Twitter se rêverait en réseau fermé

Nicolas Furno |
Depuis que Twitter a lancé un pavé dans la mare virtuelle des développeurs de clients tierces l'an dernier (lire : Un pavé dans la mare Twitter), les relations entre le réseau social et les développeurs ont été plus ou moins orageuses. Depuis cet article qui remettait en cause l'existence même des clients non officiels, Twitter n'a pris aucune mesure contre les autres applications et certains pensaient qu'elles allaient se normaliser.

Cet espoir a été brisé il y a quelques jours quand Michael Sippey a publié un nouvel article à destination des développeurs. Dans ce billet, il évoque les nouvelles fonctions enrichies de Twitter — chaque tweet pourra s'accompagner de contenus en lien avec son sujet — et réitère ce qui avait été dit il y a plus d'un an. Un client Twitter qui reprend les fonctions des applications officielles n'est pas souhaité.

Selon des informations obtenues par le site The Verge, le réseau social entend opérer une profonde transformation dans les mois à venir. Twitter passerait d'un réseau très simple et ouvert à un réseau fermé sur le même modèle que Facebook. Pour accéder aux messages, il faudrait nécessairement passer par le site Internet ou par les applications officielles. À terme, les clients tiers tels que Tweetbot et Twittelator Neue sur l'iPhone ou Osfoora sur Mac n'auraient plus de raison d'être.



Twitter veut maintenant gagner de l'argent et les options sont assez réduites pour y arriver : le réseau doit placer de la publicité dans les timelines de ses utilisateurs. Elle ne prend pas simplement la forme de bannières publicitaires, il peut aussi s'agir de tweets sponsorisés. L'enjeu pour le réseau serait de faire respecter ses publicités dans toutes les applications développées par d'autres développeurs et contrôler que ces clients tiers ne permettent pas de les masquer.

On sait que certains d'entre eux, comme Tweetbot, ajoutent des fonctions qui gênent le réseau. On pense à la possibilité de bloquer certains messages ou utilisateurs, mais aussi à la synchronisation de la position de lecture qui va à l'encontre de la philosophie même de Twitter qui se veut le réseau social du présent (vous ne devriez lire que les tweets qui viennent juste d'être écrits).



Les filtres et la synchronisation, deux fonctions de Tweetbot qui gêneraient Twitter à terme.


Plutôt que d'exercer ce contrôle permanent et certainement coûteux, Twitter préférerait selon les informations du site couper l'API indispensable au bon fonctionnement des clients tiers. Ou peut-être, ajouter des fonctions sur son site et ses applications et rendre de fait les autres applications inutiles. Quoi qu'il en soit, le résultat serait le même : Twitter deviendrait un peu comme Facebook. Ce serait certainement une excellente nouvelle pour les investisseurs et sans doute aussi pour tous ceux qui découvrent aujourd'hui ou découvriront demain le réseau. Ceux qui, au contraire, ont découvert le réseau à ses débuts, quand on ne pouvait même pas répondre à un message, seraient pour le moins peinés par le changement.

Certains imaginent même des plans B. Si jamais Twitter fermait son réseau, Brent Simmons, l'ancien créateur de NetNewsWire, envisage de construire un réseau ouvert autour de flux RSS. Les utilisateurs les plus pointus sur le plan technique sauraient ainsi très bien s'en sortir pour recréer Twitter sans Twitter. Le réseau perdrait ainsi sans doute quelques utilisateurs, mais si le réseau entend devenir le nouveau Facebook, ce ne serait pas une grande perte…

avatar TheGeek1811 | 

En fait, la fin du monde c'est vraiment pour la fin de l'année...Que ça n'arrive pas, par pitié!

avatar oomu | 

bon ben identi.ca

mais il sera quasi impossible de faire migrer les gens.

usenet, identi.ca, jabber(xmpp), le courrier électronique, tout cela aurait du être des services de bases du net, maintenus par les opérateurs et collectivités (Etats, etc). mais non.. le seul et dernier service qui restera distribué et ouvert sera le Web/DNS.

Brent Simmons feraient mieux, en plus de rss, de se pencher sur identi.ca

Identi.ca n'est PAS un site à la twitter ! C'est une technologie pour construire l'équivalent de l'actuel twitter en distribué : plusieurs serveurs / sites / opérateurs qui sont unifiés comme un seul flux géant, qu'importe où vous créeriez votre compte.

Mais tout cela n'est plus que larmes sous la pluie.

La simplicité radicale de twitter va me manquer.

avatar SoKalt | 

C'est tout bonnement honteux. Les développeurs de Twitter sont nuls et ils sont jaloux de l'oeuvre accomplie par Tapbots. Tweetmarker est une merveille en soi, tous comme les filtres !

avatar Signor D | 

Oui, identi.ca, status.net. Nicolas, je suis étonné que vous ne l'ayez pas mentionné, et encore plus que Brent Simmons n'y pense pas. C'est con.

D

avatar thefolken | 

C'est intéressant le web, la plupart des concepts qui séduisent les utilisateurs ne sont pas viables économiquement, et quand il est question justement de les rendre viable, et que le service puisse continuer, les utilisateurs sont mécontents et menacent d'aller voir ailleurs, "ailleurs" qui n'a d'intérêt et existe uniquement parce que personne ne l'utilise.

Les gars attendent juste de se faire racheter par plus gros, comme YouTube.

avatar Mr.20 | 

Bon c'est pas encore mis en place hein... On aura le temps de pleurer et de s'indigner quand ça sera vraiment comme ça.
Ce qui m'étonne c'est qu'ils n'imaginent pas financer le réseau avec les utilisateurs. En Janvier 2012 il y avait 383 millions de comptes sur Twitter. Imaginons que 5% de ces utilisateurs paient pour utiliser le réseau social. Ça fait quand même plus de 19 millions de personne. Si le tarif est de l'ordre de 10$ par an -> 191 500 000 $ par an pour Twitter dont les coûts de fonctionnement serait allégés au vu du nombre d'utilisateur qui partiraient.
Si une formule payante était proposée pour un réseau de qualité, sans pub ni financement par la vente de nos informations privées... ben je paierai surement. Et je pense pas être le seul.

avatar jojimoreau | 

Payer pour twitter je pense pas. Y'a des limites. Je préfères avoir de la pub à ce moment la. Mais je resterai pas si y'a de la pub trop intrusive. Les pubs dans gmail, YouTube, recherche Google. Elles sont la, personne fait chier :)

Jattend de voir :)

avatar Cappuccino Macaroni | 

Cela est vraiment dommage pour les applications tierces qui, pour la plupart, sont souvent plus agréables à utiliser.
Notamment cela pourrait éventuellement signifier la fin du client MetroTwit sous Windows, seule alternative réelle au complexe et lourd TweetDeck sous cet OS... : (

D'ailleurs, à quand une mise à jour majeure pour l'application officielle sous OS X? Le non-support de l'affichage intégré des contenus envoyés sur Instagram, Youtube ou deviantART est toujours absent (seul TwitPic et Imageshack semblent supportés) au contraire de la version web...

avatar fl0rent | 

Vive identi.ca!
J'attends le jour ou tout le monde va switcher vers ce joli réseau!!
Je vous conseille de vous créer un compte dessus et d'utiliser la fonction miroir pour retrouver tous vos tweets dessus lors du Switch massif! ;-)

D'ailleurs cet article me donne une idée, que Tweetbot se mettent à gérer identi.ca, car pour l'instant les clients sous iOS sont minables!

avatar zearnal | 

Bon ben bye bye twitter .....

avatar spiderben25 | 

" (vous ne devriez lire que les tweets qui viennent juste d'être écrits). "
Quelle connerie... Je me sers de twitter comme flux d'informations, et c'est bien souvent que je n'ai le temps de les lire que le soir, alors je suis bien content de pouvoir remonter tous les tweets de la journée pour être sûr de rien avoir oublié

avatar iAnn | 

@ spiderben25

mon dieu !!!! et sinon tu dors pas ???

avatar oomu | 

@thefolken [10/07/2012 01:43]

Twitter n'a aucune intention de se faire racheter.

-
Ce que vous décrivez est le classique problème du manque de participation des opérateurs dans la création de nouveaux services distribués pour rendre internet + utile et + accessible.

Depuis les années 90 les FAI ont au contraire propriétarisé les quelques nouveaux services (en gros: la télé) et ont régressé sur le reste (abandon de usenet par exemple)

-
La pub ne marchera pas. Sa valeur chute tellement que c'est une course sans fin vers la vente des informations personnelles des gens et toujours + de pub insidieuses jusqu'à au dégoût.

avatar Marimoon | 

Et voilà, la première mauvaise nouvelle de la journée ! Doit-on dire prochainement adieu à Twitter aussi ? (⌣́_⌣̀)

avatar dway | 

Ouep, identi.ca est un bon choix, mais sans client ios, je ne peux me permettre de switcher ma veille technique. En meme temps, apple/twitter = meme combat. Le but n'est pas de vous faire plaisir, mais de cous pomper du pognon, et ca passe par la fermeture des technologies. Si ios etait open source, et si identi.ca + utilisé, ce genre de probleme n'existerait pas. Mais ca fait, helas, beaucoup de "si" dans ce monde capitalo-individualiste.

avatar SimonBHB | 

Pas touche à mon TweetBot

CONNEXION UTILISATEUR