OS X Yosemite : un air de famille avec Système 7

Mickaël Bazoge |

Avec OS X Yosemite, Apple a largement revu l'interface de son système d'exploitation de bureau, en y rajoutant des effets de transparence, des icônes aplaties, et autres changements que chacun pourra apprécier suivant ses goûts. Mais les nostalgiques gardent une petite faiblesse pour le Système 7 lancé par Apple en mai 1991 : non seulement ce système d'exploitation comportait des fonctions révolutionnaires comme le multitâches, Quicktime (ou les alias), mais aussi une interface rafraîchie. Évidemment, avec les standards de design d'aujourd'hui, certains peuvent penser que Système 7 a pris un sacré coup de vieux. Mais la simplicité de l'interface et des icônes de cette mouture antédiluvienne fait écho à la recherche d'efficacité d'OS X Yosemite. Pourquoi dès lors ne pas pousser le mimétisme jusqu'au bout ?

System 7.5, en mars 1995.

OS X Yosemite propose plusieurs réglages qui en standard, permettent de rapprocher OS X 10.10 d'avec son lointain prédécesseur. Pour avoir une idée de l'expérience Système 7, on pourra modifier trois préférences :

  • Général > Apparence > Graphite et Couleur de contraste > Graphite
  • Accessibilité > Affichage > Augmenter le contraste et Réduire la transparence
  • Dans Bureau et économiseur d'écran, sélectionnez un fond uni gris (dans Couleurs unies)

OS X Yosemite va ainsi perdre une bonne partie de ses attributs graphiques les plus modernes. On peut pousser l'expérience encore plus loin en téléchargeant des packs d'icônes que l'on pourra par exemple trouver à cette adresse. On n'oubliera pas d'escamoter le dock d'OS X. Voici à quoi pourrait ressembler votre bureau (une image capturée depuis l'écran Retina d'un MacBook Pro, à la définition 4,5 fois plus importante que le PowerBook 100 sorti en octobre 1991) :

Cliquer pour agrandir

Pour la bonne bouche et parce qu'on ne manque pas d'espace, nous avons rajouté le premier navigateur en mode texte sorti en 1992 (le premier « vrai » butineur a été développé par Tim-Berners Lee en 1990, mais il n'était disponible que sur NeXT). Le site web d'Apple que l'on peut voir ici capturé date de 1996. Quant à MacPaint (avec lequel on pourra jouer depuis son navigateur web avec CloudPaint), c'est un clin d'œil encore plus nostalgique puisque le logiciel graphique est apparu dès 1984.

Source
avatar Oracle | 

Whaaa... Souvenirs souvenirs... Merci pour le lien des icônes je vais peut être tenter l'expérience du retour 20 ans en arrière

avatar YARK | 

Sympa !

Y'a un collègue, ça va lui faire tout drôle le 1er avril 2015 quand il va démarrer son ordi ;-)))

avatar zoubi2 | 

Très bon !

avatar Nesus | 

Manque plus que le grunch pour la corbeille !

avatar Psylo | 

Attention a ne pas trop toucher aux réglages d'OSX, hein !!!
Apple a horreur de ça. Normal, c'est tellement sensible un mac, faut vraiment pas faire n'importe quoi avec, genre allez dans les réglages et tout ça.....
C'est une horlogerie de pointe tellement précise. Une sublime adéquation alchimique entre le matériel et le logiciel. Genre tu changes ton fonds d'écran : et bien les fuites lumière de l'écran de ton iMac ou ta carte graph qui fond, ne seront pas prise en charge par la garantie. Et oui !

avatar joneskind | 

@Psylo :

Paye ton commentaire débile.

avatar noooty | 

@Psylo :
Tu m'as l'air d'en connaître des trucs... :-)

avatar pecos | 

Hmmm... très joli, mais ça ne fait pas illusion, car il manque l'essentiel :

La fonte Chicago pour la barre de menu.

avatar BeePotato | 

@ pecos : « Hmmm... très joli, mais ça ne fait pas illusion, car il manque l'essentiel :
La fonte Chicago pour la barre de menu. »

Un peu de Geneva pour les noms de fichiers dans le Finder, ce serait bien aussi. :-)

avatar joneskind | 

Rhaa la corbeille sur le bureau. Je suis choqué.

1991. C'était la grande époque où Microsoft pompait tout ce que faisait Apple. De Workbench sur Amiga.

avatar BeePotato | 

@ joneskind : « Rhaa la corbeille sur le bureau. Je suis choqué. »

Ben pourquoi ? C’est pourtant sa place. :-)

avatar FollowThisCar | 

Woah ! Ca me rappelle mon premier jeu sur Macintosh en 1985 : la claque, 3 jours et 3 nuits de boulot engloutis sans s'en apercevoir. Le collègue qui m'avait prêté son Mac n'a pas eu besoin de me convaincre d'en acheter un !

Aujourd'hui, j'utilise toujours Classic (avec des jeux de l'époque) sur OS 9 grâce à SheepShaver, sur un Core 2 Duo et Snow Leopard :
* http://sheepshaver.cebix.net

Donc pour ma part, je préfère cantonner mes souvenirs sur une machine secondaire plutôt qu'encombrer mon Mac principal avec des réminiscences de MacPaint !! Merci quand même Mickaël.

avatar link60 | 

Génial ! Et vous pourriez faire encore mieux en désactivant l'ombre des fenêtres !! :-)
Par contre je pense qu'il faut passer par un lociciel tierce comme Onyx...

avatar kifkif | 

Le 7.1 multi tache ? Sur ? hum…

avatar bugman | 

@kifkif :

"Built-in co-operative multitasking. Previously this function was available through MultiFinder in System 6, or not available at all. Because more than one application could run at a time, Desk Accessories were deprecated, System 7 treating them no different from other applications. "

http://apple.wikia.com/wiki/System_7

avatar kifkif | 

Oui ok le finder. Quant au reste…

avatar misc | 

@kifkif

Le multifinder n'est pas le finder. Il y a divers types de multitaches, et le System 7 exécutait plusieurs applications en meme temps. C'était du "Cooperative multitasking", alors que ce a quoi tu pense est le "Preemptive multitasking".

https://en.wikipedia.org/wiki/Computer_multitasking

avatar bugman | 

@misc : Pas certain.

MultiFinder est un module d'extension pour Macintosh d'Apple, présent le 11 août 19871 et inclus dans Système 5. Il apporte la capacité du multitâche coopératif au système, permettant ainsi de faire fonctionner plusieurs applications en même temps, chose impossible auparavant.

Avec l'arrivée de Système 7, MultiFinder a été intégré au système, dont il est resté un élément jusqu'à l'arrivée de Mac OS X.

http://fr.wikipedia.org/wiki/MultiFinder

---

Il me semble que j'ai mal saisi le sens de ton com. (dans le doute je laisse ce qu'il y a au dessus).
Le prédictif est arrivé effectivement plus tard avec OSX.

Je me demande d'ailleurs pourquoi puisque l'Amiga l'utilisait déjà. (et les machines Apple de l’époque ainsi que les Amiga fonctionnaient sur une architecture 68xxx).

Quelqu'un sait pourquoi Apple a fait ce choix ?

avatar misc | 

---
Le system 7 n'avais pas ne multitâche prédictif en effet, mais il avais le multitâche collaboratif.. je ne sait quelle raison il n'a été intégré a système, c'est un grand coup dans l'aile pour MacOS. Il y eut un solution pour le multitâche prédictif sous MacOS9, mais ce fut abandonné avec OSX arrivant..

avatar BeePotato | 

@ bugman : « Le prédictif est arrivé effectivement plus tard avec OSX.
Je me demande d'ailleurs pourquoi puisque l'Amiga l'utilisait déjà. (et les machines Apple de l’époque ainsi que les Amiga fonctionnaient sur une architecture 68xxx).
Quelqu'un sait pourquoi Apple a fait ce choix ? »

Préemptif, plutôt que prédictif. ;-)

Quant à ce choix, il s'explique par la nature du Macintosh à l'époque, durant son développement : il était conçu comme une petite machine simple à utiliser, tout intégrée, et pas trop chère. Ce dernier point a finalement échoué, mais il a avant ça conditionné des choix matériels comme la quantité de RAM limitée et l'absence de disque dur — le côté « simple et tout intégrée », lui, entraînant une absence de possibilité d'extension de la RAM.
Résultat : il a fallu développer un OS à interface graphique capable de tenir, avec une application et au moins un document ouverts, dans 128 ko de RAM. Les développeurs ont donc fait la chasse au moindre octet superflu. Une des premières choses à sauter a été tout ce qui pourrait servir au multitâche, vu qu'il était de toute façon inenvisageable de faire tourner plus d'une application à la fois sur une machine aussi peu dotée en RAM.

D'autre part, cette équipe de développement ne voyait pas, à l'époque, cette machine comme la première d'une grand famille qui durerait plusieurs décennies, mais comme quelque chose de bien plus limité dans le temps. Comme l'a écrit Andy Hertzfeld, ils auraient sûrement revu certains de leurs choix s'ils avaient su que le Mac allait se développer de cette façon et que leur travail constituerait encore la base d'un OS utilisé par toute une gamme de produits 15 ans après. :-)

En revanche, la référence à l'Amiga était superflue. D'une part, on ne peut pas dire qu'au moment du lancement du Mac l'Amiga « utilisait déjà » du multitâche préemptif, puisque cette machine n'allait sortir qu'un an et demi plus tard (avec une dotation en RAM plus élevée, comme les Mac de l'époque d'ailleurs, qui rendait plus logique de s'intéresser au multitâche).
D'autre part, Apple n'aurait pas eu à aller chercher cette fonction chez Amiga, puisqu'elle avait déjà sorti dès 1983 un ordinateur doté d'un OS à interface graphique et multitâche préemptif : le Lisa.

avatar bugman | 

@BeePotato :

"Préemptif, plutôt que prédictif. ;-)"
Effectivement. ;)

Merci pour toutes ces infos. Beaucoup plus clair pour moi.

"En revanche, la référence à l'Amiga était superflue."
"D'autre part, Apple n'aurait pas eu à aller chercher cette fonction chez Amiga"

C’était surtout une interrogation par rapport à une question de dates plus que l'idée d'un pompage. Mais, j'ai eu toutes les réponses à mes questions.

Merci encore pour ton commentaire. :)

avatar BeePotato | 

@ bugman : « Merci pour toutes ces infos. Beaucoup plus clair pour moi. »

De rien.
J’ai retrouvé l’article d’Andy Hertzfeld où il parle des choix discutables faits à l’époque à cause de cette vision à court terme :
http://www.folklore.org/StoryView.py?project=Macintosh&story=Mea_Culpa.txt

On a évidemment un peu de mal maintenant, avec l’histoire des Mac sous les yeux, à se dire qu’Apple ne voyait pas à l’époque le Macintosh comme le premier modèle d’une longue lignée à venir. Mais si on se replace dans le contexte de l’époque, on réalise que ce n’était qu’une machine de plus, coincée entre un ligne d’Apple II à grand succès et un Lisa qui remplissait le créneau de la machine professionnelle à interface graphique. Un petit projet plusieurs fois proche d’être annulé, et loin d’avoir alors l’importance qu’il a acquise ensuite.
Du coup, le développement se focalisait sur les problèmes du présent et non ceux du futur.

« C’était surtout une interrogation par rapport à une question de dates plus que l'idée d'un pompage. »

Avec les amigafans, je me méfie toujours ! ;-)
Plus sérieusement : je ne voyais pas ça non plus sous l’angle d’un pompage (ce qui n’aurait pas pu être le cas, puisque le multitâche préemptif n’était ni une exclusivité de l’Amiga, ni une nouveauté) , même si je vois comment la formulation de ma réponse peut donner cette impression. Je voulais surtout souligner que d’une part il y avait une vraie différence de dates, qui du coup ne faisait pas du tout entrer l’Amiga dans l’équation, et que d’autre part ce n’était pas par manque de connaissance au sujet du multitâche préemptif qu’Apple ne l’avait pas envisagé pour le Mac, puisqu’elle avait déjà implémenté ce concept dans un OS similaire auparavant.
C’était vraiment un choix technique, qui aurait été moins remarqué si le Macintosh n’était pas sorti avec autant de retard sur la date initialement prévue (Apple prévoyait sa sortie deux ans plus tôt, comme on a pu le voir dans le contrat de non-concurrence signé alors avec Microsoft, et qui incluait bêtement une date fixe pour la sortie du Mac).

avatar kifkif | 

Oui c'est ça. au temps pour moi…

avatar misc | 

zap

avatar bugman | 

@kifkif :
Ca doit donner un truc du genre :

multitâche coopératif.
Avant, cette fonction était disponible par MultiFinder dans le System 6, ou non disponible à tous.(?)
Parce que plus d'une application peut fonctionner au même moment, les accessoires de bureau étaient obsolètes, System 7 les traitent sans les differencier des autres applications.

Mouai, ça ne doit pas être la traduction de l'année ! Désolé. :/

Pages

CONNEXION UTILISATEUR