Apple et Samsung : les frères ennemis

La redaction |


Apple et Samsung sont actuellement deux des plus grandes entreprises dans le domaine de l’électronique grand public. Elles ont beaucoup en commun, travaillent souvent ensemble, dépendent l’une de l’autre sur certains points, mais sont aussi concurrentes dans des domaines hautement stratégiques. Alors, Apple et Samsung peuvent-ils rester partenaires objectifs à long terme ?

Grâce au succès dans un premier temps de l’iPod, puis de l’iPhone et de l’iPad, Apple est devenu l’un des plus gros acheteurs de composants au monde. Signer un contrat avec la firme de Cupertino, c’est l’assurance ou presque d’un carnet de commandes bien garni pendant de nombreux mois. Apple a souvent profité de sa position d’ailleurs pour faire la pluie et le beau temps sur le marché de la mémoire flash.

Si dans les années 80, à l’époque du Macintosh, Apple pouvait se payer le luxe de vivre en autarcie et de développer quasiment tout elle-même, à l’heure de la mondialisation, ce n’est tout simplement plus possible.

Société réputée pour être dure en affaire, Apple a su nouer quelques partenariats stratégiques. Outre Samsung, on citera Intel (pour la fourniture de processeurs sur Macintosh), NVIDIA (qui a créé à plusieurs reprises des GPU pour Apple) et Foxconn (un des plus gros sous-traitants d’Apple). Parmi toutes ces entreprises, c’est certainement avec Samsung que les relations sont les plus complexes. Apple reste cependant fidèle à sa culture du secret et n’évoque que très rarement ses relations avec ses partenaires.

Preuve s’il en faut, elle est restée très évasive sur la conception du processeur A4. Sur son site, la marque à la pomme écrit : « Les ingénieurs d'Apple ont conçu la puce A4 pour en faire un processeur mobile à la fois incroyablement puissant et économe en énergie. »



La réalité est plus complexe : dans les faits, la conception de l’A4 a été assurée par Samsung et Intrinsity. Ce dernier a été par la suite racheté par Apple (lire : Apple confirme le rachat d'Intrinsity). Ce processeur n'est pas si différent de celui qu'on retrouve dans le Samsung Galaxy S, Galaxy Tab et tout récemment le Google Nexus S.

Mais pourquoi collaborer avec Samsung plus qu’avec un autre ? À l’époque de la conception du A4, le Hummingbird était l’une des puces les plus performantes du marché, plus performante par exemple que le Snapdragon 1 GHz de Qualcomm que l’on trouve dans le HTC Desire notamment. De plus, la firme coréenne est un partenaire de longue date d’Apple : c’est l’un de ses principaux fournisseurs de mémoire flash. Les deux sociétés avaient même envisagé en 2005 de construire une usine consacrée à la production de mémoire avant de se faire rattraper par les autorités antitrust coréennes.

De manière plus générale, Samsung a l’avantage d’avoir une capacité de production redoutable. Moins médiatique que la firme de Cupertino, la firme coréenne est pourtant l’acteur numéro un de l’industrie high-tech. En 2010, son chiffre d’affaires s’élevait à 138,7 milliards de dollars, c’est plus que les chiffres d’affaires cumulés d’Apple et de Microsoft. La firme coréenne a il est vrai un vaste champ d’action : téléphones, téléviseurs, imprimantes, tablettes, mais également une activité dans les semiconducteurs et comme fabricant de dalles LCD.

Ces relations fructueuses devraient faire d’Apple le premier client de Samsung en 2011. Selon certaines estimations, Apple devrait lui consacrer 7,8 milliards de dollars (lire : Apple : premier client de Samsung en 2011 ?). En janvier dernier, la firme de Cupertino évoquait un accord stratégique de 3,9 milliards de dollars sur deux ans. De là à dire qu’Apple se positionne pour obtenir les faveurs de Samsung sur ses prochaines avancées en matière de processeurs (Hummingbird), de plate-forme (Orion) ou encore d’écran « Amoled-Retina-Display », il n'y a qu'un pas.

Ces liens privilégiés bénéficient à Apple, mais ne lui jouent-ils pas des tours ? Sur le marché grand public, Samsung a toujours été un concurrent sérieux. Avec 280 millions de téléphones mobiles vendus en 2010, il est le deuxième fabricant de téléphones portables. En France, la société occupe même la première place.

Parmi ces 280 millions, on retrouve le Samsung Galaxy S, qui représente à lui seul 1/28 des ventes de téléphones mobiles Samsung avec 10 millions d’unités écoulées en 2010. C’est le gros best-seller de l’année 2010, avec son cousin américain l’iPhone 4. Et il n’y a pas besoin d’aller interroger des responsables Samsung pour demander la raison de se succès, deux simples images parviennent à expliquer beaucoup de choses.



De manière générale, les smartphones se ressemblent beaucoup, mais dans ce cas présent, la ressemblance est plus marquante qu'à l’accoutumée : bouton central, contour arrondi, icônes carrées organisées en grille 4x4 sur fond noir avec un dock plus clair contenant quatre icônes principales. Tout y est, beaucoup de gens pourraient croire à un iPhone. Et Samsung joue sur cette illusion, en recopiant même les positions publicitaires de l’iPhone.



Pourtant, pourquoi le consommateur achèterait plus un Samsung Galaxy S qu’un iPhone, alors que ce dernier bénéficie d’un effet de mode et affiche surtout une bonne fiabilité ? Tout simplement parce que son cousin coréen est nettement moins cher, que ce soit en subvention opérateur ou non.

Et cela ne s’arrête pas au Galaxy S, Samsung réutilise la même stratégie commerciale avec sa Galaxy Tab, une tablette tactile comme l’iPad, embarquant Android et un écran 7 pouces. Présenté ainsi, elle semble beaucoup se démarquer de l’iPad avec son écran 10 pouces, mais force est de constater que le design et l’interface sont semblables.



Dos blanc, bords arrondis, icônes carrées, fond d’écran avec une île, les ressemblances sont troublantes… Pour la Galaxy Tab, les choses sont plus complexes. Vendue 599 €, la tablette de Samsung ne bénéficie plus de l’avantage tarifaire. L’iPad 3G est vendu aussi cher, mais possède un écran plus grand. Elle bénéficie d’un meilleur positionnement chez les opérateurs grâce à un subventionnement plus généreux. Mais les offres subventionnées pour ce type de produits peinent à séduire pour les consommateurs. Résultat, les ventes de la tablette de Samsung sont très en deçà de l’iPad (lire : Samsung a vendu moins de 50.000 Galaxy Tab en France pendant les fêtes).

On pourrait encore continuer la comparaison des lignes entre produits Samsung et homologues américains, avec par exemple le Samsung Galaxy Player et l’iPod touch, ou encore le tout nouveau ultraportable de Samsung, clone technique du MacBook Air (lire : CES : Samsung présente son MacBook Air).



Au final, ce qui diffère Samsung d’Apple sur le plan commercial, c’est le positionnement. Samsung s’adresse donc au « mass market » alors qu’Apple vise le haut de gamme. Et c’est ce « mass market » qui échappe à Apple et qui permet à Android de faire si rapidement irruption sur le segment des smartphones.

Cependant, la firme coréenne rêve d’imiter Apple sur certains points. Un porte-parole de la Samsung déclarait récemment : « Nous voulons être une marque aimée, avec une base fidèle d’utilisateurs et qui marque l’esprit des consommateurs lorsqu’ils prennent des décisions d’achat ».

Pour s’imposer, plutôt que de parier sur un cheval comme Apple a habitude le faire, Samsung mise sur quasiment tout le monde. Outre ses relations avec la firme de Cupertino, l’entreprise a également réussi à s’attirer les faveurs de Google. Chez Android, le Galaxy S est actuellement le téléphone étalon du moment. Samsung propose aussi des Windows Phone, avec sa gamme Omnia. Enfin, elle possède son propre système d’exploitation Bada OS, que l’on retrouve dans ses appareils de la gamme Wave. Finalement, avec ces derniers, Samsung pousse l’intégration encore plus loin qu’Apple.

Bada OS est donc un système d’exploitation propriétaire et restreint uniquement aux téléphones de la marque. Il a toutes les caractéristiques majeures d’un OS pour smartphones : hyperconnectivité, magasin d’application, multimedia, etc.

À qui est destiné Bada OS ? Aujourd’hui à peu de téléphones Samsung, mais à terme à tous les téléphones Samsung n’embarquant pas Windows Phone et Android. Autrement dit, il est avant tout destiné à l’entrée de gamme. Inutile de préciser que Bada OS reprend des éléments graphiques d’iOS.



Apple est une marque qui contrôle tout et veut tout contrôler. Pour pouvoir tout contrôler, il faut posséder, et pour posséder, il faut inventer avant l’autre. C’est ainsi qu’Apple dépose chaque année de multiples brevets, même si à court terme nous ne les retrouvons pas dans les produits de la pomme. Tout y passe, du design de l’iMac aux contrôles de la télé avec la main.

Dans le domaine de la téléphonie, Apple n’a jamais manqué de protéger ses inventions. Lorsqu’Apple a annoncé son intention de poursuivre HTC en justice (lire : Apple attaque HTC), Steve Jobs déclarait : « Nous pouvons regarder, sans rien faire, nos concurrents nous voler nos inventions brevetées, ou alors nous pouvons agir. Nous avons décidé d’agir. Nous pensons que la concurrence est saine, mais nos concurrents devraient créer leurs propres technologies au lieu de voler les nôtres. »

Si, depuis, les procédures judiciaires se sont multipliées, Apple a bien pris soin de ne pas s’attaquer à son partenaire. Pourtant à première vue, ce ne sont pas les motifs qui manquent. Apple serait-elle plus conciliante avec Samsung ?

Les histoires d’amour finissent mal en général. Entre Apple et ses fournisseurs, c’est souvent le cas également. À défaut de savoir si le couple Apple/Samsung continuera à opérer encore longtemps, la firme de Cupertino ne mettra pas tous ses oeufs dans le même panier. Le Californien envisage d'ailleurs de confier la production du successeur du processeur A4 à une autre société que Samsung (lire : L'iPhone 2011 passerait à un écran 4":). Apple a peut-être tiré les leçons du passé. Tout au long de son histoire, elle a souvent eu à gérer ce type de relations partenaires/concurrents. Adobe, Microsoft, et Google, pour ne citer qu'eux, peuvent en témoigner.

[image : Samsung]
Tags
avatar loiclt | 
@ Ptimac Je suis un simple lecteur de MacGénération :)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ptimac : autant pour moi (j'aurais du me renseigner en effet :D) @lord danone : en effet c'est la vidéo de france2, je suis d'accord avec toi, mais je donne ca pour montrer l'ampleur de Samsung. Car en lisant certains, on croirait que Samsung est à la merci d'Apple, alors qu'ils font du très bon boulot aussi (avis personnel) Sinon j'adore Apple pour leur innovation, je leur reproche juste leur système un peu trop fermé
avatar harisson | 
J'ai les deux. Samsung nexus-s pour le fonctionnel et le dév, iPhone 3Gs (puis plus tard iPhone 4Gs/5) pour le design (samsung ça fait un peu cheap de ce côté là) et les apps (android pas encore arrivé à pleine maturité).
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@loiclt Et bien devient un simple rédacteur de MAcGénération car très bon article (bon falloir pousser Flo vers la sortie et lui filer un bakchich pour ça, mais une ou deux parts de pizza devraient faire l'affaire ^^).
avatar Rezv@n | 
@ akex : +1!;-)
avatar Christophe Laporte | 
@ broger : tu as raison. les téléphones samsung ont de vraies qualités tout comme android. la tournure est sans doute maladroite. on voulait surtout insister sur le cote tarifaire. et en effet comme c'est présenté cela peut paraitre réducteur.
avatar loiclt | 
@ cl97 Tout à fait, je ne remettais pas en cause la qualité du Galaxy S, surtout que j'ai dit qu'il était le meilleur Androphone du marché dans l'article, du moins jusqu'au MWC :) C'était plus insister sur le coté tarif pour l'utilisateur Lambda, qui na aucun partit prit pour Apple ou Androïd !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Feintz [quote]Si une guerre devait éclater entre Samsung et Apple, je sais pas qui en baverait le plus, mais ca ferait très mal.[/quote] Bah c'est Apple qui en baverait le plus puisque Samsung fabrique aussi des armes. http://www.samsungtechwin.com/ Menu Products-Defense Program il n'y a pas tout sur ce site, par exemple ils ont un super fusil mitrailleur robot @Samsung [quote]« Nous voulons être une marque aimée, avec une base fidèle d’utilisateurs et qui marque l’esprit des consommateurs lorsqu’ils prennent des décisions d’achat ». [/quote] ouais... en ce qui me concerne c'est fait, mais pas dans le bon sens.
avatar Biking Dutch Man | 
Citez moi un concept nouveau, un produit nouveau inventé par Samsung et copié par Apple! 1...., 2......., 3..........., merci bonne réponse+
avatar Flafi07 | 
@ zoncou J'ai une télé samsung, un home cinéma samsung et j'avait un netbook nc10 et j'ai jamais été deçu de leur SAV. Problème su la télé, changement de la pièce à domicile entre 3j. Problème de batterie sur le netbook : remplacement avec enlèvement à domicile et relivraison 1 semaine après, tout ca gratuitement et je précise sans avoir souscrit d'assurance supplémentaire. Le tout est de passer directement par Samsung et non par les revendeurs de produit (pixmania, boulanger and co), qui eux par contre sont très mauvais.
avatar christian899 | 
Pour ma part, une télé LCD HS au bout de cinq ans, frigo type américain HS au bout d'un an et 4 mois. Impossible d'enregistrer mon appareil sur leur site de SAV, quelque soit le navigateur employé. Évidemment, je boycotte maintenant Samsung dans son ensemble.
avatar RDBILL | 
Très bon article ! A propos des brevets déposes par Apple, je suis étonné de voir les gestures de l'iPhone se retrouvent à l'identique dans d'autres smartphone. C'est par exemple le cas du pincement pour zoomer ou dézoomer sur une photo ! Et il y en a d'autres... ?
avatar RDBILL | 
@ Feintz : Ben je sais pas ce qu'il te faut... J'ai un iPad avec 2 logiciels de lecture de divx depuis l'été dernier. Et je n'ai pris que des applis gratuites...
avatar RDBILL | 
@ Biking Dutch Man : Excellent !!
avatar RDBILL | 
Ah, au fait y a une rumeur qui dit qu'Apple va vendre de TV en 1012... La concurrence va être frontale !!
avatar loiclt | 
@ rdbill Je sais bien qu'Apple crée des choses "révolutionaires", mais de la à avoir crée une Tv en 1012, moi je dit chapeau, mon Livre d'histoire est incomplet, j'en apprend tout les jours deicdement :D
avatar Sonny972 | 
"C'était plus insister sur le coté tarif pour l'utilisateur Lambda, qui na aucun partit prit pour Apple ou Androïd !" Le meilleur commentaire. :) Oui, parce que ça existe encore des utilisateurs lambda :P . Après, c'est beau de dire Samsung c'est merdique, Apple c'est merdique, mais globalement, on entend le plus souvent que les déçus ou fan qui gueule à partout; tandis que les satisfaits qui postent des commentaires correct sont oubliés. Dommage.
avatar the_nuru | 
C est pas en copiant ce que Apple fait en allant même jusqu a copier les icônes, présentation pour faire comme Apple Que Samsung va affirmer son identité sur le marche sans rester dans l étiquette copieur
avatar pol2095 | 
J'avais un iphone, je suis passé au gs est franchement je ne suis pas déçu, en plus en 6 mois je me suis aperçu qu'Android évolue plus vite que ios.
avatar alargeau | 
Article super intéressant !! Par contre, il faudrait vraiment (ré)apprendre à utiliser les virgules et gommer les fautes...
avatar rikki finefleur | 
Malheureusement je crois que l'industrie asiatique est autrement plus puissante que nos industries US et européénnes.. Et Apple est vraiment petit face a Samsung, ces derniers ne se genant pour copier allegrement, et possédant un outil indistriel énorme .. On a pu voir ces dernières années l'effondrement des marques européennes et US au niveau du mobile comme Alcatel Sagem Ericsson Motorola palm, Maintenant Nokia Rim pas très en forme reste plus qu'apple qui se maintient et qui peut souffrir si une guerre des prix s'enclenche suite à une banalisation du produit. Le constat n'est pas très réjouissant ! Les US et les européens ont cru que le service suffisait alors qu'on voit bien que c'est en fait l'outil industriel qui prime.. Le service volant vite en éclats en cas de non adaption ou de fin de mode..
avatar rikki finefleur | 
Suite: Or cette dernière année, Apple a considérablement nuit à son image par son arrogance , son manque de liberté et d'enfermement systématique du client, de tiroir caisse dépendance à chaque mouvement fait par le client, autant d'éléments des plus inquiétants pour Apple.. Android de son coté a considérablement avancé en part de marché, en un an, car en opposition à ces valeurs assez noires qu'apple s'est forgée ces derniers temps.. Apple a sorti de bons produits, qui ont pu le maintenir voir progresser,mais avec une image qui a complètement changé en un an, souvent proche de restrictions de libertés et d'abus de position dominante.. Attention au désamour !
avatar pol2095 | 
Dans le monde de la téléphonie, c'est une histoire de cycle, maintenant c'est Android qui a le vent en poupe, Apple a eu son heure de gloire.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
voici une video assez impressionante sur samsung... http://www.youtube.com/watch?v=OO39mCdWNvM
avatar pat3 | 
La vidéo est intéressante, parce qu'elle montre et l'ampleur de Samsung, et que le goût du secret n'est pas du tout propre à Apple, et que les ingénieurs Samsung doivent manquer autant de sommeil que les ingénieurs Apple. Apple est devenu une grosse boîte, par son volume de vente et par sa capitalisation boursière; mais reste une boite unique pour son innovation, pour ne pas dire son inventitivité. Après, c'est surtout la boîte la plus médiatisée au monde, et c'est essentiellement ça qui lui nuit. Tout le monde en parle, et, vite, tout le monde lui crache dessus, ainsi en va-t-il du succès médiatique. Si Samsung dominait le monde des produits électroniques haut de gamme par ses innovations, on lirait du bash anti-Samsung à longueur de posts. Après, Apple c'est une culture, Samsung s'en est une autre. J'attends juste que la folie Apple se calme, que la concurrence les dépassent de loin en terme de part de marché, pour retrouver mes outils sans le bruit autour (voire avec une moindre marge pour rester dans la course). Quand ça sera le cas, on retrouvera peut-être le plaisir d'être sur des devices Apple par goût, par plaisir, et aussi pour l'efficacité qu'il nous permette d'avoir. Parce que quand Google sera devenu le Microsoft du web et des OS de smart devices, on se souviendra de ce qu'on disait d'Apple et de sa volonté de conquérir le monde… et on regrettera le "champ de distorsion de la réalité" de Steve Jobs.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR