Chrome OS : la conférence de Google

La redaction |
La conférence de Google sur Chrome OS ne doit démarrer que dans 20 minutes, mais le code de la version open source de son système d'exploitation - Chromium OS - sont déjà disponibles comme le signale un ingénieur de Google.

chromeos0001


La conférence a démarré. Chrome OS projet open source. Il visera d'abord la catégorie des netbook.
Il ne sera pas lancé aujourd'hui, il n'y aura pas non plus de bêta disponible aujourd'hui.

Google Chrome, le navigateur web, a aujourd'hui 40 millions d'utilisateurs. La version Mac ne va *vraiment* plus tarder, elle fait partie des principaux objectifs à très court terme avec la version Linux et le système d'extensions.

Les extensions de Chrome se mettront à jour automatiquement pour l'utilisateur.

La présentation s'attarde sur les avantages du HTML 5. Google veut que le navigateur soit capable de faire tourner des contenus intensifs comme les jeux, l'audio-vidéo.

chromeos2


chromeos3


"Tout ce que vous faites aujourd'hui sera demain dans le nuage sous la forme d'une application web"

Aujourd'hui les téléphones sont en train de devenir des ordinateurs et les portables deviennent plus petits, il y a une convergence entre les deux.

"Nous pensons qu'il y a un meilleur modèle pour l'informatique et c'est ce qu'est Chrome OS. Les fondations de Chrome OS seront la vitesse, la simplicité et la sécurité. Ils veulent que Chrome OS soit "très rapide", avec un temps de démarrage rapide (instantané), et l'expérience sera plus véloce de bout en bout.

Démonstration sur un netbook. Démarrage en moins de 7 secondes pour arriver à l'écran de login.

Avec Chrome OS tout est une web app, aucune installation n'est requise. Chaque application a son onglet comme une page web dans un navigateur web. Chrome OS ressemble en fait beaucoup à Chrome.

phpFZMXMKChromeOS-first-shot


finder%20chrome

chrome%20os%20google

Certaines fenêtres comme la liste des contacts ou celle de chat peuvent rester affichées en permanence au-dessus des autres onglets d'applications. Démonstration de vidéos YouTube et de contenus Flash (un jeu d'échec).

phpjoalstNot-quite-WoW


On peut avoir plusieurs fenêtres lesquelles contiennent plusieurs onglets. Google va s'assurer que l'on pourra faire des choses aussi banales que brancher des périphériques USB.

"Que se passe-t-il si vous essayez d'ouvrir un fichier Excel ? Ça tombe bien, Microsoft vient tout juste de sortir une "killer app" pour Chrome OS" (dit-il en chargeant Microsoft Office Online). Démonstration de l'accès à la suite Office version Web de Microsoft…

phpilYvuNExcel-on-chrome


Démonstration de l'ouverture d'un PDF dans Google Docs

Démonstration du branchement d'un Droid (le nouveau smartphone Android de Motorola) pour en récupérer les photos. Démo aussi de la connexion d'une webcam USB.

Comme dit en introduction, la version open source, Chomium OS, est disponible aujourd'hui et peut être compilée.

Chrome OS doit davantage évoquer le fonctionnement d'une télévision que d'un ordinateur, avec le principe d'un allumage immédiat.

Les matériels équipés de Chrome OS devraient être vendus uniquement avec des SSD, pas de disque dur.

Face au problème des malware, Chrome OS va se mettre à jour tout seul.

Chaque composant de Chrome OS comporte une signature chiffrée qui vérifie la validité de chaque élément de données, afin de s'assurer que le kernel qu'on charge est bien ce qu'il est supposé être. Que se passe-t-il si la signature est mauvaise? Ça peut venir de deux raisons : soit Chrome OS a été hacké, soit c'est une erreur aléatoire. Si ça arrive, l'OS propose à l'utilisateur de redémarrer, et il retélécharge la bonne version de Chrome et la réinstalle, de manière automatique et transparente.

Comment s'assurent-ils que les applications ne compromettent pas votre machine? Le modèle actuel de sécurité pour les applications a été bâti il y a 20 ans : l'application s'exécute avec "vos" privilèges, afin que si vous modifiez quelque chose, l'application que vous exécutez puisse le faire également. Donc une application maligne pourrait endommager ou diffuser vos données.

Le procédé sauvegarde également vos données afin de ne rien perdre durant la réinstallation.

Concernant le système de fichiers : il est mis à jour automatiquement, il est chiffré et  bloqué en écriture. La partition de l'utilisateur, où vos paramètres sont stockés, est toujours chiffrée. Vos données sont protégées si vous perdez votre machine. La partition des données utilisateur est également synchronisée avec le "nuage" à tout instant, donc la partition ne sert que de cache avant d'être envoyée en ligne.

Google donnera l'an prochain davantage de détails sur la commercialisation de l'OS. Ils sont en discussion avec des partenaires pour la compatibilité matérielle. Les disques durs ne seront pas reconnus comme support de stockage, uniquement les SSD et il y aura une sélection limitée de cartes pour la communication réseau sans fil.

On pourra télécharger et compiler Chrome OS pour sa machine actuelle, mais l'OS ne sera accessible en tant que tel - dans une version prête à l'emploi comme le sont Windows ou Mac OS X - autrement que par l'achat d'une machine avec laquelle il sera livré.

La sortie est prévue avant Noël 2010.

Google remercie des projets comme Ubuntu qui ont contribué à la base de Chrome OS.

googlechromeos0045


Vidéo de présentation du concept de Chrome OS



Google laissera à ses partenaires le soin d'annoncer les prix des netbook, mais il faudrait s'attendre à des tarifs comme on en connaît aujourd'hui, toutefois Google suppose qu'ils seront un peu plus élevés que ceux des petits netbook actuels. Cependant il ne s'engage pas plus avant, on parle de produits qui ne sont pas attendus avant un an.

Toute la présentation a été faite avec Chrome OS sur un Eee PC, mais sa référence n'est pas donnée.

Google est allé voir tous les grands fabricants de portables.

Google ne précise pas encore s'ils auront un équivalent à l'App Store pour récupérer des webs apps, ils travaillent sur ce sujet. Chrome OS est également présenté comme un système pour une machine qui fonctionnera comme un "compagnon" à un PC classique. On pourra passer beaucoup de temps sur son PC Chrome OS mais la clientèle visée est celle qui a déjà un autre ordinateur en plus et entend bien le garder.

Google travaille à utiliser l'accélération matérielle pour booster le fonctionnement de Chrome OS et permettre le portage d'applications gourmandes en puissance.

Aucune réponse sur la question d'une collaboration avec Microsoft (par exemple pour Silverlight).

Chrome OS est d'abord conçu pour les netbook mais le système n'est pas calibré uniquement pour ce type de machines.

Aucun autre navigateur ne devrait pouvoir fonctionner dans Chrome OS. Puisque Chrome OS est lui-même le navigateur. Par contre, explique Google, n'importe quel éditeur peut prendre cet OS et y mettre son propre navigateur…

Après 2010 Google entend viser les portables classiques ainsi que les ordinateurs de bureau. Les détails sur les spécifications techniques des machines seront données à la mi-2010.

Les applications Android ne fonctionneront pas sur Chrome OS.

googlechromeos0057


Chrome OS peut être compilé et lancé dans une machine virtuelle.

Chrome OS, comme prévu à son annonce, tournera sur les plateformes x86 et ARM.

On ne pourra pas utiliser sur Chrome OS autre chose que des applications web. C'est web apps ou rien. Un journaliste a fait remarquer que Steve Jobs avait dit la même chose au début pour l'iPhone… Google réitère vouloir s'en tenir aux seules web apps, en soulignant qu'elles pourront faire des choses sophistiquées.

L'objectif est que les applications tournent à l'identique sur puces ARM et x86.

La place accordée aux contenus publicitaire sera la même qu'aujourd'hui dans les navigateurs web. Il n'y a pas de plan pour mettre de la pub ailleurs que dans les pages web (ndr : et probablement dans les applications web), l'interface de l'OS, elle, sera épargnée.

Sergey Brin a rejoint les deux ingénieurs de Google.

Oui Chrome OS saura gérer les imprimantes "nous avons une solution novatrice pour ça", plus de détails sur ces questions de péripéhriques arriveront l'année prochaine.

Rien n'est prévu pour faire fonctionner Chrome OS en dual boot à côté d'un autre système, ou en compagnon à un OS principal.

Quel est le modèle économique ? Sergey Brin "On se concentre sur les besoins de l'utilisateur? Il y a un réel besoin de pouvoir utiliser les ordinateurs simplement. C'est facile d'acheter un netbook mais ils ne sont pas simples à faire fonctionner et à gérer. Les ordinateurs "stateless" (ndr : qu'on peut essayer de traduire par "terminal") sont plus simples. Il y a un besoin important pour cela sur le marché aujourd'hui."

La conférence est terminée, bonsoir :-)
Arnauld et Florian

Sur le même sujet :
Chrome OS : l'interface en vidéo

Tags
avatar lukasmars | 

Beaucoup d'innovation à tous les niveau par rapport aux autres OS, le boot, les permissions

je sais pas si ca marchera mais c'est ambitieux .

avatar Bloodshed | 

En même temps c'est dis dans la news : L'objectif de cet OS c'est le marché des netbooks. Et les netbooks à part pour surfer sur le web ou du traitement de texte, ça sert à quoi ? Pour des vrais applis natives (gros jeux vidéos ou applis spécialisées genre Photoshop ou Logic Pro), c'est trop léger.

Bref je trouve que cet OS tape dans le mile, il ne joue juste pas sur le même terrain que Windows et Mac OS X.

Et pour le coup je verrais bien ce type d'OS sur une tablette tactile, plutôt qu'un Mac OS X pas adapté et un iPhone OS limité.

Quant à puff et uranium: être paranoïaque à ce point ne vous empêche pas de dormir ? Les mots récurrents dans les emails sont sauvegardés oui, pour pouvoir afficher une pub pertinente sur le webmail, quelle importance ?

avatar Bloodshed | 

Tibus: Parmi les intérêts du HTML 5, y'a le Local Storage comme indiqué dans la news, qui permet l'utilisation des webapps hors ligne.

avatar TotOOntHeMooN | 

@Philactere :

Ou je bossai il y a quelques années, on avait beaucoup de soucis avec Linux et la GPL pour nos solutions professionnelles.
En effet, il y avait des parties de codes qu'on publiait car on apportait des modifications à l'existant afin de s'intégrer à l'OS ; C'est donc le juste retour.
Mais on avait aussi du code qui était vraiment créé de toute pièce et spécifique à notre buiseness ; Et la GPL/LGPL nous "obligeait" de par leurs restrictions à aussi les diffuser, ce qui portait préjudice à notre business ...

Du coup, j'ai quand même de gros doutes pour que ça soit l'inverse, sinon le problème se se poserait pas et beaucoup plus d'applications pro auraient vu le jour sous Linux.

D'ailleurs, depuis le 6 mars 2009, la LGPL autorise de linker des modules "non-free" ... C'est bien que c'était une contrainte avant.
Du coup, Google doit pouvoir le faire sans publier le code des libs maison.

Maintenant, je peux me tromper ou faire des confusions ; Mais l'idée reste là.

avatar Florian Innocente | 

[b]@ L'objectif de cet OS c'est le marché des netbooks[/b]

Les infos sont un peu éparpillées du fait de la conférence mais ils ont dit que l'objectif aujourd'hui (pour fin 2010 disons) ce sont les netbook mais qu'après ils viseraient des PC portables et desktop traditionnels. Ils ont insisté aussi sur le fait qu'ils le positionnaient comme un système qu'on utilise sur une machine qui vient en plus d'autres équipements plus classiques.

avatar wooper69 | 

peu être des netbooks obligatoirement équipés en standard avec une puce 3G pour une connexion permanente

avatar lukasmars | 

ce qui fait hurler aujourd hui sera le modéle de demain
C'est clair que devoir ouvrir un .PDF un .DOC un .MP3 avec chaque fois un soft différent, c'est ce qui se fait depuis 30 ans !!
Dans l'avenir tous les fichiers s'ouvriront avec un seul soft universellement( le navigateur donc ) ;avec la fibre optique, on aura un espace virtuel dedié , totalement sécurisé.

Google est peut être trop en avance sur ce coup (quand on voit encore le nombre de connexions bas debit ... )
Sans la fibre, ce modéle tombe à l'eau mais c'est clairement l'avenir des OS .

avatar pitou67 | 

@wooper69 : « peu être des netbooks obligatoirement équipés en standard avec une puce 3G pour une connexion permanente »
Pas en France en tous cas, parce qu’au prix des connexions 3G de ce type, seuls 10 personnes auront les moyens de payer régulièrement leur facture.

Je sors.

avatar frodon27 | 

sans moi!! je m'attendais à BEAUCOUP mieux!

avatar Tucpasquic | 

@lukasmars : Pt'et pas toi, mais moi je prefère avoir mes infos chez moi, quitte à acheter des disques dur, des CD/DVD pour faire des backups que de mettre l'ensemble de mes données dans un DataCenter (ok, ils garantiront la sauvegarde/replicata) ou l'entreprise peut (ce qui est déjà de Google pour les mails) regarder, même automatiquement… avec le risque que ça aille trop loin (des morceaux de Google Voice qui sont apparus dans la recherche générale…)

Bref, mes données, c'est chez moi.
Après, une application en ligne, oui, quoique ça dépend. Tu fais comment si tu n'as pas internet (parce qu'il y aura toujours des endroits ou tu ne pourras pas l'avoir), tu charges l'application sur la machine… dans ce cas, tu reviens au modèle actuel.

@Jerry Khan: D'ailleurs, il vient de passer en rouge+gras :p

avatar jpvz74 | 

Ce type d'OS (où toute fenêtre serait 100% de type « XHTML 5 & + ») n'est que du bon sens et ouvert à un immense succès à long terme.

N'en déplaise aux multiples opposants et sceptiques qui se sont exprimés, nous entrons à l'ère du « web 3 », le « cloud computing » … remet enfin et structurellement l'utilisateur à sa bonne place : être le vrai patron de son "poste-de-pilotage" (100% de la philosophie d'origine du net) : sur le réseau, son "noeud" redevient pour lui le centre de son monde numérique.

Dans ce "nuage", son "instrument de pilotage" (pc, portable, smartphone, …) contient aussi son (ses) propres "serveurs intégrés" … dans lesquels il cherchera prioritairement tout fichier nécessaire, vérifiera que c'est bien sa dernière version … et sinon ira la chercher automatiquement sur le serveur contenant l'original de la dernière version.

L'optimisation entre stockage local et stockages distants n'est plus qu'un problème de logistique (capacités, coûts, délais).

Actuellement, l'illimité sur le net est un absurde et total non-sens … tant le gaspillage est colossal !
(imaginait-on, il y a si peu, qu'un air sain ou une eau potable ou … le réchauffement climatique … nécessiteraient des "tickets modérateurs" de pollution ?)

Je n'en dirai pas plus. C'était juste pour faire un peu réfléchir sur l'une des dimensions du problème.

avatar lukasmars | 

Google na jamais dit qu'il etait impossible de stoker ses doc chez soi.
tu fera un "enregistrer sous" quelque soit le fichier et voila ...

Comme le disais l'intervenant, tu te fais voler ton pc ou tu le perd , t'en rachète un autre , tu entres tes identifiants et pof, tu te retrouves avec ton ancien pc à l'identique ..plus besoin de faire une image disque etc ...

Même Time machine prend un coup de vieux non ?

avatar Caramel10 | 

Les petits dessins au crayon, c'est devenu très tendance depuis que twitter a lancé la mode... Enfin je ne sais pas si c'est eux, mais pour eux, ça a marché :)

avatar boulifb | 

Quel rapport avec l'univers du Mac?
Faudra qu'on m'explique... J'ai dû louper un épisode.

avatar nicolas | 

@lucas mars

ben non, pour un pdf, un doc, un mp3...il y a QuickLook :P

franchement, il y a de bonnes idées, et HTML 5 va permettre bcp de chose en + dans les navigateurs.

la principal point faible de ce truc c'est internet!! La qualité des liaisons internets dépendent très fortement des lieux où on se trouve!!! Wifi-3G-EDGE, ce genre de netbook sera très bien avec des abonnement Internet Everywhere, si les plus faibles débit n'altèrent pas l'utilisation!

on verra bien ce que ça donne!

avatar Florian Innocente | 

Pas en France en tous cas, parce qu’au prix des connexions 3G de ce type, seuls 10 personnes auront les moyens de payer régulièrement leur facture.

Le "gros" déploiement de Chrome OS c'est à l'horizon 2011/2012 vu que la sortie est annoncée vers la fin 2010. Ça n'est pas pour tout le monde tout de suite.

avatar ZaraA | 

Google paraît bien emprunté ces derniers temps. Android qui patine, Chrome qui prend pas. Chrome OS qui semble peu convaincant. Bizarre...

avatar PA5CAL | 

« On ne pourra pas utiliser sur Chrome OS autre chose que des applications web. »

Quel plaisir d'acheter un ordinateur pour le garder vide des outils qui permettent de l'exploiter, et de devoir payer en plus une connexion à Internet pour accéder à ses propres documents qu'on aura confiés à des étrangers...

avatar fpoil | 

tiens je profite de cette news pour faire une requète : si quelqu'un a une invit pour jolicloud en trop je suis preneur....

avatar Almux | 

Excellent concept... en soi. Mais, il y a un mais! Plus d'applications installées dans la machine? Une confiance aveugle dans les télécommunications? Nan! Un ordi peut casser. Des applications peuvent être sauvegardées avec leur No de licence... Mais une panne de télécom, qui peut arriver n'importe où entre l'ordi et un serveur exotique (voir toute une chaîne de serveurs)... quelle dépendance (supplémentaire)... comme si on en avait pas déjà bien assez comme ça!
Qui nous tiendrait les c....s*?

*Pas de mysoginie, là: c'est juste une expression imagée! ;)

avatar Philactere | 

Oui, c'est la suite logique de "dépropriation" des contenus. Après les licences logiciels qui ne sont qu'un droit d'utilisation (hormis le libre), les web applications qui permettent de contrôler encore plus l'usage des logiciels et pour finir "l'interdiction" du stockage de documents sur son matériel physique. Alors oui c'est pratique mais à terme c'est un lent glissement de la propriété vers la location.
Apparemment ce modèle semble être mûre pour séduire de plus en plus de monde.

avatar ambrius | 

On refait exactement comme à l'époque de l'avénement de l'architecture clients-serveur, mais en plus global et en plus poussé. On nous disait y'a 20 ans que c'était l'avenir : résultat il y encore et toujours des ordis persos. Au final les gens auront toujours le souhait de préserver ce qui leur appartient et/ou leurs est cher dans un périmètre métrisable et qu'ils considèrent (à tord ou à raison) comme "sécurisé" : ordi perso/ maison "perso", backup "perso" etc.

Au final ce que propose Google n'est pas mieux qu'aujourd"hui, c'est juste différent. Mais cette réalité qu'ils prônent leur permet d'être au coeur de tout, c'est de la graine d'iznogoud pour Microsoft, donc ils la vantent et la préfèrent, c'est tout (et c'est logique). Et comme toujours ces idées naissent dans une région où les réseaux ouverts et rapides pullulent (la Valley). C'est inapplicable à 90% de la planète dans les mêmes niveaux de confort d'utilisation.

Chrome OS est une très bonne idée et un bon concept pour le surfer addict de la valley et pour qui peut et veut tenter le tout cloud computing, mais ni vraiment nouvelle dans son concept ni mieux que l'actuelle réalité, mais logique dans le paradigme de Google.

avatar nicopulse | 

[b]Google vient d'inventer le navigateur en mode plein écran...[/b] M'enfin, si ça peu simplifier la vie numérique de Mme Michu, ou alléger le temps de démarrage de ces fameux netbooks... pourquoi pas.

avatar tdml | 

Quand on voit la difficulté pour développer de vraies belles applis en HTML5 et consorts (Google Wave, qui est néanmoins impressionant, n'atteint quand même pas le niveau de finition d'une appli Cocoa, et ce avec une équipe monstrueuse et 2 ans de travail), j'ai quelques doutes sur le modèle...
... à moins qu'on arrive avec des frameworks VRAIMENT plus performants, mais pour l'instant, je ne vois que de belles idées, et rien de concret.

avatar hirtrey | 

Super, retour vers le passé. Le VAX faisait la même chose déjà.

avatar pseudo714 | 

c'est vrai que c'est difficile de confier sa musique et ses vidéos piratées à google peut être qu'il faut se trimballer avec un disque dur externe. Dans ce cas chrome os ne serait qu'un os avec des webapps

avatar pitou67 | 

@innocente : j’ai bien compris que le déploiement ne se ferait pas tout de suite. Je faisais plutôt allusion aux exemples de factures délirantes d’abonnés 3G « « « illimités » » ».
Il faut souhaiter que d’ici là, l’ensemble de la population de pays comme la France soit couverte par des bornes wifi gratuites (ou les systèmes comme Freewifi, Fon, Neuf…) ou que les opérateurs proposent de vraies offres 3G sympa et réellement illimitées. Sans cela le concept même de Chrome OS ne serait meme pas viable. comme le dit ambrius, le monde n'est pas exactement à l'image du campus de Google avec le Wifi illimité...malheureusement.

Vu les problèmes de déploiement de nouvelles antennes pour la 3g les solutions autour du Wifi semblent les plus crédibles.

avatar Hindifarai | 

Ca annonce une montée en flèxhe encore une fois des mainframes et une com agressive sur ce soi-disant avenir informatique. Le soufflet redescendra d'ici quelques années. Bref un éternel recommencement cette histoire, le modèle du cloud-computing a été abandonné il n'y a pas si longtemps et maintenant c'est une idée révolutionnaire...
Ils essayent de faire passer la pilule de la délocalisation des données exécutables avec un argument technique voulant que n'importe quel proc arm ou x86 pourrait le faire tourner, oui java disait la même chose, maintenant pour avoir une jvm spécialisée il faut aller sortir sa malette de billets dans une entreprise spécialisée (trois au monde ça limite le choix). La dépendance ici sera différente mais sera belle et bien présente.
C'est un marché de niche, applicable aux terminaux ultra mobiles mais ça ne va pas plus loin. Le marché des netbooks me parait déjà en décalage, seul le marché des smartphones me parait adéquat et il y a déja android.
Bref j'ai du mal à comprendre la démarche de Google, certains se laisseront tenter par curiosité ou par naïveté face à une com à paillettes mais ça n'ira pas plus loin à priori.
En gros tout soft sera donc interpreté, fini les compilations. Ouah c'est beau le futur! D'ici quelques temps le modèle ne sera plus considéré stable et on pourra passer à du bytecode? Ouah futur!
En dehors de leur idée de cloud computing, le reste semble très proche de l'expérience Apple avec un controle du hardware à l'extrême, possibilité de télécharger le code mais incapacité à l'installer/booter sur un matériel non-Google. Bref ça devrait plaire à certains ici.
Bref cette fabuleuse idée de Google rassemble un paquet d'échecs de l'histoire de l'informatique, ça ressemble presque à netscape ;) .
"The only difference technically between Netscape's Navigator browser and a traditional operating system is that Navigator will not include device drivers, Andreessen said."
Mais si on reste sur le plan économique...oui les idées de Google sont très excitantes, les actionnaires doivent trouver ça génial.

avatar benouwa | 

@ uranium (première page de commentaires) : Tu m'apprends quelque choses sur Gmail :s Je ne savais pas !

Le seul truc positif, c'est que ça va engendrer plus de netbook SSD donc baisse des prix du SSD :D :D

Pages

CONNEXION UTILISATEUR