Fermer le menu
 

Test de Dashlane

Stéphane Moussie | | 12:59 |  3
Dashlane vient s'ajouter à la liste des gestionnaires de mots de passe et d'informations confidentielles. À la manière de 1Password [3.9.5 / Démo– Français – 39,99 € – OS X 10.7 – Agilebits Inc.] et Wallet [3.2.4 / Démo – Français – 15,99 € – Acrylic Software], l'application stocke toutes les données sensibles dans une base sécurisée. Le nouveau venu dispose depuis peu d'une application iOS — Dashlane [1.0 – Français – Gratuit – Dashlane] — et contrairement à ses concurrents, il existe dans une version basique gratuite. Que vaut Dashlane ? La réponse dans ce test.

Principe

Dashlane repose sur le même principe que ses principaux concurrents : l'application stocke des mots de passe et des données confidentielles dans une base de données verrouillée par un mot de passe. Au lancement de l'application, il faut saisir son mot de passe dans la fenêtre prévue à cet effet pour accéder aux données stockées.


L'interface de Dashlane est classique et simple à appréhender. La colonne de gauche liste les différentes rubriques (données personnelles, comptes Internet et shopping Internet) et sous-rubriques. La zone principale affiche quant à elle les éléments de la sous-rubrique sélectionnée.



On peut importer ses mots de passe de Firefox, Safari et Chrome. L'importation est également disponible pour les logiciels 1Password, LastPass, RoboForm et PasswordWallet.

Données personnelles

La rubrique Données personnelles contient trois sous-rubriques : Contact, Papiers d'Identité et Paiement. Dans Contact on est invité à saisir ses informations personnelles basiques : nom, date de naissance, email, téléphone, adresse postale, employeur et site Internet. Seule lacune, qui tient du détail, il manque une section messagerie instantanée où indiquer ses différents identifiants Skype, Google Talk, AIM... On peut néanmoins rentrer ces données dans la section e-Mails, faute de mieux.



Toutes les informations contenues dans cette rubrique peuvent être utilisées pour compléter automatiquement les formulaires de pages web pour peu que l'extension Dashlane soit installée dans le navigateur. L'icône de Dashlane est affichée dans chaque champ (on peut désactiver cette option en passant par les préférences de l'application) et un clic permet de choisir quelle identité sélectionner pour remplir le formulaire.





Une fonctionnalité pratique, qu'on retrouve là encore chez les autres logiciels du genre, mais qui n'est pas aussi bien pensée que ce que propose 1Password. En effet, il n'est pas possible d'assigner une information (email, numéro de téléphone...) à une identité précise. En choisissant l'identité « John Doe », le formulaire est rempli avec des données qui peuvent concerner la seconde identité. Il est possible de modifier par exemple l'adresse email après coup, toujours grâce à l'extension Dashlane, mais on préférerait un système où chaque information est liée à une identité.



La sous-section Papiers d'Identité permet d'enregistrer cinq types d'informations : carte d'identité, passeport, permis de conduire, carte de sécurité sociale et numéros fiscaux.



Il n'est malheureusement pas possible de saisir d'autres types d'informations en dehors de ces cinq modèles. Un modèle « divers » éditable à l'envie serait le bienvenu. Et, contrairement à 1Password, il n'est pas possible de placer ses documents (photocopie du permis de conduire ou du passeport par exemple) dans la base de données pour qu'ils soient protégés. On se contente juste dans le cas du permis de conduire d'indiquer son numéro et sa date de délivrance. Idem pour le passeport avec la date d'expiration en plus.

Enfin, dans Paiement se situe la (ou les) carte(s) de crédit ainsi que le(s) compte(s) PayPal enregistré(s). Là encore ces données sont exploitables directement dans le navigateur grâce à l'extension.

Comptes Internet

Les différents identifiants et mots de passe qui sont associés aux comptes Internet prennent place dans la sous-rubrique Identifiants. On peut les classer par nom, catégorie ou utilisation (plus utilisés, derniers utilisés). Sept types de catégories sont prédéfinis et il est possible de créer ses propres catégories.

Cette fenêtre permet d'ajouter un mot de passe pour un site, d'éditer un identifiant déjà existant et de servir de raccourcis vers les sites web. En effet, en survolant l'icône d'un identifiant, un bouton de lecture apparait en haut à droite (1). En cliquant dessus, le site web s'ouvre dans le navigateur par défaut et on est automatiquement identifié si l'extension de Dashlane est installée.



L'extension de Dashlane est disponible pour Firefox, Safari et Chrome. Elle permet donc de compléter les formulaires ou les identifiants et mots de passe avec les données stockées dans Dashlane comme on l'a vu précédemment. Elle permet aussi d'enregistrer les mots de passe qui ne sont pas encore présents dans l'application. Une fenêtre apparait lors de la saisie d'identifiants inconnus de l'application. On peut définir la catégorie dans laquelle placer le mot de passe, choisir si on veut se connecter automatiquement ou bien encore décider de ne jamais enregistrer de mot de passe pour ce site.



En laissant cocher la case "Me connecter automatiquement à ce site", l'extension de Dashlane complètera l'identifiant et le mot de passe lors de la prochaine visite du site et pressera en quelque sorte toute seule le bouton Connexion du site. En décochant cette case, l'extension complète toujours automatiquement l'identifiant et le mot de passe, mais laisse l'utilisateur cliquer, ou pas, sur le bouton Connexion.

Par rapport à l'extension de 1Password, celle de Dashlane en fait moins. Elle assure le minimum avec les deux fonctions suscitées et la possibilité d'ouvrir Dashlane mais elle ne permet pas d'accéder à l'ensemble des sites sauvegardés ou bien de générer un mot de passe comme le fait l'extension de 1Password.



La sous-rubrique Sécurité liste les mots de passe enregistrés et indique le niveau de sécurité de chacun d'entre eux. Pour afficher un mot de passe en clair, il faut saisir le mot de passe maître de Dashlane en cliquant sur le petit cadenas gris. Les « boutons de lecture » à droite ouvrent le site web correspondant au mot de passe dans le navigateur par défaut. Une fonction qui fait doublon avec celle présente dans la sous-rubrique Identifiants. La sous-rubrique Sécurité n'a d'ailleurs comme seul intérêt que de montrer la complexité de chaque mot de passe. Une fonction qui aurait pu être intégrée dans Identifiants... à la manière de 1Password.



8
10
Dashlane Configuration Mac OS X Snow Leopard (10.6) ou plus iOS 4.3 ou plus
- Le prix
- Toutes les fonctions indispensables sont présentes
- Historique des achats
- Site web pour consulter les identifiants enregistrés
- Gestion des données trop rigide
- Extension pour navigateurs un peu chiche
- Application iOS en retrait (et seulement iPhone)
Mac : Gratuit iPhone : Gratuit

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


3 Commentaires

avatar brunitou ven, 01/06/2012 - 07:43

ça ne passe pas par le port 443, donc inutilisable au bureau, donc poubelle!

avatar Escaffre lun, 31/12/2012 - 10:40

Bug ? je n'arrive pas à le faire marcher avec SAFARI. Par contre sous Firefox, parfait, rien à redire !

avatar Nimoy mer, 30/07/2014 - 01:42 (edité)

dashlane comporte énormément de bugs, brunitou à raison, poubelle!