OS X Yosemite et iOS 8 connectés comme jamais

Nicolas Furno |

Avec OS X Yosemite d’une part, iOS 8 d’autre part, Apple a rapproché ses deux systèmes en offrant aux utilisateurs de nouveaux moyens de passer de l’un à l’autre. Le rythme du keynote était tel que le constructeur est passé rapidement sur l'une des nouveautés peut-être les plus intéressantes. L’idée est que votre iPhone communique plus facilement avec l’iPad ou le Mac à proximité, et réciproquement. Quand un appareil détecte un autre appareil à proximité, il cesse de fonctionner dans son coin et envoie des informations, qu’il s’agisse de notifications, ou d’un moyen simple de poursuivre un travail ailleurs.

Derrière cette idée générale de « Continuité », il n’y a ainsi non pas une seule fonction, mais une série de briques qui, ensemble, rapprochent considérablement les Mac et les appareils mobiles. Petit tour d’horizon des nouveautés à prévoir pour l’automne

Appels et SMS depuis le Mac

La première idée est loin d’être nouvelle. Les utilisateurs d’OS X 10.2 se rappelleront peut-être qu’ils pouvaient déjà le faire avec quelques téléphones, bien avant la naissance de l’iPhone… Un Mac sous OS X 10.10 peut servir de relais à un iPhone, autant pour passer et recevoir des appels, que pour envoyer et recevoir des SMS.

OS X 10.2 savait déjà envoyer et recevoir des SMS avec un téléphone relié en Bluetooth… et c’était en 2002 !

Si vous recevez un appel, une alerte apparaît également sur le Mac ou sur l’iPad si vous utilisez votre tablette plutôt que votre ordinateur. D’un clic, vous pouvez accepter ou refuser l’appel et dans le premier cas, les enceintes et le micro de l’appareil sont utilisés en lieu et place de ceux de l’iPhone. Dans le cas où vous travaillez sur votre Mac avec l’iPhone dans la poche, le Mac fait le relais comme s’il s’agissait d’une enceinte Bluetooth. Vous pouvez ainsi couper l’appel, couper temporairement le micro et même, si c’est un correspondant avec un iPhone qui vous appelle, passer en FaceTime vidéo d’un clic.

Le Mac ne sert pas seulement à recevoir des appels, il peut aussi en passer. Depuis l’application Contacts, depuis une recherche Spotlight ou même partout où un numéro de téléphone peut être détecté (une page web, par exemple), on peut initier un appel téléphonique si l’iPhone est à proximité du Mac. On retrouve alors le fonctionnement habituel, avec un élément semi-transparent en haut à droite de l’écran.

L’autre volet concerne les SMS. Contrairement à l’intégration à l’époque d’OS X 10.2, Apple a tous les outils pour faire les choses proprement avec OS X Yosemite. De fait, tout se fait dans le logiciel qui servait déjà aux iMessages, Messages. L’intégration est aussi transparente que sur un appareil iOS : les messages envoyés aux utilisateurs de produits Apple sont en bleu, pour les autres, c’est du vert.

Ce n’est pas le Mac qui envoie le SMS, mais il transmet la commande à l’iPhone à proximité qui se charge du reste. Et quand on reçoit un message texte, on obtient naturellement une notification sur le Mac, avec les mêmes fonctions que pour les iMessage, notamment la fonction de réponse rapide, sans avoir besoin d'ouvrir Messages.

Contrairement à ce qu’Apple laisse penser, il n’y a pas d’accusé de réception avec les SMS. À moins que ce soit une nouveauté d’iOS 8 restée secrète ?

Point important à noter : on évoquait un fonctionnement proche de celui de haut-parleurs Bluetooth plus tôt, mais ce n’est que partiellement vrai. En fait, comme l’explique Apple, les appels passent par le réseau Wi-Fi, ce qui fait que l’on n’a même pas besoin de laisser son téléphone à proximité immédiate du Mac. L’iPhone peut se trouver ailleurs dans la maison en train de charger, cela n’empêche pas de recevoir et de passer des appels depuis l’ordinateur.

Handoff

Les fonctions liées au téléphone et aux SMS permettront de gagner beaucoup de temps, certes, mais elles n’ont rien d’exceptionnel. Handoff, en revanche, est beaucoup plus ambitieux. Cette fonction permet de passer d’un appareil Apple à un autre, sans perdre, ni même arrêter son travail. Le principe est simple à comprendre : vous commencez un mail sur votre iPhone, puis vous arrivez à votre bureau, vous vous posez devant le Mac et vous reprenez le mail sur l’ordinateur pour le terminer et l’envoyer. Ou alors vous commencez un rapport sur le traitement de texte du Mac, puis vous devez partir en réunion et vous pouvez récupérer immédiatement le document sur votre iPad.

L’idée derrière Handoff est vraiment séduisante, et l’implémentation proposée par Apple est plutôt satisfaisante. Côté Mac, et après activation (dans les Préférences Système, panneau "Général", étrangement), une icône apparaît à gauche du Dock quand vous utilisez une application compatible sur l’un de vos appareils iOS et que l’ordinateur et l’iPhone ou iPad sont à proximité. Quand on voit l’icône, c’est le signe que l’on peut poursuivre le travail commencé ailleurs.

Une icône vient s’ajouter à la gauche du Dock quand on peut reprendre, sur le Mac, ce que l’on faisait sur son iPhone ou iPad.

En passant le curseur sur l’icône, on a quelques informations supplémentaires : si l’icône du logiciel ne suffit pas, on a le nom. Dans la bulle qui apparaît, on sait aussi quel appareil fait office de source : ici, c’est un iPad par exemple. Il suffit ensuite de cliquer sur l’icône pour ouvrir le logiciel en question et, selon les cas, un document, une adresse ou une fiche de contact.

À terme, on espère que Handoff sera largement adopté par les développeurs et que l'on pourra alors en bénéficier partout. En attendant, il faut se contenter des logiciels livrés par défaut avec iOS 8 et OS X 10.10, et encore, pas tous. Cela fonctionne avec Safari et on peut rapidement ouvrir sur un iPad la page consultée sur l’iPhone, par exemple. Plans transfère la recherche ou le lieu sélectionné, Rappels affiche les tâches en cours et Mail sait transférer le brouillon d’un message.

Quelques exemples de notifications Handoff sur Mac.

À l’usage, on sent qu’il s’agit encore d’une fonction bêta et qu’il reste du travail pour les ingénieurs Apple. Si la reconnaissance mutuelle des appareils est assez bonne, le temps nécessaire pour ouvrir un message dans Mail, ou même l’adresse d’un site web dans Safari, est très long. Souvent, nous avons obtenu un message d’erreur indiquant que le transfert a été interrompu, alors que ce n’était pas le cas. Rien d’anormal à ce stade, mais on espère que la fonction sera prête à l’automne : si les transitions ne sont pas fiables, Handoff sera rapidement oublié au profit d’autres solutions de transfert…

On a parlé exclusivement du Mac jusque-là, mais Handoff fonctionne aussi sur les appareils iOS, naturellement. On peut passer d’un iPhone à un iPad et réciproquement, et d’un appareil iOS à un Mac et réciproquement, à condition naturellement que les applications soient prévues à cet effet sur les deux plateformes. C’est d’ailleurs le problème à ce stade : faute de versions adaptées sur Mac, on ne peut pas encore tester la fonction avec la suite bureautique d’Apple, par exemple.

Handoff sur un iPad, ici avec Safari (en bas à gauche)

Partage de connexion instantané

Toujours en pariant sur cette connaissance de la position respective des appareils à sa disposition, Apple entend faciliter le partage de la connexion d’un iPhone. Jusque-là, il fallait soit connecter le téléphone en USB au Mac, soit le relier en Bluetooth, soit encore créer un réseau sans fil sur l’iPhone, et s’y connecter avec le Mac ou la tablette. Désormais, OS X Yosemite peut reconnaître l’iPhone à proximité et s’y connecter automatiquement, sans rien avoir à configurer. Il n’est même pas nécessaire d’activer le partage sur l’iPhone.

Merci Yohann pour la capture

Nous n’avons jamais réussi à utiliser cette fonction, alors que toutes les autres évoquées jusqu’ici ont marché. À défaut de pouvoir en parler concrètement, on peut noter que ce partage de connexion automatisé est très bien pensé sur le papier. Le Mac évite d’avoir à définir un mot de passe, la connexion étant simplement sécurisée par une restriction : tous les appareils doivent être configurés avec le même compte iCloud.

Pour économiser la batterie et le forfait, la connexion est interrompue dès qu’elle n’est plus nécessaire, pour reprendre ensuite automatiquement. Autre avantage de cette nouvelle solution par rapport au partage de connexion traditionnel : on a quelques informations dans le menu dédié au Wi-Fi sur OS X. Le type et la qualité de la connexion sont intéressants, mais on gardera aussi un œil attentif sur la batterie qui a tendance à descendre très rapidement dans ce mode. Pour l’heure, il ne semble pas y avoir de moyen simple pour connaître la consommation de données, ce qui serait pourtant pratique.

Transferts : AirDrop et iCloud Drive

Dans l’interaction entre iOS et OS X, il y a aussi un volet transfert de fichiers. Sur ce point aussi, Apple a considérablement amélioré les choses avec les nouvelles versions de ses systèmes. Du moins, sur le papier : comme souvent, les fonctions annoncées pendant le keynote et présentées sur le site du constructeur ne sont pas encore terminées, et cela se voit. Certaines choses n’ont manifestement pas encore été implémentées, d’autres ne fonctionnent tout simplement pas.

AirDrop est une fonction très pratique pour transférer des fichiers ou d’autres informations d’un appareil à l’autre. Conçue pour les Mac dans un premier temps, la fonction a été ajoutée aux appareils iOS avec iOS 7. Bizarrement, on ne pouvait pas envoyer d’éléments d’un Mac à un appareil iOS ou réciproquement. Grâce à iOS 8 d’un côté et OS X Yosemite de l’autre, c’est possible, même si nous n’avons pas pu la faire fonctionner pendant nos premiers essais.

En attendant de vérifier si l’AirDrop nouvelle génération fonctionne aussi bien qu’escompté, un mot important au sujet de la rétrocompatibilité. Pour faire communiquer des appareils iOS et des Mac, Apple a opté pour le protocole de communication utilisé par iOS 7 et les appareils mobiles. Ce dernier exploite le Bluetooth, en plus du Wi-Fi, pour transférer les données, ce qui offre plus de souplesse. Mais ce protocole n’est pas compatible avec la fonction présente dans OS X Mavericks et Apple a prévu une solution pour continuer à échanger avec l’ancien système.

Quand OS X Yosemite sera installé sur votre Mac et si vous devez envoyer un élément à un Mac avec un système antérieur, il faudra activer un mode spécialement conçu pour les « Mac plus anciens ». Cette option est cachée sous l’icône d’AirDrop dans le Finder et il faudra bien penser à la désactiver à nouveau pour échanger avec des appareils iOS.

Pour communiquer avec des Mac sans OS X 10.10, il faudra activer ce mode spécial.

Pour conclure cet aperçu, un mot rapide d’iCloud Drive. Il y aurait énormément à dire sur cette fonction de synchronisation qui permet à Apple de concurrencer des services tels que Dropbox. Ne serait-ce que pour l’interface de gestion de documents très proches du Finder que l’on retrouvera bientôt, et pour la première fois, sur les appareils iOS, c’est une grande nouvelle (lire : iCloud Drive : et Apple créa le Finder d’iOS). Autre point important, la synchronisation ne sera pas réservée aux produits Apple, puisque l’on pourra accéder aux documents depuis un PC.

À ce stade des bêtas toutefois, rien n’est encore prêt. On peut accéder au dossier réservé à iCloud sur OS X Yosemite, on peut y ajouter des fichiers et dossiers et ils seront synchronisés sur tous les appareils. Pour le moment toutefois, on ne peut pas y accéder du tout depuis un iPhone ou un iPad : au-delà des Mac, iCloud Drive est encore inutile. On sait toutefois à quoi s’attendre grâce aux images proposées par le constructeur et il faudra vérifier le fonctionnement concret de l’ensemble avec les prochaines bêtas.

iCloud Drive en action sur un Mac, un iPad et un iPhone.

Dès l’automne, on devrait en outre bénéficier d’une nouvelle fonction d’iCloud : toutes vos photos et vos vidéos seront désormais stockées sur les serveurs d’Apple, sans limite de date ou de volume. À terme, ces images seront disponibles partout, sur les appareils iOS comme sur les Mac.

avatar hozuki | 

On peut savoir pourquoi tu ne portera jamais de montre Apple ?

avatar ovea | 

Apple a un langage, maintenant aura-t-il du sens ? En communiquant avec les autres ou resterons nous entre Pomme ?

avatar Benj2000 | 

Sait-on si ses échanges Bluetooth passe pas du Bluetooth 4.0 et corolaire à cela, quelles sont les machines éligibles à ces services?

avatar florian1003 | 

Handoff marche aussi en wifi ? Ce qui serait cool serait que ce soit en wifi direct, dans le train par exemple, on laisse l'iPhone dans sa poche et tout depuis le Mac ou l'iPad !

avatar Benj2000 | 

Édit : Ces échanges et par du Bluetooth

Désolé.

avatar Le_iPodeur | 

Attention Nicolas. Apparemment Christophe a piqué ton iPhone.

avatar Stay hungry_Stay foolish (non vérifié) | 

Merci pour l'article. Concernant les SMS et les appels il en est de même avec l'ipad ? A par si je suis passé au dessus de l'information, je n'ai vu la possibilité de répondre à un SMS et un appel qu'à partir du mac.
_STHSTF.

avatar ipaforalcus | 

@Stay hungry_Stay foolish

Es- tu sérieux ? La première photo de l'article montre un iPhone, un iPad et un Mac recevant le même appel... Et c'est clairement dis dans l'article.

avatar Stay hungry_Stay foolish (non vérifié) | 

Il s'agit seulement d'une photo rien de concret, et pour avoir essayé les alpha ça ne fonctionnait pas voilà pourquoi je posais la question afin d'en être sur.

avatar simnico971 | 

Sans limite de volume pour les photos ? Je crois pourtant me souvenir que la limite de 5 Go gratuits était annoncée maintenue... ?

avatar patrick86 | 

@simnico971 :

Le Flux de Photos n'a jamais été décompté des 5 Go.

avatar FreeDa | 

@patrick86 :
Donc maintenant on pourra stocker toutes ses photos dans le flux de photo sans aucune limite ? Ça me paraît trop généreux pour être vrai ;)

avatar eden-eden | 

Niveau confidentialité il faudra être prudent, qu'un appel "discret" passé dans une pièce n'apparaisse pas sur le Mac qui se trouve dans l'autre pièce par exemple. Qu'en est-il du contrôle de cette continuité entre les appareils ?

avatar ovea | 

Le Mac (ET les iPhone/iPad ?) se passe en synchro les document sans iCloud

? La question de la synchro OSX iOS sans iCloud (ou seulement avec sécurité en iCloud local ) est ouverte … à terme puisque cela a été évoqué sous la forme "Autre"

Où en sera la partie serveur OSX qui sera incluse alors !)

avatar --fab-- | 

Pour les mails, j'utilise depuis longtemps une fonctionnalité à la "Handoff" : en IMAP, je commence mes mails sur une machine (mon XperiaZ, mon portable sous windows). Je sauve dans le répertoire "brouillons" et sur mon imac je continue le mail. Et ça marche dans l'autre sens. Nul besoin d'avoir une machine Apple pour chaque appareil.

Maintenant, si je peux avoir ce genre de fonctionnement sur tous les softs que j'utilise régulièrement, je vais penser à renouveler très vite mes appareils…

Voila une nouveauté non cosmétique, bravo !

avatar patrick86 | 

"en IMAP, je commence mes mails sur une machine (mon XperiaZ, mon portable sous windows). Je sauve dans le répertoire "brouillons" et sur mon imac je continue le mail. Et ça marche dans l'autre sens."

Oui, c'est un intérêt de l'IMAP.
L'intéret de Handoff est de rendre ce changement d'appareil plus rapide.

"Maintenant, si je peux avoir ce genre de fonctionnement sur tous les softs que j'utilise régulièrement, je vais penser à renouveler très vite mes appareils…"

Pourquoi changer de matériel ?

avatar --fab-- | 

@patrick86

"Pourquoi changer de matériel ?"

Parce que si Apple sait généraliser ce comportement à d'autres applications que les mails, j'y trouverais un intérêt certain vu mon mode de fonctionnement courant. Je serais prêt à passer au tout Apple sans problème.

avatar patrick86 | 

@--fab-- :

Ah… voila qui explique ceci :)

avatar Ipadhenry97 | 

C'est écrit "déverrouiller" au lieu de "faire glisser pour déverrouiller" ;)

avatar patrick86 | 

"Dès l’automne, on devrait en outre bénéficier d’une nouvelle fonction d’iCloud : toutes vos photos et vos vidéos seront désormais stockées sur les serveurs d’Apple, sans limite de date ou de volume."

J'eu essayé Flus de Photos, jusqu'à ce que je rende compte que ça allait plus vite de mettre un câble entre mon iPhone et mon Mac pour récupérer directement les clichés avec iPhoto.

---

@ Nicolas Furno :

Est-ce que Handoff passe par iCloud ou en P2P entre les deux appareils concernés ?
Avez-vous essayé en ne connectant pas à Internet lesdits appareils ?

avatar joneskind | 

@Patrick86

T'as toujours ton Mac sur toi ?

Flux de photos est vraiment pratique quand tu vas te promener et que tu prends quelques photos. Tu reviens chez toi et si ton Mac est allumé elles sont déjà disponibles. Si il est éteint ça dépend de ta connexion internet et du volume de photos que tu as pris.

PS: On peut imaginer que le Mac récupère tes photos directement sur ton téléphone en local si il le détecte dans ta poche.

Mais on verra bien lors de la sortie officielle !

avatar patrick86 | 

@joneskind :

"T'as toujours ton Mac sur toi ?"

Non, mais en général je l'emmène en déplacement (privé, études ou pro).

"Tu reviens chez toi et si ton Mac est allumé elles sont déjà disponibles."

Si mon Mac reste chez moi, il est au moins en veille.

"ça dépend de ta connexion internet et du volume de photos que tu as pris."

Surtout ça. Consommer mon quota de données cellulaires ? Bof…

J'ai 50 Mbits/s chez moi pour récupérer les photos, mais ailleurs, pour les uploader, c'est une autre histoire.
Accessoirement, uploader les photos sur iCloud via le réseau 3G consomme a un impact sur l'autonomie.

Par câble, j'ai un débit max théorique de 480 Mbits/s (je ne connais pas le débit de lecture de la mémoire flash de l'iPhone, mais pour le Mac, c'est penauds).
En passant par iCloud, j'aurai au maximum 15 Mbits/s comme débit de transfert, dans la meilleure des situations dans lesquelles je puisse me trouver actuellement.

Passer par un serveur à plusieurs milliers de kilomètres pour transférer des images entre deux appareils à moins d'un mètre l'un de l'autre, est pour moi une hérésie.

Enfin, dernier point, mettre mes photos sur les serveurs d'Obama n'est pas ma tasse de thé.

--

Ce service est PRATIQUE, je ne contredis pas ce fait, mais son mode de fonctionnement n'est pas idéal.

J'utilise iCloud avec parcimonie. Jusqu'au jour où OS X Serveur lui dira Fuck.

--

" On peut imaginer que le Mac récupère tes photos directement sur ton téléphone en local si il le détecte dans ta poche."

Voila une BONNE idée.

avatar joneskind | 

@Patrick86

La consommation de data ne fonctionne qu'en DL pas en UL. Donc pas de souci avec la data et le flux de photos.

Pour le reste je suis assez d'accord.

Mais c'est pas moi qui prends les photos à la maison, et ma femme utilise un Reflex numérique la plupart du temps (quoi qu'elle utilise aussi beaucoup son 5S désormais) donc pas de flux de photos.

C'est surtout pratique quand tu prends assez peu de photos par jour. Mais si t'en prends vraiment beaucoup, le cuivre est plus raisonnable !

avatar patrick86 | 

@joneskind :

"La consommation de data ne fonctionne qu'en DL pas en UL."

Sur mon forfait Free c'est bien décompté dans les deux sens.

avatar macouillelafripouille | 

Free, t'as tout compris!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR