Tous les jeux du monde dans la poche

Arnaud de la Grandière |
La console Pandora se veut l'héritière de la GP2X : basée sur le même modèle open source, et conçue à partir des demandes des utilisateurs, cette console de poche, à peine plus grosse qu'une Nintendo DS (83 x 140 mm), a tout du "micro netbook".

Un écran tactile résistif de 4,3 pouces d'une résolution de 800x480, un processeur ARM Cortex à 600 MHz, épaulé par un DSP à 430 MHz et un GPU PowerVR SGX (supportant Open GL 2.0 ES), interface Wifi, Bluetooth et USB 2.0, deux ports pour cartes mémoire SDHC pour le stockage, une sortie vidéo, et un mini clavier QWERTY de 43 touches, voilà qui est assez impressionnant.

Mais cette machine est taillée pour les jeux, et inclut donc un double stick analogique, un joypad, et six boutons (dont deux sur les "épaules" de la machine, à la manière du contrôleur de la PlayStation). Le tout fonctionne sur une version modifiée d'Ångström Linux.

Outre les fonctions classiques d'un ordinateur comme le mail, le web ou la lecture de médias, il est bien sûr question de jeux. Les développeurs amateurs trouveront de quoi faire avec l'appareil, quant aux autres, s'ils peuvent bien sûr utiliser la logithèque dédiée à Linux, la Pandora se destine avant tout aux émulateurs, comme la GP2X avant elle.

Il est ainsi possible d'exécuter à peu près tout ce qui s'est fait en matière de jeux vidéo depuis leur origine : jeux d'arcade, super nintendo, Playstation, etc. La prouesse séduira sans doute le geek qui sommeille en vous, attention cependant : s'il est possible d'utiliser des émulateurs en toute légalité (en n'utilisant que des jeux dument achetés, voire "dumpés" par vos propres soins), on se doute bien qu'il y a tout de même là un petit fond d'hypocrisie dans cette démarche qui reste avant tout commerciale. La console est actuellement en précommande, au prix de $330. Le projet, initié en septembre 2007, est en passe d'arriver à terme, avec la production des premiers modèles en série.


avatar ziggyspider | 

Ils ont volé le logo de Silicon Graphics, les constructeurs des démentes workstations Indigo, Ozone …
Sinon, c'est prometteur, comme une DS sans le boulet Nintendo à la cheville et avec un clavier intégré.

avatar jonan73 | 

Ben il a l'air de galérer le type avec son stylet...
L'idée est intéressante, mais c'est pas ça qui va me faire abandonner mon iPhone.
En plus, ça met plus de temps à démarrer que mon macbook Pro.
Comme dit dans l'article, c'est plus un truc de geek que quelque chose de prévu pour le grand public :)
Sans vouloir critiquer, bien sùr...

avatar funatik2k | 

C'est voué à l'échec sans le soutien des éditeurs de jeux vidéos majeurs.
Et faire de l'émulation, c'est casse gueule : rien ne dit que le jeu tourne bien, et il n'y a plus les commande originales (manette différente, etc). C'est du bricolage tout ça…

avatar Shralldam | 

Surtout que depuis quelques temps, les éditeurs ont compris que faire revivre leurs vieux titres sur des plateformes modernes peut rapporter gros. On en trouve plein sur le Xbox Live Arcade et aussi sur l'iPhone… L'AbandonWare va petit à petit se transformer en RecuperationWare, et les pratiques qu'on tolérait autrefois (récupérer des jeux sur le Net car abandonnés et introuvables au format d'origine) vont diminuer à vue d'œil. Avocat, un métier d'avenir.

avatar enka | 

C'est pas voué à l'échec, c'est un marché de niche comme sa grande sœur, la GP2X

avatar christux | 

Il manque surtout une IHM de qualité, un écran tactile avec un window manager : mdr !

avatar mixwill | 

Jolies Machines! ça ferme l'écran aux notebooks! ;)

avatar neoantho | 

Sans interface spécifique, ça va vraiment dans le sens inverse de toutes les simplifications que l'on retrouve à l'heure actuelle dans les nouveaux OS, a fortiori pour ce genre de machines de petite taille!

Certainement un marché de niche, oui, mais c'est ça qui est dommage...

avatar lennoyl | 

En tout cas, le temps que ça met pour démarrer va en refroidir plus d'un.
Tout comme l'interface tactile qui ne semble pas au point (le double clic semble être laborieux ^^)

Et puis le "tous les jeux" est très exagéré. Aucun des jeux des consoles actuelles ni même de la génération précédente ne seront émulables.

PS: Les boutons latéraux sont apparus bien avant la Playstation... La SNES en avait déjà sur ses manettes.

avatar Arnaud de la Grandière | 

@Lennoyl : les développeurs indiquent que tous les systèmes sortis avant la Dreamcast seront gérés (ce qui fait tout de même une écrasante majorité de jeux). Si la SNES avait bien les boutons en question, en revanche elle n'avait pas les deux sticks analogiques à l'inverse de la PlayStation, ce qui place le contrôleur de la Pandora plus près de celui de la PSX que de la SNES. Et d'ailleurs si on va par là, la console Coleco avait ces mêmes boutons bien avant la SNES ;¬)

CONNEXION UTILISATEUR