Revue de tests du Mac Studio : un bloc de puissance discrète

Florian Innocente |

Ni Mac Pro, ni Mac mini mais un peu de chaque. Le Mac Studio s'installera demain chez les clients qui ont cliqué le plus vite sur le bouton Acheter. Dans l'immédiat les premiers tests ont été publiés. On se doutait que cette nouvelle machine allait dépoter, apparemment il n'y a pas de crainte d'être déçu.

Crédit : The Verge

« Le Mac Studio est l'ordinateur professionnel que les utilisateurs de Mac attendaient » décrète d'emblée Monica Chin pour The Verge, après avoir expliqué que les équipes de créa du site n'ont jamais été très emballées par le Mac Pro 2019, en dépit de sa refonte.

Ce gros parallélépipède a toute sa place sur le bureau, comme le Mac mini, et s'il n'a pas été pensé pour être transporté, son format tout-en-un ne l'empêchera pas. Seul le poids compris entre 2,7 et 3,6 kg se fait bien sentir (lire aussi Mac Studio : d'où vient la différence de près d'1 kg entre les modèles M1 Max et M1 Ultra ?).

Crédit : SixColors

En plus d'une sélection de ports en façade, le recours à des ports USB-A enchante The Verge : « [ces ports], en plus d'être pratiques pour les personnes comme moi qui refusent d'abandonner leurs souris USB-A et autres, sont un gros bonus pour les professionnels qui utilisent des clés USB pour transférer des logiciels et des contenus chez les clients ».

Assez ouvert sur l'extérieur, le Mac Studio est figé dans la configuration choisie, déplore la jounaliste de The Verge. « Vous resterez coincé avec ce que vous avez acheté ». Ou peut-être pas. Pierre Fontaine chez 01Net a ouvert son Mac Studio de prêt pour confirmer que le module de stockage SSD était amovible et qu'un autre emplacement restait inoccupé (lire aussi Le SSD pourra-t-il être remplacé dans le Mac Studio ?). Faut-il y voir un bon signe pour l'évolutivité de la machine ? Apple n'a pas donné de suite à la question.

Crédit : Lionel Morillon/01Net

Le SSD en question s'est avéré très véloce sur le Mac Studio avec M1 Ultra de 01Net. « On n’atteint pas les 7,4 Go/s qu’Apple met en avant, mais en lecture, nous avons obtenu des débits systématiquement supérieurs à 5 Go/s avec AJA, et même flirté avec les 6,3 Go/s avec l’outil de Blackmagic ».

Monica Chin a ensuite transporté son Mac Studio dans sa configuration avec le plus gros M1 Ultra et 128 Go (6 600 € minimum) sur la table de ses collègues de The Verge, tous monteurs vidéo, graphistes ou éditeurs audio. La machine a tourné comme une horloge, sans provoquer l'affichage de la petite roue multicolore à l'écran et dans un silence complet — sauf à poser l'oreille contre le châssis — avec des applications comme Blender ou After Effects, Pro Tools, Photoshop ou Audion.

Jason Snell pour SixColors s'est montré plus sensible à la présence de cette ventilation (il a eu un modèle avec M1 Max) qui fonctionne en permanence et se remarque davantage qu'avec son iMac Pro dans un environnement très calme. « La bonne nouvelle c'est que non seulement il est silencieux, mais le bruit semble également assez constant. J'ai lancé des tâches gourmandes en ressources graphiques et CPU au Mac Studio, et je n'ai pas pu faire réagir le ventilateur plus fort, du moins pour mes oreilles ».

Chez SixColors comme chez 01Net, on souligne la bonne tenue de cette machine sur sa consommation électrique. Au point que Jason Snell explique que son bloc multiprise, réglé pour s'éteindre tout seul lorsqu'il coupe son iMac Pro, était parfois perturbé par la faible dépense énergétique du Studio.

Lors d’une bonne partie de nos tests, la consommation du Mac Studio n’a pas dépassé les 115 W, écrit 01Net.. C’est la consommation maximale en mode Turbo, affichée par les Core i7 et i9 de 12e génération parmi les plus performants. Lorsque nous avons mesuré la consommation électrique en manipulant des flux 8K et en lisant simultanément, nous avons relevé un pic très bref de consommation à 145 W. […] Mais, même en restant prudent, pour un même périmètre fonctionnel, il faudrait plus que tripler cette consommation pour atteindre celles cumulées d’un processeur Intel Core de dernière génération (115 W maxi) et d’une carte Nvidia, comme la RTX 3080 (Ti, ou non – 350 W maxi), poussés à fond.

Très rares ont été les cas où l'utilisateur espérait un peu mieux de la configuration. « Le Mac Studio semble être désormais l'un des rares ordinateurs capables de libérer toute la puissance des logiciels d'Adobe » assène The Verge, en rappelant la longue liste des applications du Creative Cloud qui sont passées au régime Apple Silicon. Certaines tâches gourmandes dans Photoshop avec les brosses étaient d'une fluidité déconcertante pour les créatifs du site. « Non seulement cet appareil leur a permis d'essayer des outils plus puissants et plus avancés, mais la vitesse fournie a également libéré une bonne partie de leur temps pour se concentrer sur d'autres projets ».

Crédit : The Verge
Crédit : 01Net

En termes de puissance processeur, le Mac Studio avec M1 Ultra en remontre naturellement au précédent Mac Pro mais aussi à un PC équipé d'un Ryzen Threadripper 3970X à 32 cœurs, vendu 12 000 $ pour les professionnels. Ce dernier a fait mieux dans Geekbench, toutefois le processeur d'Apple a aisément repris l'avantage sur l'AMD dans les tests avec Premiere.

Pour la configuration du Mac Studio avec un M1 Max, les tests produits par SixColors avec Final Cut Pro ou Xcode mettent le petit Mac au niveau du MacBook Pro 14" muni du même processeur. Ce qui permet de choisir sa machine davantage en fonction de ses besoins en mobilité qu'uniquement sur des questions de puissance.

L'autre surprise, moins bonne, est venue des résultats de test de la partie GPU. Contrairement aux dires d'Apple, The Verge a vu le M1 Ultra se faire tailler les cheveux par la carte NVIDIA RTX 3090 (associée à un Core i9-10900 et 64 Go de RAM). Cette dernière s'est révélée deux fois plus rapide dans Geekbench. Dans le benchmark de Shadow of the Tomb Raider, la M1 Ultra n'a pas démérité mais la NVIDIA domine nettement (142 fps contre 108 fps en 1080p). De quoi relativiser quelque peu la puissance de cette machine si la partie GPU doit être fortement sollicitée.

Le pool d'utilisateurs rassemblé par The Verge a jugé ce M1 Ultra un peu plus rapide partout que le M1 Max déjà fort véloce, mais pas systématiquement deux fois plus rapide comme le montrent des compararifs Geekbench et Cinebench en multicœurs. Au final, le choix entre un M1 Max et un M1 Ultra dépend largement de l'importance que l'on accorde au cumul à la fin de la journée de ces petits gains en temps d'exécution. Nul doute qu'on verra par la suite des cas particuliers, des applications de niche où la Ultra démontre nettement plus ses capacités.

Pour Jason Snell (qui est aussi producteur de plusieurs podcasts), ce Mac Studio, même sans la Ultra, s'avère tout à fait adéquat « En tant que personne qui travaille dans des applications professionnelles et utilise des logiciels audio gourmands en ressources processeur, le Mac Studio semble être le bon choix pour moi ».

De manière générale, le Mac Studio « enthousiasme » comme l'écrit 01Net. « Rien ne résiste à ce Mac Studio qui, même lorsqu’il réalise les tâches les plus complexes pour un ordinateur, reste suffisamment fluide pour s’attaquer à une autre. Toujours dans le silence total » abonde Numerama, mais les différences entre les puces Max et Ultra, dans les utilisations courantes, hors des tests analytiques, n'ont pas été aussi marquées. Ce qui rassurera ceux dont le budget n'est pas… ultra extensible. L'absence d'évolution possible est aussi pointée du doigt, toutefois Apple n'a pas été pingre dans le nombre et la variété des ports d'extension.


Tags
avatar frenchthom | 

je trouve juste dommage qu'à chaque fois la musique (l'audio) est à peine passé en revue dans les tests, avec le plus souvent pour unique tâche de faire tourner des instruments virtuels Apple sur une pauvre boucle midi de 4 mesures...
Alors, ça peut évidemment donner une idée, mais je vous assure que je connais pas mal de 3rd party plugins qui sont extrêmement gourmands en ressources, sans parler des banques de sons orchestrales ou autres effets d'inserts qui peuvent très vite faire monter l'appareil en régime.
Mais bon..
Je reste impatient de voir ce qui se prépare avec le prochain MacPro quand même, ça devrait être "bien sympa"

avatar bdlapierre | 

@frenchthom

Je te comprends.
Les illustrateurs numériques ne sont pas non plus à la fête.
Pour une fois que l’article et la vidéo en ligne de the verge teste l’excellence du Mac Studio M1 Ultra (probablement et à ce que je comprends) avec de larges brosses lourdes Photoshop et leur vélocité enfin semblable à la vie réelle, les journalistes oublient de nous parler sur cette utilisation de l’éventuelle différence (ou pas) entre M1 Max et ultra.

Alors qu’ils ont la chance d’avoir en leur possession et en test les deux versions du Mac Studio et que le prix est tout de même doublé.
Il y a de quoi se frapper la tête contre les murs en restant poli. 😉

Au final il faudrait encore dégotter les deux appareils afin de tester personnellement les différences sur cette utilisation de peinture numérique.

À moins qu’un journaliste de macge n’ai la bonté de s’y coller.

https://youtu.be/irjc1nJ1eJs

À 3:52

avatar Nicolas Furno | 

@bdlapierre

Alors étant le futur auteur du test, je peux répondre : ca va être compliqué, sauf si c’est quelque chose de simple à tester. Mais j’imagine qu’il faut déjà un dessin de base pour utiliser les brosses comme on le voit dans leur vidéo ?

avatar cv21 | 

Selon l'application, d'après les graphiques, un M1 ou M1 pro taquine un xeon de début 2018 (fin 2017). Vu la différence tarifaire, c'est pas mal.

avatar yd29021976 | 

@Macge, je viens de tomber sur un thread peu rassurant concernant le bruit de ventilation du mac studio max sur macrumors : https://forums.macrumors.com/threads/mac-studio-max-its-not-that-quiet.2338488/page-11

Avez-vous prévu d'en parler lors de votre prochain tests ? Cela m'inquiete car mon Imac 21.5 2015 est totalement inaudible...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR