Fermer le menu   

Gatekeeper

Gatekeeper : McAfee bloque par erreur ses logiciels 15/02/2013 | 18:29 | Stéphane Moussie | 16 commentaires

OS X Mountain Lion a introduit Gatekeeper pour renforcer la sécurité du système. Quand Gatekeeper est activé — il l'est par défaut —, il faut qu'une application soit signée pour être installée. L'éditeur de logiciels de sécurité McAfee a révoqué par erreur sa clé d'authentification. Résultat, Gatekeeper ne laisse pas installer de logiciels McAfee.

Le vice-président des produits indique qu'il s'agit d'une bourde d'un administrateur, qui, croyant révoquer sa clé individuelle, a en fait révoqué celle de son employeur. L'erreur s'est produite le 6 février, mais McAfee ne s'en est rendu compte que quelques jours plus tard. Les ingénieurs travaillent actuellement sur une solution. Pour mémoire, il est possible de passer outre Gatekeeper « en faisant un Contrôle-clic sur l'app et en choisissant de l'ouvrir », comme l'explique Apple.

Les développeurs plutôt positifs au sujet de Gatekeeper 02/10/2012 | 15:04 | Anthony Nelzin | 16 commentaires

Trois mois après le lancement d'OS X Mountain Lion, Ars Technica a interrogé quelques développeurs au sujet de Gatekeeper, le garde-chiourme du Mac. Les avis sont plus modérés qu'à l'été, et sont de manière générale assez positifs.

Gatekeeper

Un bénéfice net pour l'utilisateur

Pour Wil Shipley (Delicious Library), Gatekeeper est « brillamment conçu » — on rappellera que le mécanisme instauré par Apple avait été suggéré par Shipley fin 2011, ce qui peut expliquer son enthousiasme. Craig Hockenberry, qui a pourtant eu quelques problèmes à adapter xScope aux règles d'Apple, l'appuie : « je suis convaincu que Gatekeeper aide l'utilisateur. Je sais qu'à chaque fois que je clique sur un lien de téléchargement et que je vois que le développeur n'a pas signé son application, je pense à deux fois avant de l'installer. ».

Bref, le peu d'interface de Gatekeeper est un succès dans le sens où il est suffisant pour alerter l'utilisateur en cas de problème. Jamie Phelps (...

Lire la suite

App Stores : le jeu de plateformes 06/08/2012 | 11:00 | Arnauld de la Grandière | 21 commentaires

Les plateformes de distribution de logiciels deviennent peu à peu la norme, et cette évolution entre l'ancien et le nouveau modèle ne se fait pas sans frictions. Pour autant, le modèle de l'App Store n'a à vrai dire rien de nouveau, puisque la plupart de ses règles étaient déjà en vigueur dans le monde des consoles de jeu. Mais c'est bien l'incursion de ce modèle sur les ordinateurs, plus habitués à une certaine ouverture, qui pose problème. Surtout si l'on considère qu'il est appelé à devenir dominant, voire exclusif, tant sur OS X que sur Windows.

Un modèle trentenaire

Le modèle des consoles de jeu, nées à la fin des années 70, fait figure d'ancêtre de l'App Store : les développeurs devaient obtenir un kit de développement (souvent hors de prix ce qui limitait le ticket d'entrée aux plus grosses sociétés), et se plier aux desiderata des fabricants de consoles. En effet, suivant le public auquel le constructeur veut s'adresser et l'image de sa marque, tous les titres ne seront pas les bienvenus sur toutes les consoles : Nintendo par exemple a de tout temps mis l'accent sur son public familial, même si occasionnellement des titres plus adultes ont pu être proposés sur ses consoles. Ainsi, l'histoire de l'industrie regorge d'anecdotes au sujet de jeux développés à coups de millions pour finalement se voir refuser leur visa d'exploitation pour diverses raisons (stabilité, contenu, etc). Le modèle économique des fabricants de consoles était lui-même basé sur cette logique de plateforme, en vendant parfois les consoles à perte pour faire un bénéfice sur les royalties perçues sur les ventes de chaque jeu.

Les fourches caudines d'Apple ne sont en la matière pas une première, mais le prix bien moindre du kit de développement pour iOS lui a offert l'intérêt de développeurs moins habitués à ces pratiques, et pour cause...

Lire la suite

TotalFinder s'adapte à OS X Mountain Lion 03/08/2012 | 21:20 | Nicolas Furno | 29 commentaires

TotalFinder [1.4 – 4,3 Mo – US – OS X 10.7 – 18 $] modifie le Finder pour l'enrichir avec des dizaines de fonctionnalités supplémentaires, comme des onglets, la possibilité d'afficher deux dossiers côte à côte, le couper/coller ou encore l'affichage des dossiers en tête des listes. Ce hack doit être mis à jour à chaque nouvelle version d'OS X et la 1.4 sortie récemment est justement totalement compatible avec OS X Mountain Lion. L'application a par ailleurs été signée pour GateKeeper.

Compatible avec OS X 10.8 et même OS X 10.7.5 qui est encore en cours de test auprès des développeurs, TotalFinder perd en revanche la compatibilité avec Snow Leopard. Comme son concepteur l'explique sur son blog, maintenir la compatibilité avec trois versions d'OS X serait beaucoup trop de travail et il a décidé de ne prendre en charge que la version actuelle et la précédente. Si vous souhaitez ou devez rester avec Mac OS X 10.6, ne téléchargez pas la mise à jour.

Toujours dans l'idée de simplifier le développement de TotalFinder, son concepteur a également séparé le cœur de l'application des divers modules qui viennent s'y greffer. L'avantage est double : outre un développement simplifié, ce choix permet à d'autres développeurs de concevoir à leur tour des plug-ins. Comme d'autres logiciels, c'est...

Lire la suite

LaunchBar s'adapte à OS X Mountain Lion 27/07/2012 | 18:30 | Nicolas Furno | 5 commentaires

LaunchBar [5.3 – 2,3 Mo – US – Mac OS X 10.6 – 24 €] devrait fonctionner correctement avec OS X Mountain Lion dans cette nouvelle version. Le lanceur optimise aussi son interface pour l'écran Retina du nouveau MacBook Pro, même s'il reste encore quelques icônes en basse définition. L'éditeur en a profité pour signer son logiciel pour éviter les problèmes liés à gatekeeper.

Outre ces changements dans l'air du temps, LaunchBar gère aussi 1Password (39,99 €) et ses mots de passe. Comme avec la dernière version de son concurrent Alfred, on peut accéder à ses mots de passe et ouvrir rapidement le site Internet correspondant.

Cette mise à jour améliore également la prise en charge de clients mails. On peut rapidement envoyer un fichier ou du texte en utilisant Mail ou un client tiers, dont Outlook et Sparrow. LaunchBar fait maintenant la distinction entre évènements et rappels pour le calendrier et quelques bugs ont été corrigés, notamment en ce qui concerne l'indexation des contacts sous OS X 10.8.

À jour : Trillian, Dropbox et QuarkXpress 25/07/2012 | 12:08 | Nicolas Furno | 8 commentaires

Trillian [1.4.50 – US – Gratuit – Cerulean Studios, LLC] améliore ses smileys et son icône pour l'écran Retina du nouveau MacBook Pro. Sur cet ordinateur, les pixels devraient avoir totalement disparu de ce logiciel de chat multiprotocoles. Quelques smileys ont été également ajoutés, Coup d'œil est désormais utilisé pour afficher les images et la recherche est désormais plus rapide. Le logiciel a également été modifié pour le rendre compatible avec le sandboxing d'OS X Mountain Lion.

Dropbox se prépare toujours pour l'écran Retina. La dernière version expérimentale numérotée 1.5.10 et disponible sur les forums corrige un bug avec les icônes de statut qui apparaissent sur les aperçus des fichiers. Les icônes restent toutefois encore beaucoup trop grosses sur un écran Retina et elles couvrent encore le contenu affiché par l'aperçu.

Quark prévient ses clients : QuarkXpress ne prend pas encore en charge Gatekeeper qui sera activé par défaut dans OS X Mountain Lion attendu dans la journée. Si vous ne changez pas les paramètres de votre Mac, vous ne pourrez plus lancer le logiciel. En attendant une mise à jour qui devrait sortir dans les prochaines semaines, l'éditeur conseille à ses utilisateurs de ne pas faire la mise à jour, de désactiver le blocage Gatekeeper (ci-dessous) ou encore d'ouvrir son logiciel avec le menu contextuel (clic droit).

...

Lire la suite

Acorn s'adapte à l'écran Retina 16/07/2012 | 00:08 | Nicolas Furno | 7 commentaires

Acorn - The Image Editor for Humans [3.3 / Démo – US – 39,99 € – Flying Meat] s'adapte à l'écran Retina du nouveau MacBook Pro. L'interface de cet éditeur d'images a été optimisée pour éliminer tous les pixels, mais la nouveauté la plus intéressante concerne l'édition d'images de très haute définition. L'espace de travail est lui aussi Retina et permet ainsi de travailler sur des images à la taille d'origine.

Acorn 3.3 (clic pour agrandir)

La prise en charge du Retina est toutefois loin d'être la seule nouveauté d'Acorn 3.3. Dans la liste de nouveautés, on note la fonction d'export basée sur les calques qui permet de découper automatiquement une image dans plusieurs fichiers (explications). La sélection a été améliorée, on peut notamment créer un calque de masquage à partir d'une sélection ou encore sélectionner à nouveau la dernière sélection.

À propos d'export, Acorn ajoute la possibilité de redimensionner l'image au moment de l'export. Un préréglage supplémentaire a été ajouté pour l'iPad, on peut aussi fermer automatiquement une forme vectorielle et des raccourcis ont été ajoutés,...

Lire la suite

Logiciels : iStat Menus, Time Butler et Found 10/07/2012 | 14:59 | Nicolas Furno | 10 commentaires

iStat Menus [3.24 – 9 Mo – US – Mac OS X 10.6 – 16 $] affiche plusieurs informations sur votre Mac dans la barre des menus. Cette version améliore le support d'OS X Mountain Lion, ce qui consiste d'abord à prendre en charge Gatekeeper avec une application signée. Vous pourrez ainsi continuer à l'utiliser sans problème avec la nouvelle version. Quelques bugs ont aussi été corrigés et vous pouvez participer à l'amélioration de l'utilitaire en partageant avec l'éditeur vos données d'utilisation.

Time Butler [1.2.1 – Français – 7,99 € – OS X 10.7 – Guillaume Campagna] enregistre ce que vous faites sur votre Mac et vous permet ainsi d'améliorer votre productivité (lire : Time Butler surveille votre productivité). Cette version ajoute des graphismes optimisés pour l'écran Retina du MacBook pro et elle corrige aussi quelques bugs liés au sandboxing.

Found [1.1 – US – Gratuit – Found Software, Inc.] est un moteur de recherche à la Spotlight, mais pour les services dans le nuage (lire : ...

Lire la suite

Firefox se prépare à Gatekeeper 22/05/2012 | 16:54 | Florian Innocente | 10 commentaires

Les prochaines versions de Firefox sont en train d'être signées, en prévision de Mountain Lion et de son Gatekeeper. Et ce d'autant plus qu'avec la DP3 de l'OS, sortie fin avril, Apple a activé par défaut l'option pour que ne puissent se lancer que les applications ayant reçu une signature numérique.

Celle-ci permet de s'assurer que le programme provient bien de son éditeur et qu'il n'a pas subi d'altération entre temps. Cette signature sera présente dans les applications du Mac App Store, et celles distribuées par les développeurs qui auront fait une demande de certificat auprès d'Apple. En l'absence de signature et si l'on est sur ce réglage système, on se verra une boîte d'alerte comme ci-dessous. Pour forcer malgré tout le lancement il faudra aller changer manuellement le réglage dans les préférences.

Pour éviter cette situation, un développeur de Firefox a commencé à préparer la signature de Firefox 13 et celle des versions suivantes. Ce travail a en réalité été entamé en 2007, lorsque Leopard a commencé à gérer les logiciels signés, comme le faisait Windows. Cette tâche a été confiée successivement à deux ingénieurs en stage chez Mozilla, en 2010 puis 2011, mais chacun est parti avant d'avoir pu terminer son ouvrage.

Mozilla va utiliser plusieurs signatures. Les versions très préliminaires de Firefox obligeront à désactiver le Gatekeeper, une gêne moindre sachant que peu de monde les utilise. Les versions suivantes, Nightly et Aurora, plus courues, auront le tampon d'Apple fourni aux développeurs. Enfin, les bêta et finales auront une signature d'une qualité identique, mais distincte de la précédente. Si jamais Apple venait à révoquer l'un de ces certificats, l'autre pourrait continuer de fonctionner.

Pour Mozilla (et les éditeurs en...

Lire la suite

Adium est désormais une application signée 18/05/2012 | 06:02 | Stéphane Moussie | 12 commentaires

Le logiciel de chat Adium a été signé dans sa dernière beta [1.5.1b1 - 22,7 Mo - Mac OS X 10.6 - Libre et gratuit]. La signature des applications garantit leur provenance sans pour autant passer par le Mac App Store. GateKeeper a été activé par défaut dans la dernière Developer Preview de Mountain Lion, ce qui signifie que les utilisateurs pourront par défaut télécharger uniquement les applications du Mac App Store ainsi que celles proposées par les développeurs identifiés par Apple.

Cette version beta d'Adium apporte aussi plusieurs correctifs qui concernent notamment l'indicateur d'état dans la fenêtre de chat et les raccourcis clavier des émoticônes MSN. Le client de messagerie instantanée utilise maintenant la librairie libpurple 2.10.4.

Sur le même sujet :
- Mountain Lion : Apple active GateKeeper par défaut
- OS X Mountain Lion : Gatekeeper, sandboxing et AppleScript

Lire la suite

Pages