Les superordinateurs délaissent le Mac

Christophe Laporte |
Il y a quelques années Apple misait énormément sur le marché des superordinateurs. À l'époque du G5, Apple avait fait quelques jolis coups notamment avec Virginia Tech qui avait fait l'acquisition de 1100 Power Mac G5 qu'elle avait remplacés par la suite par des Xserve G5.

Depuis le passage à Intel, Apple s'est fait beaucoup plus discrète sur le sujet, et dans le classement des 500 superordinateurs, elle est de moins en moins présente. Dans le classement de novembre, on ne trouve qu'un cluster dans le top 100 composé de Xserve. Il s'agit de Mach5 qui occupe la 69e position. Ce superordinateur conçu par l'armée américaine est utilisé dans le cadre de travaux de recherche aéronautique supersonique. Il y a deux ans, MACH5 occupait la quinzième position de ce même classement.

Tags
avatar oomu | 

ben...

on a vite fait d'acheter des noeuds de calculs sous linux chez hp , ibm ou des intégrateurs spécialisés.

avatar desertea | 

Rien d'étonnant !!
Les G5 avaient certains avantages face aux Intel. Aujourd'hui tout le monde utilise les même processeurs.
La seule différence c'est le prix !!

avatar oomu | 

pas seulement le prix.

toujours à vous traumatiser pour le petit chiffre sur l'étiquette hein ?

bon.. expliquons :

- les conditions d'achats via un marché public peuvent affecter un choix fait par une administration gouvernementale ou université

- les conditions d'intégrations (on vous livre clés en main ? prestations de branchements des noeuds, fournitures d'armoires, routeurs , cablages spécialisés/propriétaires ? )

- maintenance , contrat hotline, ingénieurs dispos ou pas ?

- bibliothèques (licences fortran, libs mathématiques onéreuses ou pas, MPI etc ? )

-----

ce sont des points où linux, solaris, os X se distinguent (en bien et en mal) et où le choix de votre fournisseur a un impact considérable aussi.

par exemple, Apple pourrait vendre en France à 1 euro ses Xserve, ils ne sont pas pour autant le fournisseur le plus adéquat pour monter un énorme cluster de calcul

la plupart des intégrateurs/vendeurs de cluster en france ne connaissent pas apple ou prou (peu de compétences os X , et linux n'est pas activement développé pour les xserves même si pour un usage avec des ingénieurs calés, cela est possible)

Apple est rarement (voir jamais) présents sur un marché public (on mets apple en concurrence avec qui pour acheter un mac ? personne, du coup faut des dérogations etc)

--
cela ne veut pas dire qu'apple c'est nul. cela veut dire qu'apple est peu présente sur ce marché de NICHE délirante.

le Powerpc leur ouvrait certaines portes à l'époque car c'était un très bon cpu en avance par rapport à intel

mais ibm et intel ont changé d'angles. voilà

avatar oomu | 

notons aussi qu'un cluster de calcul n'est pass que des noeuds. il y aussi toute la partie stockage, interconnexions, équipements d'interconnexion, alimentation qui est importante. certains fournisseurs vous prennent tout en charge, d'autres non.

-
bon, et puis ibm a autre chose que des clusters dans son catalogue. les mainframes, entièrement pré-câblé avec des technologies (cpu, réseau, mémoires) et logiciels propres à ibm.

avatar thierry61 | 

le hard a pas mal évolué quand même et des serveurs banalisés que l'on se "contente" d'empiler n'ont plus leur place en haut de gamme.

Pour la plupart, ce sont de grosses config" à base de baies de serveurs en lame super- intégré hyper-optimisé. Apple n'a pas ça à son catalogue et n'est certainement pas en mesure de rivaliser avec les services qu'IBM ou HP, par exemple, sont en mesure de délivrer (Au passage, le coût d'achat n'est qu'un paramètre parmi d'autres pour la mise en oeuvre de gros calculateurs)

Je pense que le constructeur a tout de même largement sa place dans "l'entrée de gamme" du calcul intensif et les petites config à bon rapport perf/prix . A ce sujet une lecture intéressante :
http://www.macobserver.com/article/2007/11/12.9.shtml

Autre point : j'ai cru comprendre que Leopard incorporait une bibliothèque OpenMPI; ce qui veut dire qu'Apple ne se désintéresse pas de la question du calcul parallèle

et pour les nostalgiques de l'architecture Power : IBM mène toujours la course avec ses calculateurs BlueGene à coeurs de Power 440

avatar TotOOntHeMooN | 

Ca veut surtout dire que les processeurs Intel sont à la ramasse niveau calculs vectoriels, et que ça n'a pas changé.

avatar Hurrican | 

Oui, il y a une chose à savoir, c'est que les PPC étaient toujours en avance sur le calcul vectoriel et la communication entre processeurs. Quand on multiplie les procs et les coeurs, les Power et PowerPC sont bien plus efficaces (les prochains Intel devraient rattraper ce retard).

avatar thierry61 | 

mmmm.... la problématique processeur n'est plus qu'un aspect des choses. Ce qui compte pour un calculateur, c'est avant tout une architecture de machine bien équilibrée.
on peut toujours mesurer qu'une appli tourne mieux sur Power que sur Intel (ou inversement) au même titre qu'on peut constater qu'une appli tourne mieux sur AMD que sur Intel, sur Xeon que sur Itanium, etc
mais ce qui va également compter, c'est la performance mémoire, la performance des interconnexion en tout genre, la bande passante stockage etc.
le fait qu'IBM cartonne avec ses BlueGene tient certainement moins aux qualités intrinsèque de Power qu'à leur choix architecturaux (utilisation d'un processeur embarqué à faible consommation électrique, que l'on peut entasser par millier dans des armoires, interconnects à très haute perf, etc, etc), mais aussi au fait que l'on peut faire en sorte que certains codes puissent correctement exploiter ce type de machine.

mais la bagarre sera serré avec les machines à base de quad' AMD ou Intel

avatar Val Oche | 

En même temps, la position 69, c'est déjà une bonne position...

avatar michaelprovence | 

Dégouté mon mac mini n'est plus dans les 100 premiers :(

avatar contactezmatt | 

CloseYourTagMan : encore une balise non fermée, faut que j'intervienne. tadaaaam

[url]

avatar contactezmatt | 

[/url]

avatar Louhac | 

Bien vu Val Oche (enfin si c'est volontaire)
D'ailleurs ton post doit être le seul que j'ai compris de tous ceux de ce topic

avatar Hak | 

Plusieurs remarques:

1) Le cluster System X de l'universite de Virginie est egalement present dans le classement a la108e position.

2) C'est pas parce que seulement deux machines avec des xserves ne sont present dans le liste que pour autant les solutions apple sont delaissees dans le millieu HPC. Le marche des superordinateurs a explose depuis le retour en force d'IBM, mais egalement de cray et de sgi. La course a la puissance sur ce marche est sauvage avec des solutions completes, les superordinateurs au sens strict, pas des clusters de machines, ont fait leur grand retour en puissance face aux solutions de clusters qui devenaient de plus en plus nombreuses, les solutions clusters de machines restants moins chere a metre en oeuvre. Face a cette cource, des constructeurs comme IBM se sont de plus en plus specialises dans la mise en place de large installations, Apple ne visent pas vraiment ce secteur. Apple vise plutot les solutions cluster entree de gamme, avec des installations tournant entre 500 Gflops/s- 1 teraflops/s, c'est pourquoi les solutions sont tres populaires dans la recherche scientifique dans le domaine academique ou industriel, ou dans le secteur de la production video, artistique.

Dans le top 500, la machine la moins puissante tourne vers 6 teraflops/s, je sais pas si les gens se rendent compte de l'evolution de ce secteur en quelques annees. C'est un secteur tres competitif, et il faut avouer que Linux a su se faire sa place avec le support d'IBM, HP, SGI et meme Cray.

Cependent Apple a toujours sa place comme fournisseur de solution entree de gamme, ou meme de solutions haut de gamme. Apple continue ses efforts dans se domaine, Leopard propose d'ailleurs une nouvelle version plus puissante d'Xgrid mais surtout OpenMPI est maintenant integre a Mac OS X, ce qui fait d'OS X une solution de cluster prete a l'emploit. OpenMPI est supporte par Xcode 3 et XGrid.

avatar Hak | 

3) Les processeurs intel ont largement comble leur retard sur le calcul vectoriel face au G5 avec les Core 2 duo. Les processeurs intel proposent plusieures unites vectorielles ayant chacune un chemain 128 bits depuis le dispatcheur. Comme altivec les unites ont des registres 128 bits et proposent des instructions specialisees (chacune des deux architectures ayant des avantagaes sur l'autre). Un des points forts de Altives c'est le support de plusieurs operateurs pour les instructions, mais le SSE4 devrait combler un peu plus ce retard avec le support de 3 operateurs. Mais de toute facon, c'est un detail car Apple s'occupe de cacher les details de l'architecture au programmeur vouant utiliser le calcul vectoriel. En effet Apple propose un tas de frameworks groupees sous AccelerateFramework qui s'occupent de fournir des APIs hautement optimisees pour un certian nombre de taches comme le traitement d'image, le calcule scientifique en pasant pas les transformees de fourrier.

Tous sa pour dire que de toute maniere les performances du G5 relatives au top500 ne sont absolument pas liees a Altivec car le benchmark utilise (Linpack) ne prend pas en compte le calcul vectoriel mais mesure les performance des unites fpu scalaires qui dans le cas des core 2 duo sont aussi performantes que le G5, 4 flops/s par core.

avatar Hak | 

4) Dans le cas dual core la communication entre cores pour le core 2 duo est meilleur que dans le G5 car le core 2 duo utilise une cache L2 partagee ce qui a pour avantage de reduir les couts dans la gestion de l'integralite de la cache et surtout de pourvoir accelerer les echanges de donnees entre core car ils comminiquent directement. Le g5 dual core propose un design a deux cores qui ne partagent pas leur cache L2, et communiquent vie le bus systeme, La gestion de l'integralite de la cache est moins efficace car elle demande de passer par le bus systeme ce qui augmente considerablement les latences de cache.

La commication entre processeurs situes sur deux sockets differents est identique entre G5 et Core 2 duo, la communication se faisant par le controleur systeme via le bus systeme. Le G5 n'a absolument aucun avantage sur le core 2 duo sur ce point.

A noter que pour les processeurs intels quad cores, la communication entre deux paires dual core se fait egalement via le bus systeme.

5) Enfin 71% des machines du top500 utilsent des processeurs intel.

avatar JSIT99 | 

J'étais et restrai un inconditinnel du PPC G5…
Par exemple la vitesse du bus frontal reste inégalée (accès RAM)
Lisez bien ce que dit HAK je ne vais pas ecrire (presque) la même chose. Apple à vu en intel surtout un prix plus attractif, mais plusieurs developeurs renomés d'Apple ont quitté la pomme à ce passage.
Ceux qui croyaient au PPC G5. Peut être vont ils monter leurs boite mais face au marché cela serai comme NeXt l'a été…
Je ne comprends toujours pas ce passage à intel car les prix sont les même pour monsieur X voir plus élevés.
Mais ces marchés perdus depuis Intel veulent tout dire sur les dommages portés…

avatar Val Oche | 

@ Louhac

Volontaire??? Noooooon!!!!!

CONNEXION UTILISATEUR