Aperçu du filtre de confidentialité Kensington pour MacBook Pro

Stéphane Moussie |

À quoi bon choisir des mots de passe forts et chiffrer vos messages si votre voisin de train peut lire tout ce que vous écrivez d’un simple coup d’œil sur votre écran ? Apple commercialise depuis peu un filtre de confidentialité pour MacBook Pro. Conçu par Kensington, il coûte 71,95 € pour le MacBook Pro 13“ et 79,95 € pour le 15”. Un tarif élevé pour un accessoire de ce genre, mais il a un aspect double face intéressant.

En ce qui concerne sa fonction principale, le filtre remplit très bien son office. Il limite le champ de vision à plus ou moins 30°, selon Kensington. Je n’ai pas mesuré avec un compas, mais on peut effectivement vaquer à ses occupations sur le Mac sans craindre qu’une personne à côté puisse voir quelque chose.

Sans filtre.
Avec filtre côté brillant.

Le filtre en profite pour réduire la lumière bleue (jusqu’à 22 %, d’après le fabricant) qui fatigue particulièrement les yeux.

Plus original, l’aspect réversible de l’accessoire. Il y a une face brillante et une face mate. La première est celle que l’on adoptera si on veut conserver l’affichage original du MacBook Pro. Elle maintient l’aspect éclatant de l’écran, tout comme les reflets des sources lumineuses environnantes.

Avec filtre côté mat.

La face mate change, elle, beaucoup l’affichage. Les couleurs sont moins resplendissantes, mais les reflets sont éliminés. Cette face mate donne aussi un aspect très légèrement granuleux à l’écran qu’on peut apprécier, ou pas. Cet effet me rappelle l’écran mat des MacBook Pro 2006 à 2008, que je regrette toujours aujourd’hui — à l’époque l’écran brillant était en option. L’écran est moins « alléchant » avec le filtre mat, mais je le trouve plus reposant.

Ce qui est appréciable, c’est que l’on peut changer de face très facilement. Le filtre n’est pas collé, il est maintenu à l’aide d’aimants en haut de l’écran. On peut le positionner, l’inverser et le retirer en deux temps trois mouvements (une chemise en plastique est fournie pour le ranger quand on ne l’utilise pas).

Cette conception est astucieuse, jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’elle n’est pas adaptée à un cas de figure. Quand l’angle de l’écran du MacBook Pro est inférieur à 90° (autrement dit, quand l’écran pointe vers le clavier plutôt que vers l’extérieur), le filtre se « décolle » en bas, tout simplement parce qu’il n’est retenu par rien.

Si vous utilisez parfois votre MacBook Pro dans cette position, écran incliné vers l’avant, le filtre va vous poser problème. Remarquez le bas du filtre qui est détaché de l’écran.

Ça m’est arrivé quand j’ai voulu utiliser mon MacBook Pro 13" allongé dans le canapé ; quand j’ai ramené l’écran vers l’avant, le filtre s’est mis à pendouiller. Certes, ce n’est pas le cas d’utilisation le plus courant, mais c’est gênant, surtout vu le prix du produit.

La face mate accroche mieux à l’écran (c’est donc la face brillante qui est face à vous) que la face brillante, mais après un certain angle ou une certaine durée, le bas du filtre se détache désespérément. On peut résoudre ça à l’aide de deux petits bouts de scotch en bas…

Qu’on choisisse la face brillante ou la face mate, le filtre réduit un petit peu la luminosité de l’écran. Si on veut garder sa luminosité habituelle, il faut donc la pousser quelques crans au-dessus… ce qui conduit à abaisser l’autonomie du MacBook Pro. Cela n’est pas propre au produit de Kensington néanmoins, tous les filtres produisent le même effet.

Dernier point à noter, l’épaisseur de l’accessoire fait que le MacBook Pro ne se referme plus autant à plat. Cela ne gêne en rien la mise en veille, toutefois.

Au bout du compte, il est dommage que la simplicité d’utilisation se fasse au détriment de la compatibilité avec tous les angles d’inclinaison de l’écran. À moins que vous n’utilisiez jamais votre MacBook Pro légèrement rabattu vers l’avant ou que vous soyez prêt à faire des compromis, le filtre de confidentialité Kensington ne peut pas être recommandé pour cette raison. C’est d’autant plus dommage que l’aspect réversible mat/brillant est une excellente idée.

avatar misterbrown | 

Sinon on achète une machine moins cher, avec de moins bon angles de visions, et tout le monde et content.

avatar j.antiochus | 

Au fil du temps je pense quand même que le film va prendre des traces de clavier. Déjà que mon écran a des traces de clavier j’imagine même pas avec un filtre.

Ensuite je me demandais, si j’ai des traces qui partent pas à cause du clavier: je peux avoir une réparation gratuite non?
J’ai un MacBook Pro 15 2017

avatar filaton | 

A priori, oui. Cherche "staingate" sur Google et tu devrais voir si les MbP 2017 sont pris en charge.

avatar MacGruber | 

Ah crapp pour l’effet Pendaison !

avatar mruigrok | 

Acheté et récupéré en Apple store le week-end dernier. Très déçu. 4 points.
- L’aimant fait très clairement deconner l’allumage de l’écran (surtout en ouvrant son ordi lorsqu’il est branché en usb c sur un écran externe. L’écran du Mac reste noir.
- le haut est aimanté mais le bas flotte librement. Lorsqu’on referme le mac faut aller très vite sinon ça se tort.
- le filtrage est trop faible. En réunion quelqu’un juste à côté de vous conserve une vision correcte sur votre écran - comparativement aux filtres affreux que mes collègues utilisent sur les encore plus affreux HP ;-)
- et pour finir il est beaucoup trop épais. Il gêne franchement la bonne fermeture du Mac. Un peu de jeu est tolérable, la çà c’est franchement beaucoup trop.

avatar Moumou92 | 

J’ai suivi une sensibilisation de la dgsi il y a deux ans qui nous expliquait, en ces termes: rien n’est assez urgent pour travailler dans le train ou l’avion, sauf à vouloir faire le mec occupé... en voyage détendez vous et profitez du paysage, cela évitera l’espionnage industriel...

Avec du recul je pense que cet agent avait raison... pour gagner 1h, dois je risquer de divulguer ses informations confidentielles? Je ne crois pas...

Depuis je me repose dans les trains et avions...

Ce genre de film polarisant se contourne facilement...

avatar macfredx | 

Entièrement d'accord.
Mais ça ne s'applique pas aux gens indispensables ;)

avatar pocketalex | 

ça aurait pu m'intéresser car j'aime bien bosser tard, et parfois au lit mais ma femme à coté rale car l'écran fait trop de lumière, même au minimum

J'ai installé l'application "Shades", c'est mieux, mais j'ai l'impression qu'elle me fait planter la carte graphique de temps en temps

un filtre, ça pourrait être une solution (un clavier + silencieux aussi), mais au vu de ce que je lis ici ... on va continuer sans, hein 😅

avatar Macmade | 

Très content de ce produit. Outre l’aspect confidentialité, je suis heureux de retrouver un écran mat. Je ne me souvenais pas que c’et si agréable. Et en bonus, c’est beaucoup mieux en ce qui concerne les traces de doigts et l’entretien... Après effectivement le bas peut se décoller, mais concrètement je ne vois franchement pas l’intérêt de travailler avec un écran à moitié fermé. Et si vraiment, il suffit d’enlever le filtre, ce qui est très facile vu qu’il est aimanté

avatar ancampolo | 

Je l’ai je suis super content 😀

avatar Spip74 | 

"Je ne l'ai pas mesuré avec un compas "
Difficile de mesurer un angle avec un compas, ne serait-ce pas plutôt un rapporteur ;) ?

Sinon un bon test, j'y penserais quand j'en aurais l'usage.

avatar JONYBLAZ | 

La société dans lesquelles je boss les fabriques

avatar Schwarzer Stern | 

very shagadelic

CONNEXION UTILISATEUR