d’affaires, comprise entre 41 et 43 milliards de dollars. On sait Apple extrêmement précautionneuse en la matière, elle l’est cette fois encore plus, en étant 2 à 4 milliards sous les estimations des analystes.



Apple semble ici vouloir contenir les estimations de ces analystes : ils visaient autrefois trop bas, ils tapent aujourd’hui trop haut. Une manière sans doute d’amoindrir les déceptions, réelles ou fabriquées, une manière aussi de mieux prendre en compte le tassement relatif de la croissance de la société après deux années exceptionnelles qui faussent quelque peu les comparaisons — Apple revient en fait à ses niveaux de croissance de 2010.

avatar Biking Dutch Man | 
Cette marge énorme s'explique en grande partie par le coût du travail en Asie qui n'est pas payé à sa juste valeur. Cette approche ultra capitaliste n'est pas durable. Dans 20 ans des associations de chinois exploités viendront demander des comptes. Que leur dira-t-on?
avatar iCaramba | 
@biking dutch man : On re-relocalisera les usines chez nous puisque les chinois puis les indonésiens , les taïwanais etc coûteront a peine moins cher que nous comme leur salaires et leurs droit se rapprocheront des nôtres ;)
avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 
C'est bon Dieu pas vrai que vous êtes en train de vous bouffer la gueule à la publication des chiffres d'une multinationale. Mais vous êtes vraiment des spécimens de labo les gars :-)
avatar initialsBB | 
@biking dutch man En même temps, avec nos rythmes de croissance actuels, dans 20 ans la Chine aura largement dépassé l'Europe dans les résultats d'Apple. Les chinois fabriqueront pour les chinois... tant que le système n'explose pas.
avatar DarKOrange | 
13,1 milliards de dollars de bénéfice et les "investisseurs" ne sont pas contents ? Mais il leur faut quoi pour être contents ? N'y a-t-il pas de limites ? Ce monde marche sur la tête...
avatar Domsou | 
@biking dutch man : - soupirs...
avatar DarKOrange | 
Je pense que si Apple n'a pas distingué les portables des Mac de bureau c'est principalement pour cacher la cata du lancement du nouvel iMac...
avatar RDBILL | 
@iCaramba : '@biking dutch man : On re-relocalisera les usines chez nous puisque les chinois puis les indonésiens , les taïwanais etc coûteront a peine moins cher que nous comme leur salaires et leurs droit se rapprocheront des nôtres ;)' Les indonésiens ou les chinois gagneront sans doute plus, et nous nous gagnerons moins. C'est à ce prix qu'on arrivera à ce que tu dis..!
avatar Goundy | 
C'est pas très claire du tout tous ce maquillage et discrétion d'apple. En tous cas je conseille a Apple de continuer de maquiller de cette façon. S'il détaille les ventes produit par produit croyez moi qu'on vas très vite voir les lancements (pour imac) et produit (pour MBPR, i5 et iPad 4) raté!!!! Apple n'est pas l'apple qu'il y a 2 ans. Très grande perte de popularité en si peu de temps... J'aimerai pas être a la place des investisseurs qui ont payé 700 dollars l'action!
avatar Goundy | 
@darkorange : 13 Milliards de bénéfice brute... Tu déduit grosso modo 40% pour trouver le net puis tu divise le restant par 1 Milliards d'actions : Les investisseurs ne vont pas etre très content du tout.
avatar Goundy | 
@biking dutch man : 'Cette marge énorme s'explique en grande partie par le coût du travail en Asie qui n'est pas payé à sa juste valeur. Cette approche ultra capitaliste n'est pas durable. ' Très juste.
avatar joneskind | 
@rdbill : Moi je tablerai plutôt pour une robotisation totale des processus de production dans 20 ans. Le petit Asimo fait des progrès considérables d'années en années, les chaînes de production sont de mieux en mieux automatisées et les enjeux économiques d'une défaillance de la chaîne de production sont de plus en plus importants (on en a un bel exemple ce soir avec la tôle du Mac du fait du lancement raté de l'iMac) Je sais bien que 20 ans ça peut paraître court pour un truc aussi délirant que la robotisation de la société et ça me parait super court aussi. Mais y a vingt ans si on m'avait demandé quand on aurait des ordinateurs de poche assez puissants pour faire tourner des jeux 3D cent fois plus beaux que ceux de l'époque j'aurai probablement répondu jamais ou quand je serai mort. Tout ça pour dire que quand il s'agit de technologies venues du futur, on a du mal à évaluer les distances.
avatar Domsou | 
@Goundy : À quoi correspond ce calcul ?
avatar Domsou | 
@Goundy : ''Cette marge énorme s'explique en grande partie par le coût du travail en Asie qui n'est pas payé à sa juste valeur. Cette approche ultra capitaliste n'est pas durable. '' Oui, baissons le coût du travail dans le reste du monde pour rattraper celui de l'Asie...
avatar Jetel | 
@Ali Ibn Bachir, Le Gros : Je ne l'aurais pas mieux dis moi même !
avatar JPTK | 
A croire qu'il avait déjà préparé son message car dire ça au bout de 2 réactions, où personne ne se bouffe encore la gueule, ça prête un peu à sourire quand même. Pour quelqu'un qui en a apparemment rien à foutre de cette news, comme moi, je le trouve plutôt au taquet Ali :o) Bref... que les analystes aillent au diable avec les actionnaires, je m'en fous :-) Vivement que l'action vale 130 $, histoire qu'apple se bouge un peu le fion !
avatar joneskind | 
@Goundy : 'Tu déduit grosso modo 40% pour trouver le net' Genre tu crois qu'Apple paye 40% d'impôts ? T'es un marrant toi. Plutôt que de tirer des plans sur la comète, lis l'article de MacGé. C'est un bénéfice net de près de 14$ par action sur un trimestre. Si tu veux savoir combien garde Apple sur ses bénéfices regarde plutôt l'évolution de ses réserves de cash et tu verras que sur les bénéfices annoncés chaque trimestre et le cash qui rentre dans le bas de laine y a pas beaucoup de différences.
avatar FollowThisCar | 
Mouais, je reste convaincu qu'il y a anguille sous roche. Apparemment, il y a une forte hausse du chiffre d'affaires et les bénefs, même s'ils ralentissent, sont encore très conséquents. Quant-à la déception des marchés, on a l'habitude depuis 1984, c'est classique. Néanmoins, ils n'ont pas tout-à fait tort cette fois-ci, à mon avis. Car ce que tout le monde attend, c'est la preuve que la Pomme peut encore innover. Pour l'instant, depuis le départ de Steve, on reste sur notre faim, et le mauvais traitement infligé aux Macs se paye cash au niveau de la confiance. Alors bon, Apple fait encore du pognon, mais de plus en plus grâce à la Chine. Donc, si demain le marché chinois demande des peignes électroniques, il faudra se réjouir que la Pomme en vende 300 millions ? => On s'éloigne du métier de base, on perd de vue les objectifs stratégiques, on s'apprête à faire n'importe quoi sous prétexte que çà rapporte de la tune, et les clients historiques vont finir par se détourner. Les marchés ne sont finalement peut-être pas aussi cons qu'ils en ont l'air. J'espère me tromper.
avatar joneskind | 
@JPTK : 'histoire qu'apple se bouge un peu le fion !' Et tu voudrais voir quoi toi par exemple ? Qu'est-ce qui te ferai dire "ça y est Apple se bouge enfin le fion" ? Je suis curieux de voir ce que tu demanderai à la Pomme Magique comme révolution du niveau de l'iPhone (révolution du marché du téléphone) et de l'iPad (révolution du marché de l'informatique domestique avec des ventes PC en chute libre et des ventes tablette qui explosent). Je comprends bien que des évolutions technologiques comme le Retina ne sont pas assez Waou pour reproduire l'effet iPhone (même l'iPad était un peu moins Waou que l'iPhone d'ailleurs) et c'est pour ça que je te pose la question. Qu'est-ce qui te ferai rêver ?
avatar Aughta | 
Apple c'est fini ! C'est la fin ! Apple se casse la figure ! … Mon Dieu combien de fois ai-je pu entendre ce discours dans ma courte vie. Anthony, je ne suis pas un donneur de leçon, mais je me permets de faire ce soir une exception. Personnellement, je trouve que tu as la plus belle plume de la rédaction, de plus tu es encore jeune ce qui annonce que du bon, mais j'ai peur que le vieux con aigris commence son jeu de la tentation. Je te trouve de plus en plus réac, excuse-moi de te le dire, ces derniers temps, aussi bien sur tes blogs que sur iGen et MacG, méfie-toi des caricatures et des lanternes rouges, je sais que c'est tentant comme attitude, mais ne t'enferme pas là-dedans. Le pessimisme n'aide pas quand il est passif et pré-mâché. Voilà. Pour en revenir au contenu, John Gruber résume bien ce que j'en pense. Bruno J. Navarro, CNBC: Apple stock is headed to a level of $425 per share this quarter, DoubleLine CEO Jeff Gundlach said after the company reported disappointing earnings Wednesday. “I think this is really a broken company that is over-owned,” he said on “Fast Money.” John Gruber, Daring Fireball : Record-breaking revenue. Record-breaking profit. Over 75 million iOS devices sold in the quarter. Totally broken.
avatar saji_sama | 
@Aughta CNBC est une chaine télé anti-Apple donc pas étonnant et Jeff Gundlach est un analyste qui fixe le Price Target a 300$ loin de nombreux autres analystes a plus de 600$ de Price Target Pour rappel le 52 week range est de 419.55 - 705.07 donc en gros Apple aurait stagner sur un an sur du 425$, marrant de savoir qu'Apple dispose de 137 milliards de $, a part ça Apple est sur-évalué bien sur ^^ entre amateurs d'ironie
avatar Akerloof | 
Les macs qui dégringolent, la hausse de 20% en moyenne en a dissuadé certains.. Je pense que c'est un mouvement de fond et que la tendance baissière va s'accentuer.
avatar alan63 | 
Je n.est acheté qu'un iPad mini en 2012 , pour le reste je suis passé à la concurrence Répercutions immédiate ! Et hop ! Même pas honte !
avatar KeepAlive | 
@joneskind: La limite à la robotisation vient du cycle de vie particulièrement court des produits. Mettre en place et optimiser une chaîne de production prend du temps, c'est le cas pour le travail manuel (recruter et entraîner les employés), mais encore davantage lorsqu'il faut concevoir et construire des machines sur mesure pour les différentes étapes de fabrication. Sans doute les robots deviendront toujours plus polyvalents et alors il suffira de les reprogrammer... Voici une vidéo historique qui montre l'assemblage des Macintosh à l'usine Apple de Fremont en Californie, à la fin des années 80, déjà largement automatisée (cette usine dont Steve Jobs était très fier avait des années d'avance). http://www.youtube.com/watch?v=Dk306ZkNOuc
avatar Mathias10 | 
Il faudrait si possible préciser dans l'article s'il s'agir de croissance absolue (en euros ) ou relative (en %) car la différence est primordiale et dés lors qu'on s'attele à écrire un article "économique" on ne peut rester vague.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR