HP EliteBook 1020 : un premier test mitigé en attendant le MacBook Air Retina

Nicolas Furno |

HP a été parmi les premiers constructeurs à utiliser l’un des Core M Broadwell d’Intel, une nouvelle gamme de processeurs suffisamment puissants pour alimenter un ordinateur et suffisamment économes pour assurer une longue autonomie et rendre tout ventilateur superflu. L’EliteBook 1020 ne sortira pas avant le mois de février, et encore uniquement aux États-Unis, mais cet ultraportable doté d’un écran 12 pouces haute résolution pourrait bien préfigurer, dans les grandes lignes au moins, le futur MacBook Air Retina.

Ars Technica a eu l’occasion de le tester en avant-première, de quoi avoir une idée de ce que l’on peut attendre d’un modèle équivalent chez Apple. Sachant, avant toute chose, que l’on ne connaît pas les intentions de Cupertino et le constructeur fera sans doute des choix différents de ceux de HP. Pour commencer, le modèle testé par le site a un écran tactile que l’on ne retrouvera probablement pas chez Apple.

Pour le reste, ce modèle 12 pouces ressemble dans les grandes lignes à l’idée qu’on peut se faire d’un MacBook Air Retina. Il est quasiment aussi fin — l’actuel MacBook Air 13 pouces reste meilleur sur ce point —, son poids de 1,2 kg est dans les mêmes eaux que l’ordinateur d’Apple. Quant à son écran de 2560 x 1440 pixels, pour une résolution de 235 ppp, il est largement suffisant pour que le constructeur le qualifie de Retina. À titre de comparaison, le MacBook Pro Retina 13 pouces a une définition de 2560 x 1600 pixels, soit 227 ppp.

En attendant un modèle conçu à Cupertino, la question la plus intéressante au sujet de cet ordinateur de HP concerne les performances. On ne sait pas si Apple utilisera le Core M-5Y71 de l’EliteBook 1020, mais on sait au moins ce que vaut ce processeur dual-core de 1,2 GHz qui peut monter en Turbo Boost jusqu’à 2,9 GHz de fréquence. Précisons que c’est le modèle le plus puissant de cette gamme : l’entreprise de Tim Cook a l’habitude de choisir dans le haut-de-gamme du fondeur, si bien qu’il semble probable qu’elle choisira aussi ce processeur.

Le site a utilisé GeekBench 3 pour tester le processeur de l’ordinateur et obtenu 2376 points en single-core et 3898 en multi-core. Un MacBook Air 13 pouces avec la configuration de base (Core i5 dual-core 1,4 GHz, Turbo Boost à 2,7 GHz) fait très légèrement mieux en moyenne avec un seul cœur (autour de 2400 points), mais nettement mieux dès que l’on utilise les deux cœurs (autour de 4700 points). Par ailleurs, les benchs montrent que la puce graphique intégrée, nommée HD 5300, est moins bonne que les Intel Graphics HD 5000 qui équipent la génération actuelle.

Le bilan reste ainsi mitigé, du moins dans cette configuration. Certes, ces nouveaux processeurs permettent de créer un ordinateur portable sans ventilateur, mais qui reste d’un bon niveau côté performances. Mais en même temps, il faut accepter de faire une concession sur ce point par rapport à la génération précédente. Apple pourrait-elle sortir un MacBook Air Retina, que l’on imagine plus cher que la gamme actuelle, tout en diminuant ses performances ?

Certes, le constructeur ne met pas en avant les performances sur cette gamme. On peut s’inquiéter malgré tout du choix d’une puce graphique moins performante, alors même qu’elle doit alimenter un écran Retina. D’après Ars Technica, l’ordinateur de HP ne souffre pas de ralentissements, mais le site précise aussi que la prise en charge des écrans très définis est toujours perfectible avec Windows 8.1.

Pour finir, un dernier mot sur l’autonomie qui, dans le cas de l’EliteBook 1020 testé, est aussi une déception. HP annonce neuf heures d’utilisation, mais il ne faut pas compter dessus, en tout cas pas sans quelques compromis sérieux : le site a tenu 7h20 avec un test exploitant le navigateur (rafraichissement d’une page toutes les 15 secondes). Sur ce point toutefois, cela ne veut absolument rien dire pour un futur MacBook Air : Apple bénéficie d’une longue expertise en matière de batterie et on imagine que le constructeur fera le nécessaire pour garantir une autonomie au moins aussi importante que la génération actuelle (12 heures).


avatar Silverscreen | 

Ça fait pas envie... Autonomie, puissance de calcul et d'affichage 3D en berne : ça fait cher payé le Retina...

Ils auraient au moins pu coller une puce Iris...

avatar oomu | 

"Ils auraient au moins pu coller une puce Iris..."

le but est de faire sans ventilateur.

avatar MacGyver | 

ouais enfin, pour moi, sans ventilateur , ca veut dire que ca chauffe moins et que ca ventile moins. => Donc 2 points importants qui reduisent la conso electrique.

Si l'autonomie n'est donc pas ameliorée, quel est donc l'interet ?

Conclusion:
Je prefere un MBA qui chauffe et qui si ventile si il est plus puissant et tiens l'autonomie aussi bien.

je comprends pas comment on justifie un retour en arriere sur tous les points.
(Ceci dit, depuis un moment, Apple nous y habitue mechament)

avatar Nicolas Furno | 
@ MacGyver : on est bien d'accord qu'on n'a aucune idée quant à l'autonomie du futur MacBook Air Retina ? L'article évoque un ordinateur qui utilise la technologie Intel qu'on imagine être celle d'Apple pour cet ordinateur, mais on ne sait absolument pas si ce sera finalement ce qui sera retenu dans son ultra-portable. Et donc on ne sait pas plus si l'autonomie du MacBook Air Retina (qui reste à l'état de rumeur, au fait) sera en baisse.
avatar MacGyver | 

absolument. D'ailleurs tu le mentionnes. dans l'article.

Mais je souligne que c'est la un parametre clef.

Virer un ventilo n'est pas un but en soi.
C'est l'autonomie dont il est bien question d'augmenter lorsqu'on mets ce genre de proc.

avatar enzo0511 | 

leurs produits sont à l'image de leur pub, ça donne vraiment pas envie

à la limite vaudrait mieux qu'ils arrêtent de faire de la pub, parce que vu ce qu'on endure au cinéma...

avatar arlonjohn | 

Franchement je crois qu'on peut le dire , ce Core M c'est un non-evenement . C"est une daube niveau puissance . D'ailleurs il n'est pas étonnant qu'il soit retardé depuis des lustres... ( Intel a du se rendre compte que c'était impossible de faire un processeur puissant sans ventilo )

Faire un processeur sans ventilateur, dans l'état actuel de nos connaissances scientifiques, c'est une hérésie . Sauf ?
Sauf si on plombe les performances et c'est le soucis du core M.

Perso , je ne comprends pas cette obsession du "sans ventilateur" , vous l'entendez le ventilo dans le mac book air ? ça vous gène TANT que ça ?
Meme dans les macbook pro le bruit est très imperceptible .

M'enfin si ça vous fait plaisir d'avoir un Mac sans ventile, mais qui soit aussi puissant qu'un Samsung S5 ... Libre à vous ... je vous le laisse !

avatar joneskind | 

@arlonjohn

Je crois qu'effectivement, d'un point de vue utilisateur un ordinateur sans ventilateur n'est pas forcément une grosse révolution dans la plupart des cas. C'est sans doute côté constructeur que le bénéfice sera le plus important. Parce que pas de ventilateur signifie aussi une pièce en moins à assembler. Et donc des économies et des problèmes en moins.
Et puis c'est aussi dans l'intérêt d'Intel de montrer qu'elle est capable de faire des puces x86 fanless.
Ce qui est amusant c'est qu'on est dans les mêmes eaux que le dernier proco Apple. Du coup, d'ici la prochaine génération d'iPad on va avoir une belle bataille de quequette entre ARM et x86.

avatar Akarin | 

"[Apple] fera sans doute des choix différents de ceux de HP."

Typiquement celui de faire de la marge sur ses produits, de les rendre attractifs et bien finis afin d'éviter de devoir licencier des milliers de personnes suite à des piles d'invendus qui rendent fous les actionnaires.

avatar aalex7078 | 

Vous avez vu le prix de ce modèle : $1,199.99 ! d’après le lien.

Imaginez le MBA Retina à ce prix là 1199 euros donc (avec la fameuse conversion dollars euros), voir même encore plus cher, pour des performances moindres que la génération actuelle !

Quel intérêt par rapport au MBP Retina à seulement 100 Euros de plus ?

avatar MacGyver | 

windows 8)

CONNEXION UTILISATEUR