Fermer le menu   

Navigateur web

Windows 8 : Firefox ne prendra finalement pas le Metro 17/03/2014 | 07:30 | Mickaël Bazoge | 20 commentaires

Il n'y aura pas de version spécifique de Firefox pour l'interface Metro (ou Modern UI) de Windows 8. Le projet a débuté à la fin de l'année 2012 et est ensuite apparu sous la forme d'une version nightly (alpha) mi février (lire : Firefox s'adapte à l'interface de Windows 8). Le vice-président de Firefox, Johnathan Nightingale, a mis un coup d'arrêt à ce développement. Il explique sur le blog de la fondation Mozilla que les équipes de développeurs doivent « choisir [leurs] batailles » - et celle-ci est visiblement de trop : « Nous ne sommes plus aussi petits que nous l'étions lorsque nous avons livré Firefox 1.0, mais nous avons besoin de nous concentrer sur les projets ayant le maximum d'impact pour notre mission ».

L'interface de Firefox pour l'interface Modern UI de Windows 8.

Il était persuadé, lors de la mise en route de ce développement, que Windows 8 et son interface à base de tuiles dynamiques allaient s'imposer. Or, Microsoft est bien loin du compte, malgré tous les efforts marketing et les compromis pour accommoder au mieux les vieux routiers de Windows, déboussolés par le design Metro (lire : Windows 8.1 est disponible sur le Windows Store). Si Mozilla voit passer des millions de testeurs pour les versions alpha et beta de Firefox, il n'y a jamais eu plus de 1 000 utilisateurs actifs pour la mouture Metro.

Or, il n'était pas question de mobiliser des ressources pour accompagner le lancement du navigateur et supporter le logiciel jusqu'à sa fin...

Lire la suite

Chrome 34 gère correctement les images Retina 28/02/2014 | 00:10 | Nicolas Furno | 12 commentaires

Sorti aujourd’hui en version bêta, Chrome 34 est le deuxième navigateur à apporter une vraie réponse aux problèmes des images adaptées aux écrans Retina, après Webkit il y a quelques mois. Sur un appareil iOS ou sur un MacBook Pro Retina, les sites doivent afficher des images deux fois plus grandes pour que le visiteur bénéficie d’une image parfaitement nette. Malheureusement, ces photos sont aussi beaucoup plus lourdes et elles restent inutiles à la majorité des internautes qui, faute d’écran Retina, ne verront pas la différence.

Jusque-là, les différentes solutions existantes relevaient toutes du bricolage. Soit le webmaster choisissait de ne proposer que des images Retina, avec à la clé de la bande passante consommée pour rien et des temps de chargement allongés. Soit il mettait en place une solution, mais le site devait alors le plus souvent charger une première fois pour déterminer si l’écran du visiteur est Retina, avant de servir les bonnes images.

La solution adoptée par Google est bien plus efficace et son intégration à Chrome est un pas en avant indéniable dans sa démocratisation. L’idée est de modifier la balise HTML img en lui ajoutant un champ srcset qui contient non seulement l’image de base, mais aussi toutes les variantes pour les écrans Retina. Sur cet exemple fourni par l’éditeur, on voit l’image originale et deux versions, une deux fois plus grande et une quatre fois plus grande qui sera utile pour les télévisions 4K. C’est le navigateur qui charge automatiquement la bonne image en fonction de l’écran sur lequel il est utilisé.

<img...
Lire la suite

Chrome 33 bloquera les extensions hors du Chrome Web Store 13/02/2014 | 14:20 | Pierrick Aubert | 53 commentaires

Google renforce son contrôle sur les extensions que l’on peut installer dans son navigateur web. Les utilisateurs de Chrome 33 — actuellement en version bêta — sous Windows ne pourront plus utiliser les extensions qui ne sont pas installées depuis Chrome Web Store.

Le moteur de recherche détaille aux développeurs les conséquences de ce changement de politique. En utilisant la version 33 de Chrome, même les plugins déjà installés ne seront plus utilisables par les utilisateurs. Évidemment, Google argumente son choix en jouant la carte de la sécurité. Il est en effet plus sûr d’installer des extensions vérifiées et validées par la compagnie, mais ce système permet aussi de contrôler plus facilement les extensions autorisées. Seuls les développeurs et les entreprises pourront continuer à installer leurs propres extensions.

Le blocage des extensions non autorisées est d’ores et déjà actif sur la bêta et il le sera pour tous les utilisateurs quand la version 33 sera finalisée. Pour l’heure, seule la version Windows est concernée, mais on imagine que le logiciel sous OS X suivra rapidement. Reste à voir ce qui restera réellement après le grand nettoyage de Google. La version stable de Chrome 33 devrait sortir à la fin du mois de février ou au début du mois de mars.

Google Now (presque) disponible sur Mac 04/02/2014 | 07:40 | Nicolas Furno | 5 commentaires

Google a activé Google Now dans les versions bêta de son navigateur, y compris sur Mac. À condition de suivre le canal bêta de Chrome, on peut désormais afficher les alertes et informations pratiques envoyées par ce service du géant de la recherche. Pour les recevoir, il faut en fait encore quelques conditions : choisir l’anglais comme langue principale sur son compte Google, mais aussi utiliser le service sur un appareil iOS ou Android. Les autres langues seront prises en charge ultérieurement.

Même avec ces conditions réunies, vous n’obtiendrez pas forcément de résultat : dans notre cas, nous n’avons jamais vu les cartes de météo ou d’itinéraire pourtant présentes dans l’application iPhone de Google. Comme souvent avec les nouveautés de l’entreprise, il faudra attendre quelques jours ou semaines pour que tous les utilisateurs y aient finalement accès. À noter que la fonction pourra être complètement désactivée, si on le souhaite.

Google Now dans Chrome sur Windows (image Google)

Chrome aime collectionner vos extensions 20/01/2014 | 09:35 | Christophe Laporte | 2 commentaires

Google Chrome a un côté collectionneur. On avait déjà remarqué que dans certains cas, il gardait une archive de toutes les versions de Chrome utilisées au fil du temps. Résultat, chez certains, l’application Chrome avait pris un sérieux embonpoint et pesait plusieurs dizaines de Go (lire : Chrome peut occuper plusieurs dizaines de Go d'espace disque).

Le blog Google Operating System a remarqué que le navigateur de Google avait tendance à faire de même avec les extensions. Ainsi, dans notre cas, Google a conservé les treize dernières versions de cette extension.

Si une extension n’est pas très souvent mise à jour et/ou si elle ne pèse pas trop lourd, ce n’est pas très grave. Mais attention, dans certains cas, cela pourrait vous jouer de mauvais tours.

Dans notre cas, le dossier Extensions de Google Chrome pesait 300 Mo. À titre d’information, celui-ci est situé dans /Library/Application Support/Google/Chrome/. Si vous utilisez un profil, il peut être stocké à l’intérieur de celui-ci.

Lire la suite

Two facilite lui aussi la création de sites adaptatifs 13/01/2014 | 15:11 | Nicolas Furno | 3 commentaires

Two [1.0 – US – 5,49 € – OS X 10.8 – Christopher Davis] est un nouvel utilitaire qui intéressera tous ceux qui développent des sites mobiles. Pour vérifier concrètement le résultat, le mieux est toujours de passer par un appareil mobile, un smartphone ou une tablette, mais c’est aussi très contraignant. Si vous utilisez déjà votre Mac pour créer le site, ce logiciel simplifie l’étape de vérification en affichant le site mobile dans un navigateur spécial

Concrètement, Two affiche un même site dans deux panneaux de taille différente. Par défaut, celui de gauche affiche le site mobile et celui de droite le site normal. On peut changer la taille du panneau de gauche pour essayer le rendu sur différents appareils et même le redimensionner librement selon les besoins. Si votre site a adopté un thème adaptatif ("responsive design"), il sera remis en forme sans aucune autre action de votre part.

Par rapport à Duo, un utilitaire qui a le même objectif et que l’on avait évoqué le mois dernier (lire : Duo : un navigateur pour faciliter la création de sites mobiles), ce nouveau venu offre plus de souplesse en offrant la possibilité de changer la taille des deux sections. La navigation synchronisée est bien présente dans les deux cas, de même que la possibilité d’ouvrir une page directement dans le logiciel. Avec Two, cela se fait en remplaçant le http...

Lire la suite

Opera 18 bouge ses onglets et prend en charge les thèmes 19/11/2013 | 12:10 | Stéphane Moussie | 10 commentaires

Le navigateur Opera est disponible dans une nouvelle version stable [18.0 - 53,9 Mo]. En retirant un onglet de sa barre, Opera 18 crée une nouvelle fenêtre. Les onglets sont maintenant déplaçables entre deux fenêtres distinctes.

Un onglet en train d'être déplacé

Opera 18 prend en charge les webcams et les micros pour communiquer sans plug-in via le protocole WebRTC. L'ajout d'un nouveau moteur de recherche se fait simplement. Un clic droit dans le champ de recherche du moteur désiré, un clic sur « Créer un moteur de recherche... » dans le menu contextuel et c'est fait.

Le navigateur nordique peut maintenant être personnalisé avec des thèmes. Contrairement à Firefox ou Chrome, les thèmes ne s'appliquent pas sur l'interface d'Opera, ils concernent uniquement l'arrière-plan de la page d'accueil

La version 19 du navigateur, qui est encore en développement, a été également mise à jour [56,9 Mo]. Opera Developer 19 intègre notamment une fonction de synchronisation qui concerne pour le moment l'Accès rapide (la page d'accueil du navigateur), le Calepin et les moteurs de recherche personnalisés. D'autres éléments pourront être synchronisés à terme.

Chrome 32 identifie les onglets bruyants 12/11/2013 | 13:20 | Stéphane Moussie | 13 commentaires

Chrome 32 est disponible en version bêta [51,3 Mo]. Cette version introduit une nouveauté du côté des onglets. Une icône de haut-parleur est affichée sur les onglets qui jouent du son. Une fonction pratique quand de nombreux onglets sont ouverts et qu'il faut retrouver celui où une pub vidéo vient de se lancer toute seule, par exemple.

Chrome 32 bloque automatiquement le téléchargement des fichiers malicieux. Un bouton permet d'ignorer le blocage.

Dans le mode « Metro » de Windows 8, le navigateur de Google devient multifenêtre et intègre le lanceur d'applications. Ou comment Chrome devient un OS dans l'OS...

Safari est devenu le navigateur n°1 en Angleterre 01/10/2013 | 10:45 | Christophe Laporte | 32 commentaires

Pour AT Internet, Google Chrome est désormais le navigateur web le plus populaire en Europe. 

Avec 27,2 % de part de visites en août, il détrone Internet Explorer (26,4 %). En l’espace d’un an, le navigateur de Microsoft a quasiment perdu 10 points, tandis que celui de Google en a pris six.

L’autre intérêt de cette étude concerne la troisième place. Firefox (21,3 %) qui recule régulièrement depuis un an, est en train petit à petit de se faire rattraper par Safari (17,8).

AT Internet fait remarquer que le navigateur d’Apple sur ces 13 derniers mois progresse en moyenne de 0,40 point par mois, soit un rythme quasi-équivalent à celui de Google Chrome (0,48 point par mois). Bien entendu, c’est le succès des terminaux mobiles d’Apple qui permet à Safari d’afficher une telle progression.

Si l’on regarde les résultats pays par pays, on observe des variantes dans certains pays. Ainsi, en Allemagne, Firefox continue de bien marcher avec 38,2 % de part d’utilisation alors que Chrome (13,9 %) peine à décoller.

Les résultats en France sont assez conformes aux résultats au niveau européen. Là où la situation est la plus étonnante, c’est sans doute au Royaume-Uni.

Safari avec 33,8 % de part d’utilisation est devenu cette année le navigateur web le plus utilisé devant Internet Explorer et Chrome. A l’inverse de l’Allemagne, Firefox (9,2 %) est très peu utilisé au Royaume-Uni.

Microsoft continue de dégringoler sur le web 19/09/2013 | 13:59 | Christophe Laporte | 46 commentaires

La domination totale de Microsoft sur le web fait désormais partie du passé. Après avoir perdu beaucoup de terrain avec Internet Explorer, c’est désormais au tour de Windows de descendre petit à petit de son piédestal.

L’étude AT Internet montre en effet qu’en un an, le part d’utilisation de Windows sur la toile a reculé de six points en Europe. En août 2013, elle était de 74,8 % alors qu’elle était il y a quelques années de ça supérieure à 90 %.

Windows 8 n’a pas réussi à inverser la tendance. Dans les statistiques d’AT Internet, Windows 8 est à l’origine de 6,7 % des connexions au Web en France, 5,8 % en Allemagne, 5,3 % au Royaume-Uni et 3,9 % en Espagne. Le système d’exploitation connait une montée en puissance pépère si on la compare à celle d’iOS 7 (lire : iOS 7 déjà installé sur 150 millions d'appareils). Inutile de préciser que les contextes sont toutefois très différents.

Le terrain perdu par Microsoft profite à Google (5,9 %) et à Apple (17,9 %), qui gagnent tous deux trois points en un an. AT Internet précise que le moteur de la croissance pour Apple demeure l’iPad. Au Royaume-Uni où les produits estampillés d’une pomme sont très populaires, il est à l’origine d’une visite sur huit sur le web.

Pour compiler ses chiffres, AT Internet se base sur les statistiques des sites qu’elle analyse au quotidien.

Lire la suite

Pages