Questions sur le conseil d'administration d'Apple

Anthony Nelzin-Santos |
tim-cookEn perdant Steve Jobs, Apple perd un président et un membre de son conseil d'administration. La situation est moins critique qu'elle ne l'a été par le passé : la nomination de Tim Cook au rang de CEO d'Apple permet au conseil d'administration de compter sept membres — mais il en compte traditionnellement huit, ce qui reste peu dans le domaine (neuf membres chez Google et Microsoft, onze chez Intel).

À l'exception de Ronald Sugar, membre le plus récent et de Andrea Jung, caution féminine du groupe, le conseil d'administration d'Apple est composé de proches de Steve Jobs : Bill Campbell (Intuit), Millard Drexler (J. Crew), Al Gore et Arthur Levinson (Genentech). Par le passé, le conseil d'administration comptait même en son sein des amis du co-fondateur d'Apple, comme Jerry York (IBM, Chrysler) ou Larry Ellison (Oracle), au point même qu'il était considéré comme le conseil de Jobs plus que le conseil d'Apple.

Après sa démission du poste de CEO en août dernier, Steve Jobs est devenu le premier président d'Apple qui n'en est pas non plus le dirigeant. Un poste taillé sur mesure pour laisser à Tim Cook la direction effective des affaires et à Jobs la possibilité de dire non à un produit (de la même manière que Bill Gates reste chairman de Microsoft). Il n'est d'ailleurs pas certain que Cook reprenne ce poste, ni même qu'un membre actuel soit nommé président. Peter Misek, analyste pour Jefferies & Co, explique : « Cook a du pain sur la planche », trop peut-être pour briguer la présidence. « Comme Disney, le fondateur d'Apple était la marque. C'était leur Mickey Mouse, leur Betty Crocker. » ajoute Nell Minow de GovernanceMetrics : « [Apple] va devoir le remplacer de cinq manières différentes ».

Comme à chaque soubresaut chez Apple, les analystes appellent en effet à la venue d'un personnage externe, un indépendant plus à même de jeter un regard critique sur la direction dans laquelle va la société. Analyste chez BGC Partners, Colin Gillis est ainsi catégorique : « [le président du conseil d'administration] doit être différent [du CEO]. Cela créé de la tension, mais une saine tension. » Mais on le sait, Apple ne fait jamais tout à fait comme les autres…

avatar DarkMoineau | 
Un inconnu a la tête d'Apple? C'est vrai que John Sculley et compagnie ont fait preuve d'efficacité. Tellement d'efficacité que le dernier étranger a la tête d'Apple rappela Steve Jobs.
avatar elamapi | 
Et comme les analystes se plantent à chaque fois qu'ils font une annonces sur Apple, je pense qu'on va juste attendre de voir comment ils vont régler ça.
avatar YARK | 
On peut pas leur refiler Bernard Tapie ? ;-)
avatar alargeau (non vérifié) | 
Il m'a l'air pas mal Tim Cook, d'autant plus que s'il est où il en est aujourd'hui, ce n'est par un tirage à la courte paille. Il connaît très bien la marque, sait les décisions qui ont été prises par le passé, donc je ne vois pas trop comment préférer une autre personne, même si je comprends la logique derrière ça. Et puis en plus, c'est le seul à avoir des cheveux en aluminium unibody.
avatar ziedjo | 
Yark : +1
avatar grofbd | 
Les analystes sont des imbéciles. Je suis dur ? Un peu oui, mais là, ce sont-ils rendu compte que c'est Jobs himself qui a nommé son successeur (ou très bien proposé) ! Une première, non ? Suite à son éviction, Apple n'a jamais su remonter la pente, n'a jamais choisi le bon numéro. Jobs revient, les affaires reprennent. Aujourd'hui, il a laissé derrière lui une équipe que LUI seul en avait choisi les postes etc. Toutes la différence est là... encore une fois !! C'est peut-être pour ça que Apple ne perdra pas le fil, continuera sur sa lancée... Rien n'est écrit, mais c'est un sacré challenge qui attend la Pomme croquée...
avatar Tchobilout23 | 
A mon avis Steve a pas nommé Tim Cook en CEO pour rien.. Il doit être sur qu'il est capable de poursuivre dans sa vision.. Pour le président du conseil certainement que Steve a déjà donné sa recommandation.
avatar Iaart | 
1 alargeau " cheveux aluminium unibody " excellent !!!
avatar sabearts | 
Et voilà, Steve à peine parti, tout le monde se croit plus malin que lui...Espérons surtout que personne chez Apple n'écoute les "experts" des sociétés "traditionnelles"... Même chez HP ce genre d'attitude est catastrophique. Think different, ce n'est pas pour rien. Colin Gillis, are you a virgin?
avatar amine07 | 
Wozniak ferait l'affaire ! ;)
avatar manustyle | 
je veux bien faire le huitième ! je sors ------>
avatar disfortune | 
Dans le pire des cas, s'ils ont vraiment besoin de quelqu'un, je veux bien me dévouer.
avatar Jimmy_ | 
@DarkMoineau : le dernier n'a pas rappelé Jobs, il a racheter NeXT pour son système pas son patron. Par ailleurs Amelio a fait un énorme travail et Jobs a pris le pouvoir par un "coup d'état".
avatar bof | 
Je verrais bien woz
avatar Bibotonio | 
J'espère me gourer mais s'ils pensent mettre une personne externe avec "un regard critique" ça sent le sapin... Suis assez d'accord avec grofbd pour dire que sans Jobs et avec à sa tête des "pseudo visionnaires" (plus gestionnaires-comptables), Apple s'est viandée en quelques années. Donc mettre un vendeur de soda ou tout autre spécialiste "externe" sans avoir baigné dans l'esprit Apple construit depuis des années par la "core team" (Cook, Schiller, Ive, Forstall, etc...) ça ne devrait pas le faire. Car pour exister cette "pièce rapportée" va forcément devoir se démarquer en faisant des contre propositions, des critiques, qui vont ralentir la machine ou la mettre sur une mauvaise pente. J'espère VRAIMENT me gourer...
avatar elamapi | 
@Jimmy_ Lol, ... pris le pouvoir par un coup d'état. Quel coup d'état ? Apple était mort le mois d’après, cessation de paiement oblige. Il n'y a pas eut besoin de coup d'état. Ensuite, le rachat de Next n'obligeait personne à nommer Jobs comme CEO. Il l'on simplement repris parce que de toute façon, ça ne pouvait être pire. Apple allant être liquidé. Ce que je trouve rigolo par contre c'est que ce soit la nemesis d'apple qui l'ai relevé juste avant sa mort.
avatar Nicolas_D | 
Ça va surtout dépendre de la pression des actionnaires. Pourquoi ajouter une personne si elle n'apporte pas une plus-value.
avatar arturus | 
@ Macg : A votre avis le CA pourrait il être tenté d interférer plus dans les choix d'Apple ? Voir a demander des dividendes ?
avatar carbonel | 
YARK [10/10/2011 12:24] On peut pas leur refiler Bernard Tapie ? ;-) +1 ;-)
avatar béber1 | 
amine07 Wozniak ferait l'affaire ! ;) +1, avec course de Segway autour de la table du CA pour ouvrir chaque séance, et nutella pour tous au brunch
avatar Passionavia | 
Il faut qqn qui ait l'esprit Apple, la firme est tellement hors norme dans sa façon de penser qu'un étranger ne pourrait faire que des dégâts.
avatar gigi | 
Pensez vous vraiment que Steve en a pas discuté avec le conseil? La décision doit deja être prise et ce avec l'accord de Steve . Dire que Jobs aurait pu donner encore 20 ans a Apple si sa santé n'avait pas fait défaut . Moi je conseille bill Gates sur le conseil , ok je sort
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@arturus : le CA je ne sais pas, mais les actionnaires cette année ont poussé beaucoup plus que d'habitude pour obtenir des dividendes. Apple va devoir de toute manière faire quelque chose de son cash : on arrive à des niveaux où le garder est toxique. Long à expliquer, mais pour résumer : la moitié n'est pas rapatriable aux Etats-Unis, et la moitié qui reste est limite pour faire des acquisitions d'envergure — la procédure classique consiste à verser des dividendes ou à racheter des actions pour valoriser le cash auprès des actionnares. Le problème, c'est qu'Apple défie tous les modèles et qu'il n'est pas sûr que ça aurait le moindre impact. Donc le mieux, pour le moment… est de se taire sur le sujet. Mais le boulot des analystes est de parler :)
avatar shenmue | 
Pourquoi pas Woz en effet ?
avatar Felixsanti | 
À part ça, cela fait déjà quelques temps que l'on entend plus parler de Jony Ive...
avatar icewater70 | 
FAITES REVENIR LE MAGICIEN WOZZZ
avatar Jabsan | 
Je pense avoir le profil idéal pour le poste, mon seul point faible c'est que je n'a parle pas anglais...Pas rédhibitoire non plus....
avatar grofbd | 
@ carbonel : +1 ;-)
avatar canola | 
Les vautours ne sont jamais loin. Si Tim Cook n'augmente pas son power, il est cuit, et aura toujours les mains attachées dans le dos. L'avenir d'Apple se jouera ici.
avatar Genuis | 
[quote]Pourquoi pas Woz en effet ?[/quote] Parce que Woz n'a pas l’âme d'un CEO est encore moins d'une société comme Apple, il le dit lui même. Se type la, si il devait revenir chez Apple, sa serait plus pour son coter technique "ingénierie" certainement pas pour ses qualités de manageur ou pour les confrontations avec un CA.
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
[quote=Genuis]si il devait revenir chez Apple[/quote] Soyons très clairs : Woz n'a JAMAIS quitté Apple. C'est le seul employé à être payé par Apple depuis le 1er jour. Il n'a plus accès à grand-chose et ne travaille sur rien en particulier, mais il est toujours sous contrat Apple. Et attention, vous êtes beaucoup à parler de PDG : personne ne conteste la place de Tim Cook comme CEO. On parle là d'un président de conseil d'administration.
avatar senghor | 
Lorsque l'on voit ce qu'il s'est passé avec HP en faisant venir quelqu'un d'externe, je parle de l'ancien de chez SAP, les analystes feraient mieux de réfléchir à deux fois avant de raconter que quelqu'un d'externe c'est forcément mieux. Cela dépends de la situation.
avatar Orus | 
"une saine tension" Pathétique. S'il y a bien une chose que ne doit pas faire Apple, c'est écouter ces crétins d'analystes auto-proclamés. Tout successeur non charismatique et venant d'un autre univers que le monde Apple, mènera l'entreprise à sa perte, l'histoire la prouvée.
avatar misc | 
@orus En effet, c'est une vision concise qui a fait avancer Apple, tout le contraire de l'etteyage gris et généralement médiocre des études de clients et autres marqueteurs a la sauce statistiques.
avatar Mithrandir | 
@Bibotonio : effectivement, on voit ce que ça a donné avec HP...
avatar Highmac | 
C'est moi la relève ! Plus qu'à me remettre à l'anglais et aux chewing-gums (pour avoir l'accent qui vas bien) et je suis prêt ! A moi la belle vie. Plus besoin d'acheter le matos Apple ! C'est moi, Apple !
avatar Genuis | 
[quote]Et attention, vous êtes beaucoup à parler de PDG : personne ne conteste la place de Tim Cook comme CEO. On parle là d'un président de conseil d'administration.[/quote] Exact ! Tu fais bien de le préciser parce que du coup j'ai un peut tout mélangé ! Woz en président du conseil d'administration, je sais pas trop. Enfaites je sais même pas les qualités qu'il faut pour être une bonne élément dans un CA. D'après ce que je vois, ces gens la sont surtout la pour assurer au actionnaire un maximum de bénéfice en utilisant des foi des pratiques plus que douteuse (genre réduction de personnel alors que le bénéfice est record...) Bref je vois mal Woz devoir présider se genre de type. Même si ceux d'Apple sont pas réputé pour être des grosses raclure sa n'en reste pas moins de mon point de vue des raclures
avatar jeremyl | 
Perso je pense que c'est foutu pour apple. Sans jobs, les rapaces vont venir et vont venir grignoter l'entreprise petit à petit. Apple represente tellement d'argent...
avatar Blade | 
Je pense aussi que si Steve jobs a nomme Tim cook ce n'est pas pour rien il doit être sur qu'il et capable enfin j'espère du fond du coeur
avatar Genuis | 
[quote]Perso je pense que c'est foutu pour apple. Sans jobs, les rapaces vont venir et vont venir grignoter l'entreprise petit à petit. Apple représente tellement d'argent...[/quote] Justement, tout dépend du conseil d'administration c'est justement d'eux qu'il faut se méfier. Il est clair qu'on est pas à l'abri que le CA décide un jour de rentabiliser au maximum la société pour récupérer un maximum de pognon, surtout si un jour ils ont une mauvaise passe. Il ne faut pas se faire d'illusion non plus Apple ne continuera pas indéfiniment à avoir une expansion comme en se moment.
avatar USB09 | 
Pourquoi pas Woz. Il y est toujours salarié.
avatar momo-fr | 
Il faut placer Michael Dell, il a plein de bonnes idées sur ce secteur… lol Bon, plus sérieusement, pourquoi ne pas prendre notre Jean-Lou national ? Hein ? Non ? Tant pis… :-))))))
avatar GerFaut | 
@ Bibotonio : Très juste. « (...) les analystes appellent en effet à la venue d'un personnage externe, un indépendant plus à même de jeter un regard critique sur la direction dans laquelle va la société. » Tout ce que veulent ces parasites c'est de normaliser Apple et de la faire entrer dans leurs schémas afin de pouvoir mieux la contrôler. Espérons que Tim Cook ne tombera pas dans ce panneau. Ce qu'il faut, c'est qu'Apple reste avec sa singularité et son esprit particulier. Ça va être très dur de résister aux pressions extérieures mais j'espère que Steve Jobs a bien fait la leçon et bien formé ses successeurs afin de pérenniser la culture Apple.
avatar P'tit Suisse | 
Fin de l'aventure. Sans Steve, pas d'Apple. Tim Cooks est un comptable impitoyable(*), pas un visionnaire. Ces derniers ne courent manifestement pas les rues à voir l'état des technologies avant et après SJ. Ce type avait tout simplement 20 ans d'avance. Apple gardera sa rente un temps. Elle a encore 3-a ans d'innovations (projets de SJ) dans les tuyaux. Après… il faudrait supposer l'éclosion d'un mégalomane visionnaire à l'Université Apple et, son acceptation par un Conseil d'Administration. Possible mais improbable. * (délocalisation en Chine, assèchement marché Flash, marges commerciales etc.) Wozniak… génie de l'électronique… incapable d'imaginer que son bricolage pouvait donner naissance à la micro-informatique.
avatar bof | 
Amelio ? bon je sort
avatar béber1 | 
"P'tit Suisse [10/10/2011 15:12] Wozniak… génie de l'électronique… incapable d'imaginer que son bricolage pouvait donner naissance à la micro-informatique." non, trop complexé ou modeste pour imaginer que... certainement incapable d'avoir l'aplomb ou le culot pour se vendre ou pour vendre quoi que ce soit. C'est pas un marchand, c'est pas non plus un stratège né ni un visionnaire capable d'anticiper les grandes directions de l'électronique du futur. Mais il a un abord pratique des choses et il a vu, avec toute l'expérience rétrospective de la Pomme, la dimension que pouvait apporter une forte approche design quand elle était appliquée à des produits-concepts forts De plus, il y a une différence entre le Wozniak des années 70/80 et celui de maintenant, qui doit avoir, avec le recul du passé... beaucoup plus conscience de sa place et de ses capacités, même de ses limites, et qu'en ayant vu ce que Jobs avait pu faire , il sait certainement les marges qu'il faut laisser, les equilibres qu'il faut entretenir entre les ingénieurs, les designers et les commerciaux pour que la mécanique puisse continuer de tourner . En tous cas, on sait tous qu'en tant que co-fondateur historique, iil aura à cœur l'intérêt supérieur d'Apple et qu'il fera tout, y compris de se faire discrêt, pour qu'elle reste l'entreprise audacieuse et innovante qu'elle est et qu'il admire. En gros, même si sa nomination semble très improbable, elle serait à mes yeux et temporairement, le moindre danger qui soit actuellement, et la garantie que les équipes sous la direction de Cook conservent leur maximum de marges de manœuvres
avatar Tonysouth | 
Zidane?
avatar arturus | 
@anthony : Merci pour la réponse qui soulève plein de points qui m'échappe. Ya plus qu'a voir la suite maintenant.
avatar Araminta | 
@alargeau : 'Et puis en plus, c'est le seul à avoir des cheveux en aluminium unibody.' Excellent !!!!!
avatar JACK-13 | 
et pourquoi pas l'ancien PDG de HP Léo machin, il est libre je crois

Pages

CONNEXION UTILISATEUR