Fermer le menu
 

QuickTime X : tabula rasa

Nonoche | | 12:23 |  63
Un lourd héritage

Il y a près de 18 ans, le 2 décembre 1991, Apple dévoilait au monde QuickTime, le premier logiciel dédié à la vidéo numérique faisant abstraction des capacités matérielles. Les utilisations modernes de la vidéo, de la Télévision Numérique Terrestre jusqu'au Blu-Ray en passant par les caméscopes numériques ou encore les set-top box, doivent beaucoup à QuickTime.

À l'époque, on était bien loin des standards actuels, mais la simple vignette en 160x120 et 3 images par seconde (!) visible ci-dessous, présentant le décollage d'Apollo 11 à titre d'exemple de ce que pouvait faire QuickTime, a laissé nombre d'utilisateurs de l'époque béats d'admiration, dont certains sont encore en vie aujourd'hui ;¬)

Il faut remettre les choses dans leur contexte : en 1991, le Mac le plus puissant que vous pouviez avoir ronronnait à quelque 25 MHz… Ce que QuickTime apporta de fondamentalement nouveau à l'époque tenait essentiellement à deux technologies qui le composaient : la capacité de synchroniser plusieurs pistes de média (en cas de surcharge, QuickTime affiche moins d'images pour rester synchrone avec la bande son), et un système de métafichiers, permettant d'intégrer une couche d'abstraction quant au contenu en lui-même. Ainsi, QuickTime pouvait gérer tous types de médias (au-delà des seules images et du son), les afficher de manière synchrone, et s'ouvrir sur des codecs additionnels.



Mais QuickTime fut avant tout la technologie décisive qui donna naissance au multimédia, suivie par l'apparition des premiers lecteurs de CD-Rom (au faramineux taux de transfert de 150 Ko par seconde pour un stockage de 650 Mo). Au fil des ans, QuickTime se verra adjoindre de nouveaux codecs, dont certains tiendraient le haut de l'affiche, comme le Cinepak, Sorenson, et enfin H.264, mais également de nouvelles fonctions, comme les sprites interactifs, le texte synchronisé, le chapitrage, le streaming, et bien d'autres. En outre, QuickTime fut même la première application qu'Apple a porté sur Windows. À mesure de l'augmentation de puissance des machines, les vidéos prenaient de l'ampleur en affichage pour aboutir jusqu'à la haute définition, et les codecs se faisaient également plus efficaces dans leur rapport compression/qualité d'image.

Bref, au cours de sa longue vie, QuickTime est devenu un gigantesque fourre-tout, qu'il était impensable d'intégrer tel quel dans l'iPhone et l'iPod touch. Apple a donc revu sa copie pour fournir à ses appareils de poche un framework compact et efficace, qui ne gérait plus que les codecs les plus modernes.

Un chantier considérable

Lorsqu'Apple a engagé les travaux sur Snow Leopard, il a fallu faire face à un problème de taille : le passage au 64 bits impliquait la réécriture complète de QuickTime… ce qui n'est pas une mince affaire eu égard aux quelque 18 ans d'héritage du logiciel. Il n'était pas question d'envisager d'avoir la totalité des fonctions de QuickTime 7 d'un seul coup. Apple a donc utilisé une astuce dont elle a le secret, étant passée maître dans les transitions technologiques et le maintien de la compatibilité ascendante.

Mais commençons par faire le détail de ce qui compose QuickTime. Il y a d'un côté le framework et son jeu d'API, qui permettent à toutes les applications sur Mac d'exploiter les fonctionnalités de QuickTime, et de l'autre QuickTime Player, qui n'est qu'une interface graphique permettant d'accéder à ces mêmes fonctions. Là où les choses se compliquent sur Mac OS X 10.6, c'est qu'il y a désormais deux frameworks et deux players.

En effet, QuickTime X (le framework) est réduit à sa plus simple expression : il gère la lecture et l'acquisition vidéo, de même que l'exportation, mais seulement avec les codecs "modernes" (peu ou prou ceux supportés par l'iPod, l'iPhone et l'Apple TV), de même que l'accélération matérielle pour la lecture et l'encodage sur certaines cartes graphiques. En revanche, il ne gère pas l'édition vidéo, ni les codecs externes sous forme de plug-ins. Ainsi, le copier-coller, l'extraction de pistes, et les autres codecs sont pris en charge par QuickTime 7 (le framework) qui est également installé par défaut dans Snow Leopard. Les deux cohabitent harmonieusement à l'aide d'une gare de triage, QTKit, qui invoquera l'un ou l'autre des deux frameworks en fonction des tâches effectuées par l'utilisateur. L'approche permet ainsi de faire cohabiter le code 32 et 64 bits, alors que Mac OS X ne peut d'ordinaire pas mélanger des tâches de ces deux types. On peut d'ailleurs aisément voir QTKit à l'œuvre, il suffit pour cela d'ouvrir un fichier non supporté par QuickTime X (mettons par exemple la vidéo ci-dessus) et de regarder dans le Moniteur d'activité :


Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


63 Commentaires

avatar notebookphil 04/11/2009 - 13:27

Je me souviens aussi des démos avec BeOS!!!

avatar albinoz 04/11/2009 - 13:36

Haaa… le cinepak, quel horreure :D Je suis d'accord avec vous, QuickTime X n'est pour le moment pas une avancée, mais j'espère qu'une version pro verra le jour avec la mise a jour des suites FinalCut !

avatar Yip 04/11/2009 - 13:38

Moi je me souviens de cette vidéo et de quelques unes des suivantes, elles étaient rares à l'époque. C'est vrai que ça avait été une petite révolution et j'étais trop content de pouvoir regarder de petites vidéos sur l'écran de l'ordi. Sur un LC de 1991, cette vidéo occupait presque un quart de l'écran, c'était un 10 pouces je crois. En tous cas, quand je vois la qualité qu'on a maintenant (je regardais avant-hier soir un enregistrement fait avec une clé TNT Elgato) je suis sur le cul, je ne pensais pas à l'époque qu'on arriverait à une telle fluidité avec autant de pixels, la puissance des machines a quand même bien évolué... Sinon je me sens bien malgré mon grand âge, merci ;-p


avatar SolMJ 04/11/2009 - 13:39

Sympa ce petit historique sur Quick Time (bien qu'un peu technique) Merci.

avatar Anonyme (non vérifié) 04/11/2009 - 13:41

Comment se fait-il que je ne sache pas voir la vidéo d'Apollo avec safari alors que ça fonctionne avec Firefox ? Je suis sous Snow Leopard.

avatar studdywax 04/11/2009 - 13:42

oui, pareil je comprend mieux certaines choses, merci ! Par contre ce qui est clair, c'est que le player en lui va prendre la poussiere chez moi pour un bon bout de temps !

avatar r e m y 04/11/2009 - 13:43

Que de souvenirs... je me revois en 91 me rendre au CNIT à la Défense chez Apple avec ma disquette 800 kO vierge pour récupérer une copie de Quicktime 1.0! Je me rappelle aussi les démos du cube (un objet Quickdraw 3D je crois), sur lequel on pouvait coller une video Quicktime par face et faire tourner librement le cube avec les videos qui défilaient sur les faces visibles du cube. Bon revenons au présent.... Quicktime X et SnowLeopard! Personnellement je crois que je vais attendre que la neige soit fondue pour adopter l'un et l'autre.

avatar Anonyme (non vérifié) 04/11/2009 - 13:43

Tout à fait, merci beaucoup pour cet article.

avatar ipascm 04/11/2009 - 13:48

un bon article ça ! ah... la video sur mac dans le début des 90's. qui se souvient des demos de rebel assault et du tuner tv dans les rayons de nos hypers...

avatar terence91 04/11/2009 - 13:51

Quid de la fonction playlist d'ici Quicktime XX? Peut être à l'horizon 2020 pour OS XX?

avatar Dr_cube 04/11/2009 - 14:01

Super article ! Je ne pense pas que ce soit une bonne chose que QuickTime VR disparaisse. Apple a inventé ce truc, mais n'a jamais su le promouvoir correctement. Pourtant on a besoin de telles fonctionnalités aujourd'hui dans Google Earth ou les trucs de ce genre. Apple pourrait donc le remettre au goût du jour. D'autant que si je me souviens bien c'était extrêmement innovant, et les concurrents de l'époque n'arrivaient pas à faire une copie aussi performante (préchargement intelligent, etc.).

avatar _TZ_ 04/11/2009 - 14:09

A cette même époque, la vidéo sur Amiga (certe en format ANIM très peu compressé) cartonnait bien loin devant avec du 512 couleurs plein écran / 25 images par seconde. Je me souviens avoir trouvé Quicktime à l'époque parfaitement ridicule et lent.

avatar USB09 04/11/2009 - 14:10

Quictime possédait un playliste dans son temps, elle était même souforme de vignette. Apple reviendrait elle en arrière ?

avatar jbeul 04/11/2009 - 14:15

Personnellement je ne suis pas du tout mécontent de ce nouveau quicktime. Certes il faut continuer à utiliser l'ancienne version pour des taches plus complexes, mais pour regarder un film je ne connais pas un player qui lui arrive à la cheville : Avec les bons plugins TOUS les formats sont reconnus (même le MKV), toutes résolutions passent sans problème, la qualité de l'image est digne du nom d'apple quand on le compare avec VLC on voit toute la différence... Et surtout gros intéret quand on regarde un film en plein écran sur un écran externe, l'ecran principal reste libre de faire ce que l'on veut, QuickTime 7 ne le fait pas, VLC et aucun autre ne le fait à ma connaissance. Ensuite les fonctionnalité ce sont des gadgets pour moi inutiles, je veux pouvoir regarder mes films, mettre des sous-titres, changer la langue, tout ca QuickTime X le fait donc je demande pas plus et la plupart des gens ne demande pas mieux ensuite si mieux il y a, je prend, mais ça n'est pas ma priorité, j'aimerais plutôt qu'il sorte vite vite vite une version SL qui tienne la route parce que la ca bug énormément avec tous les logiciels de musique (et non j'ai pas envie de dépenser 2000€ dans des logiciels tous neuf spécialement conçu pour SL ceux que j'ai me suffisent amplement)

avatar biak 04/11/2009 - 14:23

C'est vrai, j'avais un Amiga à l'époque... Les videos sur Mac n'avaient rien d'impressionant "pour nous autres" au début des années 90 ! :) Des playlists pour QT ?? Avec iTunes à côté, je ne vois pas l'intérêt.

avatar Nonoche 04/11/2009 - 14:27

euhhh de ce que j'en sais, le format ANIM de l'Amiga n'était guère que du RLE (comme le GIF animé ou le codec Animation de QuickTime), sans piste sonore et encore moins de synchro… faut pas se laisser impressionner si facilement et comparer ce qui est comparable ;¬)

avatar sinbad21 04/11/2009 - 14:28

Très bon article. Je comprends enfin pourquoi quand je visionne un film en wmv (grâce au plugin Flip4Mac) j'ai une barre de progression comme si c'était du streaming alors que le film est sur le disque. Je croyais que c'était un bug de Flip4Mac.

avatar Lemmings 04/11/2009 - 14:33

_TZ_ : merci, au moins une personne qui a de la mémoire. Au niveau vidéo, les solutions à base d'Amiga étaient loin devant à l'époque. Que ce soit via l'utilisation de genlock, de format MJPEG, IFF-ANIM ou autres... L'Amiga excellait dans ce domaine. En France, l'Amiga était utilisé pour toutes les incrustations vidéo en direct, journaux télé ou jeux (Motus, Chiffres & lettres...). Sans oublier les solutions professionnelles tels que le Video Toaster de Newtek (dont Lightwave était le module le plus connu), utilisé par toutes les télé et studio de ciné de l'époque (Star trek, Robocop, Jurassic Parc...). Chez Disney en 1990 : http://www.youtube.com/watch?v=qSeYivHZpB8 La première vidéo qui a fait connaitre l'Amiga, le fameux Juggler de 1986 : http://www.youtube.com/watch?v=g03rcG7F4PU Sans oublier les dessins animés sur disquette de Eric Schwartz : http://www.youtube.com/watch?v=Sn6jG7YEMWM http://www.youtube.com/watch?v=rhYmCNDbXy0 Bref ;)

avatar Goldevil 04/11/2009 - 14:42

Autant Quicktime est une technologie clé sur MacOS autant sur Windows il a souvent été critiqué (trop lent, trop de bugs, mal intégré...) Il est vrai que j'ai déja rencontré des problèmes de compatibilité ascendante avec software sous Win98 et XP. C'est un peu comme Safari qui ne fait pas le poids avec ses concurrents sous Windows alors qu'il est, je pense, le navigateur le plus utilisé sous MacOS. Par contre iTunes est uniformément lourd selon l'OS ;-)

avatar Macleone 04/11/2009 - 14:42

Pour le coup, il suffit de parcourir les forum QuickTime pour s'apercevoir qu'Apple a foiré sa transition. QTKit c'est gentil, mais ça ne propose pas 50% des fonctions disponibles dans l'API QuickTime C. Pas de possibilité de gérer les cartes vidéo, pas de possibilité de décompresser efficacement un film en mémoire image par image, pas de possibilité de décompresser les pistes sons, pas de gestion des horloges (indispensable pour gérer le synchronisation vidéo/son sur différents périphériques), etc. Apple a pris un retard non négligeable sur QuickTime et c'est le gros point noir de tous les développeurs qui voudraient passer leur applications multimédia en 64 bits. Et le pire, c'est certainement le silence d'Apple lorsqu'on leur pose des questions sur l'avenir de cette API.

avatar Onra 04/11/2009 - 14:47

Y'en a qui confondent animation et video je crois...

avatar YARK 04/11/2009 - 14:52

Ouais ben niveau animation, j'aimerais bien que, comme Dr Cube, QTVR ne soit pas retourné dans de vieux cartons...

avatar Hasgarn 04/11/2009 - 14:59

Merci pour cet article très intéressant.

avatar flette 04/11/2009 - 15:05

Excellent article et belle mise en perspective. Merci MacG

avatar biniou 04/11/2009 - 15:06

Quid de SMIL avec QuicktimeX ?

Pages