Fermer le menu

Stallman : Android est-il libre ?

Anthony Nelzin-... | | 22:43 |  21
Richard Stallman, président de la FSF, fondateur du projet GNU et co-créateur de la licence éponyme, profite d'une tribune dans le Guardian pour poser la question : Android est-il vraiment libre ? Sa position vis-à-vis de l'open-source est complexe, des questions autour de la licence GNU de son noyau Linux au fait que Google ne soit pas obligé de publier les sources de son travail grâce à la licence Apache. Richard Stallman Sa position vis-à-vis du libre n'est pas plus simple : une fois que Google, les fabricants, puis les opérateurs sont passés sur Android, l'utilisateur n'est plus forcément libre d'utiliser son logiciel comme il l'entend. La conclusion de Stallman est toute trouvée : « même si les téléphones Android sont au jour d'aujourd'hui moins mauvais que les smartphones Apple et Windows [du point de vue du libre], on ne peut pas dire d'eux qu'ils respectent votre liberté ».

Source : http://www.guardian.co.uk/technology/2011/sep/19/android-free-software-stallman

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


21 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar cloudy 20/09/2011 - 09:59

"Android is a major step towards an ethical, user-controlled, free-software portable phone, but there is a long way to go." et "Even though the Android phones of today are considerably less bad than Apple or Windows smartphones, they cannot be said to respect your freedom." Deux phrase extraites de l'aricle qui résume pleinement la situation et explique pourquoi les personnes attachées à la culture libre préfèrent de loin la stratégie de Google à celle de Apple. N'en déplaise à ceux qui le contestent mais Stallman lui même affirme que la situation est meilleure sous Android. En outre son article est un plaidoyer habituel de sa part et montre bien les nuances qu'ils existent dans le milieu entre les tenants de positions type GPL (licence virale rendant impossible d'utiliser le code dans un produit fermé, disons tendance dure prônée depuis longtemps par Stallman) et les tenants de positions de type BDS / Apache (licence donnant plus de liberté aux développeurs en garantissant moins de droits aux utilisateurs, qu'on pourrait qualifier de tendance libérale).

avatar BeePotato 20/09/2011 - 10:33

@ cloudy : « les tenants de positions type GPL (licence virale rendant impossible d'utiliser le code dans un produit fermé, disons tendance dure prônée depuis longtemps par Stallman) » Oui, d’ailleurs les tenants de cette position ont toujours un peu de mal à expliquer en quoi une approche incluant une contrainte aussi forte peut être associée au mot « liberté »…

avatar yoa 20/09/2011 - 10:45

@Francis Kuntz Tes commentaires sont d'une stérilité... Stallman indique clairement que si la liberté n'est pas parfait, Android reste la meilleur solution existante. Dans tous les cas, la philosophie du libre n'est pas si simple. Même les deux personnalités les plus médiatiques sur ce sujet, Stallman et Torvald, ne sont pas d'accord sur sa définition et son application !


avatar Francis Kuntz 20/09/2011 - 11:49

@yoa Comme les tiens. Stallman ne dit pas que c'est la meilleure solution, mais la moins pire, ce qui est bien différent... Encore, sur la vie privée, je mettrais quelques doute sur android.

avatar yoa 20/09/2011 - 12:00

Verre à moitié plein ou verre à moitié vide... bref ! Les OS mobiles sont très loin d'une transparence totale sur le respect de la vie privée. Cependant, combien de fois faudra t-il te répéter que Android est bien mieux lotie que iOS sur ce point ? Deux arguments évidents : - La majorité du code Android est "libre". Même si ce n'est pas parfait la transparence reste TRÈS largement supérieur à iOS et WP7 ! - Un système de collecte de données personnelles est directement intégré à iOS. C'est une première et c'est unique dans l'univers des OS.

avatar ICoppo 20/09/2011 - 12:29

Ce qui dessert son discours c'est son look baba gourou . Mais en réalité et quand on lit de près ce qu'il dit, on comprend qu'il a totalement raison et qu'il veut protéger nos libertés fondamentales.

avatar ICoppo 20/09/2011 - 12:34

FK le fanboy ultime. Il y en a quelques uns ici, (serait ce une réserve?) dont on devrait conserver puis exposer les propos dans des musées de l'économie dans 100 ans, quand apple n'existera plus, quand on en sera revenu à des valeurs plus profondes, après avoir atteint le tréfonds du néolibéralisme économique, du consumérisme et de la culture du profit.

avatar Neurotron 20/09/2011 - 12:52

[quote]au jour d'aujourd'hui[/quote] Que fait cette horreur dans un tel article ? D'abord c'est un triple pléonasme et ensuite il ne vient pas de l'auteur mais du journaliste. http://fr.wiktionary.org/wiki/au_jour_d’aujourd’hui

avatar dorfr 20/09/2011 - 13:13

Pléonasme utilisé par Georges Sand... Un journaliste qui a de la culture donc !

avatar Neurotron 20/09/2011 - 14:33

Tu parles… D'abord c'était en 1847, ensuite rien n'indique qu'elle ne l'a pas fait pour se moquer des mauvaises habitudes de son époque… Ou peut-être ignorait-elle que c'était un pléonasme ? À l'allure d'Internet, demain on dira peut-être « aujourd'aujourd'hui » et la locution deviendra[i] de facto[/i] « au jour d'aujourd'aujourd'hui » ! http://www.langue-fr.net/spip.php?article57

avatar rom54 20/09/2011 - 14:37

la grande question n'est pas de savoir si Android est plus ou moins libre. Google utilise des licences permettant une utilisation commerciale de son systeme sur des materiels divers. La grande question a poser et que Stallman ne donne pas c'est pourquoi n'y a t-il pas de systeme grand public GPL tous domaines confondus? Apple, comme Google ou encore Oracle et quelques autres versent du code dans le libre selon leurs possibiite et leurs volontés. Mais pourquoi Ubuntu reste

avatar flagos 20/09/2011 - 15:49

@cloudy Attention au mot "viralité". Il véhicule une contre vérité savamment distillé par Microsoft. La licence n'est pas virale, elle ne contamine personne. La GPL est une licence dont on hérite: on doit se l'appliquer si on décide de repiquer du code a quelqu'un d'autre. Il s'agit d'une contrepartie, un deal. La GPL ne contamine personne dans le sens ou les gens qui doivent appliquer le copyleft sont ceux qui ont repiqué du code sous GPL et qui cherchent a le refiler en tant que code propriétaire: c'est un héritage et non une contamination.

avatar Anthony Nelzin-... macG 20/09/2011 - 16:50

@Neurotron : n'avons-donc nous plus aucune licence ? Ignorons l'usage donc, et concentrons-nous uniquement sur le pléonasme. J'ai envie de dire : « et alors ? » Il permet une construction de la phrase fluide et ne trahit pas la pensée de l'auteur original — mieux, il permet de retranscrire fidèlement l'articulation de son argumentation. Dans la Châtre du XIXe, vous auriez été chaponneur.

avatar ericaqc 20/09/2011 - 19:40

Ne pas oublier qu'Apple n'a jamais dit (à ma connaissance) qu'iOs était un logiciel libre. C'est comme si on classait Apple dans un concours où ils ne se sont pas inscrits. Par contre, c'est un slogan de vente de Google pour Android!

avatar NicolasO 21/09/2011 - 09:26

@BeePotato Personne n'a de mal a explique: la difference est de quelle liberte on parle. Les BSDs/Apache s'attachent a garantir la liberte des developpeurs, la GPL s'attache a la lberte des utilisateurs.

avatar chronos790 21/09/2011 - 09:41

@cloudy, @yoa Apple n'a jamais prétendu être libre. Apple est ce qu'elle est. Microsoft n'a jamais prétendu être libre. Microsoft est ce qu'elle est. Google prétend être libre et open source. Google n'est pas ce qu'elle prétend être. C'est là qu'est la grande différence.

avatar Philactere 21/09/2011 - 17:20

@flagos En effet flagos, merci de remettre l'église au milieu du village. La dénomination "virale" vient de Microsoft à une époque où ils faisaient énormément de FUD (il y a une dixaine d'années?) contre Linux. Le but était d'éffrayer les clients institutionnels en les dissuadant d'utiliser Linux et sa licence "virale" qui risquait, selon le FUD de MS, de rendre leur produits invendables ou hors-la-loi (je ne me souviens plus très bien des détails de l'argumentation). On est même aller à l'époque jusqu'à parler de cancer... Bref, il y avait toute une construction de valeurs négatives autours de Linux. Il est bien évident que l'utilisation de code GPL est du ressort du choix du développeur, à lui d'en respecter les termes. Si ceux-ci ne lui conviennent pas libre à lui de ne pas utiliser de code GPL.

avatar Philactere 21/09/2011 - 17:34

@ericaqc Stallman n'invite pas des à des joutes entre concurents du libre. Qu'importe pour lui qu'Apple ne se soit jamais définit comme un acteur du libre, c'est un idéologue ("LE" idéologue) du libre qui pourfend tout ce qui ne l'est pas. Là il reproche à Android de ne pas être 100% GPL et en profite au passage pour lancer une pique contre les autres OS mobiles qui sont l'incranation du mal a ses yeux (je caricature hein..).

avatar iNabil 19/09/2011 - 23:06

il a raison, d'ailleurs ayant un galaxy bloqué chez orange, je ne peux pas supprimer les pourriciels orange, même pas... les démos de jeux sans intérêts livrés avec le téléphone c'est pas vraiment ce que j'appelle la liberté

avatar david96 20/09/2011 - 03:24

Bonjour, Dommage que le lien de l'article soit tout en anglais. :(

avatar Francis Kuntz 20/09/2011 - 08:21

Un grand de l'open source qui annonce tout haut les saloperies que les fandroids passent leurs temps à passer sous silence. Ouch !! Ca doit piquer ahahaha.