Brevets : Google s'approvisionne à nouveau chez IBM

Anthony Nelzin-Santos |
L'an passé, Google (officiellement opposée au système américain de la propriété intellectuelle) a multiplié par vingt le nombre de brevets en sa possession par de nombreuses acquisitions. Elle s'est notamment approvisionné chez IBM : 1 030 brevets en juillet, 1 022 en août, 41 de plus en septembre… et à nouveau 217 de plus à la toute fin du mois de décembre (188 brevets et 29 demandes).

IBM

IBM est depuis 18 ans la société qui déposé chaque année le plus de brevets, 5 896 en 2010 (lire : Apple : 563 brevets en 2010). Google s'est engagée 2011 dans une politique d'acquisition à tout prix de brevets, la propriété intellectuelle étant un de ses points faibles, au point qu'Android est assailli de toutes parts. Il s'est agi cette fois de brevets autour du web, de la téléphonie et des applications mobiles évidemment, mais aussi de la messagerie instantanée, du courriel, de la vidéoconférence, des serveurs, du cache de données ou du load-balancing, d'autres activités de Google.

Tags
avatar Francis Kuntz | 
Ha ça, quand on a rien inventé, on est obligé d'acheter ses brevets chez les autres ahaha!
avatar marsuip | 
@Francis Kuntz Est ce que tu mérites une réponse ?
avatar phm123 | 
@marsuip: Oui il mérite un +1
avatar Lesjir | 
La question peut paraître bête mais comment peut on déposer un brevet pour un logiciel (Androïd) dit "libre" ?
avatar Pahra | 
Bah il s'appelle pas Francis Kuntz pour rien.
avatar lmouillart | 
C'est une bonne démarche mais un pool commun de brevets de l'openhandset alliance serait beaucoup plus efficace.
avatar USB09 | 
@lesjir : oui en effet mais Google c'est Motorola maintenant.
avatar benleo | 
Si on ne devait avoir, sur le marché, que les acteurs qui ont inventé les produits qu'ils vendent, il n'y aurait pas grand monde. Pas même apple.
avatar lmouillart | 
@lesjir les deux ne sont pas liées. Tu peux autoriser le partage du code et rendre obligatoire l'acquisition de licences d'utilisations des brevets inclus.
avatar Oliange | 
@Francis Kuntz "Ha ça, quand on a rien inventé, on est obligé d'acheter ses brevets chez les autres ahaha!" Déposer un brevet et inventer quelque chose ce n'est pas pareil. Y a des personnes qui inventent sans déposer de brevet hein. Tout comme on peut déposer un brevet sur un concept sans l'avoir inventer car il reste une idée. Et les idées on en a tous, plus ou moins bien finies. En même temps, vu tes remarques habituelles, ce n'est pas étonnant.
avatar ddrmysti | 
Ouai enfin d'un coté google n'a pas inventé grand chose, ils ont juste eu une bonne idée de proposer une page légère pour leur moteur de recherche à l'époque du 56k, c'est ce qui à été à l'origine de leur succès. Depuis ils proposent nombre de services dont certains de qualité, mais rien de vraiment révolutionnaires, ils suivent principalement les courants et mode en ajoutant leur touche à ce qui se fait déjà.
avatar Fuzzi97 | 
phm123 +1...
avatar Jimmy_ | 
@ddrmysti : pourquoi ne pas avoir créé une entreprise comme Google alors ?
avatar Akerloof | 
@ddrmysti Maps et gmail sont quand même des précurseurs .
avatar Yyyes | 
Google est décidément un modèle d'innovation :D
avatar marc_os | 
Je serais bien curieux de connaître le nombre de brevets déposés par Google de technos développées chez Googoe face au nombre de brevets qu'ils ont rachetés...
avatar sebastiano | 
@Jimmy_ : +1. Du reste, je me pose la même question quand des neuneus et des bas du front, font ce genre de remarques à propos d'Apple, par exemple.
avatar Marc Duchesne | 
Google ne font que de l'open freeware car rien ne se vendrait sinon. Ah oui, peut-être Google map. Ais-je entendu patent troll. Compagnie bâtie sur du vent. Troll off ...;-)
avatar ddrmysti | 
@ akerloof : Précurseur en quoi ? Désolé de te contredir, mais j'ai eu une boite mail des années avant que gmail n'arrive sur le marché. C'est une boite mail que j'utilise personnellement et qui offre certes un service de qualité, mais elle n'a pas révolutionné le marché. Quant à maps (lancé en 2004), il y avait des services de cartographie en ligne bien avant que google n'arrive sur le marché (mappy est arrivé en 1997 sur le net, et en 1987 sur le minitel). Bref, google scrute le marché pour voir ce qui fonctionne, reprend les idées des autres, ajoute un G devant et les sort sous sa marque pour tenter de toucher un maximum de publique.
avatar lmouillart | 
@ddrmysti c'est plus ou moins la démarche de Apple en mettant un 'i' devant, de hp en mettant un 'e', de oracle / ibm en mettant 'Business', et de microsoft en mettant Windows ...
avatar ddrmysti | 
Ouai enfin pour apple on peut mettre à leur crédit qu'ils ont rendu populaire auprès du grand publiques des technologies réservé à une élite technophile. On peut dire qu'ils ont ouvert des marchés (smartphone, tablette, ultrabook, baladeur multimédia compact). Google, les services qu'ils proposent étaient déjà populaire avant que ces derniers n'arrivent sur le marché. Ils n'ont fait qu'ouvrir des services concurrent à ce qui était déjà populaire (mail, réseau social, hébergeur de vidéos) ou racheter un services populaire quand leur équivalent n'arrivait pas à s'imposer (je pense notament à youtube).

CONNEXION UTILISATEUR