Apple discuterait avec deux fabricants chinois pour produire une batterie de voiture

Nicolas Furno |

Les rumeurs sur une potentielle voiture Apple étaient reparties de plus belle en début d’année, avant de largement disparaître ces derniers mois. Reuters remet toutefois une pièce dans la machine avec des bruits de couloir en provenance de Chine. Selon le site, Apple aurait engagé des discussions avec CATL et BYD pour produire une batterie de voiture. Ces négociations seraient à leurs débuts et rien ne dit qu’elles aboutiront, souligne le site.

Ces deux entreprises chinoises sont des poids-lourds dans le secteur, surtout CATL qui est le numéro un mondial. Elles produisent des batteries utilisées dans des voitures électriques et c’est cette capacité qui intéresserait Apple. La firme californienne ne voudrait toutefois pas d’une batterie importée de Chine, la condition préalable à tout accord serait d’installer une usine de production aux États-Unis. Une condition bizarrement confirmée par l’un des conseillers de Joe Biden, cité par Reuters.

L’usine CATL d’Arnstadt, en Allemagne, la première créée hors des frontières chinoises (Photo Giorno2 (CC BY-SA 4.0)).

Cette nouvelle rumeur va dans le même sens qu’une précédente, qui suggérait qu’Apple s’intéressait de près aux batteries LFP. Cette technologie Lithium-fer-phosphate n’a rien de nouveau, mais elle a été suffisamment améliorée dernièrement pour intéresser des acteurs majeurs sur le marché. Tesla utilise désormais des batteries LFP fournies par CATL dans ses Model 3 d’entrée de gamme, par exemple.

Les batteries LFP ont le principal avantage d’être moins chères à produire. Mais elles ont aussi des arguments techniques à faire valoir et notamment une longévité accrue grâce à un impact plus limité du nombre de cycles de charge. En contrepartie, elles sont moins denses, ce qui veut dire qu’elles sont plus grosses et lourdes à capacité de batterie égale, et elles ont plus de mal à gérer les basses températures.

Apple semble en tout cas s’intéresser spécifiquement à cette technologie, peut-être parce qu’elle sait comment l’améliorer grâce à sa longue expertise avec les batteries. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle rumeur suggère que son intérêt pour les voitures électriques est toujours là, même si l’on en entend moins parler ces derniers mois.


avatar Steve Molle | 

Ça discute, ça discute….

avatar albert13 | 

Une très bonne chose qu’Apple impose que la fabrication se fasse sur SON territoire, est-ce que l’on s’oriente vers une usine Apple pour produire la voiture aux US à priori il semble que cela en prend le chemin… Et si c’est bien ça il pourrait donc commencer comme Tesla par les US et ensuite plus tard en fonction du succès prévoir une usine en chine ou/et europe…
Reste à savoir si cette voiture est pour monsieur tout le monde ou ce serait une voiture taxi autonome pour faire des petits parcours ou autre chose…

avatar DG33 | 

@albert13

Ça augure d’un assemblage aux 🇺🇸 car je vois mal Apple faire produire les batteries aux 🇺🇸 pour les envoyer ailleurs et les faire revenir…

avatar scanmb | 

Ça risque d’augmenter le poids de l’iPhone ….

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

C’est peut être pour un futur macbook pro ou un iPad Pro de 24 pouces 🤷‍♂️😂

avatar redchou | 

Ou alors c’est juste parce que c’est moins cher… 🤷‍♂️

avatar max intosh | 

Rien n’est encore parfait mais les batteries LFP ont plus d’avantages que d’inconvénients par rapport aux autres technos, leur défaut principal restant le poids. L’absence de cobalt est leur meilleur atout.

CONNEXION UTILISATEUR