iTunes dans le nuage : pas encore là, presque breveté

Anthony Nelzin-Santos |
De nombreux observateurs s'accordent à penser qu'Apple finira par transformer son rachat du service de streaming Lala en une version d'iTunes dans le nuage. Cela tombe bien : les deux dernières demandes de brevets de la firme de Cupertino ne décrivent ni plus ni moins que des éléments de cette version Web d'iTunes.

La première de ces deux demandes de brevets décrit un système qui permet de reprendre la lecture d'un film ou d'un morceau de musique là où l'a laissé avec des ordinateurs comme des appareils mobiles. Ce système fonctionnerait à la fois avec des éléments stockés en local, mais aussi avec des éléments streamés. Mieux encore, pour vous rafraîchir la mémoire, ce système pourrait fournir automatiquement un résumé de ce que vous avez déjà regardé par le biais de « texte, images, audio, ou une combinaison de ces moyens ». iTunes pourrait être à la manœuvre pour servir ces contenus.

skitched

La deuxième demande de la série est beaucoup plus directement liée à un iTunes dans le nuage. Déposée le 26 janvier 2010, elle décrit un système où les médias pourraient être automatiquement tagués par un système Web. L'intérêt de ce brevet réside dans son insistance sur la radio HD, la radio satellite, la radio Internet, et le streaming : dans un flux continu de musique numérique, chaque morceau pourrait être tagué ou augmenté de méta-données, de manière à être identifié par un logiciel.

skitched

Dès lors, l'utilisateur pourrait recevoir de la publicité en rapport, mais aussi recevoir gratuitement le média en question, ou être dirigé vers une boutique en ligne pour l'acheter. Une radio iTunes en continu, ou n'importe quelle radio numérique ou service de streaming pourraient ainsi rediriger intelligemment vers l'iTunes Store.

Tags
avatar Armas | 
Ca revient à annoncer la mort du piratage. Désolé les gars (et les files) ce s'ra sans moi... :D
avatar mfam | 
Après le Ipad qui saura tout ce que tu utiliseras, Itunes nuage le gardera pour toi.
avatar bugman | 
@ Armas : Pour rebondir la dessus (rien a voir avec l'article, mais bon), ça existe déjà pour les logiciels, j'ai, il y a peu, acheté une licence d'un logiciel (Renoise pour ne pas le citer), après l'achat un lien t'es donné vers un fichier tagé empêchant sa redistribution (à grande échelle). Je trouve ce système bien pensé (je préfère cela à des système d'enregistrement sur serveur (à la Adobe ou NI par exemple qui peuvent poser problèmes quand on change de machine ou quand le produit est abandonné). Concernant l'article, je ne vois pas trop (comme d'hab) l'intérêt d'un brevet pour cela. Rassurez moi, c'est bien sur la méthode pour... (et non sur l'idée même) ?
avatar justhouz | 
@bugman : Y'a bon Renoise!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@bugman : oui oui, comme d'hab, les méthodes spécifiques pour, l'implémentation à la sauce Apple, et tout le blabla.
avatar bambougroove | 
Je n'ai jamais aimé (et très peu utilisé) iTunes car je le trouve depuis toujours trop omniprésent et intrusif, et ce n'est pas la version "dans le nuage" (volcanique lol) qui va me faire changer d'avis !! & Armas : le "partage" a encore de beaux jours devant lui ;) Mais bon dans le doute > aux urnes Citoyen ... en 2012 !!
avatar iLazoW | 
Ce qui serait magnifique (et risque de se confirmer) c'est qu'Apple propose avec iTunes un services approchant celui de Spotify... Mais avec en plus de la musique les films et les séries en ayant la possibilité (comme sur Spotify) d'avoir sa propre bibliothèque sur son ordi... Et le rêve serait un service à un prix du niveau de celui de last.fm...
avatar Xeos | 
franchement le deuxième brevet donne une impression de Shazam,
avatar Brewenn | 
iTunes store ou un moyen très simple d'imposer les brevets logiciels à toute la planète, même pour les États ne reconnaissant pas ce type de brevets.
avatar Gimli fils de Gloin | 
Not interesting.
avatar norman | 
Sur les radios FM (radio Classique par ex, les morceaux sont tagués puisqu'on a sur le récepteur, l'affichage d'infos sur le morceau en cours (titre, compositeur etc...).

CONNEXION UTILISATEUR