Fermer le menu
 

Test de l'iMac 27" Core i3 HD + SSD

Sylvain ALLAIN | | 10:33 |  24

Lorsque les iMac 27’’ sont apparus fin 2009, nombreuses furent les nouveautés. La taille de la dalle LED (Light-Emitting Diode ou Diode électroluminescente) bien évidemment et ses dimensions impressionnantes (définition comprise), mais, surtout, l’adoption des fameux processeurs Core i5 et Core i7 qui donnaient un véritable coup de fouet aux performances.

Ainsi, ces iMac 27’’ bénéficiaient enfin des fameuses technologies d’Hypertreading et de Turbo Boost (pour rappel lire les précédents tests des iMac et tests des Mac Pro) développées par Intel et qui firent la force – encore aujourd'hui – des processeurs Xeon Nehalem, et désormais Westmere sur les nouveaux Mac Pro.

Outre le surplus de puissance, l’iMac devenait un tantinet plus évolutif grâce à l’intégration de quatre banques mémoires (seulement deux jadis) permettant d’atteindre 16 Go, un record pour ce type de machine à l’architecture relativement verrouillée. Cependant, les modèles d’entrée de gamme 21,5’’ et 27’’ 3.06 GHz devaient s’accommoder des puces Intel Core 2 Duo définitivement dépassées malgré une montée en puissance – optionnelle – à 3,33 GHz.

La nouvelle cuvée des iMac annoncée fin juillet continue son bonhomme de chemin et introduit, enfin, les processeurs Core i3 en lieu et place des Core 2 Duo inaugurés fin 2006. Autre grande nouveauté, l’intégration d’une seconde unité disque dur sous la forme d’un Solid State Drive (SSD) optionnel qui augure des performances bien supérieures et, surtout, un confort accru à l’usage.

Enfin, les puces graphiques qui équipent les nouveaux iMac montent aussi bien en puissance qu’en capacité puisque pour la première fois, la RAM vidéo atteint 1 Go sur le haut de gamme, ou en option sur les machines milieu de gamme. Une mémoire bienvenue pour véritablement profiter des 2560 x 1440 pixels que distille l’écran.

Toutes choses aussi qui se sont traduites par une augmentation des prix (en Europe), de l'ordre de 200€ sur la gamme 27" et 100€ sur les 21,5".

imac 27 SSD

Un design bien rodé

Le modèle que nous avons testé est l'entrée de gamme des 27" avec son Core i3 à 3,2 Ghz, 4 Go de RAM et un disque dur de 1 To, soit 1699€. Nous avons ajouté les options SSD (+675€) et la carte ATI plus puissante, la HD 5750 (+135€). Le prix total est porté à 2509 €.

Une fois la bête extraite de son emballage et les protections enlevées, notez que pour la première fois depuis que nous testons ces modèles, le film plastique qui assure la protection de la vitre nous a posé (un léger) problème. Un souci qui n’est malheureusement pas un cas isolé (lire : iMac : l'écran protégé de (très) près). En effet, ce genre de pellicule plastique s’enlève assez facilement en temps normal, mais là, alors que nous la décollions par des gestes en diagonale (du haut vers le bas en centrant les mouvements), la vitre a fini par se déformer au centre près de la webcam au point de laisser apparaître les aimants qui assurent son maintien.

imac 27 SSD
Aussi surprenant que cela paraisse, le film adhésif de protection pêche par excès de zèle. Prudence si vous faites l’acquisition d’un iMac 27’’. Ça colle et colle bien. Enlevez le film dans un mouvement en diagonale en partant du bas vers le haut, c’est préférable.

L’iMac 27’’, une fois posé sur le bureau, impressionne toujours par ses dimensions. Les finitions sont au rendez-vous et le châssis tout aluminium confère au produit un sentiment de robustesse, indéniable, emprunt aux Mac Pro. Un bel objet qui trônera aussi bien dans un bureau que dans un salon.

Rien ne manque pour ce faire. Véritable hub multimédia, s’il en est, avec ses 4 ports USB 2.0 (on attend toujours la version 3.0 qui tarde à arriver chez Apple), l’iMac millésime 2010 profite d’un port FireWire 800 (7 watts), d’un connecteur Mini DisplayPort, d’une prise réseau Gigabit Ethernet et d’une entrée/sortie audio.

imac 27 SSD
Une connectique qui répondra à la majorité des besoins même s’il serait grand temps qu’Apple adopte l’USB 3.0 à défaut d’une interface FireWire plus rapide. Sur ce point, la firme est maintenant systématiquement à la traîne…

Sur le côté droit de l’appareil, le graveur de DVD au format mange-disque trône toujours à côté du lecteur de carte SDXC (Secure Digital eXtended Capacity). Si la tranche de l’ordinateur demeure sans doute le meilleur emplacement pour intégrer le lecteur de média SD, celui-ci est toujours à proximité de la fente du SuperDrive et le risque d’une insertion maladroite toujours aussi probant. Un point que le fabricant aurait dû revoir impérativement.

imac 27 SSD
Si la tranche de l’écran apparaît pertinente pour le positionnement du lecteur de cartes mémoire SD, la fente du lecteur est bien trop proche de celle du graveur. Attention aux gestes trop rapides. Insérée malencontreusement la carte est alors irrécupérable sauf par le SAV.

Continuons le tour du propriétaire avec la trappe située sous la tranche inférieure de l’iMac. Elle donne accès aux quatre slots mémoire qui permettent d’atteindre une capacité maximale de 16 Go (une option facturée la bagatelle de 900 euros supplémentaires sur l'Apple Store).

Livré en standard avec 4 Go qui s’avèrent suffisants, il est cependant possible d’opter pour 4 Go supplémentaires sous la forme de 4 barrettes d’une capacité de 2 Go facturés 180 €, voire, pour les bourses bien chargées, directement 8 Go (sous la forme de 2 barrettes) auquel cas l’option sera facturée 360 € supplémentaires (aïe !).

imac 27 SSD
Si l’iMac Core i3 embarque en standard 4 Go (2 x 2 Go) de mémoire comme ses devanciers, la DDR3 SDRAM au format SO-DIMM, monte en fréquence et passe de 1066 MHz à 1333 MHz. Un accroissement de la vitesse qui joue sur les performances intrinsèques, ce que nous vérifions ci-après.

Enfin, l’iMac mis sous tension, la dalle apporte un confort certain tant l’espace de travail est considérable. Pensez donc, avec 2560 par 1440 pixels de résolution (à titre de comparaison l'ancien 30" Apple affiche 1600 pixels verticalement) et une taille de pitch inférieure pour une finesse d’affichage supérieure. L’iMac offre une qualité d’affichage de bon niveau même si la vitre peut rester un obstacle à l’achat, nous pensons notamment aux photographes ou infographistes pour qui l’effet brillant pose souvent un problème, les reflets étant légion… Mais cela dépendra aussi de l'éclairage du lieu de travail.

En revanche, nous n’avons recensé aucun problème d’affichage : décoloration, tâches ou autres scintillements observés sur certains exemplaires Core i5 et i7 de la précédente génération (Lire : Les iMac 27’’ et les écrans qui sautent & Des iMac 27" ont mal à l'écran). Au bout d’une semaine d’utilisation que nous qualifierons d’intense, rien à signaler excepté l'épisode du film de protection.

Indices de puissance

Si les puces Core 2 Duo laissent la place au Core i3, c’est au profit de meilleures performances et d’une consommation énergétique moindre. Ce Core i3-550 doté de 4 Mo de mémoire cache niveau 3 et gravé en 32 nm (au lieu de 45 nm sur les gammes 2009) anime les modèles d’entrée de gamme 21,5’’ et 27’’. Cette puce à deux cœurs supporte l’Hyper-Threading mais elle fait l’impasse sur la fonction Turbo Boost qui permet d’accroître la fréquence d’un cœurs lorsque ses voisins ne sont pas sollicités. Dans le cas présent, le Core i3 comme l’ancien Core 2 Duo s’appuient donc sur deux cœurs processeur, mais il se distingue par sa faculté d’en simuler deux autres logiques, soit un total de 4 threads ou unités de calcul travaillant en parallèle.

Autre avantage indéniable, la consommation qui décroît et passe à 73 Watts contre 95 Watts pour l’ancien Core i5-750 2,66 GHz (lire notre test).

Même si les Core 2 Duo étaient moins gourmands (65 Watts), l’intégration du Core i3 permet de réduire considérablement le phénomène de chauffe. Un aspect d’autant plus important que le choix de puces graphiques ATI plus véloces contribue à faire monter la température du châssis aluminium prévu pour servir de dissipateur thermique. Les Radeon HD – surtout les modèles HD 5670 et 5750 (optionnel) – affichent en effet un taux de dissipation thermique (TDP) assez conséquent, respectivement 64 Watts et 86 Watts à pleine charge.

Cependant, il est assez surprenant que Cupertino n’ait pas décidé d’utiliser en lieu et place du GPU 5750, qui supporte la GDDR5, un HD 5850 Mobility qui présente de nombreux avantages.

Bien que la fréquence soit moins élevée (de 500 à 625 MHz) contre 700 MHz notamment avec un TDP de seulement 39 Watts en version GDDR5 (31 Watts en GDDR3), cette puce graphique fait mieux que la 5670 de base tout en consommant moins. Certes, le GPU HD 5750 affiche un niveau de puissance de calculs bien supérieur à celui du 5850 Mobility mais la faible consommation aurait parfaitement convenu à l’iMac 27’’ Core i3 déjà très performant et peu énergivore comme le montrent les tests qui suivent. Mais de toute évidence, il s'agit bien d'une puce HD 5750, la Radeon HD 5850 n'étant pas en mesure de gérer plus de 512 Mo de mémoire vidéo de type GDDR5.

Enfin, la possibilité d’opter pour un deuxième volume SSD en complément du disque dur interne de 1 To de base, ou 2 To (en option) moyennant 135 € de plus, rend notre iMac bien plus polyvalent qu’autrefois. Mais cette polyvalence a un prix ! L’option SSD 256 Go vous sera facturée 675 euros (ouch !). Et pas question d’y mettre le SSD de votre choix en faisant l’acquisition d’un produit dans le commerce. Si l’option SSD n’est pas prise dès le départ (lire : iMac : bien soupeser l’option SSD) le berceau prévu pour fixer l’unité Solid State Drive sera absent et le connecteur ne sera pas installé. Bref, si le SSD octroie un bond supplémentaire en terme de performances, il ne peut être acheté que sur le Store. Sauf si une société spécialisée venait à commercialiser les matériels ou accessoires ad hoc pour ce faire…

imac 27 SSD
Organes à nu et situé juste à proximité du disque dur 3,5’’, on aperçoit l'endroit où doit se loger le berceau qui accueille l’unité SSD. Une option qui n’aura d’intérêt d’être prise que pour profiter des performances du SSD. À moins d’être un as du tournevis et d’avoir un porte-monnaie bien garni de quoi se procurer un SSD 512 Go ou plus.... Photo:OWC

8
10
Apple 2010-08-18t10:33:00+02:00 Sylvain ALLAIN Configuration iMac 27’’ Core i3 3.2 GHz / 4 Go RAM / SSD 256 Go + DD 1 To / ATI Radeon HD 5750 / SuperDrive / USB 2.0 / Airport 802.11n/ Bluetooth EDR 2.01 / Ethernet GigaBaseT / Mini DisplayPort.
• L’option SSD 256 Go
• Les performances du SSD en démarrage
• L’option ATI Radeon HD 5750 1 Go VRAM
• Les performances générales
• La définition et la qualité de la dalle (2560 x 1440 pixels)
• Les possibilités d’extension mémoire
• La Magic Mouse et le clavier sans fil en standard (Mighty Mouse et claviers filaires au même prix)
• Le tarif prohibitif de l’option 16 Go RAM
• Pas d'USB 3.0
• L'augmentation des prix
• Le coût de l’option SSD
• L’absence de support de SSD si option non-prise
• La proximité des lecteurs DVD et SD Card
• Le niveau de chauffe encore important du châssis près du GPU
Prix : 1699 € TTC en version Core i3 3.2 GHz de base (sans SSD et ni option carte graphique) Prix de la configuration testée : 2509 € TTC

24 Commentaires

avatar pim mer, 18/08/2010 - 11:40

Excellent test, comme d'habitude, facile à lire et à comprendre, instructif, avec de superbes photos. Intéressant, cette idée de ne prendre qu'un Core i3, et de le "bourrer" d'options - c'est très malin ! Maintenant, vivement les tests des modèles Core i5 et Core i7 !

avatar arcanomancer mer, 18/08/2010 - 11:45

Les graphismes sur Starcraft 2 ne me paraissent pas terribles...

avatar Raoul3187 mer, 18/08/2010 - 11:49

Mmmh, l'option SSD est vraiment un plus, mais également vraiment trop cher... Il faut attendre que les prix baissent.
Il faut dire que cet iMac propose maintenant une réponse à presque tout les besoins, avec cette augmentation de puissance graphique et le SSD, le processeur i3 apporte un vrai plus dans la gamme 27" comparé aux C2D.
Helas, il lui manque que l'USB3 pour en faire une machine presque parfaite, et pour moi qui suis photographe, un lecteur CF serait un plus.
Et si on chipote, un graveur Blu-Ray aussi, mais là il faut pas rêver, même en option :'(

Une petite question : Apple installe MacOSX sur le SSD, mais les dossiers téléchargement, images, documents, etc sont sur le 1to ou aussi sur le ssd par défaut ?

avatar Oliange mer, 18/08/2010 - 12:03

C'est quoi le modèle SSD dans l'iMac que vous avez testé ? Car y a de sacrées différences entre les modèles.
Le problème, mis à part le prix de cette option... 675 €, c'est qu'il n'y a toujours pas de TRIM sous OS X car si les performances d'un SSD sont excellentes (selon les modèles) au début de son utilisation, elle diminue avec l'usage. Et là le TRIM permet justement de contenir cette effondrement.
Si on pouvait avoir le TRIM avant 10.7 ça serait bien pratique.

avatar toto160 mer, 18/08/2010 - 12:20

Est se que les nouvelles RAM 1333 MHz peuvent fonctionner sur les iMac i5 2,66 GHz fin 2009 ?

avatar indycroft mer, 18/08/2010 - 12:41

C'est quoi l'app utilisée pour afficher les infos dans le haut de l'écran svp?

avatar DrFatalis mer, 18/08/2010 - 12:45

De génération en génération, il faut "rajouter" 100 euros de plus, par ci, par la, pour changer de matériel. Comme au poker, la mise augmente. Attention, viendra un moment ou le "grand public",en France, dira "Stop, je passe mon tour"...

avatar Sylvain ALLAIN mer, 18/08/2010 - 12:50

@ Raoul3187
Pour répondre à votre question, non. Le DD de 1 To était vide. par défaut c'était, en toute logique, sur le SSD.

@ Oliange
Ah ! Vous n'avez donc pas lu l'intégralité du test, sinon, vous auriez constaté que nous n'avons pas su déterminer la marque le modèle de SSD employé (sur notre modèle de test) par Apple.
Quand tu support du TRIM, si il est en effet absent, sous OS X les SSD sont tout de même bien gérer malgré une non prise en charge (lire ici : http://www.macg.co/news/voir/152071/mac-os-x-trim-un-peu-sur-les-nouveaux-portables) ou (lire là :http://www.macg.co/news/voir/160881/ssd-sur-mac-et-si-le-trim-importait-peu)

Enfin, le SSD apparaît dans le système de l'iMac sous ce label : [b]APPLE SSD TS256B[/b], sur le modèle de notre labo.

@toto160
Dans le principe -et en théorie - elle devrait fonctionner, elle serait alors bridée. Mais nous n'avons pas pu comparer les nouvelles barrettes au anciennes.

avatar lechneric mer, 18/08/2010 - 12:54

Mouais, pas probant le gain par rapport à un i5 2009 et surtout que l'on trouve cette machine sur le refurb pour beaucouuup moins cher
Donc mis à part le SSD et le Magictrackpad, aucun intérêt
Ce qui n'enlève rien à la qualité du test.

avatar choumou mer, 18/08/2010 - 13:00

@DrFatalis

iMac haut de gamme 7 août 2007 (2219€) / 28 avril 2008 (1919€) / 3 mars 2009 (2099€) / 20 octobre 2009 (1799€) / 27 juillet 2010 (1999€), oui c'est sûr ça augmente de génération en génération...

avatar Oliange mer, 18/08/2010 - 13:09

@Sylvain ALLAIN : Avec un coup de BootCamp et HD Tach ou HD Tune il est facile de connaître le modèle sinon j'ai bien lu le test "le SSD 256 Go que nous n’avons malheureusement pas pu identifier faute d’accéder aux entrailles de la machine" mais je pense qu'il sera identifiable sous Windows.

Pourtant le Garbage Collector n'est pas aussi efficace que le TRIM et tous les tests de SSD disponibles sous Hardware.fr ou Ars Technica par exemple montre bien une chute réelle des performances.
J'ai déjà lu les liens et même répondu à l'époque de leur parution et ce n'est pas très complet je dois dire...

Le TRIM n'est pas inutile et si vous regardez attentivement le fonctionnement d'un SSD il est clair qu'une fois bien utilisé il perd en performance. Le TRIM est justement l'élément qui contre balance cet état de fait, entre les cellules partiellement écrites, la partie de données qu'on doit effacer, ... tout ceci fait perdre en réactivité.

On verra bien s'il apparait sous OS X.

avatar fabricepsb mer, 18/08/2010 - 13:23

dans les + vous mettez " Les performances du SSD en démarrage"

je n'arrive pas à trouver d'info concrètes sur la durée de démarrage du imac SSD dans votre test.
pouvez vous dire en combien de secondes démarre l'imac ?

merci

avatar pim mer, 18/08/2010 - 13:59

On n'a pas le modèle du SSD, mais c'est forcément, vu les débits, un modèle récent, à base de Sandforce 1200. Apple indiquait un débit de 215 Mo/s sur l'AppleStore, mais cette mention a disparu depuis peu !

avatar Pierre Mickael ... mer, 18/08/2010 - 14:40

@indycroft : istat disponible ici : http://www.islayer.com/apps/

avatar pabotonpc mer, 18/08/2010 - 15:47

J'aimerai que l'on m'explique comment faire pour transférer 750 GO de données sur un SSD de 256 GO. J'ai eu ce problème récemment avec un iMac 27" . C'est possible via les prefs systèmes-Comptes utilisateurs , mais ce n'est pas le pied.

avatar Sylvain ALLAIN mer, 18/08/2010 - 15:52

@ Oliange
Habituellement, je réalise une batterie de tests sous Windows, mais là pas le temps et ce n'est pas non plus l'objet d'un test d'un Mac vendu par Apple... avec Mac OS X ;-)

Ne me faites pas dire que le TRIM est inutile, ce n'est ni ce que j'ai dit, ni ce que je pense. Il n'est pas pris en charge dans l'immédiat et de de toute façon, même avec le TRIM un SSD qui se remplit, réagit comme un disque classique. il finit par stocker où il lui reste de la place même s'il a la faculté de réorganiser à la volée l'emplacement (on parlera de l'équivalent de : secteur) où sont sauvegardées les infos... Et perd donc en temps d'accès mais de façon moindre...

@fabricepsb
Pas d'intérêt de donner le temps d'un boot qui varie, comme avec un disque dur classique, du fait des différents tests au démarrage (mémoire, noyau etc.)

@Pim,
Justement, je pense plutôt que c'est du SSD d'ancienne gamme. Les SSD 256 Go du marché atteignent des débit plus importants. Certains modèles écrivent même à la vitesse de 260, voire 270 Mo/s.

avatar dandu mer, 18/08/2010 - 16:39

Le SSD c'est du Toshiba, et c'est peu sensible aux pertes de performances.

[quote]Ne me faites pas dire que le TRIM est inutile, ce n'est ni ce que j'ai dit, ni ce que je pense. Il n'est pas pris en charge dans l'immédiat et de de toute façon, même avec le TRIM un SSD qui se remplit, réagit comme un disque classique. il finit par stocker où il lui reste de la place même s'il a la faculté de réorganiser à la volée l'emplacement (on parlera de l'équivalent de : secteur) où sont sauvegardées les infos... Et perd donc en temps d'accès mais de façon moindre...[/quote]

Non. Parce que le temps d'accès, il n'est pas variable. Avec le TRIM, il sait parfaitement où aller écrire, vu qu'il a une table des zones vides. Donc y a pas de pertes.

Et les inepties sur la Radeon HD 5750, elles sont rigolotes. Suffit de démarrer sous Windows pour se rendre compte que c'est une 5850 Mobility... Et qu'elle supporte évidemment parfaitement 1 Go de mémoire.

avatar lambs mer, 18/08/2010 - 17:50

Option SSD à 675€. Et bien cela reste raisonnable quand on voit le prix d'un SSD de 256Go. Pour une fois Apple ne vend pas une option 2 à 3 fois son prix.
L'option serait également intéressante sur un iMac premier prix car sur un ordinateur fixe pas de souci pour ajouter du disque dur externe.

avatar Sylvain ALLAIN mer, 18/08/2010 - 17:52

@ dandu,

Une fois encore, j'adore les "sûr de soi" qui ne pensent pas un seul instant que de notre côté, avant d'écrire des "inepties", puisqu'à priori c'est ce qu'on fait. Maintenant, un SSD plein, limite ras la gueule TRIM ou pas, Table ou pas, quand il est plein, il jongle de la même manière avec les tables, comme un disques avec ses secteurs et - éventuellement - libres... Et, finalement, même si la perte liée au accès est infiniment moindre sur un SSD, la problématique demeure la même. Car même avec le TRIM il y a un traitement de l'info et un temps d'accès, certes infiniment plus rapide, mais il y a un temps de latence toute de même.

Quant à la Radeon HD 5750, c'est pas parce qu'un soft sous Windows va la reconnaître comme une HD 5850 Mobility. Merci au fabricant et leurs manies du "Renaming Marketing"... Le problème, cher lecteur, c'est qu'à priori, une Radeon HD 5850 Mobility [b]sur le papier[/b] peut gérer 1 Go de VRAM, en l'occurrence de la GDDR3, mais pas 1 Go de GDDR5 qui équipe l'iMac. Mais une fois encore, susceptibilité mise à part, personne n'est parfait, moi le premier.

Mais vos critiques -si constructives - sont notées comme votre suffisance...

avatar dandu mer, 18/08/2010 - 18:26

Pour la latence, non. D'abord, il n'y a PAS de latences sur le temps d'accès, il est fixe. D'autre part, avec le TRIM, plein ou pas, il sait où sont les pages libres donc ça n'a pas d'impact. Qu'il soit pleins ou vide, le temps est exactement le même, il interroge sa table pour une page libre. Sans TRIM, y a plus de boulot, mais c'est de l'ordre de la microseconde (vu le CPU des contrôleurs) dont c'est totalement négligeable.

Pour la mémoire, il n'y a pas de limitation, la preuve, il y a des machines en Radeon HD Mobility 5850 avec 1 Go de GDDR5 chez Acer ou MSI (8942G et GX 640).

Pour la reconnaissance, c'est pourtant assez simple : une Radeon HD 5750 — [url=http://www.amd.com/us/products/desktop/graphics/ati-radeon-hd-5000/hd-5750/Pages/ati-radeon-hd-5750-specifications.aspx]selon AMD[/url] — a 720 processeur de flux. Une Radeon HD 5850 Mobility en a 800 (dixit votre lien dans le test). Et les screens sous GPU-Z — qui sont fiables — donnent 800 et l'identification BIOS indique bien qu'il s'agit d'une 5850. (http://forums.macrumors.com/showthread.php?t=978676). Au passage, la puissance est partiquement identique : Le fillrate est de 10 gigapixels/s et 25 gigatexels/s sur la 5850 Mobility et 11,2 gigapixels/s et 25,2 gigatexels/s sur la 5750.

Mon ton est peut-être suffisant (désolé), mais ce n'est pas la première fois que je remarque des erreurs de ce type dans les dossiers, c'est tout. Comme par exemple « Express Card ¾ » dans le test du MBP 17 pouces, alors que la valeur, c'est 34 (c'est la largeur du connecteur).

Pour le reste, j'apprécie les démontages et les présentations, mais il y a des erreurs flagrantes dans le test, comme la définition de TDP et son amalgame avec la consommation du CPU, alors que c'est simplement un indicateur pour la calibrage des systèmes de refroidissement.

avatar Jean Claude Dusse mer, 18/08/2010 - 22:41

Sauf votre respect., je trouve que votre config n'a pas trop de sens. Pourquoi prendre un proc d'entrée de gamme et mettre le prix sur la carte graph et le disque SSD. Là vraiment, quelque chose m'échappe. J'aurais trouvé ça plus judicieux quite à prendre la grosse config de prendre le proc qui s'impose...

Enfin, c'est votre droit et vous faîtes ce que vous voulez...

avatar NathanB jeu, 19/08/2010 - 00:33

"Une configuration sensiblement plus chère que son équivalent de l’ancienne gamme Core i5 2.66 GHz qui coûtait 1929 € (1799 + 130) avec l’option Radeon HD 4850, mais qui constituait déjà un excellent compromis."

L'ATI Radeon HD 4850 est de base avec l'iMac i5.

Sinon très bon test, toujours autant agréable à lire ;-).

Bonne continuation

avatar pommeN jeu, 19/08/2010 - 12:22

Bonjour,

très bon test, mais il me reste une interrogation : lorsqu'on ne joue pas (mais alors pas du tout), est-ce que l'option carte graphique plus puissante présente un intérêt (pour utiliser Photoshop ou lire des vidéos HD par exemple) ?
Merci

avatar methos1435 jeu, 19/08/2010 - 13:29

Bon test.
Mais il est dommage de ne pas voir la comparaison avec le modèle de base Imac 27 pouces à processeur I3 et HD5670 512 Mo.
Parce que là il est comparé à ses grand frères mais ca ne permet pas de voir les réelles différences avec la version de base de l'Imac I3.