Epic dépense sans compter pour concurrencer Steam, ce qui ne rassure pas Apple

Stéphane Moussie |

Pour percer sur un marché du jeu vidéo ultra-dominé par Steam, Epic n'y va pas par quatre chemins : le studio dépense des centaines de millions de dollars et ne vise pas la rentabilité à court terme. Ouvert depuis fin 2018, l'Epic Games Store a essuyé des pertes d'environ 181 millions de dollars en 2019, 273 millions de dollars en 2020 et pour l'année en cours c'est un trou de 131 millions de dollars qui est attendu.

Ces chiffres sont issus du dossier d'Apple faisant partie de la bataille juridique qui l'oppose à Epic. Si Apple s'attache à démontrer que l'Epic Games Store est un gouffre financier à l'heure actuelle, c'est parce qu'Epic aimerait beaucoup l'ouvrir sur iOS après l'avoir lancé sur PC et Mac.

Dans sa déposition, Tim Sweeney, le patron d'Epic, explique que ces pertes représentent le coût d'acquisition des nouveaux clients. Epic multiplie les gros chèques pour bénéficier d'exclusivités temporaires et offrir chaque semaine un nouveau jeu afin d'attirer de nouveaux clients. Sa boutique compte aujourd'hui 160 millions d'utilisateurs, dont 56 millions d'actifs chaque mois (deux fois moins que Steam).

Ce sont les autres activités du studio, dont la poule aux œufs d'or Fortnite, qui financent l'Epic Games Store aujourd'hui, mais Tim Sweeney vise la rentabilité pour sa boutique d'ici 2023 — il ne précise pas si c'est en tenant compte d'une éventuelle ouverture sur iOS ou non. Surtout, le détracteur d'Apple assure qu'il peut parvenir à cette rentabilité avec sa commission de seulement 12 % sur les ventes, quand la Pomme prélève 15 ou 30 % selon les cas.

Dans son dossier, Apple attaque par ailleurs la qualité de l'Epic Games Store en affirmant que « ses services et son expérience utilisateur sont inférieurs aux plateformes leaders comme l'App Store. » Il faut dire qu'Epic s'est lancé bien après Apple, Google ou Valve dans la distribution de jeux. Le studio fait d'ailleurs valoir que ces grosses dépenses initiales servent aussi à bâtir sa boutique aussi vite que possible.

Être concurrencée sur sa propre plateforme par un acteur capable de dépenser sans compter, voilà ce qu'Apple cherche à tout prix à éviter dans cette affaire.


avatar YetOneOtherGit | 

@v1nce29

"Et le consommateur Apple il n'est pas l'idiot utile de l'Apple Store ? "

Toujours surpris que le concept « d’idiot utile » soit si peu connu 😳😳

avatar v1nce29 | 

c-a-d ?

Le nombre d'Apple addicts qui défendent becs et ongles un système qui les dessert ne sont pas des idiots utiles (ou alors tu veux absolument qu'il y ait un tiers dans la relation ; cela ne me parait pas nécessaire)

avatar YetOneOtherGit | 

@v1nce29

"idiots utiles"

Un idiot utile est quelqu’un qui sert la cause qu’il pense combattre.

Un consommateur qui sert les projet d’une entreprise lui faisant croire qu’elle est un chevalier blanc œuvrant pour son bien en cassant les tarifs d’une concurrence inique est un idiot utile.

Tu peux penser que les client d’Apple sont des idiots, mais ils ne sont pas des idiots utiles, nuance 😉

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Tu peux penser que les client d’Apple sont des idiots, mais ils ne sont pas des idiots utiles, nuance 😉"

Hum. Nombre de clients Apple servent l’entreprise qui leur fait croire qu’elle est un chevalier blanc œuvrant pour leur bien en protégeant leur vie privée et leur sécurité numérique d’une concurrence avide de capitalisme de la surveillance grâce à la prise en otage de leurs iPhone. Oh que si, une belle brochette d’idiots utiles. Il y en a pas mal ici d’ailleurs.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Oh que si, une belle brochette d’idiots utiles. Il y en a pas mal ici d’ailleurs."

C’est de bonne guerre et je m’attendais à l’argument quand j’ai écrit ma contribution 😉

Cela me semble fort discutable :
- La part de l’adhésion à la démarche d’EPIC motivée par l’adhésion à un combat communication en faveur de l’intérêt du consommateur me semble majoritaire.
- La part de l’adhésion au produit Apple motivée par l’adhésion à la lutte pour le respect de la vie privée me semble fort marginale

Et surtout les actions d’Apple sur ces questions ne visent nullement à ce qu’Apple deviennent à moyen terme un acteur puissant de la publicité avec les mêmes pratiques que les acteurs actuels, alors que les actions d’EPIC visent bien à prendre la place des acteurs actuels pour en reprendre à moyen terme les modes de fonctionnement.

La question n’est pas la sincérité des démarches, mais le types de résultats à moyen terme :
- EPIC une fois les marchés conquis et éventuellement ouverts reviendra aux pratiques qu’ils instrumentalisent pour les dénoncer actuellement, mais ce sera à leur profit : ils deviendront ce qu’ils combattent en très grande partie à moyen terme.
- Apple participe à faire bouger les lignes et ne veut pas devenir ce qu’il combat.

😎

avatar YetOneOtherGit | 

@v1nce29

"Sauf qu'on aurait 2 acteurs : EPIC store et Steam. "

Nope l’objectif d’EPIC est clairement d’étrangler Steam et de le forcer à épuiser ses ressources.

avatar v1nce29 | 

je vois pas steam faire la manche devant chez moi. Peut-être qu'ils ont des sous, va savoir ?

avatar YetOneOtherGit | 

@v1nce29

"je vois pas steam faire la manche devant chez moi"

Attend un peu 😎

« Peut-être qu'ils ont des sous, va savoir ? »

On sait parfaitement la place centrale de cette activité dans le business de Valve et le fait qu’ils ne disposent d’aucune ressources permettant de combattre l’attaque asymétrique.

EPIC est actuellement branché sur un pipeline de cash leur permettant d’attaquer Steam, Unity ... dans une relation de concurrence absolument faussée.

Et attention ce n’est nullement un jugement négatif de ma part : la stratégie de diversification et de conquête d’EPIC est absolument remarquable et brillante 👏👏👏👏

avatar airmax95 | 

Y a de la VR sur Epic store?? Je savais pas qu'ils avaient un store aussi

avatar YetOneOtherGit | 

« Être concurrencée sur sa propre plateforme par un acteur capable de dépenser sans compter, voilà ce qu'Apple cherche à tout prix à éviter dans cette affaire. »

La logique d’Apple n’est pas simplement celle là : ils cherchent clairement à montrer au juge que la stratégie d’EPIC face à Steam de dénonciation de taux de commission inique n’est qu’un leur.

EPIC fait de lourde pertes avec son taux de commission cassé : l’objectif principal d’Apple est ici de montrer que le discours attaquant le niveau de commission est un artifice malhonnête.

avatar Hugualliaz | 

Et dire qu’Epic était en difficulté après des ventes décevantes d’Unreal Tournament 3 sur consoles...

Incroyable comment un seul jeu peut transformer un éditeur !

avatar v1nce29 | 

Et Rovio était le maître du monde à la sortie d'angry birds

avatar YetOneOtherGit | 

@v1nce29

"Et Rovio était le maître du monde à la sortie d'angry birds"

La encore comparaison n’est pas raison les deux entreprises ne sont pas comparables dans leur structure, dans leur histoire, dans leur actionnariat, dans leur niveau de profits, dans leur diversification et dans leur vision.

Beaucoup sous-estime ce qu’est EPIC aujourd’hui et la très grande qualité de sa stratégie sur ces dernières années.

avatar toto_tutute | 

On sait quel est le manque à gagner pour la société Epic l’absence de Fortnite de l’App Store ?

avatar YetOneOtherGit | 

@toto_tutute

"On sait quel est le manque à gagner pour la société Epic l’absence de Fortnite de l’App Store ? "

Très faible par rapport aux montagnes de cash qu’ils crament dans le combat face à Steam.

EPIC à largement les moyens financiers des combats au cœur de sa stratégie de développement 🤑

Et sur ça je les avais sous estimé, pensant comme beaucoup qu’ils accepteraient de revenir sur le store le temps que la longue procédure ce déroule.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Et sur ça je les avais sous estimé, pensant comme beaucoup qu’ils accepteraient de revenir sur le store le temps que la longue procédure ce déroule."

En ce qui me concerne j’étais convaincu et suis toujours convaincu qu’ils veulent et vont aller jusqu’au bout. Ça n’avait vraiment pas l’air d’une simple escarmouche, mais bien une déclaration de guerre.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"En ce qui me concerne j’étais convaincu et suis toujours convaincu qu’ils veulent et vont aller jusqu’au bout."

Ça je n’en ai jamais douté, par contre un retour sur le store le temps que la procédure s’achève était envisageable 😉

Pages

CONNEXION UTILISATEUR