Flash : Adobe met Apple face à ses responsabilités

Florian Innocente |
Steve Jobs avait pris la plume pour donner son sentiment sur Flash ? Qu'à cela ne tienne, Adobe vient de faire donner sa propre artillerie lourde, avec une lettre ouverte signée de ses deux co-fondateurs, Chuck Geschke et John Warnock (au passage, l'éditeur doit bien apprécier de voir sa principale actualité, le lancement de sa CS5, ainsi parasitée…).

adobejournalsmall


Une sortie appuyée par une campagne de pub baptisée « Freedom of Choice », parue dans certains quotidiens américains et sur le web, avec un message qui déroule plusieurs slogans : « Nous aimons Apple… le Web… Flash…HTML5… écrire un code une seule fois…tous les appareils électroniques, toutes les plateformes…nos 3 millions de développeurs…la liberté de choix ».

adobelove


Une campagne qui s'article d'abord autour de quelques mises au point à propos de Flash qui veulent prendre l'exact contre-pied des critiques de Steve Jobs (performances, sécurité, ouverture, multitouch…). Sur la question du multitouch, une vidéo à été mise en ligne cette fin de semaine, visant à montrer les capacités de Flash 10.1 en la matière sur une tablette.

Le duo fondateur d'Adobe met l'accent sur la nécessaire « ouverture des marchés » et d'écrire « Nous croyons que les consommateurs doivent être en mesure d'accéder librement à leurs contenus favoris et les applications, quelle que soit leur ordinateur, le navigateur qu'ils préfèrent, ou l'appareil qui répond à leurs besoins. Aucune société - peu importe sa taille ou son talent créatif - ne devrait dicter ce que vous pouvez créer, comment vous pouvez le créer, ou ce que vous pouvez découvrir sur le web. »

Ourthoughtsonadobe


Pour eux, Apple est en train de suivre le chemin inverse et les torts pourraient être immenses à les en croire "[Apple] s'est engagée dans une voie qui pourrait compromettre la prochaine grande évolution du web - celle qui verra les appareils mobiles dépasser en nombre les ordinateurs, le fait que n'importe quel individu peut être un producteur de contenu et que les contenus soient accessibles partout et n'importe quand. »

Puis de conclure « En fin, de compte, nous pensons que la question est celle-ci : Qui contrôle le World Wide Web ? Et nous pensons que la réponse est : personne - et tout le monde, mais certainement pas une seule société »

On appréciera au passage la nouvelle charge qui pèse sur les épaules de Steve Jobs : rien de moins que l'avenir tout entier de l'Internet mobile. Tous ceux qui, de Google, à Microsoft en passant par Nokia ou RIM, essaient de redéfinir ce nouveau marché peuvent maintenant aller se rhabiller. Trop petits. Et, par extension, l'avenir de Flash est entre les mains d'Apple…

Sur le même sujet :
Apple/Adobe : petits massacres entre amis
Steve Jobs s’exprime sur Flash

Tags
avatar daito | 
En fait le message hypocrite d'Android est le suivant : On a une position dominante sur l'internet "ordinateur" (avec un Flash merdique sur Mac), laissez nous être aussi dominant sur l'internet mobile (avec aucune garantie d'un bon Flash). Par ailleurs, je ne comprends pas trop en quoi Apple pourrait empêcher l'évolution du web, ça franchement je ne vois pas trop. Apple veut justement que le contenu soit dispo n'importe où et n'importe quand avec l'internet mobile mais sans Flash!
avatar Florian Innocente | 
@ Dr_Cube "Si le but d'Adobe est de faire plier Steve Jobs avec cette campagne de pub, je pense qu'il serait plus efficace qu'ils pissent dans un violon." Si MacGeneration n'essayait pas d'avoir une certaine tenue cela aurait pu faire une bonne conclusion à l'article.
avatar lifenight | 
Certains d'entre vous ont un discours extrémiste vis à vis du flash, au jour d'aujourd'hui pour profiter de tout le web sur n'importe quelle plate forme il faut le plugin flash. Qu'est ce que ça peut faire de l'inclure à l'iphone avec la possibilité de le désactiver ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Au moins ce qu'il y a de sur, ce n'est pas a Steve jobs de décider ce qui est bien pour le consommateur, chaque utilisateur d'iphone ou autre doit avoir le droit d'activer ou non le flash sur sont smart-phone quand il le souhaite, il peut pester sur la consommation, les plantages et les bug, mais ca ce corrige. En tout cas il a bien booster adobe.
avatar UnAm | 
ah bah voilà... mon aprem est sauvée! :D Merci à Daube. C'est triste pour eux d'en arriver là :-/ J'attends avec impatience la réaction d'Apple (d'ici la fin de soirée sûrement ^^)
avatar AcidZool | 
Euh, vous pouvez juste mettre en gras ce genre de sujet, pas la peine de le mettre en rouge, genre grosse mise à jour ou infos vraiment capitale, ce genre de point ne mérite pas les caractères avec du rouge dessus et encore moins un push sur mon iPhone.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
daito [quote]Par ailleurs, je ne comprends pas trop en quoi Apple pourrait empêcher l'évolution du web[/quote] parce que pour Adobe, le web=Adobe. Apple participe à l'évolution de HTML et CSS mais empêche à Adobe de s'étendre avec sa propre technologie. tout ça ne serait jamais arrivé s'ils avaient délégué son évolution au W3C. En même temps, soyons honnête, c'est justement ce qui a fait la force du Flash : faire cavalier seul alors qu'IE n'avançait plus et que son équipe de développement était dissoute. Il n'y avait rien de terrible à faire avec IE (toujours pas d'ailleurs), il n'y avait aucune perspective pour créer du contenu riche cross-browser avec un IE au point mort et les développeurs se sont tournés vers le plug-in d'Adobe.
avatar BigMac50 | 
Halala Adobe Adobe Au lieu de dépenser toute cette énergie à dénigrer Apple ils feraient mieux d'améliorer leur flash et prouver a tout le monde qu'ils ont raison mais pourquoi il ne le font pas hein ????? Steve Jobs n'était peut être pas à côté de la plaque finalement.
avatar Iounmoutef | 
Flash ? Mais nous ne l’utilisons jamais pour développer : trop gourmand, trop plantogène, maintenance dramatique, évolution impossible. Sans parler des problèmes de sécurité : Flash est banni chez tous nos clients qui ont un responsable de la sécurité internet. Ce n’est pas par ignorance (notre premier développement sur Flash a été fait en 1998 et nous avons régulièrement testé depuis) mais par choix : rien de ce que fait flash ne peut être effectué par des outils du type java, etc., tout aussi « universels » que Flash… Alors les petites décorations animées qui ne servent à rien, nous laissons ça aux décorateurs. par ailleurs, pour naviguer, cela fait plusieurs années que j’ai désactivé flash de mon navigateur et que je ne m’en porte pas plus mal (enfin, bon, ClickToFlash, parce que, parfois…).
avatar BlueShell | 
Gimli doit être pété de rire !!!! ;-)
avatar vincentn | 
@lifenight: Tout simplement parce que flash, selon moi, ce n'est pas le web, ni même une partie de ce dernier.
avatar momo-fr | 
Tout à fait d'accord avec eux, on ne doit pas "subir" une techno sur le web, exit Flash SVP cher messieurs d'Adobe… heu, quoi ??? ;-)
avatar YAZombie | 
[quote]Qu'est ce que ça peut faire de l'inclure à l'iphone avec la possibilité de le désactiver ?[/quote] Il me semble pourtant qu'on l'a expliqué maintes et maintes fois: M. et Mme Michu (pour qui j'ai le plus grand respect, c'est nos voisins… oui oui, les vôtres aussi… même quelque instants par jour, dans le métro ou le bus), quand ils utilisent leur téléphone, pardon, leur aïePhone, ne savent pas ce qu'est Flash, ne savent pas où appuyer pour désactiver la 3G (c'est quoi la 3G?) ou la géolocalisation (la QUOI???) par GPS (ah oui, le TomTom), ou quoi que ce soit d'autre. En revanche, ce qu'ils vont voir, c'est que sur leur aïePhone, la batterie ne tient vraiment pas longtemps! Ah puis, tient, quand je vais sur Internet, ça plante, Internet se ferme (Safari? C'est quoi?). Et quand tout ça se passe, qu'est-ce qu'ils pensent M. et Mme Michu? Ils pensent "ben dis donc, l'aïePhone, c'est quand même pas si terrible que ça, ils pourraient faire un effort! Ça ne marche pas quand je vais sur Internet, et puis, franchement, une batterie qui tient deux heures, ils poussent!" Voilà pourquoi installer Flash avec la possibilité de le désactiver, c'est mal. [quote]ce n'est pas a Steve jobs de décider ce qui est bien pour le consommateur[/quote] J'adore ce genre de sentence… En gros, pour les produits Apple décide de tout. Et Apple, c'est Steve Jobs. Si on n'est pas d'accord, il y a Android, je crois que c'est vraiment très bien (ou ça va l'être très bientôt). [quote]il peut pester sur la consommation, les plantages et les bug, mais ça ce corrige[/quote] En effet, il aura peut-être réussi à faire en sorte que les paresseux de chez Adobe se mettent au boulot. Il ne lui reste plus qu'à faire en sorte que les paresseux de chez Apple se mettent au boulot sur OpenGL.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
manu71 : "Au moins ce qu'il y a de sur, ce n'est pas a Steve jobs de décider ce qui est bien pour le consommateur" Apple propose un produit au consommateur sans Flash, c'est tout. Libre à lui de ne pas l'acheter. Sinon ça sera quoi la prochaine étape ? Le consommateur veut lancer des .exe sous OS X pour profiter de sa ludothèque, Apple soit rendre son OS compatible Windows ?
avatar NicolasO | 
Notons qu'il y a 2 elts dans ce qu'interdit apple : - Flash dans Safari sur iphone - Flahs en tant que compilateur natif pour iphone (et tous les autres langages avec) Cela explique un peu mieux certains des passages du texte de la lettre... SJ devrait faire attention. Apple a beaucoup pris de valeur par l'image anti-MS, en particulier sur l'aspect cool des macs/iphones...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
sunjohn, je pense que si adobe voulait mettre flash sur l'iphone, apple ne voudrait pas. et puis je pense que de temps en temps pas pour monsieur et madame tout le monde avoir accès au flash sur le web surtout en ce moment et pas dans 1 ou 2 ans, c'est quand même appréciable non
avatar Moonwalker | 
@lifenight : tu inverses les valeurs et en cela tu es symptomatique de ce que l'on veut éviter et pourquoi nous sommes contre Adobe. Pour profiter d'internet, tu as juste besoin d'un navigateur qui respecte suffisamment les standards (Firefox par exemple). Flash on le subit, on n'en profite pas. Le problème iPhone est au-delà de Flashplayer et concerne les outils de développement Flash qui se veulent multi-plateformes mais en fait ravalent le développement au niveau le plus bas et ne dépendant que du bon vouloir d'Adobe. Apple ne veut pas que se reproduise sur iPhone et pour les applications ce qu'elle a vécu avec le Flashplayer et la Creative Suite. Elle ne veut plus hypothéquer sont avenir sur les non-choix d'une autre entreprise. C'est la raison de la clause 3.3.1. En contre-partie, elle devra fournir à ses développeurs des outils de haute qualité et faire attention de ne pas tarir l'innovation sur sa propre plate-forme. Dans le cas contraire, elle ne pourra s'en prendre qu'à elle-même.
avatar Papapower | 
Bon, de quoi parle-t-on là ? Qu'ils reviennent quand leur produit (flash qui marche sur les mobiles) existe vraiment. Là ça fait trois ans que l'iPhone est sorti et il n'y a pas l'ombre d'un player flash mobile qui marche sur n'importe quelle plateforme mobile (oui oui, peut-être bientôt ...). La faute au méchant Apple peut-être ? En attendant tout ce débat est creux, le produit n'existe même pas. Ils se font de la pub ou quoi ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Mon chien donne la patte quand il veut un gâteau. Adobe sait très bien le faire aussi !
avatar gloupsy | 
Ca donne plutôt le sentiment que c'est la panique chez Adobe et qu'il faut réagir vite au vue de l'abandon progressif de Flash par les grands sites et par les développeurs. Il est vrai que Steve Jobs n'a pas pris de gants pour parler des problèmes de Flash et quelles qu'en soient les raisons réelles de cette ampathie, il n'en reste pas moins que Flash est vraiment un boulet pour l'utilisateur sur Mac. Je me passe avec plaisir de Flash sur l'iPhone et je m'en passerai bien volontiers aussi sur Mac (a moins qu'Adobe ne revoit son application en profondeur). Et en parlant de liberté je ne vois pas en quoi Apple vous empêche d'acheter autre chose qu'un iPhone, il me semble qu'il y a un choix suffisemment large de téléphone qui ont un OS avec flash. Pareil pour les tablettes. Le fond du problème c'est bien que Apple fait des produits qui ont une expérience utilisateur fantastique. Les succès de l'iPod, de l'iPhone et maintenant de l'iPad en sont la preuve. Difficile à avaler pour certains. Si vous voulez être libre d'utiliser flash sur votre téléphone ou sur votre future tablette, vous savez quoi faire. Moi, je ressens pas le besoin que tout le monde possède l'iPhone ou l'iPad (mais apparemment le problème pour les concurrents c'est peut-être que beaucoup de monde ressent le besoin de les avoir)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
manu71 [quote]et puis je pense que de temps en temps pas pour monsieur et madame tout le monde avoir accès au flash sur le web surtout en ce moment et pas dans 1 ou 2 ans, c'est quand même appréciable non[/quote] ouais. et l'iPhone doit être stable, rapide et préserver au maximum son autonomie. et pas dans 1 an ou 2 ans (ou 10, plutôt) mais maintenant. Si Apple n'avait pas bloqué Flash, on en serait à avoir des iPhone lents, qui plantent, qui ont une autonomie de merde, et les développeurs et éditeurs ne s'activeraient pas autant pour utiliser HTML5. A quoi bon ? puisqu'il suffirait de faire comme avant, d'utiliser ce qui existe en Flash. Et pour Adobe, ça serait "à quoi bon faire un super Flash Player ? On fournit déjà une version bien pourrie sur le Mac depuis une décennie et ils ne peuvent pas vraiment s'en passer."
avatar Anonyme (non vérifié) | 
personne ne sait ce que ca donnerait du flash sur un iphone (surtout sur un 3gs, le 3g peut être limite), les versions beta sur android sont prometeuses. faut pas être anti-adobe non plus ca rime a rien.
avatar lau1967 | 
Bonjour ;) J'ADORE cette campagne de pub ! Tous ces coeurs et SURTOUT La photo avec les deux barbus posant amoureusement collés l'un à l'autre avec leur chemise immaculée, n'attendant plus que le flash... pour vite se détacher l'un de l'autre :) Bref, j'en tremble déjà et je suis prêt à parier que Jobs n'en dormira plus. Laurent
avatar lennoyl | 
En tout cas, avec ce "We love Apple", il ont nous ont montré quelque chose : la bêtise sans limite de certains fanboys : ils ont beau mettre un magnifique message d'amour qui aurait dû plaire à tous les adeptes de la pomme, les moutons fanboys continuent de leur cracher dessus.
avatar petergab | 
J'ai voulu tester cs5, j'entre sur le site d'Adobe tout en Flash. Pas un ascenseur ne fonctionne avec la molette ou le glisser des souris ! il faut aller sur les flèches pour monter ou descendre, superbe avancée dans l'interface !! Et une fois arrivé au but, impossible d'obtenir le logiciel en test tellement le chargement est lent. Là aussi il y a un logiciel intermédiaire (client Akamai) pour arriver à commencer un téléchargement (interface sur interface sur interface = ralentissement). Et je ne suis pas sur un iPhone mais un iMac 21"5. Donc non Adobe n'aime pas Apple ! Et c'est réciproque, comment aimer une entreprise qui "pille" le Truetype d'Apple pour en faire un OpenType avec Microsoft !!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR