Le Mac dépasse les 8 % aux Etats-Unis

Christophe Laporte |
Les chiffres de ventes de PC pour le troisième trimestre commencent à tomber. Rien qu’aux États-Unis, Apple a écoulé plus de 1,1 million de Macintosh pendant cette période, et consolide ainsi sa troisième place avec une part de marché de 6,3 %, en hausse de 0,7 point par rapport au trimestre précédent. Apple affiche un taux de croissance en glissement annuel de 15,9 % soit 10 points de plus que la moyenne.

Gartner est encore plus optimiste qu'IDC et estime que la part de marché pour le trimestre précédent se situe aux États-Unis à 8,1 %, un chiffre en progression de 1,9 point par rapport à l'année dernière à la même époque. En revanche, la firme de Cupertino a du chemin à faire pour intégrer le top 5 mondial. Pour l'heure, Toshiba détient la cinquième place avec une part de marché de 4,4 % et 3 millions de PC vendus.

Tags
avatar desertea | 
Je pense que l'on regrettera cette croissance car elle va certainement apporter son lot d'ennuis !!! La fin d'une époque ?
avatar Moof | 
C'est une bonne nouvelle, et j'espère que ça va continuer jusqu'à ce que le Mac devienne une plateforme incontournable. Non seulement ça attirera les développeurs tiers, mais ça permettra à Apple de revenir à ce à quoi elle a du renoncer avec les Mac ces dernières années : l'innovation hardware. Entre autres, ça permettra de se débarrasser des ces saletés de X86 et de revenir à de vrais processeurs modernes.
avatar nlex | 
allo apple ici le reste du monde !
avatar Laurent Fignon | 
Si Apple a atteint des parts de marché aussi intéressantes, c'est bien parce qu'il s'est enfin décidé à laisser la conception des processeurs, des cartes mères etc. à des gens bien plus performant que lui dans ce domaine. Espérer qu'un jour Apple puisse à nouveau croiser le fer avec Intel sur le domaine des processeurs relève du pur fantasme... Laurent F
avatar Nordlaser | 
Si Apple avait crû ainsi à l'époque Microsoft en 1995, peut-être que Steve Jobs aurait eu une fortune personnelle de 150 milliards de dollars contre 50 milliards pour Bill Gates. Le fait de faire partie d'une minorité me plait, et je pense que les ennuis sont encore loin. Apple est très populaire aux États-Unis, mais il y a beaucoup de lacunes en Europe et ailleurs: .Mac très lent, pas de traductions (VoiceOver, Dictionnaire), pas de services complets (iTunes Store videos ??), iPhone dans toute l'Europe pour dans: jamais, etc., etc. Microsoft a mis le budget pour ça et s'en sort beaucoup mieux. Tant que les services ne seront pas égaux au niveau mondial, cela augmentera, mais jamais ne dominera. De plus, peu, sinon, aucune entreprise ne s'intéresse à Apple et c'est assez réciproque dira-t-on. Le nombre d'ordinateurs personnels est de loin inférieur aux stations pros. Et c'est tant mieux ! Après, c'est mon point de vue. :-)
avatar Niejcas | 
Un jour, le retour des clones de mac? =>[]
avatar Moof | 
Je n'ai pas dit qu'Apple devait forcément se mettre Intel à dos, je dis juste qu'utiliser le X86, dont l'existence n'est plus justifiée que pour la compatibilité avec Windows et ses vieilles applications (car, après tout, je ne vois pas pourquoi Microsoft ne pourrait pas recompiler Windows pour une autre architecture) n'est pertinent pour Apple qu'à partir du moment ou, de par sa petite part de marché, elle n'a plus les moyens de décider de ce que seront les fondations de son hardware. Avec une part de marché en hausse, Apple a les moyens de se réinvestir dans le hardware, ce qui peut prendre plusieurs formes. Par exemple, mettre Intel en concurrence avec un autre fournisseur (par exemple IBM, pour prendre un cas de figure "historique"), ou encore, persévérer avec Intel, mais d'une nouvelle manière, en adoptant, par exemple, des processeurs Core2(duo/quad/octo/hexa...) débarrassés de leurs inutiles circuits d'émulation X86 et livrés avec le compilateur kivabien. M'est avis qu'ils ne seraient pas forcément opposés à se débarrasser à terme de cette vieillerie de X86, chez Intel.
avatar DrFatalis | 
Cette croissance est certes une bonne nouvelle, mais elle est hélas largement liée à la disponibilité de windows sur les Macs. Grace à cette trahison, le mac devient un PCwintel comme les autres (plus beau, avec son propre systéme si on veut) et il hérite des PDM correspondante à un constructeur wintel proposant d'excellentes machines sous windows... Au fait, les virus vont se manifester à patir de quel % de PDM ?
avatar 2Bad | 
Cela a déjà été expliqué mille fois que les virus ne sont pas lié aux parts du marché mais à l'architecture... combien de temps on va encore entendre la même phrase "oh non, Apple a plus de part de marché, on va avoir des virus..."... 2Bad
avatar Un Vrai Type | 
Allo ? Ici la terre ! 1) Plus Apple aura une PDM plus cela sera un bénéfice pour es utilisateurs, arrêtez de voir le mac comme en 1994 ou si tu n'étais pas graphiste ou bobo, tu n'avais pas le droit au mac. 2) Le x86 est un jeu d'instruction, pas une ligne de processeur. Ce que le PPC a démontré, c'est que cette plate forme était excellente pour dans l'embarqué, mais, avec Altivec, une aberration et un impasse pour un processeur d'ordinateur. Intel a aujourd'hui les meilleurs processeurs multimédia et même si "altivec" explose les Core 2 Duo (voir les derniers freescale, non compatible avec les G4...) ce n'est que sur 5% des utilisations (et 5% spécialisée, comme l'encodage 128bits temps réel...). Dernier point, le PPC se divisait entre Freescale qui devait contenter son 1er client : Cisco et IBM qui déclinait des processeurs haut de gamme en moyen de gamme. Ceci à conduit à quoi ? -> Incapacité pour le G5 de passer en dessus des 60W (un core 2 duo (Conroé) bien plus rapide fait 65W). Pas de 64 bit dans les portables... -> Incapacité entre Freescale et IBM de se mettre d'accord sur une plate forme (RapidIO pour le nouveau processeur de Freescale). -> Retard systématique sur les normes de ram, disque dur etc... Bref, arrêtez de vous voiler la face, le PPC a été une impasse, l'idée était bonne jusqu'au G3, mais entre le multicore avec plus de MHz proposé par IBM et l'unité de calcul vectorielle en 128Bits réels, le choix d'altivec a en même temps cassé les avantages du PPC (simplicité du jeu d'instruction, simplicité du traitement des opérations, simplicité de l'optimisation des tâches...), l'a ralenti sur 95% des tâches (hé oui, altivec est certe 400% plus rapide, mais sur 5% des opération, par contre atteindre les 500Mhz a été un véritable exploit alors qu'Intel et AMD se sont envolé, IBM et Motorola étaient devant avec les G3...) et surtout à limité le choix des autres composants (Ram par exemple).
avatar GillesB | 
Réunion d'une société internationale aujourd'hui: 12 ordinateurs portables = 4 macs Il y a 3 ans = 0 Et a la vue de mon Iphone 6 personnes vont en commander un et le débloquer pour mettre a la benne leur Blackberry. Donc ....... Les entreprises ne sont pas si réfractaires !!! GillesB
avatar mfam | 
... d'accord avec DrFatalis. J'aimais mieux aussi avant quand la masse ne pensait pas à Apple et que j'étais différent comme utilisateur Mac. Je me sentais (me sens toujours) bien ne pas faire partie de la masse "windowsienne" . Ils me semble que les virus est une suite logique si on installe en permanence Vista. Surtout quand je lis ceci: "Un vrai SDK pour iPhone pour 2008... ...Steve Jobs explique qu’Apple doit faire face à une double problématique : protéger le plus possible l’iPhone des virus et des problèmes de sécurité d’une part, et ouvrir son téléphone aux développeurs..."
avatar Hurrican | 
@ Un Vrai Type Dire que le PPC est bon que pour l'embarqué, fallait le faire. Je savais pas que tous les mini et mainframes étaient de l'embarqué. Quand t'auras vu tourner un Power6 à 4Ghz, tu te rendra compte de l'absurdité de ce que tu viens d'écrire. Dire que l'Altivec est responsable de la non montée en fréquence du PPC c'est comme affirmer qu'un disque dur ne peut contenir plus parce que l'écran n'est pas assez grand ! Rien à voir ! L'Altivec est un module greffé au processeur. Il n'a rien à voir avec les problèmes qu'à rencontrer Motorola qui étaient dus à l'architecture des pipeline du G4. Quant à IBM, il faut arrêter de dire qu'ils ne pouvaient pas faire évoluer le G5. Le G5 issu du Power4, ne devait jamais monté à plus de 2.5Ghz d'après la roadmap. C'est Steve Jobs qui a annoncé 3Ghz de manière optimiste, alors que Big Blue lui avait précisé qu'il faudrait un autre processeur pour celà (un dérivé du fameux Power6 actuel). Mais il s'en foutait vu qu'il savait déjà qu'il allait basculé sur Intel. Et du coup on a tout mis sur le dos d'IBM. Mais à l'heure actuelle seul IBM a des processeurs à plus de 4Ghz, et ils sont autrement plus rapide que les procs Intel.
avatar Laurent Fignon | 
Le problème n'est pas de savoir si IBM est capable de faire des processeurs plus puissants que Intel, mais de savoir "à quel coût", et qui financerait le coût de R&D pour ces processeurs dont Apple serait le principal (unique ?) client... La bataille du hardware est perdue depuis longtemps dans l'univers de la micro-informatique. Intel et l'architecture X86 a gagné... Le Mac c'est son OS avant tout et la capacité qu'àApple à rendre ses produits beaux et attrayants au niveau design et fonctionnalité, et rien d'autre... :) Laurent F
avatar Un Vrai Type | 
@Hurrican : "Ce que le PPC a démontré, c'est que cette plate forme était excellente pour dans l'embarqué, mais, avec Altivec, une aberration et un impasse pour un processeur d'ordinateur." Aurais-je du préciser : "de bureau ?" Je n'ai pas écris que le PPC ne fonctionne QUE dans l'embarqué, mais qu'il excelle dans ce domaine... Enorme nuance non ? Freescale s'est spécialisé dans l'embarqué. IBM a reconnu que l'intégration d'une unité en 128bits réel a été le frein du développement du G5 et de sa monté en puissance. Motorola a eu des soucis avec la monté en fréquence que lorsque ses processeurs ont embarqué une unité de 128bits... Cette unité sort de la philosophie du PPC en plus ce qui a empéché les quadricore G3 proposé par IBM à l'époque de voir le jour (sacré visionnaires d'ailleurs, chez IBM). Le G5 chauffe beaucoup et n'est jamais monté en fréquence, si IBM pouvait faire mieux, ils l'auraient fait... Le PPC est idéal pour des ordinateurs, par contre les processeurs fabriqués par IBM et freescale (et le fait que les technologies connexes se soient séparée, comment Apple aurait pu vendre du rapidIO dans ses portables ?) ont crée l'impasse du PCC en informatique générale.
avatar Un Vrai Type | 
@mfam : D'abord, la sécurité en informatique ce n'est pas un bateau qui coule et sue l'on vide (ça c'est les anti-virus sous Windows) mais une conception globale de coque qui ne coulera que si on l'attaque avec une grande connaissance de la coque et le bon matériel. Ensuite, ce n'est pas parce qu'on a réussi à faire un trou que l'on peut s'introduire dans le bateau. Et enfin, même une fois à l'intérieur, l'important c'est de pouvoir ressortir avec des photos etc... Il est évident qu'un des problème de sécurité de l'iPod et de l'iPhone est que si on vous le vole, on a accès à votre carnet d'adresse. Ce risque est aujourd'hui plus grand que de trouver une faille via internet. Tout cela pour dire que la paranoïa, c'est mal, se croire protégé, c'est mal, mais ce n'est pas parce qu'il y a des accidents (voiture, car, piétons, vélo...) que vous restez cloîtré chez vous. Juste, vous évitez de griller des feux et des stop quand vous êtes au volant... En plus, les "vrais" problèmes de sécurités sont ceux qui peuvent faire perdre des $. Je doutes qu'à part un exploit qui efface votre contenu, vous puissiez être victime d'un piratage industriel ou de vol d'information sur votre clientèle. Les dommages sont tous de même minimes non ? (Ho mon dieux, une réinstallation !) Donc sauvegardez vos données (et Léopard se chargera de cette partie là) et n'ayez pas peur de ce qui n'existe pas encore...
avatar Wolf | 
D'un autre coté on se fous de savoir à quel processeur on est bouffé, seul compte l'ivresse du système ;) et je dois avouer que même si ca à fais un choc de passer chez intel, c'est quand même une sacré bonne décision de la part de iPapy
avatar Gepat | 
Après avoir consolidé son marché américain, ce qui est bien naturel, j'espère qu'ils vont maintenant être un peu plus agressifs en Europe avec l'ouverture d'Apple Store, des campagnes de pub et des prix un peu plus doux ;)
avatar melaure | 
Bon faut pas se battre. Moi aussi je regrette le PPC que je considère bien plus que ce que fait Intel. Mais la page est tournée. Et ça marche bien pour Apple. Alors ... :D Par contre même si la PDM monte, il ne faut pas s'emballer. Les ventes mondiales de PC sont de 70 millions sur le dernier trimestre. Si Apple vend 2 ou 2,2 millions de Macs, c'est bien, mais ce n'est pas encore grand chose sur le marché. On est donc encore loin de l'euphorie et d'un rôle majeur de la plateforme dans les entreprises, même si l'image s'est amélioré. En tout cas dans ma boite (et pour ses responsables), un gros éditeur de solutions en gestion des temps, planification et sécurisation de sites, le Mac ça n'existe pas !!! Ca à même été le sujet de blague de très mauvais goût au dernier séminaire.
avatar gwena | 
c'est quoi "solutions en gestion des temps, planification et sécurisation de sites"?? sinon j'aimais bien quand on était une minorité, y'avait une bonne ambiance sur les forums et tout, j'espère que ça va rester!
avatar shenmue | 
"mais elle est hélas largement liée à la disponibilité de windows sur les Macs" Non...
avatar shenmue | 
"Au fait, les virus vont se manifester à patir de quel % de PDM ?" En forme le obn Dr Fatalis...que de bonnes blague à se mettre sous la dent... Certains prédisaient une EXPLOSION des virus à partir de 5% de PDM...aux US, on est largement au dessus (Apple 3eme constructeur) et pourtant, Nada, rien de rien...ben merde alors...
avatar homerbd | 
fin 80 débt 90 on était pas à 10 % de part de marché ? Sinon les mac sont toujours introuvables dans les grandes surfaces par chez moi donc on est pas prêt de les trouver chez le Grand public qui se fournit principalement en hyper ou Grandes surfaces spécialisées.
avatar mfam | 
@ Un Vrai Type "...mais une conception globale de coque qui ne coulera que si on l'attaque avec une grande connaissance de la coque et le bon matériel...> ---d'où le désir de Jobs d'ouvrir son téléphone son logiciel aux développeurs "...Ensuite, ce n'est pas parce qu'on a réussi à faire un trou que l'on peut s'introduire dans le bateau..." ---Il me semble que c'est de cette façon que les virus s'installent... "...Il est évident qu'un des problème de sécurité de l'iPod et de l'iPhone est que si on vous le vole, on a accès à votre carnet d'adresse. Ce risque est aujourd'hui plus grand que de trouver une faille via internet..." ---Il me semble alors que si on peut aller sur internet via le iphone,on peut aussi trouver une faille... "...Tout cela pour dire que la paranoïa, c'est mal, se croire protégé..." ---La paranoïa? Une psychose? ...non je suppute "...En plus, les "vrais" problèmes... etc etc..." ---Les vraies problèmes varient selon les personnes. On dirait que mon assertion eu l'effet d'un virus chez toi et que tu as dû faire une réinstallation. Personnellement je n'ai jamais goûté aux virus je n'ai fait qu'en entendre parler. Ça ne m'inquiète pas vraiment. Du moins pas encore. Mais je n'aime pas être mêlé à la masse "windowsienne" qui carbure dans cette marre d'inquiétude. Je préférais avant quand les mondes Windows et Apple étaient deux solitudes qui se côtoyaient sans se comprendre. Je sauvegarde, ne t'en fais pas et je ne pense pas que Time machine va m'être si utile ...enfin je verrai. "...et n'ayez pas peur de ce qui n'existe pas encore..." ---J'ai bien peur que tu aies raison même si en général bien du monde affirme avoir peur de l'inconnu. Mais je te rassure encore je ne suis pas effrayé. Ça va.
avatar mfam | 
je voulais dire "mare d'inquiétude"... encore une fois mon inconscient me signifiait probablement que j'en avais marre...

CONNEXION UTILISATEUR