Chrome OS : l'interface en vidéo

Florian Innocente |
Google a publié sur YouTube une petite vidéo qui montre, en action, les grands principes de l'interface du futur Chrome OS. La vidéo démarre par l'écran de login et le principe des "onglets d'applications" (applications de type web) repris à celui des pages dans un navigateur web classique. L'interface de l'OS étant justement largement calquée sur Chrome.

Comme dans tous les OS, Chrome OS a son menu éponyme qui sert ici de lanceur pour les web apps, d'accès aux réglages ou pour éteindre le PC. Certaines applications, baptisées "Panneaux", ont une interface compacte et s'affichent en bas de l'écran à la manière de la fenêtre de chat dans Gmail, elles sont accessibles quelle que soit l'application au premier plan.

YouTubeGoogleChromeOSUI


Ces panneaux sont de petits utilitaires comme une fenêtre de chat, un lecteur multimédia, une fenêtre de navigation dans la carte d'un appareil photo connecté à la machine, une notification système, etc. Plusieurs peuvent être ouvertes simultanément ou détachées du bas de l'écran pour être accrochées sur l'un de ses côtés.

chromeosexpose


Autre point expliqué, on pourra parcourir les onglets par des actions sur le trackpad ou disposer d'un équivalent à Exposé "toutes les fenêtres" pour visualiser toutes celles ouvertes. Chrome OS ne devant sortir qu'à la fin 2010, il devrait y avoir encore des évolutions (voir aussi l'article Chrome OS : la conférence de Google) dans tout cela.


Tags
avatar canaman | 
Le menu chrome enhaut a gauche, exposé, et.... C'est qui qui a vu le dossier bleu de mac os x ? Ah lala !
avatar iNabil | 
je ne suis pas convaincu par les web apps... ni par cette interface ou l'on utilise que des onglets mais bon on verra bien ce que ça donne
avatar Kounkountchek | 
Perso j'ai un MacBook et un iMac, et je crois qu'un portable avec Chrome OS remplacerait facilement mon MacBook, c'est juste que quand j'ai besoin de faire quelque chose qui nécessite de la puissance ou un boulot précis, je passe direct sur l'iMac. Si des netbooks sortent avec un ecran au minimum de 13 pouces et une autonomie correcte (au moins 5/6h en utilisation wifi) je pense que je me laisserai tenter. À voir.
avatar lukasmars | 
plutot qu'" exposé " c'est la copie du plug in "bureau sur un plan " de compiz fusion .... à 0.58 on peut voir que l'interface va plutot coller à celle de gnome 3.0 avec ses multibureaux (indispensable aussi quand on a ura plus de 10 onglets ouverts .)
avatar pseudo714 | 
mais non c'est exposé compiz fusion a dû pomper sur exposé
avatar Florian Innocente | 
Je ne sais pas pour ce Monsieur compiz mais Exposé a au moins 5 ans (Panther)
avatar Frodon | 
@innocente Hors sujet: C'est pour quand alors ce MacG Mobile? ;)
avatar Atchoum | 
Bon, ok : je vais acheter un GoogleComputer pour remplacer mon macbook. Mais, euh : -il me faut une carte 3g+ wifi à 159000 euro par mois de chez orange? -et comment je regarde les films dans le train? -ben oui mais, euh, j'ai aussi des logiciels pro que j'utilise qui sont pas en ligne moi monsieur Google : ils sont même en win16 bit dans un XP virtualisé... Oui eh ben, je vais garder mon macbook finalement.
avatar ptiboubou | 
@ Kounkountchek Un netbook avec un ecran 13 pouce et une bonne autonomie ca s'appelle un Macbook Air !!!
avatar ErGo_404 | 
@Atchoum +1 La seule façon pour Google de percer aurait été de proposer un ensemble de logiciels complets et une certaine cohérence dans ces applis pour remplacer ceux utilisés par le grand public sous Windows. Apple propose cet ensemble de logiciels et arrive à gagner des PDM. Par contre, Google semble proposer des sous logiciels (enfin leurs webapps quoi, à part Gmail ça reste des applications très limitées). Je pense qu'ils ont au moins eu l'intelligence de rendre compatible leur OS avec le mode hors ligne de ces webapps pour pouvoir les utiliser sans internet (ça serait un comble sinon ...), mais bon, ça reste très limité. Ubuntu netbook remix me parait bien plus adapté à un netbook, étant un OS complet. Le seul avantage de Chrome OS pourrait être son optimisation, ils avaient parlé de la réécriture du gestionnaire graphique il me semble. L'ont-ils fait ou ils ont juste créé un environnement de bureau ?
avatar DJéjé | 
Bof, vraiment pas convaincu par cette option OS-Web. Pour l'instant ce que je retient, c'est que ton ordi devient un bête smartphone avec un grand écran non? A ce niveau là d'accord, ce système conviendrait bien mieux pour ce genre d'appareil.
avatar kolibabe | 
finalement le progrès c'est la régression… attendre 2010 pour avoir le mariage d'une machine à écrire, d'un calepin, et d'un minitel, fallait vraiment être ambitieux! à nous bientôt les joies de la communication tout azimut sans bouger son gros cul de devant son petit écran!… et euh sinon, ça sert à quoi Google OS? il est où l'art d'utiliser des logiciels encore plus puissants, gourmands et créatifs? où est la possibilité de développer des trucs déments avec son ordi avec une interface homme/machine révolutionnée (pour ne pas dire révolutionnaire…)? bah, peut-être en 2020… patience!
avatar vintz72 | 
http://www.youtube.com/watch?v=0QRO3gKj3qw&feature=player_embedded
avatar blep | 
J'aime bien "tous les efforts qui ont été menés pour se focaliser sur la rapidité" dans la conférence... en même temps j'ai quand même l'impression que que c'est un navigateur posé sur un kernel... d'accord c'est réducteur mais toutes les applis présentées sont en client léger pur ou avec flash et les panels ont quand même la gueule de div html... Peut-être pertinent sur un netbook, mais sinon rien d'impressionnant, je suis déçu.
avatar McAlyster | 
Aller en 4x4 faire ses courses ne sert pas à grand chose d'autre qu'à pouvoir dire "t'as vu comme j'en ai une grosse" (et à polluer). Surfer avec un quadcore et 8 Go de RAM c'est un peu pareil. En dehors d'un besoin professionnel (ou pas) type video, 3D, recherche, ( ... ), cet OS light convient parfaitement à l'utilisation universelle des ordi. Google vient juste répondre à un comportement majoritaire en évidant le superflu. L'utilité de ce type d'interface se révélera avec le temps, comme l'a fait le net social. Apple doit sans doute préparer iPhoneOS à ce type de device, même si Cupertino devra rebaptiser le bébé pour le rendre plus adaptable aux autres plates-formes que son "telephone". Je suis un peu perplexe sur le coté "everything in the clouds", mais je soigne ma parano régulièrement !
avatar Patrick75 | 
Au moins Google innove...pas comme microchiotte !!!! Je ne suis pas convaincu par le Cloud Computing à 100%...mais bon au moins Google défriche le terrain.. Je reste persuadé que l'utilisateur a besoin de pouvoir travailler / se distraire / jouer en mode hors ligne... surtout que la connexion web nationale est loin d'etre uniforme et facile d'accès sans parler du passage de la frontière et des couts démentiels des forfait DATA en Europe !!!
avatar lukasmars | 
"Je ne sais pas pour ce Monsieur compiz mais Exposé a au moins 5 ans (Panther) " Je sais cela ;-) Mais le exposé de panther servait à montrer tous les softs ouverts sur un bureau Dans Chrome OS, il n'y a qu'un soft , c'est chrome ... donc c'est une vue "à la exposé " mais qui sert à gérer les multibureaux ( à .58 sec, on voit le glissement d'un bureau à l'autre )
avatar divoli | 
On peut déjà tester Chrome OS (du moins dans sa version actuelle) avec VMware Fusion. http://gdgt.com/google/chrome-os/download/
avatar Rankmaster | 
Bof, vraiment pas convaincu par cette option OS-Web.
avatar acid_junkie | 
Je vois bien Chrome OS connecte a EyeOS. http://eyeos.org/ Bon, en meme temps, offline, que peut on faire?
avatar Moof | 
Ils sont forts, chez Google. Ils viennent d'inventer MinitelOS.
avatar PPbis | 
Sachez que chrom OS sera le plus grand danger pour mac os il n'est que la première Pierre du tombeau d'Apple car de Chrom Os il n'y aura qu'un pas pour un chrom os apli opensource si tout ça fonctionne a merveille Apple aura du souci a se faire surtout si on peu l'installer sur un mac et la pas de censure possible comme dans apstore
avatar Nordlaser | 
Tout comme le MacBook Air est fait pour des besoins spécifiques, Chrome OS sera pour des besoins spécifiques. Cet OS est innovateur, mais ce qui me fait peur c'est qu'on a plus besoin de virus, une panne des serveurs Google (malheureusement, pas si peu fréquents que cela) et vous réduisez pas plusieurs, mais tous les utilisateurs de Chrome OS au néant en même temps, et pas que pour Gmail. Et, étant donné que l'utilisation de l'internet va se retrouver grandement renforcée, étant donné qu'on passe du "toujours connecté" à "utilisation permanente de la bande passante ", les pannes potentielles augmentent du même coup. Le concept est bon, l'utilisation sûrement très agréable, mais c'est ce qui se passe derrière qui m'inquièterait davantage.
avatar YannK | 
oui bref le cloud computing ou comment spolier les utilisateurs de leur vie privée et les choses virtuelles qu'ils possédent quoi. Ou comment Google pose les bases d'un totalitarisme 2.0. En 2020, vous verrez qu'on parlera des fondateurs de Google comme de Benito ou Adolf... et pendant ce temps, on préfère buter JFK et John Lennon, cherchez l'erreur. Ces deux mecs là, pour le bien de l'humanité, faut les foutre en taule à perpet'

CONNEXION UTILISATEUR