Foxconn va développer sa production sur le sol américain

Florian Innocente |
Foxconn entend développer sa présence sur le sol américain. Un porte-parole du groupe taïwanais a expliqué à Bloomberg qu'il entendait renforcer ses capacités de production aux États-Unis. Il y est déjà présent en Californie et au Texas où sont en partie assemblés des serveurs. Au total, Foxconn compte 1,6 million d'employés à travers le monde.

Cette décision viendrait à la suite de demandes exprimées par ses clients. Aucun nom n'a été donné, cependant le timing de cette annonce interpelle alors que Tim Cook a justement révélé que des Mac seraient produits l'année prochaine aux USA. Le PDG a expliqué que cela se ferait en collaboration avec des partenaires, et avec une contribution financière d'Apple (lire Tim Cook : une interview pour ses un an de PDG).

Foxconn souligne de son côté que tout rapatriement aux États-Unis d'une partie de la production implique de trouver des personnels très qualifiés pour compenser la main d'oeuvre à bas coût qui travaille en Chine. Difficile de relocaliser avec des salaires et conditions de travail identiques…
Tags
avatar 406 | 
C'est à la mode en ce moment ou j'ai loupé qq chose ? à moins qu'ils en aient assez de se faire piller leur astuce de conception par les chinois direct dans leurs usines ?
avatar Paddy92 | 
@406 Parce que le pillage industriel n existe pas aux USA? Depuis 1945 c est bien le pays qui a pillé la plupart des brevets européens en particulier allemands !
avatar Aphelion | 
A mon avis, ce n'est pas une coïncidence...juste après que Tim Cook ait déclaré que certains iMacs seront produits aux Etats-Unis.
avatar Myaboki | 
C'est dingue avant les sociétés occidentale délocalisaient en Chine, aujourd'hui ce sont les chinois qui délocalisent eux-même. Ok c'est a la demande de leurs clients
avatar oomu | 
"Parce que le pillage industriel n existe pas aux USA?" le pillage industriel existe entre nations en compétitions.
avatar toucan39 | 
@paddy92 Les brevets allemands, après 1945 ça semble logique, dommages de guerre. Les français ont fait la même chose.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Il va de soi qu'il y aura du tout automatisé d'ici 2013, et qu'il faudra une poignée d'ingénieurs au lieu d'une brassée de main d'œuvre classique, pour régler le processus et l'ajuster au millimètre.
avatar ricchy | 
@406 Ils ne se font rien piller. Ce sont bien les compagnies qui ont donnés tout ce qu'il fallait au chinois pour faire fabriquer leur articles à moindre coût. -_-
avatar wildtiger | 
@ 406 : Faut réfléchir avant de dire n'importe quoi -_-
avatar joneskind | 
C'est une bonne nouvelle. Y a plus qu'à émasculer les courtiers en bourse pour faire bonne mesure.
avatar P'tit Suisse | 
Le pillage chinois est une politique d'état unique au monde de par son ampleur. Voiture, architecture, médicaments, internet , tout y passe. Voir C2C - copié en Chine - pour l'informatique.
avatar Matlouf | 
La main d'oeuvre n'est qu'une infime portion du prix de vente des matériels, moins de 10 dollars pour un iPhone. Faire fabriquer ici ou là, peu de différence... C'est le raisonnement de Unowhy, qui fabrique la tablette Qooq en France. On perd quelques euros sur la fabrication, on en gagne d'autres sur le transport et la qualité (et sa gestion), plus un gain en image de marque. C'est en tout cas vrai pour les produits de haute technologie, pas pour les produits bas de gamme. Là, le recours à la main d'oeuvre chinoise permet d'augmenter les marges (surtout celle des distributeurs)et, dans une moindre mesure, de réduire le prix.
avatar C1rc3@0rc | 
"Foxconn souligne de son côté que tout rapatriement aux États-Unis d'une partie de la production implique de trouver des personnels très qualifiés pour compenser la main d'oeuvre à bas coût qui travaille en Chine. Difficile de relocaliser avec des salaires et conditions de travail identiques…" Des personnels très qualifiés pour compenser la main d'oeuvre a bas couts... Cela signifie qu'a la place d'ouviers ils vont engager des ingénieurs "top level", et ca sera pas pour les mettre sur des chaines de montages. Bref il est plus que probalble que ces postes soient ceux des ingénieurs specialisés en maintenance robotique et en automation dans les toutes proches usines "sans humain", reve anticipateur de Steve Jobs. Nous y sommes! @Matlouf [07/12/2012 10:08] "La main d'oeuvre n'est qu'une infime portion du prix de vente des matériels, moins de 10 dollars pour un iPhone. Faire fabriquer ici ou là, peu de différence..." Tu ne prends en compte que le cout lie au salaire de l'ouvrier. Or en robotisant on supprime ce salaire, mais on fait un bond de productivité aussi énorme. Un humain, ca doit dormir, manger, se deplacer. On supprime l'humain, on optimise l'espace nécessaire dans l'usine, on supprime un ensemble de systemes nécessaires pour des raisons de sécurité, la chaine de production n'a plus a s'arrêter. On peut mettre l'usine a peu pres n'importe ou, il n'y a pas a prendre en compte la proximité de logements ni d'infrastructures necessaires aux ouvriers (magasin, cafetaria, hopital,...) On gagne aussi en productivité en diminuant le taux de déchets lies aux erreurs de manipulations inhérentes a l'humain. Meme d'un point de vu écologique c'est profitable, car sans devoir investir dans des infrastructures obligatoires pour les humains, il est plus facile de concevoir des cycles de productions isolés et interruptibles en cas de problème. Le zéro rejet est plus simple a réaliser. Les interventions de sécurités sont plus simples aussi... Bref lorsque l'on élimine l'humain de l'equation il n'y a pas que le salaire qui soit economisé, c'est systémique...

CONNEXION UTILISATEUR