Apple ne tolère pas la critique sur les réseaux sociaux

Anthony Nelzin-Santos |
skitchedEmployés Apple, vos commentaires sur la société et ses produits sur les réseaux sociaux peuvent vous valoir un renvoi. L'équivalent anglais du conseil de prud'hommes a ainsi confirmé le renvoi d'un employé d'Apple Retail nommé Crisp : privés ou publics, ces commentaires sur Facebook pouvaient très bien être recopiés.

Un de ses collègues, « ami » sur Facebook, a ainsi pu récupérer des commentaires désobligeants et les a transmis à son supérieur. Crisp a ainsi perdu le contrôle de sa communication, ce qui aurait pu faire du tort à l'image de la société. Or Apple est très claire : elle interdit formellement à ses employés de commenter les produits et les décisions de la société, et de communiquer des informations sur la société en général.

Cette interdiction étant claire et gravée dans les contrats, la justice anglaise n'a pas eu de mal à trancher, allant dans le sens d'Apple qui tient ainsi à préserver son image de marque, élément clef de sa réussite. Cette pratique très restrictive peut être critiquée, mais elle est en fait la règle générale dans la plupart des entreprises, petites et grandes, réputées ou non. Le code de conduite d'Apple permet aux employés de la société de tenir un blog ou d'avoir un compte Twitter ou Facebook, tant qu'ils ne s'identifient pas comme employés Apple et ne parlent pas des produits, services et activités de la marque.

avatar Rigat0n | 
'Un de ses collègues, « ami » sur Facebook, a ainsi pu récupérer des commentaires désobligeants et les a transmis à son supérieur.' Soit j'ai mal compris, soit le collègue en question est un beau mange-merde.
avatar Mr Bob | 
Une vieille pute oui !
avatar mariojsfilipe | 
Plus grande est Apple, plus grande va etre ça chute!
avatar laurrent-m | 
La balance !
avatar tonton69 | 
Plus gros est le troll, plus catastrophique est son orthographe ! L'ami, pour le coup, on ne peut pas dire que c'en soit un !!
avatar Moonwalker | 
Amusant l'évolution du language sur les réseaux dits sociaux. "ami" "vie privée" "données personnelles" "confidentiel" Voilà des mots qui prennent un sens assez étrange dans l'univers FaceBook.
avatar sopcaja | 
En même temps on ne peut pas dire que Crisp ne l'a pas cherché : il a signé le contrat qui stipule de telles règles et c'est la justice qui a tranché
avatar Aswell | 
Quel intérêt pour le dénonciateur de balancer son collègue comme ça ? En tirait-il un profit personnel ? Ça me dépasse complètement cette attitude...
avatar mediapress | 
je trouve normal de sanctionner quelqu'un qui critique son entreprise en public, mais là, la dénonciation, je dis non... c'est écoeurant quand même comme mentalité...
avatar canola | 
L'information était une conversation privée, donc de nature confidentielle. Dépendant de la législation locale, Apple n'avait peut-être pas le droit de détenir cette information donc n'aurait pas le droit de l'utiliser pour congédier quelqu'un. Le gars pourrait poursuivre et faire cracher quelques millions à la scrupuleuse compagnie, et au traître.
avatar fantomx6 | 
Maintenant Crisp va pouvoir se lâcher tout à loisir et en toute liberté !!! Pas étonnant, non plus vu que sur Facebook, on trouve une sacré collection de sociopathes en tout genre et que le QI ne doit pas dépasser celui des huitres. On voit un peu plus la mentalité qui traine chez Apple, et malheureusement c'est pas la seule boîte dans ce cas. En un mot, P A T H E T I Q U E.
avatar ispeed | 
Tu créé une société, tu m'embauches, je te critique, tu vas peut-être me donner une augmentation ? Arrêtez de croire aux bisous nours. Le gars en question est mois bête que le critiqueur.
avatar sekhmet | 
C'est pas spécifique à Apple il y a des précédents... Il est aussi arriver que la police aille arrêter des personnes suite à des menaces sur Facebook ... Faut arrêter de penser que publier des choses par écrit est sans conséquences... Je l'aurai virer pareil s'il avait bosser pour moi...
avatar Newton Pippin | 
Rien d'étonnant à cela, on débat et on lave son linge sale en interne. Ça ce fait dans un tas de domaine, par exemple l'armée, ou la NBA (interdiction pour les franchises de commenter publiquement le lock out). Si on désapprouve une décision ou la direction prise, il faut démissionner.
avatar jumpinjacksam | 
@ ispeed : L'image bisounours, comme tu dis, ce serait plutôt Apple qui la cultive, avec ses "genius" béats, et sa stratégie fanatisante. Derrière cette jolie idéalisation tellement américaine, voilà ici la réalité : "tu la fermes ou tu dégages." Ce qui me débecte c'est la violence de ce rapport de force tellement inégale entre un employé et une entreprise, qui plus est une multinationale, en l'occurrence.
avatar oomu | 
avec des "amis" comme ça on n'a pas besoin d'ennemis. - @jumpinjacksam [02/11/2011 02:23] "@ ispeed : L'image bisounours, comme tu dis, ce serait plutôt Apple qui la cultive, avec ses "genius" béats, et sa stratégie fanatisante. Derrière cette jolie idéalisation tellement américaine, voilà ici la réalité : "tu la fermes ou tu dégages."" Apple n'a JAMAIS cultivé une image "bisounours" !!! vous étiez où les 30 dernières années ?! La société est réputée pour être implacable, exigeante de ses employés et ne mâche pas ses mots. "think different" oui, de HP ou Microsoft : les produits. - Vos propos en ligne ont une conséquence. Oui, parler de son entreprise à torts et à travers a des conséquences. Vous n'êtes PAS seuls ! Vous _intéressez_ les autres, en bien et en mal , vous ne pouvez PAS maîtriser cela. En l'occurrence, ici, encore, on voit ce qu'un "ami" peut provoquer... - "Ce qui me débecte c'est la violence de ce rapport de force tellement inégale entre un employé et une entreprise, qui plus est une multinationale, en l'occurrence." un boulanger face à son apprenti aurait gagné illico aussi. Une université face à un étudiant peut justifier son renvoi si ce dernier tenait des propos infamant sur son blog ou facebook ou tout autre forum publique. (oui, ça se voit, en France)
avatar oomu | 
@Aswell [02/11/2011 01:49] "Quel intérêt pour le dénonciateur de balancer son collègue comme ça ? En tirait-il un profit personnel ? Ça me dépasse complètement cette attitude..." inimitié, jalousie, lèche botte à la direction, calcul , etc. Y a plein de raisons pourquoi quelqu'un décide d'être un salopard. Bienvenu dans la vie de bureau :)
avatar lmouillart | 
Le devoirs de loyauté envers son employeur est dans quasiment tous les contrats.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Il n'y a pas eu de traitre, le fautif avait pour ami son collègue, mais ce dernier était lui-même ami avec le patron. Il a suffit que ce collègue fasse une citation pour répondre et le message est arrivé sur le mur du patron.
avatar fantomx6 | 
@oomu, Ben oui, c'est pour cela aussi que tous les jours il y a des individus qui disparaissent sans laisser de traces. Un "ami" comme celui de Crisp, sa place c'est dans un costard en béton.
avatar jumpinjacksam | 
@ oomu : Je parlais de l'image publique, si lisse, cultivée par Apple (elle n'est pas la seule) et du contraste avec son intransigeance en interne. Que ce système s'étende à l'ensemble du monde du travail ne change rien à son illégitimité. Il est injuste que le fait de rémunérer implique le droit d'asservir, au point de ne tolérer aucune expression d'ordre critique. Contre exemple : "Mediapart" a été crée par émancipation de ce système. Là où les magnats de la presse appliquaient leur logique corporate et influaient sur les lignes éditoriales, le seul échappatoire devint l'indépendance économique. Aucun employé ne peut évidemment se positionner ainsi, mais il n'en reste pas moins soumis à la même pression, au même contrôle.
avatar spk909 | 
profite facebook, anonymous arrive dans quelques jours!!!!
avatar ricchy | 
@ oomu, "inimitié, jalousie, lèche botte à la direction, calcul , etc. Y a plein de raisons pourquoi quelqu'un décide d'être un salopard. Bienvenu dans la vie de bureau :)" Je dirai même plus dans la vie tout court. ^,^ _______ Le type a [b]signé un contrat[/b], il ne se plie pas, sanction, et pis c'est tout. Après, c'est plus la bassesse du pauvre type qui dénonce tel un gamin qui pourrait porter au débat, mais ce genre d'énergumène n'en vaut pas la peine…
avatar ispeed | 
Si vous voulez critiquer votre employeur il existe des syndicats pour ça, dans le stricte respect des uns et des autres. Mais avant d'arriver là, une bonne communication entre employeur et employés est indispensable. Tirer à boulet rouge sur son employeur ne réglera rien bien au contraire.
avatar Cowboy Funcky | 
Un employé qui ne peut pas critiquer son entreprise : certain diront que c'est normal, il faut pas cracher dans la soupe.... Selon les secteurs d'activité cela donne lieu à des comportements d'abdication et de soumission : dans les secteurs de l'agro-alimentaire , on imagine l'employé qui ferme sa gueule alors qu'il sait que certaines pratiques sont douteuses... Mais il veut garder son poste. Chez Apple, ils veulent maîtriser leur communication et limiter les fuites. Mais Apple ne risque pas de nous empoisonner...
avatar Alex94 | 
Quand tu signes pour ne rien dire.....ne dis rien !!! C'est tout à fait logique de la part d'Apple
avatar Katsini | 
C'est chaud...Cela dit, le rédacteur n'est pas très futé. Il va maintenant pouvoir balancer sévère...:-)
avatar SimonBHB | 
Son ami voulait une promotion
avatar RDBILL | 
liberté d'expression soit. mais je pense qu'en France on ferait bien parfois de contrôler un peu ça. Les fonctionnaires de La Poste ou de la SNCF sont souvent les premiers à casser du sucre sur le dos de leur boîte et de leurs dirigeants mettant souvent sur la place publique des sujets qui n'ont pas lieu de l'être et qui bien souvent donnent des billes à la concurrence (poste étrangère ou transporteurs de frêt). ils ont pourtant un devoir de réserve qui n'est que trop rarement appliqué. sans pour autant qu'il y ai de sanctions prononcées à l'égard de ceux qui s'épanchent à l'extérieur de questions purement internes !!!
avatar capy | 
Sans parler de ce cas spécifique à Apple, on a vu dernièrement une Émission à la télé, ou des femmes ont eux le même cas. Elles avaient publier entre amis des commentaires sur les cadres de leur entreprise et la aussi, un collègue soit disant amis (en tout cas sur Facebook) a recopier et transmis l'ensemble de la discussion à ses supérieurs. Elles ont étés licenciées toutes les trois. Elles font malgré tout appel à la justice car les commentaires n'étaient pas public et en fin de compte relèvent plutôt de la vie privée. Comme elles disent, la discussion aurait été exactement la même autour d'un verre chez elles. Moralité, il ne faut faire confiance à personne et surtout ne pas dire tout et n'importe quoi sur les réseaux sociaux en général.
avatar liocec | 
On dit que l'inné doit pas cracher dans la soupe.... En tout cas merci au collègue. Ça c'est un "ami" !
avatar liocec | 
@liocec : [edit] on ne doit pas cracher...
avatar Nesus | 
@jumpinjacksam : c'est beau l'idéologiquement parlant et cela se comprend, dommage que cela ne soit pas soutenu par la réflexion. Un employé ne DOIT pas critiquer son entreprise. L'image est ce qui fait vivre une entreprise. Si les employés commencent à critiquer ouvertement une entreprise l'entreprise ferme. Est ce que l'on va laisser une personne ruiner le travail de centaine d'autres ? Parce que c'est ni plus ni moins que cela. Oui je sais tu vas nous dire que c'est excessif. Parce que toi tu es capable de mesurer la porté de tes mots ? Surtout avec internet ? C'est plus que légitime. Le travail aussi à le droit d'être protégé. La liberté des uns finie là où commence celle des autres. Avoir toutes autres logiques, c'est mener sa société vers l'anarchie. Regarde bien, tu verras que c'est la principale raison des difficultés sociales en France.
avatar 406 | 
Quand je vois que facebook enregistre la totalité de nos discutions sur leur tchat et ce, pendant des années…
avatar Sylvain ALLAIN | 
Apple : inquisiteur ??? Houlà, y a pas loin... Pourquoi suis-je de moins en moins étonné... @Rigat0n +10
avatar Jimmy_ | 
Apple ne supporte même pas les critiques de ses clients et fait retirer les files de discussions sur ses forums donc un employé (qui en plus est soumis au devoir de loyauté) va pas faire long feu.
avatar harrymassive | 
Comme quoi il ne faut jamais avoir ses collègues en amis sur facebook.
avatar Francis Kuntz | 
On en voit se donner à coeur joie sur Apple alors qu'on a 15 000 cas identique en France avec des entreprises françaises. Etonnamment quand c'est en France, les commentaires sont beaucoup plus neutre...
avatar sield | 
@Mr Bob : Hum hum... Un peu cru non ? Mais pas faux...
avatar medpoprock | 
Donc si j'ai bien compris l'article, si on travaille dans un Apple Store, on ne peut pas tweeter des liens de MacGeneration (par exemple) ??
avatar Teenage | 
Le plus marrant c'est que tout le monde commente sur des propos dont on ne connais le contenu. Si le gars à juste dit "Bob est nul comme manager" ou "Apple c'est même pas bien" : OK. Mais si c'était "les coques du mac mini sont toxiques" ou "la division UK va être déménagée au Laos dans la nuit", c'est un peu plus problématique, non ?
avatar USB09 | 
@jumpinjacksam : 'L'image bisounours, comme tu dis, ce serait plutôt Apple qui la cultive, avec ses "genius" béats,' Cette image comme vous le pensez est peut être une volonté de changer une réalité déjà affligeante. Si on ne faisait aucun effort dans aucun domaine, la vie se résumerait comme dans la pub de 1984.
avatar lmouillart | 
@Teenage dans les 4 cas que tu cites, tu n'as pas le droit de le faire.
avatar USB09 | 
@Teenage : Dans tout les cas il est stipulé qu'il ne doit s'identifier comme un employé Apple. Si il a quelque chose a dire a son "ami", il existe le mail. Beaucoup de gens ne connaissent les frontières a ne pas franchir. un ami qui s'affiche dans son bain et qui tient des propos personnel, mettez lui la holà. Facebook c'est un couteau a double tranchant.
avatar thierry61 | 
Cowboy funcky et Teenage : Pour les informations "critiques" touchant à l'intérêt public (par ex. de nature sanitaire ou financière), il y a ce que l'on appelle les procédures de "whistleblowing" qui sont plus ou moins institutionnalisées et protégées par la loi selon les pays considérés. http://fr.wikipedia.org/wiki/Lanceur_d'alerte http://en.wikipedia.org/wiki/Whistleblower_protection_in_United_States http://www.whistleblowers.gov/
avatar Teenage | 
@lmouillart : peut-être, mais c'est choix de société, pour ma part si ce n'est pas diffamatoire ou que cela révèle pas de secret industriel, je ne vois pas pourquoi une société pourrait acheter ta liberté d'expression contre un simple salaire. C'est avec ce type de accroc qu'on a droit à un bon malaise social, voir à de belles magouilles à la Monsanto ou Servier
avatar Ali Baba | 
@Rigat0n : Imagine que tu bosses chez Samsung, ou même chez Bouygues, et un de tes potes écrit un truc critiquant Apple. Y'a pas de mal à faire suivre l'info à ton chef (non pas à celui de ton pote évidemment, c'est sans doute là que tu as mal compris). En revanche, il est clair que ça nuit à Apple. C'était bien à l'employé de ne pas révéler au public (et vu d'Apple, si cette info arrive chez un concurrent, un partenaire ou un client, c'est évidemment public, quels que soient les réglages de Facebook) ce qui cloche dans son entreprise.
avatar titi-henry | 
Quel mange-merde cet "ami" et je pèse mes mots. Ca me rappelle des trucs quand j'étais gosse : arrète ou je le dis à la maitresse. OK quand on a 5 ans ou 10 ans mais là on parle de commentaires sur Facebook, relativisons. Quand à ceux qui disent qu'ils le mérite... Moi je dis s'il se fait chopper par son patron et qu'il se fait virer c'est tout à fait NORMAL. Mais qu'un collègue aille le dénoncer à sa direction chez moi on appelle ça un gros coup de pute. Qu'à-t-il à gagner? Une promotion? une augmentation? Il l'a fait par intérêt. Croyez moi un post sur Facebook ne pourrait pas couler Apple ni même égratigner son image. C'est pas non plus comme s'il détournait des fonds ou dévoilait des infos confidentielles à la limite j'aurais compris "l'ami", mais il a juste donné son avis. Mais là ce comportement est à vomir. Croyez moi qu'où je bosse suis on lui aurait fait comprendre que balancer c'est pas beau.
avatar Gone91 | 
Rien d'étonnant, en France, des salariés se sont déjà fais licencié pour des cas similaires (mais ce n'était pas chez Apple). Simple application de l'obligation de loyauté du salarié envers l'employeur...
avatar BitNic | 
Une pute à soldats ... Face2bouc = de la merde !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR