Apple Edge Cache : un programme pour améliorer la distribution des contenus

Stéphane Moussie |

Apple a lancé récemment et en toute discrétion Apple Edge Cache (AEC), un programme qui permet aux développeurs de voir leurs contenus hébergés directement chez les fournisseurs d'accès à internet. Cela revient à rapprocher les contenus des utilisateurs, avec à la clé plus de fiabilité et de vitesse pour ceux-ci.

C'est une méthode employée par d'autres services en ligne majeurs, notamment Netflix, qui s'assure ainsi un fonctionnement optimal à travers le globe. Les utilisateurs ne vont pas « chercher » les contenus jusqu'aux gros centres de données de Netflix, situés plus ou moins loin d'eux, mais seulement jusqu'aux « petits » serveurs situés chez les opérateurs, au plus proche.

Le programme AEC ne s'adresse pas à tous les développeurs, il est réservé à ceux qui font transiter beaucoup de contenus. Il est uniquement sur invitation et les entreprises qui veulent y prendre part doivent satisfaire à plusieurs critères, dont générer un trafic de pointe de minimum 25 Gb/s sur le réseau d'Apple.


avatar ErGo_404 | 

C'est pas complètement contraire au principe de neutralité du net, dont Apple est un défenseur ?

avatar jb18v | 

pas plus que la solution de Netflix, il s'agit de rapprocher les gros volumes de données des clients, mais n'empêche pas d'accéder aux acteurs plus petits

avatar marc_os | 

Le principe est louable à mon avis. Il est évident qu'il est préférable de ne pas faire transiter des quantité monstrueuses de données à travers le globe si on peut avoir un accès "local". (C'est comme pour les légumes ou le bœuf pour le coup.)
Mais payent-ils (Apple, Netflix & Co) les fournisseurs d'accès à la mesure des économies que ça leur permet de faire dans leurs propres data centers ?

avatar julien74 | 

@marc_os

Dans le cas de Netflix, tout le monde est gagnant: Netflix fournit les serveurs caches, les opérateurs les héberge (a leur frais je suppose)
Netflix évite des connexions sur ses datcenter centraux (hebergés par aws ou autre),
les opérateurs évitent une bande passante de leur réseau vers l’extérieur...

avatar marc_os | 

@julien75

« les opérateurs évitent une bande passante de leur réseau vers l’extérieur »

C'est quoi l'extérieur ?
Ses clients ?
Donc il n'y a pas de bande passante utilisée entre les opérateurs qui stockent les données à streamer et les gens ? Les données arrivent chez soi par magie ?
Faudrait que tu brevettes ta technologie, tu pourrais devenir riche !

avatar julien74 | 

@marc_os

Non entre leur réseau et le reste d’internet. Avant d’être agressif, essayer de comprendre ce qu’est « l’extérieur du réseau » pour un opérateur comme Orange. Certainement pas les liens entre les clients Orange et les datacenters Orange.

L’extérieur de Orange c’est YouTube, Netflix justement, AWS etc....

Et ça, ça les arrangent bien car de trop forts volumes de donnés débouchent à des demandes de rétribution (cf l’affaire entre Free et YouTube)

avatar ElFitz | 

Et comme ces services mettent les données en cache à proximité des utilisateurs finaux, Orange ne télécharge qu'une seule fois la dernière saison de LaSérieDuMoment depuis les serveurs Netflix chez AWS pour tous ses abonnés de Cluny les Oies !

avatar julien74 | 

@ElFitz

Exactement.
Bon pour tous les clients Orange il doit y avoir qq serveurs Netflix, mais le gains doit être du 1/1000 voir 1/10000 ou 1/1000000 même....

CONNEXION UTILISATEUR