Des MacBook Pro 14" et 16" Apple Silicon et avec un nouveau design en 2021 ?

Stéphane Moussie |

Les rumeurs vont bon train sur les futurs Mac Apple Silicon. Ming-Chi Kuo, qui pronostiquait déjà un MacBook Pro 13" et un iMac 24" à puce ARM pour la fin de l'année, ajoute aujourd'hui des prévisions.

Selon l'analyste qui vise souvent juste, il y aura en 2021 un MacBook Pro 14" (une nouvelle diagonale, donc) ainsi qu'un MacBook Pro 16" équipés d'une puce Apple. Ces deux portables auraient un nouveau design, sans qu'on en sache plus.

Les MacBook Pro 13" et 16" actuels.

Le cabinet d'analystes TrendForce a par ailleurs parlé de nouveaux MacBook Pro 14" et 16" bénéficiant d'écrans Mini-LED, une technologie plus économe qui revient de plus en plus souvent dans les rumeurs.

avatar Hasgarn | 

J’ai hâte de voir ça.
Vraiment, si c’est puissant, bien gérer au niveau du dégagement de chaleur, ça peut devenir très très intéressant !

avatar ipan | 

Pourquoi Apple sortirait un MacBook Pro 13 avec Silicon en fin d’année alors que le MacBook Air a été renouvelé avant ? Et a bien besoin de faire un grand bond en perf/autonomie ?
De plus, je vois mal Apple mettre un Silicon dans le MBP en fin d’année pour changer le design début 2021... les 2 vont un peu de pair pour marquer le coup...

avatar monsieurg33K | 

@ipan

En autonomie oui. L’autonomie des derniers MBP est pas ouf comparé à il y a quelques années: on est passé un peu moins d’une dizaine d’heures (sauf que le MBA qui tient plus) à 5/7 heures. J’attends ces puces avec impatience.

Niveau chauffe aussi. Mon MBP 2018 chauffe régulièrement et ventile à mort de temps en temps contrairement à mon MBP 2013. La finesse n’a pas toujours du bon. J’ai hâte de voir ce que ces puces ont dans le ventre.

avatar fousfous | 

@monsieurg33K

Au final entre mon 16" actuel et mon ancien 13" de fin 2013 ça chauffe autant. Ce qui normal comme un processeur ça s'utilise au maximum de ses capacités et c'est inutile de refroidir plus que de nécessaire.
Par contre la consommation c'est pas la même!

avatar sylvain98 | 

@ipan

Peut être une annonce à la HomePod - Apple Watch en octobre et une sortie en printemps.

avatar IRONMAN65 | 

Dites MacG y’a un bug sur les notifs, il y en a trop dans l’application

avatar fte | 

Mvouais. J’ai une quinzaine de MacBook Pro dans mon labo, à renouveler l’année prochaine... peut-être l’occasion de passer à arm si le timing s’y prête.

J’ai du mal à m’enthousiasmer cependant...

avatar CorbeilleNews | 

@fte

Moi j’ai fait le chemin inverse dans ma structure et question enthousiasme on ne se pose plus la question : des portables AMD sous linux et on a désormais du fric pour d’autres choses, bien d’autres choses ...

Les 3 problèmes du Mac qui ont été évoqués sont le ticket d’entrée, le tarif des options et l’impossibilité de les faire évoluer même un peu dans le temps depuis peu.

A cela il faut ajouter en bonus la roulette russe avec des ordinateurs qui coûtent désormais une petite fortune et les responsables financiers disent stop !!!

avatar occam | 

@CorbeilleNews

La question primordiale n’est-elle pas :
quelle machine pour faire tourner quel soft ?

Si l’on dépend du Mac pour des logiciels qui n’existent que sur macOS (ce qui devient de plus en plus rare, sauf le soft-ice à la Pomme maison), on n’a pas le choix. Ou plutôt, dès passage à l’ARM, on n’a plus le choix (du hackintosh).

Mais l’appification accélérée du Mac ne présage en rien de la durabilité, stabilité, continuité et ouverture nécessaires à un usage professionnel, encore moins dans un environnement économique qui descend en vrille.

Pour tout le reste, on pourra regretter certains aspects du GUI et de son élégance passée (Big Sur illustrant la nécrose puis la dysthanasie des Human Interface Guidelines qui faisaient la grandeur du Mac), mais Linux et W10 sont des plateformes stables et viables, qui ont l’heur de fonctionner, même si elle ne paient pas de mine.

Mélancolie de la marque à part, j’ai du mal à partager l’engouement pour macARM, pardon, Apple Silly Con Carne. Techniquement, la plateforme aura toutes les chances d’être belle et innovante. Époustouflante, je veux bien. Mais quid de l’écosystème qu’elle est censée sous-tendre ? Apple joue encore trop le jeu de la fragmentation à mort et de la continuité frileuse.

iPxxxOS possède un environnement qui, malgré ses contraintes, oeillères et déficits conceptuels, a des atouts uniques. J’aurais du mal à m’en passer. Mais je vois mal à quoi pourraient encore rimer des « Mac » ARM, si ce n’est à étendre au maximum les potentialités de ce verger splendide, mais désormais clos. Des Mac ARM en mode « legacy », juste pour prolonger l’agonie d’un OS X qu’on aura systématiquement atrophié, je n’en donne pas cher.

avatar Woaha | 

@occam

Non au contraire c’est super l’arm les nouveau MacBook seront des macpads tactiles avec clavier et trackpad détachables. Ils feront tourner applis d’iPad et applis de mac. Supporteront l’Apple pencil. Le tout sans ventilateur ou alors très très silencieux.

avatar fte | 

@occam

"Des Mac ARM en mode « legacy », juste pour prolonger l’agonie d’un OS X qu’on aura systématiquement atrophié, je n’en donne pas cher."

Apple n’a pas tué macOS, je ne crois pas. Le Mac se meurt de l’abandon de la plateforme par les développeurs "natifs". iOS a volé les développeurs Mac. Moi-même, il y a 12 ans quasiment jour pour jour, j’ai changé de plateforme cible. J’ai réalisé des dizaines d’apps iOS, bien plus que durant toute ma carrière Mac, et depuis ce jour une seule application macOS.

Les applications nouvelles Mac sont à base d’Electron, ou maintenant de Catalyst ou SwiftUI. Il n’y a pour ainsi dire plus de développement Mac.

La convergence vers iOS est déprimante pour nous autres vieux croûtons. Mais c’est ce qui sauve macOS d’une désertification de plus en plus rapide. Et macOS reste plus capable qu’iOS pour beaucoup de choses.

Il faut se faire une raison, mais c’est un changement positif.

Je crois.

avatar Dwigt | 

John Gruber, de Daring Fireball, a une analyse assez juste, que je reprends ici.

https://daringfireball.net/linked/2020/07/03/kuo-24-inch-imac

Il n'y a aucune raison qu'Apple sorte un portable ARM 13 pouces avant la version 16 pouces. La nouvelle architecture apportera de gros gains en performance (sur les applis natives, évidemment), et ça serait bizarre d'avoir un modèle 13 pouces plus puissant qu'un 16 pouces toujours sur Intel, alors la gamme MacBook Pro est au cœur de leurs ventes, avec les MacBook Air.

D'ailleurs, en 2006, Apple avait commencé le basculement par le MacBook Pro 15 pouces et par l'iMac en janvier. Le MacBook 13 pouces était sorti en mai ou en juin. La transition du PowerMac/Mac Pro a pris plus de temps, mais c'était déjà un modèle de niche, et les Xeon sous architecture Core n'étaient pas non plus prêts.

De même, on imagine mal Apple avoir un iMac 23 ou 24 pouces ARM avec un modèle 27 pouces (et un iMac Pro) encore sous Intel.

De façon générale, Ming-Chi Kuo n'a jamais été si bien renseigné que ça concernant les sorties de Macs. Pour les iPhones, il a certainement accès à des sources chez les sous-traitants et autres fournisseurs, mais c'est un business beaucoup plus gros, où il y a une planification très précise à respecter en raison du changement de gamme à chaque rentrée. Sur le Mac, il y a moins de partenaires impliqués, les enjeux économiques et les quantités sont moindres, les changements de gamme n'obéissent pas à la même mécanique hyper-régulière, et Apple peut se permettre de ne prévenir les uns ou les autres que quelques semaines en amont.

Je rajouterais que si Apple veut sortir sa gamme ARM à la rentrée, c'est qu'ils doivent être hyper-confiants sur les modèles, parce que le dernier trimestre est de loin celui où les ventes de Macs sont les plus fortes. Pour la transition Intel, ils avaient préféré attendre la fin janvier, pour un passage beaucoup plus en douceur, histoire de ne pas "tuer" les ventes du Q4 par l'annonce de nouveaux modèles.

S'ils prennent le risque de sortir des gammes dès la rentrée, c'est qu'ils s'estiment en mesure de convaincre immédiatement la majorité des particuliers et des entreprises que les nouvelles machines sont des modèles bien meilleurs que ceux avec puces Intel. Donc performances où il n'y a pas photo, émulation irréprochable et peut-être design et autonomie qui fasse se dire : "Ça, ça n'aurait pas été possible avec une puce Intel". Et ce dès le premier jour. Il ne faut pas que des doutes subsistent après l'annonce et les premiers tests, parce que les revendeurs en dehors des Apple Stores devront être immédiatement convaincus pour passer des commandes en nombre, mettre en avant ces modèles dans leur sélection de fin d'année, etc. Ça, ça se décide dès octobre, pour préparer le Black Friday et les ventes de Noël, donc il faut que tout soit nickel en octobre.

avatar raoolito | 

mmhmm je pluessoie la majorité de ce qui a ete dit, mais je joue l'avocat du diable: lors de la transition > intel, ce sont les entrées de gamme qui ont ete presentées en premier, les haut de gamme à la fin (de la transition)
Et la raison est simple: Apple peut vouloir la jouer conservatrice: entrées de gamme = pas une puissance folle, autonomie prioritaire. Du coup, un MBair à puissance egale mais autonomie x2 fera tres bien le boulot, histoire de lance rle marché. De plus les entrées de gamme sont moins cheres, les acheteurs peuvent s'en procurer comme machine secondaire, cela donne confiance et autorise "des achats test"
Cela entrerait dans la logique de la mise à jour de l'imac 27 pouces qui s'annonce: une grosse puissance intel pour faire patienter une bonne année. Car les machines de bureau seront celles où les Ax auront le plus de travail, pensez donc, aucun soucis d'autonomie, tout se joue à la puissance brute. Ces processeurs là arriveront en fin de transition.
mon opinion...

avatar Achylle_ | 

@raoolito
J’ai tendance à être d’accord avec ton argumentaire.

Cependant, je ne peux m’empêcher de penser qu’Apple pourrait jouer un coup de maître en sortant de gros MBP ou iMac plus puissant que leur versions Intel.
Cela éliminerai directement les craintes concernant la capacité d’Apple de faire des machines ARM puissantes.

Wait & see, mais j’ai hâte de voir ça !

avatar fte | 

@Achylle_

"plus puissant que leur versions Intel"

Plus puissant en quoi ? Pour qui ? Geekbench n’est pas un programme utile pour faire des choses avec un ordinateur.

Plus puissant pendant combien de temps ? 10 minutes de charge ou 10 mois de charge, ce n’est pas exactement le meme profile.

avatar YSO | 

Les premiers processeurs Intel(CoreDuo) ont été assez rapidement remplacés par les Core2Duo qui étaient vraiment mieux.
S’en est suivi les i...

Donc, doit-on s’attendre à la même chose et de ce fait laisser passer la première vague d’ARM ?

avatar oomu | 

@YSO

il est impossible de savoir sans être dans le secret des dieux et d'avoir accès aux plans des processeurs, usines et évolutions possibles et leur date de mise à disposition de l'industrie.

ptet ben qu'oui, ptet ben qu'non.

Cependant, hormis les mobiles, y a pas eu vraiment de processeur ARM généraliste pour le grand public, je veux dire, pour des machines personnelles de bureau.

On ne peut pas prédire si Apple va juste dériver un processeur d'ipad avec plus de libertés en fréquences et consommation, ou si elle a travaillé sur quelque chose de plus spécifiques et gros avec une organisation différentes des coeurs et unités de calculs dédiés, bus mémoire, etc.

Peut être que le premier modèle aura une puce genre "premier jet", qu'Apple va vite prendre du recul pour la remplacer par une autre puce plus équilibrée ? ou ptet que ça sera déjà un travail abouti obtenu par toute l'expérience et compréhension du marché avec iOS.

Sans être un ingénieur Appleou impliqué dans la chaîne de production des fondeurs de processeurs, c'est difficile de prévoir ce qui va se passer.

avatar raoolito | 

+1
j'ajoute que de toutes façons, les evolutions des processeur Ax sont annuelles et ces dernieres années, l'evolution en puissance a ete très nette de génération en génération.
D'ici à oublier qu'une machine sous core solo a tenu parfaitement durant les années reglementaires (çàd 8/9 de mémoire) cela n'arrivera pas.
J'aurais meme tendance à dire que les premieres generations (ici présentement) seront peaufinées aux petits oignons, j'aurais presque confiance.

avatar bonnepoire | 

@oomu
Entre l’iPad pro 2018 et 2020, il n’y a guère de différence en terme de puissance. A peine un cœur activé. Il pourrait être logique de penser que ce temps ait pu être mis à contribution pour développer des cpu orientés Mac et non iPad. Eux qui sont si friands de superlatifs dès chaque nouvelle version ont du se contenter de nouvelles caméras.

avatar Achylle_ | 

@bonnepoire
Je pense que cette « stagnation » des perfs entre iPad Pro 2018 et 2020 est voulue par Apple.
Ça permettra de faire un sacré gap avec les premiers Mac Silicon, qui prendront normalement le large par rapport aux iPad Pro (et donc aussi des Mac Mini de dev).

avatar SebKyz | 

Hâte de voir ça ! Vont-ils garder le Magic Keyboard, ajouter FaceID, affiner le Mac, modifier le trackpad, garder la Touch Bar,...Le changement je l’espère risque d’être un pas en avant vers le futur des ordinateurs portables.

avatar kevinledanseur | 

Ça serait génial qu’ils en profitent pour réduire les bordures d’écran des Mac, en y ajoutant FaceID. Je n’ai jamais compris pourquoi ils n’avaient toujours pas franchi le pas, ça serait tellement pratique ! Avec de belles définitions d’écrans, de belles performances, ça serait 👌🏻

avatar Furious Angel | 

@kevinledanseur

Apparemment la connectique jusqu’à un écran n’est pas évidente avec la charnière. Ça serait pour ça qu’on a des webcams de merde... donc ajouter Face ID n’est peut-être pas évident non plus

avatar Kenny31i | 

@Furious Angel

Ouais bof, la caméra est tout aussi merdique sur un iMac. Pourtant ce n’est pas un problème de charnière 😆

avatar raoolito | 

quand meme pas, elle fonctionne tres correctement je trouve. Certes elle n'est pas full 1080p et ya mieux sur le marché, mais elle vaut bien celles des macbookpro

Pages

CONNEXION UTILISATEUR