Aperçu du nouvel iMac 24"

Anthony Nelzin-Santos |

Après quelques semaines d’attente, le nouvel iMac 24" est arrivé. Cette machine ne représente pas seulement la première évolution du langage visuel de l’iMac depuis plus d’une décennie ; c’est aussi la première manifestation concrète des possibilités offertes par la puce M1. Premier aperçu de cette double nouveauté.

L’iMac 24".

Vous avez aimé l’emballage du Mac Pro ? Vous allez adorer celui de l’iMac 24". Le déballage est une expérience unique — dans les deux sens du terme. Le carton est un gigantesque origami : après avoir fait tomber le panneau orné d’une photographie de la machine, il faut écarter deux ailettes pour libérer la machine, qui s’avance dans un grand jeu de (dé)pliages. De la même manière, il faut tirer sur une languette pour ouvrir le volet qui cache les accessoires.

L’ouverture de l’ingénieuse boite de l’iMac 24".

À l’exception des films qui protègent la machine elle-même, Apple a presque entièrement éliminé les matières plastiques. Les pièces de papier qui maintiennent les câbles sont de petites merveilles de pliage, et les périphériques sont présentés dans une petite pochette de fibres. Quel fabricant consacre autant de moyens et d’énergie dans la conception des emballages ?

Les accessoires colorés de l’iMac 24".

Pour la première fois, l’iMac est fourni avec une alimentation externe, qui consacre le retour de la prise CEI 60320 C5 que l’on n’avait plus vu depuis l’iMac G4. Le câble d’alimentation recouvert de tissu coloré, qui mesure deux mètres de long, se termine par un étonnant connecteur cylindrique magnétique. On peut sentir, lorsque l’on passe le câble dans le trou du pied, les aimants attirer le connecteur.

Le connecteur d’alimentation.

La comparaison avec les adaptateurs MagSafe des ordinateurs portables s’arrête aux aimants. Il faut appuyer fermement pour le brancher, et tirer tout aussi fermement pour le débrancher. Un détrompeur et des billes empêchent les déconnexions intempestives. L’alimentation fournit 143,1 W sous 9 A : le câble fait remonter le courant, mais aussi la connexion à internet, puisque le bloc secteur comporte un port Ethernet Gigabit.

L’adaptateur secteur avec sa prise en trèfle et son port Ethernet Gigabit. Apple recycle une vieille idée, qui faisait l’ingéniosité des alimentations des Cinema Display des années 2000. Le modèle d’entrée de gamme est fourni avec une alimentation sans port Ethernet, sauf à prendre une option à 26 €.

Le bouton d’alimentation, dont la forme concave peut être repérée à l’aveugle, reste à gauche. Pour la première fois depuis Mac OS X Snow Leopard, le premier démarrage est marqué par une petite animation. Le mot « bonjour » défile dans plusieurs dizaines de langues, pendant près de deux minutes, à la manière des premières versions de Mac OS X. Un clin d’œil nostalgique parfaitement inutile, mais fortement sympathique.

Le nouvel iMac vous salue.

L’iMac 24" est construit comme un iPad : le châssis monocoque en aluminium, qui accueille l’ensemble des composants, est fermé par une grande dalle de verre, qui comporte la dalle LCD. Les esprits chagrins font une fixation sur le « menton », mais ce menton est l’iMac, très littéralement. C’est un élément visuel emblématique, associé au tout-en-un d’Apple depuis 17 ans, mais aussi un élément fonctionnel crucial, puisqu’il renferme tous les composants.

Le bouton d’alimentation.

Ce menton empêche de prendre l’iMac pour un vulgaire écran, et permet d’affiner le profil, au point que la prise casque doit migrer sur la tranche ! Avec son connecteur magnétique et son poids de 4,5 kg, l’iMac 24" peut être vu comme une machine transportable, que l’on peut imaginer déplacer de la cuisine au salon en fonction des besoins, voire ranger dans un placard le temps d’une soirée ou d’un weekend1.

La tranche plate de l’iMac 24", ici avec la prise casque.

Les couleurs du menton et du pied sont coordonnées, et plus claires que celles du dos, sauf sur le modèle uniformément gris. Cette astuce visuelle ancre la machine au bureau, et l’écran semble flotter, puisque la bordure blanche se fond dans le décor. Les gouts et les couleurs ne se discutent pas, mais les intentions des designers d’Apple ne devraient pas être repoussées d’un revers de la main.

Le modèle gris est le plus ennuyeux, ou le plus traditionnel, du lot. En plus d’être uniformément argenté, il n’est fourni qu’avec un seul autocollant, alors que les autres modèles sont fournis avec deux autocollants, l’un de la couleur du pied et l’autre de la couleur du dos.

Alors que la face avant est recouverte d’une dalle de verre parfaitement lisse, la fine texture de la face arrière provoque un phénomène d’iridescence. Selon l’angle, notre modèle bleu se pare de teintes vertes ou violettes. L’iMac peut occuper une place de choix dans un bureau, et en mettre plein les yeux avec son dos chamarré, ou bien être placé contre un mur, et n’apporter qu’une touche discrète de couleur.

L’iMac bleu et l’iMac gris.

La grosse pomme en verre fait office de fenêtre radiotransparente, qui laisse passer le signal des antennes Wi-Fi 6 et Bluetooth 5. Le modèle d’entrée de gamme ne comporte qu’une paire de ports Thunderbolt 3, les modèles supérieurs ajoutent une paire de ports USB-C. Apple propose toujours une version VESA livrée sans le pied original.

Les ports Thunderbolt 3, surmontés d’un petit éclair, et les ports USB-C.

L’écran de l’iMac 24"… ne mesure pas 24". D’un coin à l’autre, il mesure un peu moins de 60 centimètres, soit 23,5". Comme Apple a rogné sur les bordures, l’iMac 24" est à peine plus large (54,7 cm) que l’iMac 21,5" Retina 4K qu’il remplace (52,8 cm). À mi-chemin entre l’iMac 21,5" Retina 4K et l’iMac 27" Retina 5K, l’iMac 24" possède une définition native de 4,5 K, ou 4 480 x 2 520 px pour être précis.

L’écran du nouvel iMac 24".

Sa résolution de 218 ppp est légèrement inférieure à celle des machines portables, mais absolument identique à celle du ProDisplay XDR. S’il affiche une définition logique de 2 240 x 1 260 px, il peut afficher jusque 2 560 x 1 440 px, et donc offrir la même surface de travail que l’iMac 27" Retina 5K. La colorimétrie semble légèrement flatteuse, mais nous devrons sortir notre sonde pour distinguer les caractéristiques de la dalle des conséquences de True Tone.

La bordure blanche se fond dans le décor, et l’écran semble flotter au-dessus de la machine.

Mais nous n’aurons pas besoin de sortir les appareils pour entendre la différence. Avec deux paires de woofers et une paire de tweeters, le nouvel iMac 24" envoie du lourd. La machine manque de coffre, c’est certain, mais les basses sont maitrisées. Les woofers travaillent les uns contre les autres pour éviter les vibrations parasites et réduire la distorsion à néant.

Le parfait bureau de télétravailleur ?

Bien sûr, si l’on touche la machine, on sent bien qu’elle tremble au rythme de la musique, mais pas au point de bouger sur son pied. Le nouvel iMac 24" est paré pour l’« audio spatial » dans Apple Music : la séparation des canaux est claire et nette, et les effets de panning donnent l’impression que la machine est plus grande qu’elle ne l’est vraiment. Il s’agit de simulation, d’accord, mais d’une simulation convaincante.

Le nouveau Magic Keyboard, avec ou sans capteur Touch ID.

Apple a tiré les leçons du télétravail, qui a prouvé l’importance du système audiovisuel des ordinateurs. Les trois microphones fonctionnent comme un système pour annuler les bruits de fond et « viser » la personne face à l’écran. Surtout, la webcam possède maintenant un capteur HD 1080p, et le processeur de traitement de l’image de la puce M1 règle automatiquement la balance des blancs et l’exposition. Une fois les visages détectés, les différents plans sont séparés et ajustés automatiquement, pour assurer une grande gamme dynamique.

La webcam.

L’image est plus détaillée et plus nette, l’éclairage du visage est préservé malgré les contrejours, les zones sombres ne fourmillent plus. La colorimétrie dépend des applications : dans les mêmes conditions, Photo Booth tire des images plus chaudes et contrastées que FaceTime, qui produit une image un peu plus plate. Bref, l’iMac 24" possède la meilleure webcam jamais intégrée à un Mac.

Une photo prise avec la webcam du nouvel iMac 24". C’est presque bien. (Merci à mon collègue Stéphane d’avoir pris la pose.)

Sauf que la barre n’était pas bien haute. Alors que le nouvel iMac est présenté comme le parfait compagnon du télétravailleur, il souffre de la comparaison avec l’iPad Pro 2021, équipé de la puce M1. Pourquoi ne possède-t-il pas la même optique très grand-angle ? Pourquoi ne propose-t-il pas la même fonction de centrage automatique du cadre ?

Le dos de l’iMac 24".

Enfin, nos premières mesures de performances ne révèlent aucune surprise. Les résultats sont peu ou prou identiques à ceux du Mac mini et du MacBook Pro 13", qui étaient légèrement supérieurs à ceux du MacBook Air. L’iMac 24" n’est qu’un Mac mini avec un écran… ou un iPad Pro sur pied. Nous reviendrons plus en détail sur cette machine dans les prochains jours, avec la publication de notre test complet.

Avec Stéphane Moussie.


  1. Et il ne fait aucun doute que l’on verra des professionnels le transporter dans une flight case pour disposer d’une machine de bureau sur le terrain.  ↩︎

Tags
avatar _Bluetooth | 

@andr3

Oui j’ai ca sur mba m1 deja. Marche (tres bien) pour le déverrouillage mais pas pour le trousseau iCloud. Et je vise l’achat de l’iMac m1 pour un collégien, donc, deja un iMac … alors pas d’Apple Watch en plus ! :)

avatar Inconnue 67 | 

@_Bluetooth

« Marche (tres bien) pour le déverrouillage mais pas pour le trousseau iCloud. »

Bizarre, ça devrait marcher... 🤔
Avez-vous vérifié dans les "Préférences Système" > "Touch ID", que la case
👉 "Remplissage automatique des mots de passe" est bien cochée ?

avatar vincentn | 

Vu et testé ce soir dans une Fnac, modèle bleu, 8 Go, 4 ports.
Très bien fini comme d’habitude. La puissance, la rapidité ne change pas des autres M1. Pas testé le son et le bruit des ventilos, compliqué en boutique.

Surpris (agréablement) par le fait que la face avant est en fait une seule surface en verre. Le menton est recouvert de verre alors que je m’attendais à deux parties, dont l’une en alu. Je me dis que s’ils avaient poussé jusqu’à faire une façade intégralement blanche, cela ne m’aurait pas plus gêné.
Les contours blancs ne m’ont pas gêné — après, c’est en conditions d’éclairage de magasin, et j’ai bossé sur pas mal de modèles d’iMac qui avaient des bordures blanches à l’époque — même en mode sombre et après avoir mis un fond d’écran en noir et blanc
L’écran est vraiment chouette, et à pleine résolution, reste lisible et offre pas mal de place. Voyez ça comme un iMac de la taille d’un iMac 21” mais avec la surface d’affichage quasiment possiblement de celle d’un 26/27”.

L’arrière est splendide et suivant l’angle de l’éclairage on va d’un bleu assez profond avec un poil de violet à quasiment un bleu nuit. La pomme est en verre semble-t’il, on peut regretter qu’elle ne soit pas allumée (nostalgie).

Il était sur le stand à côté d’un iMac Intel, qui avec son épaisseur fait pataud et prend un coup de vieux face à cet iMac M1.

Surpris par le clavier, hyper léger. Les touches sont réactives.

Je me prends à rêver de son futur grand frère, même base de design avec un écran 30”, plus puissant avec plus de ram, 4 vrais ports Thunderbolt, du 10Gbits, en livrée noire. Et si Apple nous rajoute un port SD sur l’autre tranche et la même caméra et système que pour l’iPad M1, ce serait encore mieux.

avatar mat16963 | 

@vincentn

« Pas testé le son » aussi dans une Fnac… et je sais pas si c’est un problème ou une restriction spécifique à ce modèle (modèle d’exposition), un bug ou le comportement normal, mais le son est d’assez bonne qualité… par contre le volume extrêmement bas !!! J’ai testé la même vidéo ne mettant le son à fond sur l’iMac 24 pouce et l’iMac 27 pouces à côté et le son était presque 2 fois plus fort sur le 2ème !!!

avatar yvesc | 

iMac M1 ssd 512 Go livré pour le Cilac

avatar kitetrip | 

La taille de l’écran laisse bien penser que la dalle est fournie par LG, car son écran pour Mac faisait 23.5 pouces (UltraFine 4K)

avatar hawker | 

"Le modèle gris est le plus ennuyeux, ou le plus traditionnel, du lot. En plus d’être uniformément argenté, il n’est fourni qu’avec un seul autocollant, alors que les autres modèles sont fournis avec deux autocollants, l’un de la couleur du pied et l’autre de la couleur du dos."

Ca, c'est de l'analyse haut de gamme. Le gris c'est ennuyeux et c'est nul y'a que un seul autocollant.... le testeur a 14 ans ou quoi ? Et depuis 10 ans l'alu est magnifique et soudainement c'est nul parce qu'il y a un ordinateur bleu ? Pfff

En tout cas c'est cool, le cordon d'alimentation est inclue et le clavier aussi.

Il faut en profiter avant qu'ils nous enc.. precise que c'est plus la peine de les inclure dans la boite parce que tout le monde en a déjà..

avatar calicoskies | 

@hawker

Je pense que c’était plus de l’humour / un trait d’esprit, que quelque chose à prendre au pied de la lettre.

avatar TITITO | 

Une honte. 8 giga only

avatar Lecorbubu | 

Un peu circonspect lors du Keynote quant au design je l’apprécie finalement de plus en plus ! Très curieux de voir le rendu des coloris en conditions réelles !

Mes scénarios d’usage m’amèneront sans doute vers les futurs MacBook Pro en remplacement de mon Retina de 2012, j’utilise celui-ci actuellement avec le dernier Thunderbolt Display sorti en 2011 (+clavier et trackpad de la même époque).

Si Apple pouvait sortir à un successeur à cette gamme de moniteurs externes en reprenant ces nouvelles lignes je crois que ce serait définitivement le combo gagnant pour moi ! Compte tenu du prix de l’iMac espérer un périphérique autours des 1000 balles ne serait pas dérisoire !

avatar macfredx | 

@Lecorbubu

"Compte tenu du prix de l’iMac espérer un périphérique autours des 1000 balles ne serait pas dérisoire !"
Je pense que tu voulais dire "illusoire"... 😉

avatar mat16963 | 

@Lecorbubu

Ouii ! J’espère vraiment un moniteur Apple, car je compte à terme (donc d’ici quelques mois à 1 an) me débarrasser de mon iMac 2013 (et garder mon MBA 2018 comme machine d’appoint) pour le remplacer par un nouveau MacBook Pro quand il sortira… et il me faut un écran externe assez grand. Mais quelle galère pour en trouver un de bien 😭 J’ai l’impression qu’il manque chaque fois un truc…

avatar jc7net | 

Salut a tous, une question, ma commande du iMac bleu en 16RAM est prévu pour 18 juin, mais au départ 8 juin, après ça a changé. Je viens de contacter l'Apple store Rive GE et il était disponible hier en magasin avec la même configuration.
Ma question que j'ai lui poser était si je pourrai aller chercher la commende sur place, elle explique que achat sur internent est livré chez la personne donc impossible d'aller en magasin. Pourquoi nous que avons acheté en près vente le mois passé n'a pas encore reçu le produit????
(en plus suis à trois rues du magasin) c'est un ami que m'a parlé qu'ils sont déjà disponible sur place.

avatar smog | 

Rien à voir, mais j'ai cru (sur la photo test de la caméra) que le photocopieur était mis à l'extérieur chez MacGe ! ;-)

avatar Inconnue 67 | 

@smog

Ouais, moi aussi j'ai eu cette impression ! 🤪😂
Mais après coup, je me suis dit qu'il s'agissait peut-être plutôt d'un climatiseur externe... 🤔

avatar smog | 

Oui exact !!

avatar koko256 | 

"Pourquoi ne possède-t-il pas la même optique très grand-angle ? Pourquoi ne propose-t-il pas la même fonction de centrage automatique du cadre ?"
Pas assez cher mon fils... mais l'iMac Pro y aura droit.

avatar pacolapo | 

" Une photo prise avec la webcam du nouvel iMac 24". C’est presque bien. "

Les gars, c'est une webcam, on a l'impression que vous allez utiliser l'iMac dehors pour prendre en photo des paysages... pour des téléconférences, c'est bien au dessus du nécessaire...

Cette dernière année m'a prouvée que quand on est trop nombreux à activer nos cams en téléconférence, des problèmes arrivent et on nous demande de couper nos cams... Je pense que des micros de qualité sont plus importants pour être bien entendu, sans devoir répété régulièrement.

avatar jc7net | 

Hahaha.. certains on l’envie de se prendre en selfie à haut d’une montagne bientôt hihi

avatar Grandino | 

Me fait pas du tout tripper cet imac. Regrette oas d’avoir pris le mac mini et d’yvmettre l’ecran devmin choix

avatar Michel Aix | 

Est-ce que je peux prendre un mini ou MBA et utiliser mon vieil iMac comme écran ?

avatar TITITO | 

8 giga ram de qui il se moque

avatar Maximus | 

Moi je dis à quand l’iMac Hermès avec clavier, souris et magic trackpad en simili cuir ! 😂🤣

avatar Maximus | 

Comparé aux colorés L’iMac gris c’est vraiment la loose non ?! 🤣

avatar Almux | 

Je préfère cette "loose", alors...

avatar Almux | 

Ma préférence au ton alu neutre... quand au menton, j'imagine que de bons ventilos - pour un modèle d'iMac plus puissant - y trouveraient suffisamment de place.

avatar chrisfrank | 

Merci pour cet article :)

avatar gouvy | 

CEI 60320 C5 ou appelée prise Mickey 😊

avatar CNNN | 

Vraiment dommage pour les couleurs, il manque un gris sidéral. C’est ce qui me fait attendre

avatar kitetrip | 

C'est toujours comme ça sur les produits Apple.
Ils sont EXPRES de ne pas proposer une fonction/customisation que les clients vont fatalement demander.
Comme ça ils l'ajoutent pour la prochaine mise à jour.

Le produit spécialiste pour ça c'est l'iPhone...

avatar SimonFS | 

Y'a que moi qui a pris un clavier avec le numpad? J'ai vu personne encore le présenter.

avatar Steekus | 

Vraiment moche ce mac!

avatar JLG47_old | 

J’attendais sa sortie et les commentaires.
Mais disposant déjà des écrans et clavier, ce sera le Mac mini gonflé à bloc.
Ce qui remplacera avantageusement mon vénérable de 2015.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR