Siri pour OS X : sur quels Mac et pour quoi faire ?

Florian Innocente |

Partons du principe que la rumeur de l’arrivée de Siri sur OS X est parfaitement fondée (MacRumors dit s’appuyer sur une source fiable). Quels Mac seraient en mesure d’en profiter et que pourrait bien en faire l’utilisateur ? À ces deux questions s’ajoute une troisième, quel intérêt pour Apple ?

L'une des icônes obtenues par MacRumors

Quels Mac ?

Un prérequis que l’on peut facilement imaginer pour cette fonction est la présence de deux microphones, afin d’atténuer les bruits ambiants. Cette gêne sonore est potentiellement moins importante dans un espace fermé qu’en extérieur sur son iPhone. Et Siri sait maintenant se caler sur la voix d’une personne en particulier pour ne pas répondre à n’importe qui. Mais il peut y avoir de la musique ou des enfants qui chahutent. Et après tout, les iPad, appareils domestiques par excellence, ont bien deux microphones eux aussi dans les générations récentes.

Il se trouve que c’est aussi le cas pour pas mal de Macintosh (FaceTime oblige). Tous les MacBook, MacBook Air, MacBook Pro (sauf le 13" SuperDrive) et les iMac qui sont en vente aujourd’hui en sont dotés. Idem sur des machines plus anciennes : tous les iMac depuis la fin 2012 ; les MacBook Air depuis la mi 2013 et tous les MacBook Pro Retina.

Les deux petits microphones sur le côté d'un MacBook Air

Pour les Mac Pro et Mac mini cela dépendra de l’écran associé, le Thunderbolt Display a un microphone intégré pour FaceTime. Si un jour son successeur arrive, il ne devrait pas en faire moins sur ce point.

Quel intérêt pour l'utilisateur ?

L’idée de parler à son Mac a ses détracteurs ou tout bonnement des sceptiques. Mais est-ce plus farfelu de le faire chez soi — voire au bureau lorsqu’on est entouré de collègues sympathiques — que dans la rue avec son iPhone ?

Tout au long de son histoire, le Mac a connu diverses technologies de reconnaissance vocale. Un temps il fut même possible d’ouvrir sa session à la voix (« Ma voix est mon mot de passe » disait-on pour entrainer la fonction). La forme la plus récente mais pas la plus aboutie est la Dictée vocale dans OS X.

Avec Siri, on franchirait un cap. Apple suivrait l’exemple de Microsoft avec Cortana dans Windows 10. Toutefois, sans même aller chercher la concurrence, ce ne serait que le prolongement vers le Mac de ce que l’on pratique depuis 2011 avec l’iPhone 4s et l’apparition de l’assistant vocal. En somme, une énième passerelle lancée entre iOS et OS X.

Balayer d’un revers de la main l’idée d’un Siri pour OS X c’est aussi oublier que cela pourrait être très apprécié par des utilisateurs touchés par certains handicaps. Et pour tout le monde, l’usage de la voix peut se révéler pratique de manière ne serait-ce que ponctuelle. Ce n’est qu’une question de contexte (à ce sujet, est-ce qu’en lançant un “Dis Siri” à la cantonade on verra simultanément son iPhone et son Mac tendre l’oreille et répondre simultanément, de la même manière qu’ils provoquent un concert de sonneries lorsqu’on reçoit un appel… ?).

Et puis il faut considérer l’idée d’un Siri que l’on n’activerait plus uniquement à la voix mais aussi avec des requêtes tapées au clavier. Et là, les choses deviendraient encore plus intéressantes car elles pourraient avoir une incidence sur l’utilisation que l’on fait de Google sur son ordinateur.

Quel intérêt pour Apple ?

Aujourd’hui, une recherche d’information sur son Mac conduit inévitablement à utiliser Google dans son navigateur web. Sur iOS, c’est vers Bing que Siri renvoie les requêtes qui n’ont pas trouvé de réponse dans Wikipedia, Yelp et les autres partenaires intégrés. Google est escamoté, sans possibilité pour l’utilisateur de modifier ce réglage.

Avec un Siri sur OS X, on voit mal comment il en irait autrement. Apple pousserait au maximum les utilisateurs de Mac vers son assistant, enfonçant encore un coin dans l’hégémonie de Google. Certes, un tout petit coin, Apple ne vendant pas ses Mac dans les mêmes proportions que ses iPhone, mais c’est toujours cela de moins pour son concurrent.

Est-ce que cela permettrait d’améliorer les possibilités de Siri ? Sachant qu’Apple n’est pas propriétaire de Bing et que ce dernier traine toujours la patte derrière Google, l’idée est discutable. Microsoft, lui, joue cette carte de l’intégration à fond. Le mois dernier, il a expliqué qu’il allait dorénavant bloquer les bidouilles qui permettaient de rediriger les réponses de Cortana vers un autre navigateur web que le sien.

Cortana

Avec Windows 10, on peut toujours utiliser Google par défaut pour conduire ses recherches dans le navigateur Edge. Mais si la requête est faite au travers de Cortana, c’est Bing et aucun autre qui est utilisé. Microsoft le justifie par sa volonté de rendre possibles des requêtes et des enchaînements d’actions de plus en plus sophistiqués avec le temps, et donc de maîtriser toute la chaine de logiciels et services mis en œuvre :

Cela inclut des scénarios comme de faire une recherche "obtenir des billets pour le concert de Rihanna" dans la fenêtre de Cortana puis de voir Edge ouvrir Bing pour trouver les billets qui vous conviennent le mieux et de vous proposer de les acheter en votre nom. Ou lorsque vous cherchez "fais moi un récapitulatif sur les élections", Edge ouvre Bing qui génère une liste de lecture dynamique à consulter dans votre navigateur.

Toutes ces considérations mises à part, lorsqu’on voit que Siri est maintenant partout présent depuis l’iPhone jusqu’à l’Apple Watch en passant par l’Apple TV, son absence sur Mac paraît de plus en plus singulière.


Tags
avatar Link1993 | 

Les iPod touch 5 et 6 n'ont qu'un seul micro, et pourtant siri est disponible !

Le coup du double micro du coup, je ne sais pas trop...

avatar expertpack | 

Tapez ´iphone perdu' sur google vous envoi sur la bonne page directe d'apple
Faite la même chose avec siri , vous verrez le résultat.
Chacun son metier .

Apple devrait dépenser plus d'énergie a satisfaire ses clients , et éviter les bug reccurents .
Marre de faire le beta testeur

Pages

CONNEXION UTILISATEUR