Brevets : Google retourne sa veste

Arnaud de la Grandière |
Dans un courrier adressé à l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), Google dévoile ses intentions concernant l'acquisition de Motorola. Et le moins qu'on puisse dire c'est que la firme de Mountain View a amplement révisé ses positions précédentes.

En effet, elle indique notamment ne rien vouloir changer à la politique de Motorola concernant les diverses procédures judiciaires en cours, pas plus d'ailleurs que pour ses prétentions. Motorola a ainsi exigé des royalties de 2,25 %, ce qui monterait la facture à un milliard de dollars pour les ventes d'iPhone en 2011 (sachant que Google s'apprête à débourser 12,5 milliards de dollars pour racheter Motorola, une société qui perdait 285 millions de dollars sur l'exercice de l'an dernier).

Nous sommes loin de la posture de chevalier blanc adoptée par Google en matière de brevets : en août dernier, la société publiait un billet sur son blog qui accusait toutes les entreprises qui s'en prenaient à ses partenaires sur Android de dévoyer le système des brevets (lire Android et les brevets : une lettre ouverte de Google en forme d'écran de fumée).

Google condamnait notamment Apple et Microsoft pour leur rachat groupé des brevets de Nortel (lire Les brevets de Nortel vendus 4,5 milliards de dollars), en les accusant de vouloir en faire mauvais usage. Des allégations qui se sont retournées contre Google, puisque Microsoft a répondu en révélant qu'elle avait offert à Google de se joindre au consortium pour se partager ces brevets (preuve de ses intentions pacifistes), et que cette dernière avait refusé l'offre (preuve selon Microsoft que Google n'a d'intérêt pour des brevets que si elle peut s'en servir de manière exclusive, et donc de manière hostile, lire « Tous contre Android » : Google revient à la charge… Microsoft aussi).

Google a nié vouloir utiliser des brevets de manière offensive : il ne s'agirait que de se défendre en cas d'attaque, tout en faisant son possible pour corriger le système malade des brevets américains. L'argument ne tient plus : Motorola a été la première à tirer concernant Apple, et Google souscrit désormais pleinement à cette stratégie. Où l'intérêt du portefeuille de plus de 17 000 brevets de Motorola devient d'autant plus manifeste, et la somme déboursée limpidement justifiée… L'ironie du sort c'est que Larry Page a déclaré que ce sont les attaques "anticoncurrentielles" de Microsoft et Apple en justice qui l'ont décidé à racheter Motorola (lire : Google-Motorola : une acquisition à double tranchant).

Alors que Google n'était jusqu'ici concernée directement que par une procédure intentée à son encontre par Oracle, elle s'apprête donc à reprendre en nom propre le flambeau judiciaire de Motorola une fois l'acquisition validée par les instances gouvernementales, ce qui devrait être chose faite d'ici une semaine. A cet égard, le géant de la recherche ne vaudra donc pas mieux que les sociétés qu'elle pointait hier du doigt en les accusant de bloquer l'innovation et de pervertir le système des brevets. Avec une veste doublée de vison, ce serait du gâchis de ne pas la retourner… Une leçon que Google pourrait avantageusement méditer la prochaine fois qu'il lui viendra des velléités de se poser en parangon de la morale.

avatar Lemmings | 

@manu1707 : l'insulte est l'arme du pauvre.

avatar Stanley Lubrik | 

L'auteur de "L'éloge de la fuite", de "La nouvelle grille"...., se serait amusé avec les forums du web....

Je crois savoir par quoi il aurait remplacé ses rats de laboratoire, objets de tant de déductions sur le genre humain....

Le Professeur Laborit aurait d'ailleurs aimé les injections de news savamment dosée pour faire rêagir les bestioles....

avatar lmouillart | 

@Marc-Alouettes les *droid sont lucides c'est pour cela qu'ils veulents un accès au code, que le code soit libre, qu'ils aimeraient qu'il soient copilefté. Que les utilisateurs hurlent et ne cessents d'huler pour avoir le code source des pilotes (graphiques, gsm, ...) des appareils qu'on à acheté. Ils veulent aussi pouvoir supprimer facilement tous les liens avec Google sur les téléphones Android.

avatar Steeve J. | 

@lmouillart :
'Ils veulent aussi pouvoir supprimer facilement tous les liens avec Google sur les téléphones Android.'

Merci, merci et encore merci !!!! Qu'est ce que tu me fait rire !!! J'en peux plus !!!

avatar Marc-Alouettes | 

@iMouillard : "Ils veulent aussi pouvoir supprimer facilement tous les liens avec Google sur les téléphones Android." (tu oublies les liens Chrome, gmail etc.. qui pourrissent le CPU)

Ah, tu commences à comprendre mais il ne faut pas que tu rêves Google n'est pas le gentil chevalier blanc que tu imaginais.

avatar Manueel | 

@Lemmings
- "Bel exemple d'un esprit de merde"
-"l'insulte est l'arme du pauvre."

Comment ne pas être d'accord avec toi :-)
Alors c'est promis, à présent tu n'insultes plus personnes ? ;-)

avatar Lemmings | 

@Manueel : parce que tu trouves que la manière dont on me parle est normale ? Non je l'ai pas insulté, vis à vis de ce il dit avant c'est à juste hauteur. Quoi que tu en penses.

avatar Marc Duchesne | 

Alors, Google achète (pas encore fait par ailleurs) Moto. C'est aussi un trou béant à argent Motorola, tout comme Androide qui leurs coûte un max de blé aussi (microsoft). Donc, Google ici prennent d'énorme risques en essayant d'extirper de l'argent frauduleusement au travers des brevets FRAND de Moto (qu'il ne possèdent pas encore). Nous pourrions bien voir Google se mettre à toutes les compagnies qu'ils visent. Google, compagnie fondée sur du vent, essaient de se faire un chemin vers le matérialisé de la mauvaise méthode. Il en a d'aussi pesants qu'elle... Elle joue avec le feu tout comme Samsoule, l'autre copain. Je vous dit que le retour du bâton sera pénible pour eux... Les instances juridiques ne laisseront pas cette compagnie effectuer ce pillage, c'est certain. Vivement Samsung=Boycott, maintenent Google/moto=Boycott.......

avatar Marc Duchesne | 

mettre à dos...

avatar Manueel | 

@Lemmings
C'est pas toi qui a commencé ?? possible mais ca ne change rien
Si après avoir insulté un intervenant
tu écris "l'insulte est l'arme du pauvre."
Alors tu te prends alors les pieds dans ta propre peau de banane

avatar Marc Duchesne | 

Manueel [12/02/2012 02:01]

@Lemmings
C'est pas toi qui a commencé ?? possible mais ca ne change rien
Si après avoir insulté un intervenant
tu écris "l'insulte est l'arme du pauvre."
Alors tu te prends alors les pieds dans ta propre peau de banane

---Je crois que c'est plus le syndrome d'androïde dont ils souffrent ces pauvres fans. Comment peut-on entretenir ce culte Googelien, une compagnie qui n'a rien à idolâtrer... Autant me mettre à prier devant ma vieille paire de godasses... Vraiment spécial.

avatar riri2 | 

Il n'est venu a personne l'idée que Google cherchait à obtenir un accord de licence croisé avec Apple etr Microsoft (voire Oracle avec les brevets IBM) afin que ceux-ci cessent d'attaquer Android (et le WebM) soit en faisant interdire les produits sous Android comme Apple (Allemagne, Australie...) soit en faisant payer les constructeurs comme Microsoft (ce qui pourrait détruire l'intéret d'Android pour eux) ?
Le seul moyen d'y parvenir est de se doter lui-même d'armes - les brevets Motorola (c'est l'unique raison de l'acquisition) et IBM - et de montrer qu'on est pret à s'en servir (les procès Motorola et les conditions d'accès très couteux à ses brevets). Le but n'étant pas de réellement obtenir des revenus avec ces brevets mais d'arriver à une sorte d'équilibre de la terreur (n'est-ce pas Steeve Jobs qui parlait de déclencher une guerre thermonucléaire contre Android ?) afin que les menaces et attaques avec les brevets s'équilibrent et donc s'annulent. Ce qui forcerait Apple et Microsoft voire Oracle à rechercher la paix avec Google/Motorola et à signer des accords de licences croisées.
C'est pour moi le vrai but de Google. Celui du Motorola avant le rachat étant de valoriser au maximum son portefeuille de brevet pour optimiser son prix de rachat. Car si Microsoft et Apple avaient effectivement investi massivement en R&D et disposaient d'un portefeuille de brevets (certains légitimes, d'autres de simple patterrn trols) qu'ils entendaient valoriser soit pécunièrement (Microsoft et Oracle) soit en faisant interdire la concurrence (Apple), Google en achetant Motorola se paie cette R&D (Motorola en a fait énormément) et ces brevets.
La seule question est de savoir si une fois un accord de licence croisé obtenu avec toutes les sociétés attaquant Android, Google enterrera la hache de guerre en proposant des licences à prix honnête aux autres constructeurs et éditeurs ou se comportera aussi en pattern trol en exigeant des prix rédibitoires.
C'est uniquement à ce moment là qu'on pourra juger de l'honorabilité des intentions de Google pas avant. D'ailleurs Google-Motorola a-t-il attaqué d'autre constructeurs comme RIM, Samsung pour les produits sous BADA et WindowsPhone ou Nokia ?

avatar jbmg | 

@riri2
tout à fait : Si vis pacem, para bellum

avatar Marc-Alouettes | 

@riri2 : Merci pour cette analyse que je me permets de partager à 100% .

avatar Manueel | 

@riri2
Au début, tu enfonces des portes ouvertes en énonçant des truismes car il est vrai qu'après avoir pillé sans vergogne Apple Microsoft et Oracle, Google cherche à se protéger de toutes réactions judiciaires de ces 3 compagnies.
La question n'est pas morale, elle est judiciaire. Et le comportement de google sera jugé sur le mode judiciaire et non pas moral par les tribunaux.

Après riri2, tu manques 1 marche et pars en haute voltige:
"La seule question est de savoir si une fois un accord de licence croisé obtenu " écris-tu...
Mais il est peu probable que Google obtienne grâce aux brevets FRAND de Motorola des licences croisées à des brevets non-FRAND. Il semblerait au contraire que l'ensemble des procédures lancées par Motorola (et Samsung) autour de brevets FRAND se retournent à présent contre lui et le mettent en position de vulnérabilité.

Bref une partie d'échecs avec coups tordus et suspens jusqu'au dernier moment
Google trouvera-t-il des armes pour valider à postériori son pillage des brevets Apple Microsoft et Oracle , c'est possible mais absolument pas certain.

avatar osc | 

@riri2 :
Enfin un peu de lucidité dans cette discussion féroce et atrocement caricaturale. Même si, dans le même temps, j'ai de moins en moins envie de confier mes informations personnelles à Google...

avatar Lemmings | 

@Manueel : avoir un esprit de merde c'est un état de fait, quand on parle de quelqu'un en injuriant son pseudonyme, on doit s'incliner et accepter ? Je ne suis pas de ce genre là en tout cas. Quoi qu'on pense de mes idées, je discute des faits qui sont évoqués, contrairement à certains qui pourrissent l'ambiance à longueur de temps en méprisant l'ensemble des gens qui ne pensent pas comme eux. Pauvre mentalité d'esprit fermé !

avatar Lemmings | 

@Marc Duchesne : voilà typiquement le genre de commentaires puants qui insultent directement les autres et n'apportent en rien au débat. Surtout que j'aimerais savoir en quoi je suis un "fan" de Google, il ne me semble pas avoir encensé tout ce qu'ils font, j'ai même dis un peu plus haut que leur action ici est en effet hautement critiquable.

Mais ça, forcément, quand quelqu'un est un tant soit peu modéré ici il passe pour un fanatique à la solde de l'ennemi ayant tout copié... Mais bien sûr !

avatar riri2 | 

@Manueel

Je n'ai jamais dit que Google était blanc comme neige dans cette affaire. Il utilise sûrement des technologies reposant sur des vrais brevets d'Apple et autres (comme des algorithmes compliqués de gestion du multitouch, soit des choses un peu plus consistantes qu'un "slide to unlock" ou "wipe to photo") parfois volontairement d'autres fois sans même le savoir (avec des centaines de milliers de brevets logiciels, reposant parfois sur simplement une idée abstraite, déposés par des centaines de compagnies, je suis à peu près sûr que dès que j'écris 10 lignes de codes je viole au moins deux ou trois brevets.
Certains brevets d'Apple/Microsoft/Oracle... protègent effectivement de la vraie innovation (pas de simple idées abstraites) et méritent à ce titre d'être protégés.
Dans ce cas soit la technologie est contournable (on peut s'en passer et faire autrement - par exemple le "pitch to zoom" peut être remplacé aisément par des icônes de zoom/dézoom même si c'est moins pratique) et dans ce cas il est normal qu'une exclusivité puisse exister si le propriétaire du brevet le désire. Soit la technologie n'est pas contournable (un système de gestion de fichier lisible par un PC pour Microsoft - comment faire pour débloquer un appareil tout tactile sans utiliser un élément tactile pour Apple ?) et dans ce cas elle devrait être obligatoirement proposée en licence FRAND afin de ne pas interdire la concurrence et arriver à une situation de monopole sur un marché.

Par exemple, il me parait normal que Microsoft, s'il possède de vrais brevets, se fasse rémunérer par les fabricants de produits sous Android et autres OS (pour l'instant on ne sait rien de la nature de ces brevets).

... A suivre

avatar riri2 | 

... Suite 1 ...

Et je ne serais pas choqué que Google ait à payer plusieurs milliards de dollars (ils en ont largement les moyens) à Apple/Microsoft/Oracle pour pouvoir utiliser leurs vraies technologies. Mais sûrement pas d'avoir les produits utilisant son OS interdits pour des détails (si vous avez ne serait-ce qu'un jour pu utiliser à la fois un Iphone/Ipad et un AndroidPhone/AndroidTablette vous ne pouvez pas ne pas avoir remarqué que les interfaces sont radicalement différentes : un mur d'icônes d'applications très simple d'utilisation mais complètement fermé pour IOS contre des écrans de widgets et icônes plus difficiles à configurer mais relativement ouvert pour Android) car Apple ne propose pas de licence et refuse d'en proposer.

Vu le nombre de composants utilisés pour un OS, les applications de base, un smartphone ou une tablette, il doit y avoir au moins 5000 brevets utilisés souvent même sans que leur concepteur s'en rende compte ni ne puisse les trouver pendant le développement et avant la commercialisation. Alors désirer interdire un produit pour un seul brevet sans proposer de licence raisonnable revient ni plus ni moins à de l'interdiction de la concurrence et à la constitution d'un monopole sur un marché. Que ceci vienne d'Apple, Microsoft ou Google (les FRAND), c'est inacceptable.

Le but de Google est donc de pouvoir exister sur le marché des OS avec Android et donc de protéger celui-ci.
Cela pourrait être en payant des licences à qui de droit mais encore faut-il qu'elles soient proposées soit en trouvant une monnaie d'échange en rachetant des brevets (IBM et Motorola : 12 milliards de dollars ce n'est pas rien !).

Sans doute que les brevets de type FRAND sur la 3G ne sont pas les bonnes armes et que Motorola va se faire débouter par les tribunaux (ces procédures ont été initiées par Motorola pas par Google sûrement simplement pour valoriser son patrimoine de brevets aux yeux des marchés financiers et faire augmenter son prix de rachat).

... A suivre

avatar riri2 | 

... Suite 2 ...

Mais je suis sûr et certain que dans le lot des 17000 brevets Motorola et 4000 brevets IBM achetés par Google il y a des brevets sur des idées abstraites utilisées par Apple/Motorola/Oracle sans même qu'ils le sachent et non couverts par du FRAND (vu l'incompétence de US Patent office qui brevète n'importe quoi - le "One Click" par exemple - sans vérifier la véritable nature innovante et non triviale).
Et Google finira par trouver les armes adéquates pour contrer les brevets des autres et tous ensemble ils finiront par signer un "gentlemen agreement" (un accord de licences croisées) quitte à ce que certains reversent une somme importante aux autres après avoir comparé le poids respectif des catalogues de brevets.
Ça a toujours fini par se régler comme ça entre grosses compagnies (qui ne valent pas mieux l'une que l'autre).
Le problème est que ça dresse une barrière d'entrée quasiment infranchissable à une petite société qui voudrait se lancer dans le marché des OS mobiles.

FIN.

avatar Lemmings | 

@riri2 : enfin quelqu'un qui comprends les choses ! Merci !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR