Hubic : OVH s'agace de la validation d'Apple mais reste flou

Florian Innocente |
OVH, par la voix d'Octave Klaba, son fondateur, se plaint de la manière avec laquelle Apple gère la validation d'une mise à jour de son application. Mais les explications données font se demander si Apple a vraiment le mauvais rôle dans l'affaire.



Dans l'un des forums d'OVH, Octave Klaba commence par expliquer que la mise à jour du client Hubic pour iOS (un service de stockage de fichiers dans le nuage) est retenue depuis longtemps maintenant dans les tuyaux de la validation d'Apple.

« Depuis environ 3 mois, on n'arrive plus à valider la nouvelle apps Hubic auprès d'Apple. Cette nouvelle apps comporte les bugs fixes et les nouvelles fonctionnalités (sync).

Le problème qu'Apple évoque est que comme hubiC est une offre stockage Cloud et qu'on commercialise les offres payantes, ces offres payantes doivent obligatoirement être proposées via iTunes ! C'est extrêmement surprenant puisqu'aucun de nos concurrents autre que Apple n'est pas obligé de le faire. »


Cette première affirmation interpelle (nous avons envoyé quelques questions à Octave Klaba dans l'après-midi, sans réponse pour le moment de sa part). Il suffit de prendre l'app de Dropbox pour constater que la migration vers une formule de stockage supérieure passe par un achat In-App en bonne et due forme, donc via Apple et donc avec le prélèvement de 30% sur la transaction. On peut aussi donner l'exemple de Google Drive avec l'option 25 Go qui se règle en achat In-App.



Dropbox et Google n'ont pas eu de traitement de faveur, ils suivent simplement deux règles connues de l'App Store. D'abord, l'achat d'un contenu ou d'un service est soumis à l'utilisation du système In-App d'Apple. Ensuite, il est interdit de se contenter de renvoyer vers une page web extérieure pour réaliser cet achat hors de l'application.

11.2 Apps utilizing a system other than the In-App Purchase API (IAP) to purchase content, functionality, or services in an App will be rejected

11.3 Apps that link to external mechanisms for purchases or subscriptions to be used in the App, such as a “buy” button that goes to a web site to purchase a digital book, will be rejected



En revanche, d'autres clients, comme le SkyDrive de Microsoft sur iOS, ont fait le choix de ne pas proposer de formule d'abonnement dans l'application. Il faudra faire cela sur le site de l'éditeur, et l'application se garde de vous y envoyer directement.

« Visiblement Apple cherche à vendre leur iCloud ou sinon avoir 30%" de chiffre d'affaires de tous les autres stockage dans le Cloud qui ne sont pas américains ! »


On a vu que les américains Dropbox et Google ne profitaient d'aucune faveur. Sur la volonté de "vendre de l'iCloud", on relatera notre propre expérience avec notre application MacG Mobile. L'été dernier, lorsque nous avons essayé d'intégrer le Club MacG - cette formule d'abonnement payant pour supprimer la publicité - nous avions conçu une méthode qui utilisait iCloud. Ceci afin de permettre à un utilisateur de synchroniser son abonnement de manière tout à fait transparente sur plusieurs appareils. Paradoxalement, Apple a rejeté cette mise à jour à cause de cette fonction, au prétexte que l'on allait obliger nos utilisateurs à créer un compte iCloud… On a donc fait sans iCloud, avec nos propres serveur et l'app fut validée.

« En plus, Apple essaie de nous obliger d'abandonner notre système de login et mot de passe et utiliser les login et les mots de passe d'iTunes !! Ce qui est inacceptable pour nous. Vous faites confiance à OVH et nous ne pouvons vous garantir la confidentialité de vos données que si vous utilisez notre système de login/mot de passe. Si vous utilisez le système d'Apple et étant donné qu'Apple est soumis à Patriot Act, vos données sont sous le Patriot Act ! Et donc on ne peut plus rien vous garantir.

En même temps on voit mal comment Apple peut obliger Google ou Microsoft à utiliser leur login/mot de passe… Et pourquoi les obliger à utiliser les login d'iTunes puisque Google, Dropbox ou Microsoft sont déjà soumis à Patriot Act ? »


Le passage sur le Patriot Act n'est pas très clair. Mais encore moins celui avec l'idée selon laquelle, pour s'identifier sur son compte Hubic, il faudrait utiliser ses identifiants iTunes. Si l'on comprend bien, Apple se substituerait à OVH pour l'identification à ses services ! Cela paraît tiré par les cheveux. Pour reprendre l'exemple de Dropbox et consorts, on ne s'identifie jamais avec un Apple ID, mais avec ceux du service. L'identification iTunes ne sert qu'une fois, pour l'achat In-App. Même chose dans notre application, elle demande l'Apple ID pour l'achat d'un abonnement, et rien d'autre.

Octave Klaba conclut :

« En bref, il y a quelque chose qui est en train de se jouer entre Apple et Ovh. Nous ne sommes pas soumis à Patriot Act et on voit qu'il y a une différence de traitement vis-à-vis de nos concurrents américains qui eux sont soumis à Patriot Act. On n'arrive pas à s'empêcher de penser que quelqu'un n'est pas content qu'il existe un système de stockage Cloud qui échappe aux regards indiscrets et qu'il est impossible de savoir ce qu'il s'y passe. Combien de clients ? Qui sont nos clients ? Qu'est ce qu'ils stockent sur hubiC ? Oui, hubiC est sous le radar de Patriot Act et ça fait désordre… On ne lâchera pas. hubiC restera sous ce radar »


À noter aussi chez Clubic, le témoignage d'une société française officiant dans le même domaine (Bajoo) et qui explique avoir pu faire valider son application après s'être mise en conformité avec les règles d'Apple. Espérons qu'OVH pourra apporter quelques éclaircissements et des informations plus précises. Ceci étant, il arrive que les conditions posées par Apple à la validation d'une app défient certaines lois de la logique (et on parle d'expérience), mais dans ce cas-ci, on attendra d'en savoir plus.
Tags
avatar Mr. THZ | 
Apple a beau vouloir vendre son Cloud mais au moins chez Hubic, on a 25Go gratuit, avec tous ces Cloud, c'est difficile de choisir !
avatar Dv@be | 
J'étais client. Mauvaise expérience. Aucun support. Vu leur chiffre d'affaire je suppose que j'étais un cas isolé mais je n'y retournerai plus de si tôt.
avatar claudiucotan | 
hubic est un service innovant et plein d'ambitions mais c'est un service jeune et tout comme "plans "il affiche quelques bugs et certaines fonctionnalités se font désirer. pour ce qui est des déclarations du monsieur il n'est pas impossible qu'il détourne ma vérité afin de ne pas avoir a avouer un réel manque d'investissement financier dans ce service. 25 Go gratuits... ça ne cours pas les rues, il et vrai que Micro$oft affiche la même offre mais avec quelques tri automatiques...
avatar Pear | 
Pas la peine de se fatiguer à mettre ses apps en conformité, iOS est mort.
avatar iCaramba | 
@mr. thz : Moi j'ai choisi : iCloud qui me sert uniquement à la synchro et non pas au stockage donnée (sauf la sauvegarde de mon iPhone)
avatar greg3395 | 
si l'application rapporte rien a apple , c'est normal que hubic soit invalidé par l'app store. Greg
avatar nifex | 
@dv@be Non tu n'es pas le seul, en cas de problème il ne faut pas compter sur leur support... Ils ont autant de clients car ils ont le meilleur rapport qualité prix mais il faut savoir administrer soit même son serveur.
avatar Abaxil | 
Cette phrase : " mais dans le cas d'OVH, en attendant d'en savoir plus, les torts ne paraissent pas exclusivement californiens. " a tout l'air d'une litote. L'article développe l'argumentation que le gus dit n'importe quoi et ensuite laisse supposer qu'Apple aurait le plus de tort alors qu'il n'en a, pour l'instant selon cet article pour ce qui concerne les accusations du gus, aucun. En effet en français dire ne paraissent pas exclusivement veut dire a contrario en majorité et en plus ne paraissent pas laisse supposer qu'ils pourraient être, justement, exclusivement californiens.
avatar Florian Innocente | 
@ abaxil. Certes.
avatar RickDeckard | 
@greg3395 Le débat a déjà eu lieu plusieurs fois mais en quoi est-ce "normal" ? C'est normal depuis 2008, l'arrivée de la boite de Pandore, l'App Store, et une vision ultra-capitaliste étriqué. Mais non, ce n'est pas "normal" qu'un constructeur/éditeur d'OS (j'y inclus Microsoft) se gave sur des *services* reposant sur des *serveurs et contenus extérieurs*. En ce qui concerne l'App Store, les devs payent déjà chèrement l'accès à la plateforme via l'achat obligatoire d'un Mac et les 99$/an mini du dev program, sans compter les 30% prélevé sur l'achat initial si l'app est payante, excluant par là même tout un pan de développeurs (libre) au passage. Par contre, même si j'aime beaucoup l'esprit d'OVH, Octave n'est clairement pas familier d'iOS et ça se voit vu son argumentaire assez maladroit.
avatar rikki finefleur | 
Moi ca me fera toujours marrer cette nouvelle génération d'"OS" qui s'approprie de 30% tout ce qui passe entre leurs mains.. Une vraie modernité ou une bande de mafieux ? En tout cas une nette régression face au pluralisme et aux libertés des usagers, réduits à la mode du tout ou rien..
avatar Anonyme (non vérifié) | 
J'ai essayé un an OVH... Je n'ai pas renouvelé mon contrat et eu su mal à récupérer le domaine qu'ils avaient: transfert possible contre une dizaine d'Euros vers Gandi, certes, mais suivi de plusieurs mois de bogues. Leur système n'était qui plus est pas génial (question fonctions et ergonomie) et galère pour sauvegarder (surtout comparé à cPanel). De plus, je trouve qu'Octave Klaba devrait se relire: son français n'est pas parfait (surtout compte tenu de son statut) et ses pensées trop "brutes". Bref, OVH non merci. Au pire, Hubic serait une solution de secours... Aprés iCloud, Dropbox, mon serveur Synology et Box.
avatar Aphelion | 
Avant que quelqu'un se mette à dire que du côté d'Android les achats in-app c'est mieux, Google procède exactement de la même manière. Les développeurs doivent utiliser Google Wallet et la firme de Mountain View ramasse 30% au passage. Sinon, pour en revenir à cette histoire, c'est simplement une affaire d'argent. OVH ne souhaite pas donner 30% à Apple, c'est compréhensible, mais c'est les règles du jeu.
avatar Domsou | 
@rikki finefleur : Apple devrait laisser faire de la pub gratuitement dans sa boutique ? Drôle de conception du commerce que vous avez là ! Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'Apple qu'il faut perdre la raison non plus. Et dans un autre commentaire une personne qui évoque les 30% prélevés par Apple sans rien connaître au sujet de toute évidence : ces 30% servant en grande partie à payer les services proposés par Apple. Pour les gros malins qui savent tout et ont une opinion sur tout, commencez par monter un site de vente d'une application en ligne avec moyen de paiement en place , promotion, système d'affiliation, gestion de la relation client... Et après vous reviendrez parler du coût du service Apple. Quand on ne sait pas on se tait.
avatar pacou | 
Et puis 30% de comm. pour être sur une plateforme qui draine plusieurs dizaines de millions d'utilisateurs dont plusieurs centaines de milliers en France, ou millions en Europe, je sais pas, je trouve ça "normal" ; pareil pour Android. Si il ne veut pas être sur iOS, il n'a qu'à pas y aller; sinon il respecte les règles de son fournisseur.
avatar SaW3r | 
Oui et puis les pauvres !! Ils sont au bord de la faillite donc c'est la moindre des choses ces 30%, ça aurait pu être 70% vu comment c'est des radins, estimons nous heureux :)
avatar Domsou | 
@RickDeckard : 'Mais non, ce n'est pas "normal" qu'un constructeur/éditeur d'OS (j'y inclus Microsoft) se gave sur des *services* reposant sur des *serveurs et contenus extérieurs*. En ce qui concerne l'App Store, les devs payent déjà chèrement l'accès à la plateforme via l'achat obligatoire d'un Mac et les 99$/an mini du dev program, sans compter les 30% prélevé sur l'achat initial si l'app est payante, excluant par là même tout un pan de développeurs (libre) au passage.' Effectivement ce n'est pas pour les « crevards » qui veulent profiter de tout gratuitement. Diffuser via la plateforme montée par Apple sans rien débourser ! C'est sûr que 99 $ par an c'est énorme comme investissement (ironie). Quand au passage sur le logiciel libre je ne comprends pas de quoi vous parlez. Mais peut être vouliez-vous simplement placer le mot « libre » en opposition à Apple ?
avatar RickDeckard | 
@domsou Tu sais, ce n'est pas interdit de savoir lire. - Je ne parle pas des 30% prélevés sur l'achat initial (qui intègre d'ailleurs la TVA). Je parle exclusivement des 30% prélevés sur les services et contenus reposant sur des infrastructures externes, alors que les frais sont intégralement pris en charge par le devs tiers. Ce n'est pas faute de l'avoir souligné. - Personne ne parle de gratuité. Entre 700€ minimum la première année (prix du dev program + Mac, sans compter les 30%) et la gratuité totale, il y a quelques nuances. Manifestement, tu sembles avoir du mal avec les nuances. - Justement, concernant le libre (+ freeware), si un dev souhaite proposer gratuitement son app et sans pub (vas faire un tour sur XDA, tu risques d'être surpris), ce n'est pas un cadeau que de lui demander 99€/an + l'achat d'un Mac. Le crevard ici, ce n'est ni le dev, ni l'utilisateur, mais définitivement Apple.
avatar byte_order | 
Il serait facile à OVH de vérifier diverses théories en proposant une version (volontairement éphémère) conforme aux exigences de l'app-store, ne proposant, à l'instar de MS SkyDrive, aucun moyen d'étendre la capacité de stockage et utilisant le compte iThunes. Si c'est toujours refusé, ou visiblement artificiellement retardé, on pourra alors supputé que ce qui gène Apple ce sont les 25Go gratuit d'entrée de jeu d'OVH, ce qui peut finalement faire de l'ombre à iCloud (et les autres clouds, Apple s'en contre-fout probablement). N'allez pas croire que Apple ignore que OVH est le premier hébergeur de serveur Web au monde, ce qui en fait un fournisseur de stockage cloud à ne pas prendre à la légère - d'autant qu'on peut pas dire que Apple ait jusqu'ici une brillante fiabilité de ses services en ligne. Accessoirement, OVH est probablement peu ou prou black-listé par les américains pour avoir hébergé un miroir de wikileaks durant le cablegate. Patriot Act reflex + concurrence gênante pour iCloud... une coïncidence ?
avatar byte_order | 
@domsou Justement, OVH a déjà toute une infrastructure de e-commerce, de relation client, de moyen de paiement, d'assistance. Dans leur cas, les 30% sont belle et bien une commission alors que OVH ne gagne rien ni financièrement ni techniquement à utiliser l'infrastructure d'Apple de e-Commerce & co. Bah, pas grave, Cydia pour iOS, APK pour Android et HTML5 pour le reste, et zou. Ah, au passage, faites pas l'erreur de croire que OVH sont des amateurs. Ils hébergent depuis 14 ans des services Web au point d'être devenu le premier hébergeur de serveur web du monde en 2012. Mais bon, entre un des rares fleurons numériques nationaux et Apple, le choix semble assez partisan comme si souvent...
avatar pacou | 
@byte_order Ovh ne gagnerait donc rien a faciliter la vie de ses clients ayant un iPad ou un iPhone? On se demande bien pourquoi ils se cassent le ... Pour faire une app, alors. C'est saugrenue.
avatar Neurotron | 
Ah, au passage, faites pas l'erreur de croire que OVH sont des amateurs. En matière d'ergonomie et de design d'interface, malheureusement, si. Ils ont tout à apprendre d'Apple en la matière. Ceux qui doutent doivent ouvrir et essayer de gérer un compte chez eux.
avatar oomu | 
les 30% ? ho il suffit de lire les résultats financiers d'Apple pour voir qu'ils sont une poussière dans le revenu de Apple. Les 30% sont là pour que maintenir le magasin (et les serveurs, téléchargements etc) soient un minimum rentable et justifiable. Quand on se met en indépendant et qu'on commence à calculer le prix d'un ingénieur (moi), de serveurs (qui tomberont en panne), l'électricité, l'hébergement, le temps passé dessus et les frais de téléchargements (bien au delà d'un adsl hein) ET le pire : si on a du succès les frais augmentent ! Le succès punit sévèrement un site web/point de vente : les frais de téléchargement augmente, si on ne répond pas à la charge par + de serveurs/moyens, c'est l'ensemble de l'activité qui est paralysée pour ses clients. etc. 30%, tout comme pour la presse qui passe du papier au numérique (quand on calcule les frais de distribution, les points de vente, la gestion des retours, etc) n'est pas du tout choquant. D'ailleurs quasi toute l'industrie se cale dessus, signe que ça marche, c'est un équilibre correct.
avatar oomu | 
"Accessoirement, OVH est probablement peu ou prou black-listé par les américains pour avoir hébergé un miroir de wikileaks durant le cablegate. Patriot Act reflex + concurrence gênante pour iCloud... une coïncidence ? " probablement ? pourquoi vivre dans un monde flou ? vivant dans un monde de réalités tangibles : hop, on prend une IP US (de nombreux services permettent cela) hop on test des connexions sur des services sur ovh nope. tout va bien. Les USA peuvent avoir officieusement (la maison blanche ne s'est jamais engagée formellement dans une cabale) un problème avec Wikileaks, OVH continue son business normalement. - Je ne vois pas comment on peut prendre parti pour OVH ou Apple : uniquement les faits comptent. Ovh se plaint, ok c'est respectable, mais le traitement appliqué par Apple est strictement celui appliqué aux autres. - Hé, c'est du RAND ! comme l'industrie aime, mouhaha.. hum. okay.
avatar rikki finefleur | 
@domdsou Si a chaque fois la carte bleue qui elle aussi a monté un système informatique, fait de la relation clientèle , assure la sécurité et le déploiement te prend 30% a chaque fois que tu payes avec ta CB, je rigolerai d'avance de tes arguments.. Mais comment font alors les boutiques en dur qui margent a seulement quelques % pour des frais bien plus important ramené au prix du produit ? Tu sembles bien formaté par Apple en tout cas..et apple n'a rien a voir avec ta boutique en ligne.. Sauf si tu ne fais que de la transaction financiere en prenant des coms de 30 % sur tout ce qui passe.. Tu ne sembles pas faire la différence entre le monopole et le tout ou rien.. Et bien non , un os n'a pas pour vocation a prendre tout ce qui passe dessus majoré de 30 %, tout cela pour un lien sur un site ! et encore en plus en se cachant dans des paradis fiscaux ! C'est juste un système de mafieux.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR