L'Apple Store viole des brevets ?

Anthony Nelzin-Santos |
Apple et d'autres sociétés, parmi lesquelles UPS, eBay ou Paypal, se trouvent face à une accusation de violation d'un brevet vieux de 14 ans détenu par TQP Development. Le problème viendrait qu'Apple, pour son Apple Store en ligne, utilise des techniques de chiffrement aléatoire qui seraient protégées par le brevet no. 5.412.730.

Selon TQP, "quand un client d'Apple se connecte à un site Web d'Apple, une communication est établie entre le client et le serveur […] certaines des données transmises […] sont chiffrées selon la méthode [décrite dans le brevet]". Ce n'est pas la première fois que TQP attaque des entreprises sur des questions de chiffrement : l'an dernier, de nombreuses banques avaient fait les frais de poursuites judiciaires.

TQP a attaqué après de la cour du district Est du Texas, traditionnellement très favorable à ce genre de demandes…

Tags
avatar alargeau | 
Et moi, je vais déposer un brevet sur l'utilisation des pieds et toutes les personnes qui marcheront me devront 500$...
avatar manu1707 | 
ZzzzZZZzzzzzZZZz
avatar tmeritan | 
Avec le nombre de brevets déposés chaque année par Apple ... l'arroseur arrosé ?
avatar ricchy | 
Pourquoi les Cie ne payent elles pas pour l'utilisation des brevets ? Peut être qu'elles n'ont pas les moyens. ^_^
avatar ParanoX | 
@ tmeritan TOUTES les sociétés déposent des brevets qu'elles innovent ou pas regardes le nombre de brevet déposé par Microsoft qui a même réussi à déposer un brevet sur le click droit. Le problème c'est pas tant les batailles de brevet ou les brevet en eux-même que le business de dépôt de brevets et la facilité avec laquelle on peut déposer des brevets sur tout et n'importe quoi et ce, que le déposant ait un prototypes fonctionnel ou pas ou bien que la société dépose un brevet sur un truc sortit et exploité depuis des années par une autres société, etc...
avatar petitmoi | 
Le système idéal ce serait une loi qui force les compagnies dépositaires des brevets à les exploiter (sous peine de voir l'invention retomber dans le domaine publique)... Au moins ça arrêterai de freiner l'innovation au travers des compagnies de type "Rambus" (attention je ne dis pas que TQP est une sociétée de ce genre, je ne la connais pas)
avatar oomu | 
oui, c'est l'une des idées de réformes proposées. mais les modalités? (faut utiliser dans le mois du dépot ? l'année ? avant ? publier ouvertement à un organisme que c'est pour faire un super-produit qui va enterrer la concurrence? oups maintenant tout le monde le sait ) toutes les entreprises us sont embarquées dans cette folie. Le brevet "informatique" est tout simplement maladie de la propriété intellectuelle. un extrèmisme.
avatar Kaneda Corp | 
@ oomu [quote] toutes les entreprises us sont embarquées dans cette folie. Le brevet "informatique" est tout simplement maladie de la propriété intellectuelle. un extrèmism [/quote] Peux pas dire mieux... Mais une question inévitablment me vient à l'esprit mais pourquoi donc alors Apple y est elle favorable? et promeut ce système à travers ses dépenses de lobbying conjointement à Microsoft, IBM ...
avatar Bigdidou | 
> Le système idéal ce serait une loi qui force les compagnies dépositaires des brevets à les exploiter Je ne vois pas en quoi vendre une technologie pour la quelle on a fait des recherches, investi, parfois lourdement, ne peut pas être considérer comme "exploiter un brevet". En l'occurrence, cette société certainement tout à fait respectable dit avoir développé une technique de cryptage originale. Qu'elle vende ses droits d'utilisation ne me paraît pas scandaleux et qu'elle attaque les sociétés qui ne sont pas passées à la caisse non plus.
avatar Arsenal Gear | 
L'idée de forcer l'entreprise à l'origine du brevet n'est pas mauvaise en soit, mais il y a aussi des entreprises qui ne font QUE dans le concept. C'est un peu comme demander à un Game Designer de programmer tous les jeux dont il a l'idée. Vendre une idée, un brevet, me semble pouvoir être considéré comme une "exploitation". Par contre ce qui me fait marrer c'est le temps qu'il faut à chaque fois pour qu'une boîte découvre qu'on viol ses brevets. Alors je veux bien que ce soit pour constituer un solide dossier (parce qu'il faut bien cinq ans pour monter un truc que la légion d'avocats d'en face ne pourra pas démonter en deux heures), mais c'est aussi pour faire monter les tarifs de l'amende. Mon dieu, cette planète est complètement folle...
avatar r e m y | 
Pour avoir travaillé un temps dans une agence nationale promouvant le dépot de brevet par les entreprises françaises, quelques éléments de réponses a des questions évoquées ci-dessus: pourquoi les entreprises utilisant des brevets ne payent-elles pas pour les utiliser? Tout simplement parce qu'en général, elles n'ont même pas conscience qu'elles utilisent une idée ou une méthode ayant fait l'objet d'un dépot de brevet! peut-on breveter tout et n'importe quoi? En théorie non.... le concept breveté ne doit pas être déjà dans le domaine public (avoir fait l'objet d'une quelconque communication que ce soit par celui qui veut déposer le brevet ou par quelqu'un d'autre) et on doit démontrer sa possible concrétisation (on ne peut pas déposer un brevet sur le mouvement perpetuel par exemple) Ensuite, selon les législations nationales, les autorités enregistrant les brevets sont plus ou moins souples dans ce qu'elles acceptent d'enregistrer. Et enfin la difficulté vient souvent de l'interprétation du brevet pour vérifier que tel ou tel technique, procédé, produit.... recours à la même idée que celle qui a été déposée
avatar sylvenious | 
ATTENTION !! Je viens de déposer un brevet pour lequel le clignement des yeux devant un écran est interdit. Juste un oeil après l'autre. Pas les deux en même temps. Le premier qui cligne je le mets en justice... nan mais !
avatar shenmue | 
@Kaneda-corp:"Mais une question inévitablment me vient à l'esprit mais pourquoi donc alors Apple y est elle favorable? et promeut ce système à travers ses dépenses de lobbying conjointement à Microsoft, IBM ..." De toutes les sociétés informatiques, Apple est sans doute celle dont on peut comprendre et expliquer le plus les raisons qui la pousse à adopter massivement aujourd'hui les brevets. Son histoire commence très vite par une affaire de pillage industriel de la part de Microsoft, il ne faut pas l'oublier (procès look and feel). On ne peut pas faire de révisionnisme là dessus. Et Cela a coûté très cher à Apple. On confond toujours aujourd'hui, et cela est volontairement entretenu par des pro-Crosoft extrémiste sur le net (ou simplement des salariés de cette entreprise), l'accord passé entre Xerox et Apple et le fait qu'Apple ait LARGEMENT fait progresser les concepts des labos de Xerox (un peu comme le multitouch avec l'Iphone) avec le pillage, simple rip-off des technos utilisées par Apple dans sa première interface du mac (idem pour la souris, celle créée par Apple ne fonctionnait pas selon les procédés identiques à celle de Xerox alors que celle de Crosoft est une copie de celle d'Apple, et c'est même Bill Gates en personne qui a fait cet espionnage industriel). Microsoft, qui avait déjà l'appui des grosses entreprises après son accord avec IBM (pas de compatible PC au début, il ne faut pas l'oublier, c'était UN IBM + UN MS-DOS) a enlevé à Apple son dernier point de force lorsqu'il a pu même présenter publiquement la souris en avance sur Apple après le comportement minable de Billou dans les locaux d'Apple. Au retour de SJ en 1997, c'est SJ lui-même qui a pris la décision de faire tout breveter et de s'impliquer très souvent dans le moindre brevet déposé par Apple d'ailleurs. MAIS, il y a un mais, Apple ne brevete que rarement pour bloquer les innovations des autres en fait, elle brevette réellement sur des concepts qui se retrouvent sur nos bureaux...> suit
avatar shenmue | 
... Suite Ou pour protéger ses propres avancées. Là dessus encore, on entretient souvent de véritables légendes urbaines au sujet de certains brevets d'Apple, comme le multi-touch. Apple n'a PAS breveté le multitouch vu que de toute façon cela est déjà fait par une entreprise française en plus mais a protégé des algorithmes pointus concernant la détection multiple des doigts sur un écran, et ce sont en grande partie ces algos qui garantissent aujourd'hui la réactivité de l'Iphone sur ses concurrents par exemple. Cela est un VRAI travail de recherche effectué par Apple depuis des années, PAS du parasitage, comme cela se fait beaucoup aujourd'hui, qui n'est là que pour récupérer la martingale quand il advient qu'une société donnée utilise, souvent sans le savoir, un brevet déposé en sourdine que l'on ressort comme le voleur dans une ruelle sombre. Apple et Microsoft, s'ils semblent partager le même goût du brevet, ne brevettent pas toujours pour les mêmes raisons encore aujourd'hui, même si cela a tendance à se rejoindre depuis que Crosoft investit cette fois massivement dans de la recherche de pointe à destination du grand public (comme le projet Natal par exemple) au lieu de faire comme pendant de nombreuses années, de l'occupation de terrain ou encore de racheter des technos concurrentes pour seulement les couler ensuite et continuer de s'arroger ainsi la même part du gâteau. Quand Apple a racheté fingerworks, on en retrouve des traces sur nos MBP aujourd'hui ou sur les gestures de l'Iphone (la société a été rachetée avec ses brevets). Mais quand Microsoft rachète une bonne douzaine d'entreprises dans les années 90, c'est pour seulement récupérer les ingénieurs (dans le meilleur des cas) tout en arrêtant les technologies prometteuses qu'elles possédaient.
avatar cloudy | 
@shenmue : Prêter à Apple le rôle du chevalier blanc sur ce sujet me semble un tantinet idéaliste. Sans la gamme d'outil que Apple a déployés pour éviter l'adoption massive du multitouch sur les mobiles tactiles afin de protéger son iPhone onretrouve bien sûr en bonne place le chantage au brevet. Les brevets les arrangent parfois. D'autre fois ce n'est pas le cas. Je pense que c'est un jeu dangereux et qu'il faudrait juste arrêter avec çà.
avatar shenmue | 
@Cloudy: Non, les brevets sont essentiels, c'est leur utilisation et la façon de les utiliser qui devrait être mieux réglementée. Et concernant le multitouch, il n'y a pas eu de chantage de la part d'Apple. LA plupart des gens disent n'importe quoi sur ce sujet de toute façon. Apple tente avant tout de protéger SES avancées (algos encore une fois) et c'est normal, il serait for t de café que demain un concurrente de l'Iphone arrive à être aussi réactif que celui-ci sur la base des travaux d'Apple. La preuve que ces brevets sont pointus est bien que les concurrents implémentent sans problème le multitouch dans leurs mobiles. Ce qu'ils ne peuvent pas faire c'est d'utiliser la façon d'Apple de le faire. Et c'est logique. D'ailleurs dans l'affaire PALM vs Apple, il a fallu un certain temps à Apple pour vérifier que PALM avec à sa tête Rubinstein n'avait pas effectué un simple pillage de ses technologies. Mais il semble bien que PALM a fait au final sa propre tambouille, et c'est tant mieux. Je ne prête ceci dit aucun rôle de chevalier blanc à Apple mais je dis juste que les mettre dans le même sac que ces boîtes qui utilisent juste les brevets comme un moyen de toucher du fric est vraiment du simple troll sans recul.
avatar TotOOntHeMooN | 
Apple n'est certainement pas le chevalier blanc, mais ils ont quand même pour mérite d'exploiter les brevets qu'ils déposent ; eux ... Déposer un brevet, c'est l'assurance de pouvoir utiliser une innovation en toute sérénité, et non se faire de l'argent sur le dos d'une personne qui a pensé comme vous.
avatar indycroft | 
"Le système idéal ce serait une loi qui force les compagnies dépositaires des brevets à les exploiter" ouais, trop bien... Grâce à ce système génial, plus possible pour les universités et autres écoles de breveter les résultats de leurs recherches pour ensuite proposer des licences dessus, plus possible pour les entreprises basées exclusivement sur la recherche (comme par les start-ups biotech) de continuer à vivre...
avatar boulifb | 
Attention, j'ai déposé un brevet sur l'utilisation des caractères "R" et "r", vous êtes priés de ne plus les utiliser, sauf moi...
avatar Kaneda Corp | 
@ Shenmue Je ne reproche pas à Apple comme aux autres de protéger leurs créations. Pour protéger les fameux algorithme de détection de plusieurs doigts en multitouch que tu cite, une protection de type droit d'auteur est suffisante et efficace. Or en brevetant Apple ne protège pas seulement les algorithmes, elle protège aussi les mouvements ce qui est largement plus discutable. Là n'est pas mon reproche puisqu'en l'occurrence elle y est contrainte par le système Ce que je dénonce c'est pas le fait qu'Apple brevette, ça c'est bien normal puisque c'est le système de protection américain. Ce qui me gêne c'est qu'elle fait du lobbying à plusieurs millions e dollars sur cette question aux USA pour qu'ils continuent ce système bidon. Et doit certainement faire de même ici en Europe auprès des institutions européennes pour qu'on vienne à ce système. Les brevets sont bien réglementés, il n'y a pas vraiment grand chose à améliorer c'est un système adapté qui a fait ses preuves (si on est pour le concept bien sûr). Par contre l'informatique (software) n'est pas adapté pour se faire protéger par les brevets. On va tout de même pas bouleversé un système de protection efficace pour faire rentrer une catégorie qui n'a rien à y faire
avatar starbus | 
@Kaneda Tu le sort d'ou ce chiffre de plusieurs millions ? Le lobbying au usa et contrôlé et ma mémoire me dit qu'apple à déclarer vers les 300 000$ de lobbying par an à peu près, si qq a des chiffres plus précis. Ma mémoire peux faillir.
avatar Kaneda Corp | 
Une petite recherche interne te donne accès a ce lien https://www.macg.co/news/voir/131419/apple-augmente-son-budget-de-lobbying 450.000 c est par trimestre on dépasse bien le million sur l année et sur plusieurs années ça fait plein de millions sinon je pense pas que c est si grave a part si il s agit de jouer sur les mots et de pas se poser les vrai questions le fait est qu Apple soutient publiquement le brevet informatique et que son lobbying va en ce sens maintenant j attend plutôt une argumentation soutenant cette position d' Apple que des pinaillement sur le combien ils y mettent comme pesos
avatar starbus | 
Pourquoi Apple soutient le brevet logiciel ? C'est simple et historique est déjà expliquer précédemment , Apple c'est fait piller ces innovations à ces débuts notamment par bill gates. Donc comme on dit, chat échaudé craint l'eau froide. Ou un célèbre proverbe africain, "on ne marche pas 2 fois sur les couilles d'un aveugle"
avatar Kaneda Corp | 
@ Starbus Olah ca va pas être facile... Dans le pays de Candy il n'existe pas que les brevets pour se protéger, le droit d'auteur est plus adapté à la protection informatique. C'est d'ailleurs comme ça que ça se passe ici, et on en est pas mort... On peux pas dire qu'en France Apple soit victime d'un copiage sans limite ... Je l'ai déjà dit tant que le brevet est le système américain il est naturel qu'Apple l'utilise. Mais ça ne veut pas dire qu'elle y serait favorable. Or c'est bien le cas, elle fait du lobbying pour alors qu'elle pourrait se retrouver parmi ceux qui demande l'utilisation des droits d'auteurs pour les softwares pour se faire protéger. Je te rappelle la petite phrase de oomu au début du fil sur la pertinence des brevets logiciels ??? (sachant que ce gars est vraiment un troll anti apple reconnu...) Donc ma question c'est pourquoi Apple pour sa protection à elle, fait du lobbying pour que se soit appliquer et généraliser un système néfaste à l'ensemble des acteurs informtique, à l'économie en général (des rapports l'ont démontrés), et qui aboutit à des solutions invraisemblables (et que même oommu décrit comme un extremisme... une maladie...= Ma question ca n'est pas pourquoi Apple brevette, je me doute bien que c'est pour se protéger... je ne suis pas encore totalement crevette pas plus que je ne leur reproche de brevetter (c'est pas faute de le répeter).

CONNEXION UTILISATEUR