Un village normand tente de s’opposer à l’installation d’une station terrestre Starlink

Nicolas Furno |

Starlink, l’offre d’internet par satellite que SpaceX met en place, est confronté à la résistance d’un petit village normand. L’une des stations terrestres indispensables au bon fonctionnement du réseau de satellites en cours de déploiement doit être installée sur la commune de Saint-Senier-de-Beuvron dans la Manche, à quelques kilomètres du Mont-Saint-Michel. L’ARCEP a donné son feu vert à la fin de l’année 2020, mais les élus locaux et des habitants tentent depuis de s’opposer à cette installation.

Prototype d’une station terrestre Starlink à Merillan, dans le Wisconsin. L’entreprise compte installer cinq dômes motorisés similaires à ceux-ci en Normandie (photo /r/SpaceXLounge).

Publiée en premier par La Gazette de la Manche, l’information a rapidement été reprise par France 3 Normandie puis BFM TV qui a envoyé ses caméras pour interroger des riverains et le maire de cette commune de 360 habitants. Même si Starlink a obtenu les autorisations nécessaires, les élus et habitants interrogés disent avoir été pris par surprise par l’entreprise américaine, qui aurait choisi ce site sans consulter personne. Saint-Senier-de-Beuvron est situé sur un axe majeur du réseau de fibres optiques, un point d’entrée essentiel pour une station terrestre comme celle-ci.

Benoît Hamard, le maire de la commune, note que l’implantation de Starlink ne va rien rapporter, si ce n’est « des ennuis » et il s’y oppose, sans avoir le pouvoir nécessaire pour bloquer le projet. Qu’à cela ne tienne, il soutient qu’il est « Hors de question que l’on mette la vie de mes concitoyens en péril », rien que ça. Il est soutenu par François Dufour, conseiller Régional Europe Écologie Les Verts, qui parle d’« une violence faite aux habitants et à la démocratie » et évoque la menace « des ondes venant des satellites », en glissant au passage la 5G au milieu, histoire de faire un petit peu plus peur :

Il faut savoir que ces dômes vont capter 550 km au-dessus de nos têtes et de propulser à 800 km de chaque côté, l’alimentation de la fibre optique ou 5G.

Pour appuyer leurs arguments, ces élus citent la présence d’une zone Natura 2000 qui restreint considérablement ce que l’on peut construire. Selon eux, il serait de ce fait impossible d’installer les cinq dômes de réception prévus par Starlink. Problème, s’il existe bien une zone Natura 2000 dans les environs, elle est située plusieurs kilomètres au nord d’après les données fournies par le site Géoportail et comme l’a noté @GaLaK.

Starlink souhaite implanter ses antennes dans le lieu-dit Gralemois, au sud de la commune de Saint-Senier-de-Beuvron (entouré en orange sur la carte). La zone protégée Natura 2000 la plus proche est située plus de quatre kilomètres au nord, sur la commune de Ducey-les Chéris.

Sans cet argument, les élus et habitants ne pourront pas faire grand-chose pour s’opposer à Starlink et la peur irrationnelle des ondes ne suffira pas à leur permettre d’obtenir gain de cause. Peut-être que l’entreprise gérée par Elon Musk choisira une autre commune des environs pour éviter la polémique, mais puisque les autorisations ont été obtenues, il est probable que le projet arrive à son terme.

Starlink a obtenu des autorisations pour implanter trois stations de ce type en France. Outre celle de Saint-Senier-de-Beuvron en Normandie, il devrait y en avoir une à Gravelines dans le Nord et une dernière à Villenave-d’Ornon en Gironde, en banlieue de Bordeaux. À chaque fois, ce sont des sites situés non loin des côtes et le long d’axes stratégiques pour accéder au réseau internet.

L’offre commerciale de Starlink est ouverte en bêta depuis l’automne 2020 et l’entreprise revendique désormais plus de 10 000 abonnés dans le monde. Les débits actuels mis en avant sont de 100 mbit/s en téléchargement et 20 mbit/s/s en envoi de données, avec un ping maximal de 31 ms. De bons scores pour de l’internet fourni par satellite, les offres historiques souffrant d’une latence plus élevées et de débits nettement plus faibles.

À terme, Starlink a promis des performances au niveau de la fibre optique, mais il faudra pour cela que la constellation de 42 000 satellites soit entièrement déployée. Et il faudra aussi de multiples stations terrestres, y compris dans des petites communes comme Saint-Senier-de-Beuvron.

Image de couverture : Official SpaceX Photos (CC BY-NC 2.0)

avatar marenostrum | 

la Chine et la Russie peut déjà détruire n'importe quel satellite. ils ont les moyens.

avatar IceWizard | 

@marenostrum

« la Chine et la Russie peut déjà détruire n'importe quel satellite. ils ont les moyens. « 

Absolument pas ! On ne parles pas d’un démonstrateur technologique pouvant détruire UN objet spatial, mais d’environ 80.000 satellites (42.000 chez StarLink et autant chez son concurrent).

De plus détruire un satellite pour couper l’internet pendant une crise locale, l’espace de quelques jours c’est complètement démesuré. Des milliers .. c’est carrément un acte de guerre menant à World War 3, en version originale..

Sans parler que l’US Space Force a des moyens de lutter contre ça. C’est même sa mission première.

Neutraliser quelques stations terrestres ou utiliser des armes de cyber guerre pour bloquer le réseau, c’est des actions lights. La destruction physique c’est hard et peut apporter la tempête !

Accessoirement j’ai vu passer un article disant que l’armée US travaille sur des réseaux wifi furtifs, avec des relais de petite taille, pouvant être parachutés ou installés par des équipes au sol, pour maintenir internet dans des zones dont les autorités ont coupés les tuyaux pour interdire le Net aux populations locales.

avatar ataredg | 

Et on pourra regarder Pornhub partout sur la planète. Le progrès.
Plus sérieusement, on pourra contacter / sauver / suivre n'importe qui, n'importe ou.

avatar byte_order | 

@ataredg
> Plus sérieusement, on pourra contacter / sauver / suivre n'importe qui, n'importe ou.

On peut déjà le faire dans nos pays saturés de réseaux de communications terrestres.
Est-ce que pour autant il n'y a plus aucune personne qui ont besoin d'aide, qui espèrent qu'on vieille leur porter assistance dans nos pays ?

Par contre, ouais, là y'aura plus qu'aux pôles qu'on ne pourra plus être suivi.
Sacré progrès.

avatar Mike Mac | 

Par Toutatis !

Par Belenos !

Les gaulois réfractaires à l'envahisseur sont quelque part sous cette loupe !

https://p3.storage.canalblog.com/36/91/1373605/119930378.jpg

Sus au centurion Caïus Elonnemus !

Quant au barde SpaceiX :

Non, tu ne chanteras pas !

avatar codeX | 

Prélude aux panneaux publicitaires que tout ces bienfaiteurs envisagent de déployer dans l’espace. Une vraie nuit ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir.

avatar JLG01 | 

Le maire n’est au courant de rien et se fait mettre par surprise!
C’est vrai qu’il ne peut être informé de l’achat d’une parcelle ni d’une déclaration de travaux.
Il faut qu’il s’intéresse un peu à la vie se sa commune, il est élu beaucoup pour cela.

avatar v1nce29 | 

360 habitants. Payé au lance-pierres et il fait sans doute beaucoup plus d'heures que les maires de grandes communes qui peuvent s'appuyer sur les directeurs de service.

avatar JLG01 | 

@JLG01

Disons donc qu’il a sournoisement profité du deal et de la mâne qui viendra engraisser la commune, et qu’il feint de s’offusquer des que l’information devient publique et qu’il est pris les doigts dans la confiture.

avatar misterbrown | 

La France!

avatar Novezan | 

On va pas s’emmerder pour 360 habitants qui représente à peine le nombre de mort quotidien de la Covid-19...
Allez c’est parti, décollage 🚀 et dépêchez-vous de me déployer ce gigantesque merdier pour que JE profite rapidement de la vitesse de la fibre dans le fin fond de ma campagne...
Go go go 🚀 🛰 📡

Ok je sors 🤪==>

avatar Gilles Le Jannou | 

Regardez le site de star link pour voir comment ils sont sensés s’auto détruire en fin de vie, le système anti collision et le fait qu’ils soient placés à une altitude différente que la majorité des satellites

avatar byte_order | 

Sensés.

La réalité n'est pas encore connue. En attendant, ce sont des promesses techniques avec des arrières pensées commerciales. Qui n'engagent donc que ceux qui croient aux promesses.
L'Histoire a malheureusement trop souvent démontré que ce type de promesse "on laisse l'endroit comme on l'a trouvé en arrivant" dans des zones sauvages n'était pas franchement tenus...

avatar Link1993 | 

@byte_order

L'aspect évitement est très critiquable. L'aspect orbite en revanche, beaucoup moins ^^
Et ça permet de savoir combien de temps ça restera la haut (spoiler alerte : une fois plus de carburant, pas longtemps)

avatar pagaupa | 

Après les éoliennes, un autre fléau ! ...

avatar doume | 

Certains habitants écoutent n’importe qui et ne comprennent rien … ensuite ils s’étonnent qu’ils sont en zone blanche et là c’est la même idée, cool donc cela étant les satellites sont trop nombreux et peu « secure » pour être inoffensifs par exemple pour les vols habités etc … maintenant cela concerne les états et les organisations internationales, sur lesquels le péquin moyen n’a aucun moyen d’action ni aucune considération, hormis de payer ses impôts !

avatar byte_order | 

@doume
> ensuite ils s’étonnent qu’ils sont en zone blanche

La fibre passe dans le coin. Ils ne sont pas du tout en zone blanche !

> maintenant cela concerne les états et les organisations internationales

Ah bon. Donc un pétrolier qui pollue vos côtés, cela concerne les états (et donc les contribuables) mais aucunement le propriétaire dudit pétrolier ?!

> hormis de payer ses impôts !

Des impôts pour financer les coûts laissés par des entreprises privées, c'est tellement tendance.

avatar cybercooll | 

@byte_order

Le pétrolier qui pollue c’est bon pour le cabinet d’avocats qui va se faire des millions dessus

avatar byte_order | 

@cybercooll
> Le pétrolier qui pollue c’est bon pour le cabinet d’avocats qui va se faire des millions dessus

Oh mais je n'ai pas dit que dans le malheur des gens n'arrivent pas à tirer profit, hein.
C'est hyper connu.
Cela ne signifie nullement que c'est un bien pour une majorité, par contre, que quelque uns arrivent quand même, même en détruisant des ressources vivantes mais également non renouvelables, à en tirer un profit personnel.

avatar Sindanárië | 

Normalement, ça relève de la juridiction de Starfleet c’te bazar là!

avatar IceWizard | 

@Sindanárië

« Normalement, ça relève de la juridiction de Starfleet c’te bazar là! »

Donc de l’US Space Force, vu qu’ils ont exactement le même logo que StarFleet !

avatar macbookpro2016 | 

Ils nous emmerdent avec toute leur technologie ils ont pas compris qu'il y a encore beaucoup d'êtres humains qui ont envie de simplement vivre comme des humains après je dis ça sur un site de geek donc je ne m'attends pas à ce qu'on comprenne ce genre d'arguments ici

Ici on trouve beaucoup de personnes qui ne sont plus humains mais simplement des extensions de leur écran

avatar pagaupa | 

@macbookpro2016

« Ici on trouve beaucoup de personnes qui ne sont plus humains mais simplement des extensions de leur écran »
Et comme toutes extensions, ça pose problème 😂

avatar melen | 

C'est surtout la fin du ciel étoilé, et l'on ne peut que constater sans rien dire.

avatar byte_order | 

@melen
> C'est surtout la fin du ciel étoilé,

Sans pollution visuelle que depuis la terre l'on puisse contourner, oui.

> et l'on ne peut que constater sans rien dire.

Pourquoi sans rien dire !?
Au contraire, on peut parfaitement le dire.
C'est même important de ne *surtout* pas croire qu'on doit aux puissants le silence. On leur doit rien. Ils ont déjà l'impunité de tant de choses, leur offrir en plus volontairement le silence, c'est justement refuser de mener l'une des seules batailles qu'il soit donné de pouvoir leur mener.

Ce renoncement en silence, c'est de facto cautionner.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR