L'installation de macOS Big Sur se passe mal chez des possesseurs de MacBook Pro 13 pouces (2013/2014)

Mickaël Bazoge |

L'installation de macOS Big Sur n'est décidément pas un long fleuve tranquille. Il y a d'abord eu cette paralysie des serveurs distribuant la (grosse) mise à jour, ce qui a eu pour conséquence collatérale d'empêcher le lancement d'apps tierces. Et les témoignages commencent à s'empiler sur Reddit, le forum d'assistance d'Apple, et chez MacRumors d'un gros souci qui « brique » certains Mac durant l'installation du système.

Le problème soulevé par ces utilisateurs est particulièrement handicapant : à un moment de l'installation, l'écran du Mac passe au noir et… voilà. Il n'y a plus rien à faire, et les manipulations habituelles (réinitialisation du SMC, réinitialisation de la NVRAM/PRAM, démarrage en mode sans échec…) n'y font rien. Le bug, qui concerne une majorité de MacBook Pro 13 pouces fin 2013 et mi-2014, ne laisse que le rétroéclairage de l'écran actif.

Plusieurs utilisateurs à être marris ont signalé le problème à Apple ; certains se sont fait dire qu'ils étaient bons pour une réparation. Il faut espérer un correctif logiciel rapide pour toutes ces machines… En cas de problème pour installer macOS Big Sur, on peut vous renvoyer sur ce fil de discussion de nos forums où vous trouverez pas mal de conseils. Et aussi sur cette fiche d'assistance du site d'Apple qui concerne la réinstallation de macOS avec la fonction de récupération du système.

avatar lioblanc | 

Mon MacBook Pro late 2013 va rester sur Catalina jusqu’à son dernier souffle.

avatar oomu | 

@lioblanc

c'est vrai que maintenant qu'on est habitué aux bugs de Catalina, pourquoi s'en farcir des nouveaux ?

Ces bugs, ils font un peu partie de ma famille maintenant. Je les comprends, je les ai accepté, voir, je les aime !

avatar raoolito | 

@oomu

C’est vous qui le dite
J’en trouve un nouveau chaque semaine 😅

avatar Dimemas | 

Lol pas faux ...
C’est compliqué en effet à installer ..

Et j’ai pas mal de freeze sur un MBP 2015

avatar Benj2000 | 

Incroyable après des semaines de bêta...

avatar quentinf33 | 

@Benj2000

Même après des semaines de bêtas, il suffit que la dernière build ait un bug pour tout flinguer.

avatar oomu | 

@quentinf33

mais à quoi bon des semaines de beta alors si la dernière "build" peut subitement avoir un "bug" qui flingue tout ?

Il a été ajouté après les "semaines de beta" ? donc la "dernière build" n'était pas la build testée pendant les "semaines de beta" ?

hmm ?

avatar quentinf33 | 

@oomu

Bah évidemment que lorsqu’une mise à jour est déployée elle peut subitement contenir un bug.

avatar mapiolca | 

@Benj2000

Malheureusement, il suffit que le bug soit intégré entre deux bêtas, et voilà ! Les bêtas testeurs ne font pas une installation intégrale à chaque nouvelle build.... de plus, on pense toujours qu’installer la bêtas suffit pour aider Apple à tester, mais dans pas mal de cas, le mieux reste encore de passer par l’app feed-back, ce que peu de gens font...

avatar macinoe | 

Dans un processus normal, on valide la version APRES les tests, pas AVANT.
Ça veut dire qu'à un moment, on fige les développement et on ne change plus rien.
Et la date de sortie est fixée pour permettre le passage de tous les tests de non regression une dernière fois.

Mais évidemment, quand on fait les choses à l'envers en commençant par fixer une date de sortie, à fourrer un maximum de chose avant cette date, quitte à s'assoir sur la procedure de test pour en ajouter encore plus, la conséquence logique c'est de créer plein de bug de dernière minute, c'est inévitable.

Avec cette méthode, il arrivera un jour où Apple aura de gros problèmes, comme des pertes de données ou pire des machines briquées et impossibles à récupérer.

Ceux qui se jettent sur les builds "finales" devraient avoir conscience qu'ils sont les testeurs de ces dernières.

avatar mapiolca | 

@macinoe

Je ne sais pas de quelle époque vous venez, mais ça fait belle lurette que les entreprises se fixent un objectif de sortie avant la fin du projet. Et heureusement, sinon les produits ne verraient jamais le jour. Pour assurer la rentabilité d’un projet, il faut assurer un délai de développement et un coût le plus bas possible... sans quoi les développements n’en finiraient jamais et le produit ne serait plus commercialisable ou invendable car trop cher pour amortir son développement.

Et c’est comme ça dans tous les domaines. Y’a que dans la fonction publique ou dans la recherche fondamentale que ce n’est pas le cas... et encore, pour cette dernière, sans publication régulière, les projets risquent d’être abandonnés car pas de retombé sur l’industrie, ou de résultats probants assez rapides...

Si un constructeur vous dit : je vous fait la maison de 100m2 sur mesures, sans aucun défaut, risque de fuite, un enduit impeccable, une dalle qui ne travaillera pas dans le temps, et une installation électrique sans faille, que tout soit pile au mm, pour 2M€ et 10 ans, car pour garantir une dalle parfait, il faut la laisser travailler 2 ans, puis monter les murs et la charpente, puis relaisser travailler la dalle un an, puis combler les fissures apparues, puis la mettre hors d’eau hors d’air, puis attendre un an, pour laisser les isolations travailler, puis on fait placo, plomberie, test de mise en eau, électricité, tests de sélectivité, puis carrelages non jointés, et placo bandés non peint, puis on attend un an que le tout travaille avec chauffage en hiver et climatisation en été, puis on comble les fissures apparues dans le placo et on peint. On jointe le carrelage puis on enduit les murs extérieurs, puis on attend 2 ans pour être sûr qu’il n’y aura pas de fissures dans les enduits. Puis on fait le terrassement extérieur. Et enfin vous pouvez emménager.

Vous achetez la maison ?

Ou vous en prenez une à 300k€ dans laquelle vous emménagez dans 6-8mois avec garantie décennale au cas où ?

Je crois que la question elle est vite répondue 😉

avatar informatix33 | 

Ceci dit... sur des bécanes qui ont 7 ou 8 ans, il fallait s’y attendre

avatar Gadgetboy99 | 

@informatix33

En quoi fallait-il s’attendre qu’une mise à jour sur un appareil qui est éligible à cette mise à jour soit brické ?

avatar armandgz123 | 

@informatix33

Euh... en quoi faut-il s’y attendre ? C’est très court 7/8 ans, pour avoir des bugs comme ça... ça n’a rien à voir avec l’âge car le matériel utilisé est encore très bien pris en charge

avatar marenostrum | 

mais bien sûr. c'est des machines faiblardes. en plus ont le minimum de ram et SDD les gens qui ont problème.

avatar armandgz123 | 

@marenostrum

Ça, c’est un problème spécifique à Apple et ses pingreries, mais sinon, les machines de 2011/2012, sont parfaitement aptes à faire tourner les derniers Os de 2020

avatar raoolito | 

@armandgz123

En informatique 7/8ans non ce n’est pas « court » et si ca peut se concevoir cette decennie avec des avancees somme toute mineures cote intel, je vous laisse comparer un macbook de 2002 sous g3-4 et un macbook de 2009 sous core2duo

avatar armandgz123 | 

@raoolito

Ces deux époques ne sont pas comparables... et l y a eu très peu d’évolution globalement depuis 2011/2012...
Mon Pc de 2012 fait tourner la dernier version de Windows 10 avec 2 écrans 2k sans soucis, et TOUT fonctionne parfaitement, il n’y a aucune raison que ça ne fonctionne plus, contrairement à des pc de 2008 par exemple, où l’équipement n’est plus supporté...
Et un Pc de ce prix, 7 ans, c’est vraiment pas si long...

avatar gillesb14 | 

@armandgz123

Mes excuses mais dans mon équipe j’ai passé loin de 20 collaborateurs tous sur machines Dell récentes (XPS 15 et 13) et tous ont un plantage au moins mensuellement.
Et dire que TOUT fonctionne parfaitement est très exagéré.
Comme ce le serait d’affirmer la même chose sur un Mac.
Je dirais juste que je suis 20% plus productif sur mon MBP.

Dernier exemple achat d’un écran Asus portable.
Je le branche sur le PC. > il faut un driver et mon écran principal passe en résolution maxi... totalement illisible avec des caractères de l’ordre du mm.
Je branche le même écran sur mon MBP il est fonctionnel et cerise sur le gâteau il es Dy bon côté par rapport au port usb sur lequel il est branché..... Essayez c’est ce sens du détail qui fait gagner un temps précieux.

avatar barbe | 

@gillesb14 : on ne voit pas le rapport. Il a parlé de windows 10 comme il aurait parlé d'autre chose. armandgz123 illustre simplement le fait que l'évolution de l'informatique entre 2002 et 2009 n'a tout simplement rien à voir avec celle entre 2013 et 2020. Dans le dernier cas les évolutions ont été "globalement" à la marge, et un processeur d'il y a 7 ans et tout à fait fonctionnel et pas du tout dépassé en 2020 pour un usage standard. Donc justifier ce "brickage" par la vétusté du matériel est assez déplacé.

avatar en chanson | 

@gillesb14

Ton exemple n'est en rien significatif. On pourrait dire complètement l'inverse. Et n'oublie pas tes adaptateurs !

avatar oomu | 

@informatix33

boh ? pourquoi ? ce qui marche, marche. :)

avatar Linux Snob | 

@informatix33

Les updates de Windows 10 passent comme une lettre à la poste sur ces machines. Donc ce n'est pas normal.

avatar raoolito | 

@Linux Snob

Ahahahahah
Oui oui, dans vos reves, ca brique aussi chez Microsoft tout aussi aléatoirement

avatar gillesb14 | 

@Linux Snob

On voit que tu n’utilise pas de PC W10.
Les mises à jours qui causent des écrans bleus, avec un magnifique QR code qui t’amène a une page “erreur 404”.
Les bugs qui avaient disparu et reviennent comme les fenêtres qui deviennent soit énormes soit un petit trait quand on les passe d’un écran à l’autre.
Le wifi qui refuse obstinément de se reconnecter.
Et cerise sur le gâteau une assistance payante qui répond dans un Anglais de Bangalore épais comme le brouillard à Seattle.

Donc non W10 n’est pas mieux et de très loin, car les disques qui ne sont toujours pas indexés et donc la recherche qui prend des plombes c’est juste un cauchemar...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR