6 weblogs au banc d'essai

La redaction |
Plus personne ne saurait s'en passer. Ils ont, avec leur style orienté vers le texte et la facilité avec laquelle ils les publient, renouvelé le genre des pages perso, en annonçant le retour du contenu et du partage. Ce sont, bien sûr, les weblogs. Un principe simple : une interface souvent épurée avec, à la façon d'un journal, des publications quotidiennes à l'égard de ses amis ou de ses lecteurs de passage, et, coté technique, une interface administrateur permettant d'écrire ses textes, sans besoin particulier en connaissances HTML. En somme, les blogs consacrent les gens qui ont des choses à dire, cependant que les langages de programmation compliqués du web ne concernent que ceux qui savent les dire... Le choix est vaste, aussi nous vous proposons de découvrir quelques uns d'entre eux, avant de vous lancer dans la grande mode des weblogs.

Blogger
par Pyra Labs - Gratuit



C'est sans doute le plus simple. En quelques clics, il suffira à l'utilisateur de Blogger de s'enregistrer sur le site de l'éditeur pour configurer son weblog. Nom, description, apparence - un vaste choix d'interface colorées ou sobres est proposé - seront précisés. Blogger, dans sa façon de fonctionner, ne donne pas d'accès direct au code PHP dans lequel il est programmé, et se comporte comme une "application serveur". L'utilisateur peut alors choisir d'héberger son weblog sur un espace créé pour lui sur le site de Blogger.com, ou de désigner ses identifiants FTP au moment de la création de son weblog pour que Blogger envoie sur le serveur choisi les pages générées par les différentes publications. A partir de cet instant, le premier billet peut déjà être publié. Blogger donne accès à une interface administrateur simple - bien qu'en anglais - qui permet de superviser ses publications, de les éditer, d'en voir le statut (brouillon, en ligne...) et d'accéder aux préférences intrinsèques du weblog : public ou privé, préférences FTP, formatage des pages et des dates et heures, planifications d'archivage, ou création de nouveaux utilisateurs. En effet, plusieurs personnes peuvent contribuer au même weblog. L'administrateur conserve les pleins droits avec l'accès à tous les aspects de la configuration du weblog, tandis que d'autres personnes, avec le simple statut de rédacteur, pourront simplement écrire et éditer des textes. Pour les webmasters les plus confirmés, Blogger donne accès au code du fichier Template (modèle de calibrage) utilisé pour générer les pages du weblog. Son édition est complètement libre pour intégrer au mieux l'apparence du weblog dans un site déjà existant.



Même si Blogger n'est pas traduit en français, son emploi reste très simple sans connaissances particulières en langages de programmation, et ses fonctions peu nombreuses n'en font pas une usine à gaz touffue. En quelques minutes, le weblog est créé, et en ce sens, Blogger remplit parfaitement son office. Cependant, quelques détails manquent, comme la gestion des images et des albums photo à proprement dit et un correcteur orthographique intégré seulement en anglais pour l'instant, et les utilisateurs exigeants se trouveront vite enfermés dans les limitations de cet outil en voulant accéder à son code source protégé. Par contre, on appréciera l'aspect communautaire de Blogger.com, qui met en exergue les weblogs de la semaine et propose un excellent support de ses services ou enfin la notification automatique par email pour toute modification survenant sur le site.


Les plus :

- Configuration très rapide
- Choix d'héberger sur les serveurs de Blogger.com ou sur son site personnel
- Large choix de thèmes d'apparence
- Template entièrement personnalisable "dans le code"
- Adaptation des formats d'heure et de date aux standards français
- Multi-utilisateur avec niveaux de droits
- Archivage configurable (périodicité) et ordonné sur le weblog
- Gratuité

Les moins :

- Pas de gestion des images à proprement dit
- Code source protégé, ce qui limite les possibilités

Note :


3.5/5


DotClear 1.0 RC3
par Olivier Meunier - Gratuit



Parmi les grandes qualités de DotClear, il y en est une qui est essentielle, ce weblog est en français. Sans considération patriotique aucune, cela permet toutefois d'avoir un outil de publication pensé pour notre langage (formats de dates et d'heure, éléments de navigation...) dont la prise en main sera d'autant plus facilitée qu'elle s'effectuera dans notre langue. DotClear est un ensemble de pages programmées en PHP à installer sur son serveur FTP pour disposer de son propre weblog. A la différence de Blogger, tout le code est accessible (selon les termes de la Mozilla Public License) et l'utilisateur ne se trouvera limité dans sa création que par les limites de son imagination. L'installation de DotClear est très simple, un fichier ReadMe détaillant les quelques étapes à franchir pour rendre le weblog opérationnel : spécification de l'adresse de la base MySQL, nom du weblog, mot de passes, etc... Il suffira ensuite à l'utilisateur de faire fonctionner un script d'installation dans son navigateur web pour que DotClear créée seul les tables de la bases de donnée et génère les premières pages. Difficile de faire plus simple. De plus, Olivier Meunier propose une aide en ligne très complète en HTML ou PDF.

DotClear dispose par défaut d'une interface très simple mais fonctionnelle. Coté administrateur, le maître de lieux sera d'avantage soigné avec un espace de travail très agréable. En plus des traditionnelles fonctions d'édition des billets, l'utilisateur aura accès à des préférences très affinées pour ses publications. Avec, par exemple, un gestion des images très confortable (création de miniatures d'apperçu, navigateur de fichiers, limitation de la taille maximum des fichiers envoyés sur le serveur), formats des messages tronqué ou non selon leur taille (fonction des chapeaux), ou émulation des smilies dans les commentaires. L'ordination des messages se fera par des catégories au préalables spécifiées et désignées au moment de la rédaction d'un texte. DotClear supporte les formats HTML et Wiki et s'attache à respecter au plus près les spécifications W3C avec un validateur XHTML intégré. Les pings vers d'autres weblogs sont parfaitement gérés. Multi-utilisateur, DotClear autorise différents niveaux pour chacun - administrateur, rédacteur, rédacteur avancé - selon les besoins. Chaque membre du weblog disposera ensuite de ses préférences d'affichage comme le format d'édition privilégié, la catégorie par défaut ou la taille des zones de texte. Divers outils sont par ailleurs proposés à l'administrateur du weblog pour faciliter sa configuration, procéder à diverses opérations d'optimisation sur la base de données, installer de nouveaux thèmes d'apparence ou gérer les différents plug-ins.



Pour installer de nouveaux thèmes, là aussi DotClear se distingue par sa simplicité. Il suffit de copier les fichiers personnalisés dans le répertoire concerné pour que ceux-ci apparaissent dans le gestionnaire de thèmes. Et puisque DotClear centralise tous les arguments d'apparence en un seul lieu, la mise à jour du code source vers des versions futures sera des plus simples. Dans le même ordre d'idée, l'apparence de DotClear repose sur des feuilles de styles qui décupleront les possibilités de personnalisation.

Une des fonctions les plus intéressantes de DotClear est sans doute la gestion des commentaires, qui permettront à tout visiteur, même sans identifiants, de laisser son avis sur une publication. Au menu des petits plus non négligeables, DotClear génère automatiquement des fils RSS (avec ou sans les commentaires postés) qui rendront par exemple les débats consultables depuis des logiciels de lectures de news externes. La fonction "TrackBack" est par ailleurs très pertinente en permettant de lier plusieurs billets de façon très simple, à la volée.

DotClear est un outil idéal pour installer très rapidement son weblog sur son propre serveur - avec cependant quelques notions élémentaires sur le fonctionnement d'un site web. Le code source étant libre, il ne subsiste aucune limitation dans les possibilités de cet outil. Tous les aspects du weblog sont très soignés : images, commentaires, catégories, utilisateurs multiples, formats d'édition. Les éléments de navigation, dont en particulier le calendrier, sont très bien pensés. Enfin, chaque commentaire posté à un texte pourra être notifié automatiquement par email. DotClear est excellent, et aucun réel point faible n'est à déplorer si ce n'est qu'alors que les publications de chaque membre sont accessible et éditables par lui seul, alors que les images, quant à elles, ne sont pas exclusives. Simple détail.

Les plus :

- Format Wiki
- Commentaires à la volée
- Fils RSS
- Multi-utilisateur
- Gestion des images
- Usage des thèmes et CSS
- Standards W3C
- Gratuité

Les moins :

- Un seul thème d'apparence par défaut

Note :

4.5/5

Textpattern
par Dean Allen - Gratuit (en cours de développement)



Encore en chantier, mais très prometteur, Textpattern ajoute sa pierre à l'édifice des weblogs en proposant ses services. Il s'agit, comme pour DotClear, de scripts PHP à installer sur son propre serveur. L'installation, cette fois, est un peu plus ardue. Il faudra remplacer des morceaux de code avec un éditeur de texte pour aider à la configuration de Textpattern. En cela, et puisque le seul langage actuellement supporté est l'anglais, Textpattern s'adresse à un public un peu plus confirmé. Un système d'onglets bien senti s'offre à l'utilisateur pour naviguer dans l'interface de gestion des publications. 4 d'entre eux chapeautent les fonctions principales d'édition du contenu, de l'interface générale, des préférences d'administration ainsi qu'un lien direct vers la partie publique du site. Un navigateur d'images vient compléter un formulaire de saisie des textes publiés articulé en trois parties : Texte, Tags HTML, et Aperçu. Indispensable, le classement par catégories est supporté. Textpattern intègre par ailleurs un moniteur des dernières visites et opérations effectuées par les membres et les visiteurs.



En ce qui concerne l'édition de l'interface générale du weblog, Textpattern dévoile ses principaux atouts en donnant accès aux modèles et feuilles de styles utilisés. Un éditeur de feuilles de styles de PHP facilitera grandement leur édition et Textpattern permet de les substituer les unes aux autres à la volée. Tout comme DotClear, Textpattern saura ainsi s'intégrer parfaitement dans un site web déjà existant.



Textpattern est certes en cours de développement mais, d'ores et déjà fonctionnel, laisse présager de grandes qualités pour les versions à venir et mérite sans nul doute attention. Le support des RSS, la conversion automatique de texte simple au format XHTML, son moteur de recherche intégré, la gestion des commentaires et du report des publications en font un outil performant pour créer rapidement son weblog. L'édition intégrée des modèles de pages et des feuilles de styles permettra de transformer son look à prime abord austère. Pour les plus exigeants, Textpattern gère également les plug-ins, morceaux de scripts en language SQL, pour effectuer des opérations bien spécifiques.

Les plus :

- Editeur de modèles et de CSS
- Gratuit
- Interface administrateur pratique
- Gestion des images
- Fils RSS

Les moins :

- En anglais uniquement
- Installation un peu scabreuse

Note :

3/5



iBlog 1.3.5
par Lifli Software - 29.95 $



Pour être parfaitement complet en matière de weblogs, impossible de ne pas parler d'iBlog qui, cette fois, représente une solution purement logicielle, qui ne déroutera pas les utilisateurs novices, habitués à ne manier des applications que sur leur ordinateur. En effet, avec iBlog, inutile d'avoir ne serait-ce qu'entendu parler de MySQL ou PHP. Le logiciel ressemble d'ailleurs fortement à une "iApp" et est distribué gratuitement avec un compte .Mac. La version que nous avons testé est celle compatible avec les serveurs distants FTP, AFP, WebDAV et .Mac ou directement en local si l'utilisateur souhaite héberger lui-même son site web. Très rapidement, il est possible de créer et de configurer son weblog, de lui adjoindre des catégories, des icônes récurrentes pour les rubriques, et de taper son premier message. La composition de celui-ci est parfaitement étrangère aux codes compliqués, il suffit de saisir son texte comme dans un éditeur de texte de type Word. Ajouter une photo est aussi simple, iBlog étant très bien intégré à Mac OS X et aux différents éléments d'iLife '04 comme iPhoto, iTunes ou le carnet d'adresses. Un calendrier rappelant celui de iCal permet de visionner facilement les publications. Vraiment tout cela est très réussi : les pages générées selon de nombreux modèles sont esthétiques et on y retrouve tous les détails indispensables aux weblogs (archives, fil RSS, résumés des textes longs...). iBlog a d'autres qualités, comme la gestion permanente d'une copie des fichiers mis en ligne dans le dossier "Sites" de l'utilisateur - ce qui permet d'avoir une sauvegarde en cas de problème, ses fonctions de lecteurs de fils RSS intégrées, ou ses éditeurs de feuilles de styles ou de modèles qui permettront d'améliorer nettement l'apparence du weblog. A ce propos, il sera nécessaire de passer par cette étape pour améliorer une localisation en français un peu bâclée.



En ce sens, iBlog serait à conseiller vivement à ceux qui souhaitent faire un weblog. Mais quelques limitations du logiciel sont à relever, tenant à son mode de fonctionnement. En effet, iBlog ne s'appuie pas sur une base de données en ligne pour stocker les publications mais génère au coup part coup des pages HTML. Ainsi, impossible de publier une note sur son carnet de voyage depuis un web café de Katmandou, le weblog en ligne est pieds et poings liés au logiciel iBlog sur le Mac. Egalement, impossible en ce cas de disposer d'une fonction de commentaires laissés à la volée par les visiteurs du site.



Reste qu'iBlog est une belle réussite d'intégration dans Mac OS X et que son fonctionnement s'accorde parfaitement aux devises de simplicité et d'esthétisme des utilisateurs de Macintosh. D'aucuns prétendent d'ailleurs qu'Apple devrait racheter ce logiciel pour la fournir avec Mac OS X. La gestion des photos, des vidéos et des musiques directement depuis les bibliothèques d'iTunes ou iPhoto font d'ailleurs presque oublier qu'il s'agit d'un logiciel tiers. Traduit en français et vendu à un prix raisonnable, iBlog ne manque pas de qualités et s'impose comme la solution la plus confortable pour qui souhaite publier un weblog.

Les plus :

- Simplicité
- Intégration à Mac OS X
- Gestion de plusieurs weblogs
- Aucune connaissance nécessaire en programmation
- Lecteur de fils RSS
- Icônes de catégories récurrentes

Les moins :

- Localisation en français incomplète
- Pas de commentaires puisque iBlog n'utilise pas de base de données distante
- Impossible de se passer de iBlog pour mettre à jour son weblog

Note :

4/5

WordPress
par Matthew Mullenweg - Gratuit



Gratuit, Wordpress est d'avantage destiné aux utilisateurs confirmés. A cela plusieurs raisons, dont en particulier son installation qui demandera la maîtrise du vocabulaire des bases de données en langue anglaise et à la grande variété de ses fonctions qui dérouteront sans doute un peu les novices. Contrepartie à cette complexité, WordPress n'est pas bridé par ses auteurs et regroupe toutes les caractéristiques du moment en matière de weblogs. La compatibilité avec les standards XHTML 1.1 du W3C y est particulièrement soignée. Les Pings, qui permettent d'interopérer entre les weblogs sont supportés, tout comme les commentaires des visiteurs - WordPress s'appuyant en effet sur le couple PHP/MySQL pour fonctionner. Des plug-ins pourront ajouter de nombreuses fonctionnalités supplémentaires par leur simple installation. On note que WordPress permet l'importation depuis d'autres weblogs comme Movable Type, Blogger ou Textpattern, pour peu que l'utilisateur souhaite changer d'outil. WordPress gère les utilisateurs multiples jusqu'à dix niveau de droits différents, éditables à loisir pour ajouter ou empêcher certaines autorisations.

L'interface administrateur est un peu complexe, WordPress n'étant de plus pas localisé en français. Elle est cependant très complète, supervisant l'ajout et l'édition de billets à paraître. L'édition des billets déjà publiés est par ailleurs facilitée par un moteur de recherche intégré. Particularité de WordPress : certains textes peuvent être assortis d'un mot de passe au moment de leur élaboration et se trouveront protégés dans l'interface publique du weblog. L'interactivité avec les lecteurs est très poussée : notification par email des commentaires, modération et approbation des commentaires ou affichage d'informations sur le profil des contributeurs.



Par le biais des options de l'interface administrateur, tout, ou presque, est configurable : options générales d'affichage, format des dates, notifications par email, champs requis lors de la publication d'un commentaire, options des fils RSS générés, conduite à tenir lors de l'envoi de fichiers sur le serveur, formatage des emails échangés, préférences pour la base de donnée ou encore un outil de modification des éléments d'interface. Les liens de la page de garde du weblog sont entièrement éditables depuis l'interface administrateur, ce qui permet de recommander des sites différents au jour le jour, et un menu dédié aux modèles permettra de personnaliser l'apparence du weblog, qui dans sa version par défaut est relativement réussi.



WordPress s'avère être un des outils de publication de weblogs les plus réussis. Chaque détail du site peut être modifié depuis l'interface administrateur, que ce soit par des options facilement éditable par l'action sur des boutons radios ou des menus déroulants, ou par l'édition brute sur le code source des modèles. On regrettera simplement que WordPress ne soit pas traduit en français (il faudra pour obtenir un résultat satisfaisant intervenir sur le code PHP).

Les plus :

- Fonctions innombrables
- Système de vote
- Liens éditables
- Multi-utilisateurs avec niveaux de droits
- Protection par mot de passe des publications
- Support des plug-ins
- Gestion de l'upload de fichiers
- Interactivité avec le lectorat

Les moins :

- En anglais uniquement

Note :

4.5/5


TypePad
par Six Apart Ltd - Payant (1 mois d'essai gratuit)



Pour terminer ce banc d'essai, nous nous intéresserons à TypePad, un weblog payant dont l'installation et les modifications se feront en ligne avec un soucis permanent de la facilité pour l'expérience utilisateur. Afin de le tester nous avons utilisé l'offre gratuite limitée à un mois, qui comporte toutes les options de la formule Pro à 14.95 dollars par mois avec 200 Mo de disque dur et 5 Go de bande passante. Une fois généré, le weblog est hébergé en ligne sur un sous-domaine de type pseudo.blogs.com ou pseudo.typepad.com. Il est également possible de rediriger les DNS de son nom de domaine vers les pages hébergées sur TypePad.com.

TypePad est très axé sur la communication personnelle : biographie, photographie, centre d'intérêts ou contacts seront partagés en ligne. La fonction TypeLists permettra à l'utilisateur d'éditer rapidement les listes de ses livres ou de ses disques favoris, ou de fabriquer en ligne un répertoire de ses amis ou de ses sites web préférés.



L'interface administrateur est très clairement hiérarchisée par un système d'onglets. Dans chaque fenêtre, un menu des raccourcis les plus utiles est proposé : modifier un envoi, créer une catégorie, éditer un modèle, créer un album photo, bannir une adresse IP des commentaires... La gestion du contenu du weblog se fait très simplement, de la publication d'un texte à la modération des commentaires de visiteurs. L'archivage des publications est hautement personnalisable, que ce soit mensuelllement, hebdomadairement ou de façon journalière, ou encore par catégories. La configuration à proprement dit de l'interactivité du weblog donne accès à des options automatisées très intéressantes comme l'avertissement automatique à des sites de recensement des weblogs comme weblogs.com ou blo.gs ; ou encore la mise en ligne des fils RSS qui permettront aux lecteurs de rapatrier le contenu du weblog dans des applications tierces. Une fonction de Blogging Mobile autorise même la publication de photographies ou de textes depuis un PDA ou un téléphone, poussant à l'extrême les objectifs nomades du weblog.



TypePad gère également les utilisateurs multiples avec plusieurs niveaux de droits, permettant à chacun de pouvoir modifier ou accéder à certaines rubriques. Particularité de TypePad, la création d'un nouvel utilisateur lui communique automatiquement par email une invitation contenant ses identifiants. C'est idéal pour inviter des personnes néophytes. TypePad informant ensuite l'administrateur du statut de l'invitation en cours.



Enfin, des options plus précises permettront de personnaliser les préférences par défaut : commentaires ouverts ou fermés à la rédaction d'un texte, enregistrer sous brouillons ou publier les billets, formatage des messages, protection du sites ou de certaines pages par mot de passe. Le panneau de contrôle de l'interface administrateur donne également accès aux statistiques de fréquentation et aux informations bancaires de l'utilisateur (paiement et renouvellement de l'abonnement). L'aide en ligne est très complète, pour qui parle l'anglais.



Les modèles des pages, une dizaine par défaut, sont éditables. C'est sans doute sur ce point que TypePad montre le plus de qualités et se démarque de la concurrence. Tout les détails de l'affichage du weblog peuvent être modifiés, mais cette fois sans même entrevoir le moindre petit bout de code. Toutes les manipulations d'ordinaire complexes sont remplacées par des boutons radios, des menus déroulants, et même des nuanciers de couleurs ! Encore plus fort, pour agencer les éléments de menus ou ordonner les catégories, un simple glisser/déplacer est possible dans la fenêtre du navigateur ! Les pages publiques peuvent être traduites en français par le jeu des options proposées par TypePad, toutefois l'interface administrateur de publication et de gestion du weblog restera en langue anglaise.



De la même façon que TypePad se veut le plus simple d'utilisation, la fonction d'album photo est entièrement automatisée. Il suffira à l'utilisateur de donner un nom à son album photo et d'uploader ses clichés sur le serveur distant. Un onglet dans la fenêtre s'occupera ensuite de configurer l'apparence de l'album, toujours éditable comme pour le style général du weblog. Reste à cliquer sur "Publier" pour mettre les photographies en ligne... On ne peut faire plus simple et ergonomique.



Assurément, TypePad est un produit fabuleux. On a même du mal à croire que tout cela se passe dans un navigateur web, on dirait un logiciel qui fonctionne en local. L'interface administrateur, très léchée, est des plus agréables tandis que, sans se préoccuper d'une quelconque ligne de code de programmation, l'interface publique du weblog ou des albums photos sera modifiée, adaptée et renouvelée à loisir et avec la plus grande facilité. TypePad est certes payant - au vu des prestations fournies on ne saurait lui reprocher - et décliné en plusieurs offres de 4.95 dollars, pour le forfait basique, à 14.95 dollars pour l'offre Pro. Avec ces offres varient le nombre d'options disponibles, comme la taille de l'espace disque réservé à l'hébergement des pages, le nombre de weblogs possibles, ou l'invalidation de la fonction d'album photo pour le tout premier prix. Les pages du weblog, traduites en français (à l'exception de l'interface administrateur) mettent une dernière touche au tableau de cet outil surprenant et véritable prouesse technique.


Les plus :

- Simplicité
- Ergonomie
- Quantité des fonctions et options
- Haut niveau de personnalisation
- Album photo
- Edition et création des modèles simplifiées
- Invitations
- Listes de centres d'intérêts
- Weblogging mobile

Les moins :

- L'interface administrateur n'est pas traduite en français

Note :

5/5


La liste des weblogs présentés ici n'est bien sûr pas exhaustive. Il existe, notamment sur des sites communautaires de développeurs comme SourceForge de nombreux autres programmes destinés à la publication nomade et dynamique de textes, ce qui constitue le principal avantage des weblogs sur les sites conventionnels.

En complément :

> BlogStudio, un autre logiciel de création de weblogs "look and feel" destiné aux utilisateurs de .Mac

> MovableType, le pendant gratuit de TypePad

> b2, un autre weblog combinant PHP et MySQL

> pMachine, un weblog payant (limité en version gratuite) très réussi

> GreyMatter, un weblog gratuit intégrant également un système de vote

> mBlog, un autre weblog tout-en-un ou les pages générées sont hébergées sur un serveur gratuit sans nécessité de posséder une base de données

> BlogShare, l'outil de cotation des weblogs

> Weblogs.com, l'annuaire des weblogs, recensés selon leur date de dernière modification

> Voir également le sujet en cours sur les forums


avatar david | 
Je suis d'accord avec maousse, d'autant plus que j'ai essayé Dotclear, Nucleus, MT, Wordpress avant de choisir TextPattern. Il n'y a pas photo : TXP est le meilleur outil de blog sur le marché. La seulle chose qu'on peut lui reprocher c'est l'absence de doc. Mais le forum est tellement actif et les gens tellement prêt à aider que c'est peu de chose finalement. De plus il y a deux tutos un par jdueck l'autre par Pedro Palazon, qui couvrent l'essentiel. Je vais aussi les traduire. Il est tellement bien conçu que même un non-informaticien comme moi à pu traduire le logiciel ! Je mettrai d'ailleurs bientôt sur mon site (d2points.net) le fichier langue, ainsi que qq articles pour expliquer le fonctionnement de ce CMS qui est le seul concurrent au tout récent Expression Engine. Alors ne vous laissez pas rebuter, TXP va bientôt être en français !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Merci pour votre test. J'ai finalement choisi Dotclear dans sa nouvelle version (1.2 alpha). Cela marche trés bien et je n'ai pas eu de probléme particulier d'hébergement (je n'ai rien eu à modifier, chez Free). Le nouveau site de Dotclear commence à prendre de l'ampleur, il y a un paquet d'explications et .... tout est en Français.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Et maintenant, il y a Canal blog, qui présente l'avantage d'une gestion facile des images et d'un bon "traitement de texte" (comparativement à Ublog, par exemple) : http://www.canalblog.com/public/visite-guidee/demarrez-votre-blog
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Il y a un site qui fournit gratuitement des dotclear: http://www.mon-blog.org
avatar Laurent | 
Bonjour, Je souhaiterai soumettre à votre expertise/avis le site www.onweb.fr sur lequel je travaille - qui permet de réaliser des sites internet mais orienté PRO et gratuitement sans expertise et connaissance technique. En fait l'idée est d'utiliser le modèle du blog pour permettre de créer son site mais en élargissant de manière importante les fonctionalités - grace à l'utilisation des meilleures solutions open-source. Ainsi onweb permet de créer son site avec inclus des modules de : - gestion de catalogue en ligne, - gestion du panier d'achat, - gestion de comptes clients/affiliés, - gestion d'album photo, - gestion de newsletter, - gestion de sondages, enquetes en ligne, - gestion d'annuaire... Voila merci de votre avis ou autre. Cordialement Laurent
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Perso, je vais rester fidèle à blogger ! Google fait bien les choses : bande passante illimité, 300Mo de stockage, maintenant il accepte les images. Pour peu qu'on ait des notions de html, c'est un régal, le tout gratuitement et sans pub ! Je trouve qucrieux qu'il soit autant "cassé". Enfin bon, des goûts et des couleurs on ne discute pas !

CONNEXION UTILISATEUR