Siri s'annonce sur OS X ?

Christophe Laporte |

On l'a dit et répété : Siri pourrait être l'un des gros morceaux de cette WWDC. L'assistant d'Apple est d'ailleurs bien bavard ces derniers jours. Il multiplie les petites blagues à l'approche de la conférence des développeurs.

MacRumors a compilé les différentes réponses de l'assistant d'Apple quand on l'interroge au sujet de la WWDC
MacRumors a compilé les différentes réponses de l'assistant d'Apple quand on l'interroge au sujet de la WWDC

Siri ne fait pas que frimer, il se montre presqu'un petit peu trop bavard. Comme l'a remarqué 9to5 Mac, il répond de manière très étrange à la question "ouvre les réglages dans la fenêtre". En effet, l'assistant affirme qu'il en est incapable déplorant l'absence d'une application nommée Finder. De là à dire que Siri sera capable de faire ce genre de choses quand il sera disponible sur Mac, il n'y a qu'un pas.

Les plus optimistes pourront également y voir l'arrivée d'un Finder sur iOS. Mais c'est vraiment pour les plus optimistes !

Tags
avatar Wolf | 

Et la marmotte ?

avatar TmrFromNO | 

Tant qu'il refusera de chanter Sur l'pont du Nord lorsqu'on lui demande de chanter, Siri restera inférieur à Cortana.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@TmrFromNO "Tant qu'il refusera de ... Siri restera inférieur à Cortana."`

Ca ne marche pas comme ça.
Il n'y a pas de différence de stupidité (d'absence d'intelligence) entre Cortana et Siri dans l'exemple que tu donnes; :
Les informaticiens crée des automatismes A des questions comme quel heure est-il, ou "quel temps fait-il" à Tokyo, chante moi une chanson de blues, Cortana déclenche un automatisme. Il n'a pas compris la question, il a reconnu ue séquence de déclenchement. Bref l'exemple que tu donnes n'implique aucune différence qualitative entre Cortana et Siri, les séquences automates de réactions ne sont pas les mêmes.

avatar vrts | 

@J'en_crois Pas_... : toi tu dois être drôle en soirée...

avatar alderaan | 

@vrts :
Oh, c'est ma ligne, ça !

avatar ever1 | 

pas vraiment, vu l'activité de microsoft research, cortana est probablement bien plus avancé. Basée sur des réseaux de neurones multicouches. l'apprentissage est donc automatique bien que les labels (réponses) soient donnés à l'avance (apprentissage supervisé). Apres ça ne m'étonnerai pas qu'il font aussi du non supervisé, découvertes de labels/categories automatiques et donc nouvelles réponses. C'est très grossier, mais vu la recherche/avancés de microsoft en deep learning/machine learning, c'est probablement plus avancé.
Siri me semble plus basé sur des heuristiques et donc comme vous dites des automatismes.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ever1
Cortana est en vérité incapable de nous chanter une chanson quand on le lui demande.
Elle se limite à nous mettre un disque. ;-) Ces torsions sémantiques, ne sont pas neutres.
Pour ce qui est de l'argent dépensé par Google Apple Microsoft Facebook & Cie, il ne préjuge pas des succès et échecs futurs. Le "probablement" est un élément important de ta réponse.

L'élément qui désavantage Apple par rapport à ses concurrents, c'est le verrou moral qu'elle s'impose, qui l'a empêché déjà de concurrencer Google dans le domaine de la publicité et qui l'a désavantagé vis à vis des journaux. Celui qui maitrisera le bigdata et l'intelligence artificielle sera le maître du monde.
Probablement ;-)

avatar harisson | 

@ever1 :

On est encore à des années lumières de la technique et de la recherche pour avoir des produits qui s'appuient sur l'apprentissage non supervisé, le meilleur exemple grand public est le bot Twitter Tay.

J'attends avec impatience l'arrivée de Siri sur Mac...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@harisson
pour continuer notre analyse critique, Je n'ai aucune envie, que Cortana, Siri & Cie choisissent pour moi ma pizzeria, la musique que j'écoute, les informations que je vais lire. Quel appauvrissement de l'humanité si chacun ne fait pas sa recherche et sélection.
Par contre si Cortana ou x pouvaient m'obéir lorsque je demande le concerto pour mandoline par Claudio Simone, ou la sonate 21 par Maria Pires, là on est dans le futur proche possible (5 ans?).

Mais la pseudo intelligence artificielle sera toujours incapable de chanter une chanson, d'écrire un roman, de faire de la peinture ou d'écrire le scénario d'une série télévisuelle...
A moins que l'on considère bien sur que la queue d'un ane trempée dans un pot de confiture est capable de faire de l'art.

avatar alderaan | 

@J'en_crois Pas_mes yeux :
Le scénario de ce court métrage est écrit par une AI : http://techcrunch.com/2016/06/11/watch-this-short-sci-fi-movie-with-a-sc...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@alderaan
C'est bien à cela que je fais référence.
Ce "truc" est autant un scénario que la toile barbouillée par la queue d'un âne est une peinture.
Il ne faut pas croire tout ce qu'on lit.

Mon dieu... Que les ordinateurs sont bêtes

avatar alderaan | 

@J'en_crois Pas_mes yeux :
Il y a plus de 20 ans, j'ai fait mon PhD en traitement du langage naturel, une branche de l'AI. Je travail toujours dans le domaine... et ce que je fais et vois avec mes équipes valent plus que tes théories de comptoir "oué mais moi je sais". Watson, tu as déjà entendu parler ? Je ne pense pas.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@alderaan
Beau pédigrée !
Plus sérieusement, je ne peux qu'être mille fois d'accord avec toi : "les théories de comptoir "oué mais moi je sais". Watson,"ne volent généralement pas bien haut. Mais une fois d'accord sur ces généralités Je ne lis aucun argument aucune analyse aucune réflexion...
Juste une vanité condescendante (insultante) qui ne s'appuie que... sur un beau pédigrée.
Mais désolé, le mien restera privé, car je ne m'en sers rarement d'argument.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Je reprends donc :
Es-tu d'accord pour dire que la queue d'un âne enduit de confiture qui balaie une toile ne fera jamais une peinture ? Même si on remplace la confiture avec de la peinture, le résultat sera le même : un barbouilli aléatoire. Pourtant si on mettait dans une même salle cette "œuvre" réalisée par un âne et celles de peintres contemporains, on peut imaginer que la critique et le public n'y verrait que du feu.
Prétendre que l'absence de compétence/intelligence du public et de la critique impliquerait l'équivalences deux productions serait une erreur logique. Un faux billet même bien imité n'en devient pas vrai même si l'on n'y voit que du feu.
Pour dissocier l'oeuvre de l'âne, il suffirait de connaître le processus de réalisation pour savoir que l'on n'est pas face à une oeuvre d'art.

Dans l'exemple que tu donnes, le processus la manipulation de mots, de phrases, d'idées, dont le sens échappe à l'ordinateur, il ne comprend pas les mots qu'il utilise et qui n'ont pour lui aucun sens. L'oeuvre potentielle commencera, émergera uniquement quand les acteurs se saisiront de ce non sens pour en faire une série et que le public s'appropriera le scénario.

avatar LordJizzus | 

@J'en_crois Pas_mes yeux :
Élucubrations neo-bobo sans substances.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@LordJizzus
Plus doué pour les insultes que pour la réflexion et l'argumentation :
hors jeu !

avatar harisson | 

@J'en_crois Pas_… :

Je participe depuis quelques mois (une fois par mois) à des rencontres sur le ML/DL (pour le moment en mode veille techno, ingenierie et "pre-startuping") et les avancées dans ce secteur sont très "rapides" (de plus, on a la chance d'avoir des chercheurs et des personnes de références français qui se penchent sur le sujet depuis déjà des décennies).

De mon point de vue (superficiel, je n'ai pas encore mis personnellement la tête dans le guidon et je ne suis pas chercheur), je trouve qu'on commence à arriver à un certain degrés de maturité sur les modèles d'apprentissage supervisé et que je compare la prochaine étape (non supervisé, celle qui m'intéresse le plus) à l'ascension du Mont Everest (il n'y avait pas forcément de critiques négatives dans l'esprit de mon post auquel tu as répondu).

Les IA sont capables de produire des contenus audio, textes, vidéos et conversationnel et la recherche "manuelle" sur Google de ce que tu demandes retourne des résultats (y compris une suggestion de correction sur un des noms).

Concernant ton analyse critique, je comprends ton point de vue de ne pas vouloir être "asservi par la machine", mais découvrir, chercher, sélectionner sont des actions très chronophages pour "nos courtes vies" surtout si nos connaissances personnelles dans les domaines qu'on aime mais qu'on ne maitrise pas sur le bout des doigts sont limitées.
Les IA auront toujours la subjectivité de leurs créateurs.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Merci hérisson pour la qualité et la richesse de ta réponse,

"il n'y avait pas forcément de critiques négatives dans l'esprit de mon post auquel tu as répondu"
J'en étais bien conscient et y avais répondu comme à un partenaire et non comme un adversaire. Ton message me semblait enrichir et compléter le mien.

"Les IA sont capables de produire des contenus audio, textes, vidéos et conversationnel et la recherche "manuelle" sur Google de ce que tu demandes retourne des résultats (y compris une suggestion de correction sur un des noms)."
Là pourtant je mettrais un bémol :
Oui Google donne des résultats incroyablement pertinents !

Produire un son, un texte, certes, produire une histoire, une peinture, une musique non.
Question de définition des mots. L'ordi n'a pas accès à une signification, à une compréhension.
Non (sauf erreur de ma part) les IA sont incapable de conversation, même si elles sont capable plus ou moins de nous illusionner. Pour avoir une conversation, il faut avoir accès au sens du locuteur et donner du sens à ses propres propos. Il faut être capable d'intersubjectivité.

Mon analyse critique ne provient pas de mon inquiétude d'être asservi, mais de mon inquiétude sur l'appauvrissement de la diversité dans notre humanité. La recherche , la découverte, la synthèse sont certes chronophage mais c'est ce qui nous rend chacun différenciés : c'est par notre code génétique mais c'est aussi par la sélection et la synthèse d'informations unique pour chacun d'entre nous.
Je ne crois pas qu'en leur état actuel, l'IA ait accès à l'objectivité ou à la subjectivité. J'imagine qu'il faut avoir déjà accès à la conscience de soi et du monde pour prétendre à l'objectivité, la subjectivité et... l'intersubjectivité.
Bref l'art, la conversation, la compréhension, sont des concepts actuellement hors d'atteinte de l'IA.
Des erreurs se sont probablement glissées dans mon texte. Ce sera avec plaisir que je les corrigerais avec votre aide

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

En complément, l'aide à la recherche qu'apportent Google & Cie est incroyablement bénéfique, tant qu'elle n'est pas biaisée par des algorithmes qui doivent être destinés à répondre à un questionnement, et non pas à déterminer l'utilisateur en fonction d'intérêt particulier du moteur de recherche ou d'une divergence d'objectifs.
On peut en effet penser qu'hors garde fous légaux, les contenus de Facebook, google, etc. sera de plus en plus déterminés par des objectifs différents de ceux des utilisateurs.

Mais ce n'était pas ce problème (futur ?) que je soulevais, c'est que dans le mode "conversationnel", l'IA au lieu de nous donner des milliers de pages potentielles pour répondre à notre question, nous renvoie à une réponse normalisée.
Cette évolution monstrueuse de la société, nous la trouvons même dans le journal Le Monde, où il se permette d'écrire des articles, "13:26 Les infos à retenir à la mi-journée, ou les 5 points à retenir du problème x ou y. Nous sommes réduits à une absence de réflexion-intelligence correspondant à un QCM pour lequel l'intelligence artificielle peut devenir plus performante que cette esprit humain castré de sa fonction créatrice et de sa capacité à l'interprétation à la compréhension, et à la connaissance (herméneutique)

avatar harisson | 

Bon la news se périme, je te recommande ce site : http://nuit-blanche.blogspot.fr/p/paris-based-meetups-on-machine-learnin...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Flute (à moi même) je m'aperçois que que ma première phrase est bancale par disparition d'une suite de mot qui aurait du équilibrer mon intervention.
Je le rajoute.

Sinon j'ai bien suivi ton lien. Et oui j'ai bien conscience que les plus grosse multinationales investissent dans ce champ de recherche (l'IA et le big data)des sommes phénoménales. Je suis l'évolution avec intérêt et inquiétude. Mais malgré les annonces triomphalistes on est bien loin de l'intelligence et encore plus éloigné de la conscience, la pensée, la connaissance.

Mais je ne suis pas sur de donner sens à ton message sibyllin. :-)
Peut-être je réponds à coté de son sens.

avatar ever1 | 

je fais de la recherche sur du non supervisé, essentiellement clustering, assez théorique (essentiellement estim param). Je lis de temps en temps des papiers sur le deep learning et il me semble qu'ils commencent à aborder le pb sous un angle non supervisé

avatar macouille007 | 

une video très pertinente sur Siri et les autres, avec le Papa de Siri que je vous conseille de regarder.

avatar mfams | 

Je lui demande de me chanter une chanson... Siri me répond que je ne suis pas gentil.

avatar lll | 

On s'extasie tous sur Siri mais l'arrivée d'un Finder, même limité à l'affichage de fichiers pouvant être ouverts par les applications d'iOS, serait une bien meilleure nouvelle...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR