Un nouveau MacBook Pro 13 pouces apparaît chez Geekbench, bientôt chez Apple ?

Mickaël Bazoge |

Beaucoup attendent des nouvelles du Mac, en particulier des MacBook Pro pour lesquels Apple va sans doute revoir le clavier. Un benchmark apparu chez Geekbench présente un nouveau modèle baptisé « MacBookPro15,2 » — à prendre avec des pincettes car il est assez facile de tromper le service. Néanmoins, la machine et les résultats présentés semblent crédibles.

Ce nouveau MacBook Pro embarque un processeur Core i7-8559U de génération Coffee Lake : c’est une puce dotée de quatre cœurs cadencée à 2,7 GHz (Turbo Boost de 4,5 GHz) à l’enveloppe thermique de 28 watts, une carte graphique intégrée Iris Plus, 8 Mo de cache L3, et 16 Go de RAM LPDDR3.

Ce numéro d’identification (15,2) pourrait cacher le futur modèle de 13 pouces. Le MacBook Pro 13’’ actuel équipé d’un Core i7 Kaby Lake (une puce à deux cœurs proposée en option) affiche un score Geekbench de 4 900 environ en tâches mono-cœur et 9 900 en tâches multi-cœur. Sur ce futur ordinateur, on gagnerait donc une belle patate (logique) avec des logiciels tirant parti des quatre cœurs du processeur, mais on serait en retrait sur les calculs à un seul cœur.

Autre indice intéressant, le fait que ce MacBookPro15,2 tourne sous macOS 10.13.6. Le numéro de build (17G2110) est proche de celui de la bêta 5 disponible depuis lundi (17F77). Est-ce à dire qu’Apple s’apprête à lancer ce nouveau modèle ? On n’en mettra pas notre main à couper.

Geekbench a récemment vu passer un « MacBookPro14,3 » équipé lui aussi d’un Core i7 Coffee Lake plus puissant avec ses six cœurs (lire : Un MacBook Pro plus puissant apparait sur Geekbench).

Enfin, et pour la bonne bouche, on notera que l’A12 apparu il y a quelques jours dans la base de données de Geekbench présente des performances à un cœur plus élevées que le Core i7 de ce nouveau MacBook Pro de 13 pouces… Certes, comparaison n’est pas raison surtout entre une puce Arm et un processeur Intel, mais cela démontre que la course à la puissance est de plus en plus rude entre les deux familles.


avatar R1x_Fr1x | 

Les puces gravées en 10nm dites Cannon Lake ne sont plus très loin... sauf besoin vital d'un laptop aujourd'hui, il est urgent d'attendre (Cannon Lake ne permettra pas forcément de nouvelles performances mais moins de chaleur, plus d'autonomie et surtout la possibilité de passer à 32Go de RAM, ce que les pros apprécieront)

avatar 0lf | 

@R1x_Fr1x
Cannon lake ce n’est pas que pour les procs « légers » ?
Je dirais Ice Lake au minimum pour les 15W avec iris plus et au dessus.

avatar jean512 | 

Oui ou la meme chaleur, la meme autonomie mais plus de performances...

avatar pocketalex | 

@R1x_Fr1x

"surtout la possibilité de passer à 32Go de RAM"

Les performances, ça me fait doucement marrer. En 5 ans, si on s'est prit 20 ou 25%, c'est qu'on a de la chance, perso je table plutôt sur 15/20%

A l'usage ? C'est à peine perceptible suivant les métiers

Par contre, une machine pro limitée à 16Go, moi c'est même pas envisageable.
Je sais que pour une grande majorité de métier, 16Go suffisent ou sont limites, mais pour mon usage post-prod/motion, en dessous de 32Go je n'arrive plus à bosser.

C'est (entre autre) pour cela que je suis repassé sur desktop

avatar sachouba | 

@R1x_Fr1x :
Kaby Lake R ne permettait pas déjà d'avoir 32 Go de RAM en DDR4 ?

avatar R1x_Fr1x | 

non vous pouvez tester en prenant le MBP le plus cher sur l'Apple Store en ligne, gonflez le CPU et le SSD au max, vous frôlerez les 5000 euros, mais rien pour augmenter la RAM.

avatar pocketalex | 

@R1x_Fr1x

J'ai beau défendre Apple quand je lis ce que je qualifie souvent, à tort ou à raison, de "conneries", mais franchement, outre le prix délirant demandé pour les MBP, la limitation à 16Go de RAM parceque la consommation de 32Go ne permet pas à Apple de proposer une autonomie décente dans le boitier tel qu'il est (+ d'autonomie = grossir la batterie = épaissir et alourdir la bécane) .... c'est n'importe quoi

Je bosse avec le suite Adobe, et j'étais limité avec mon ancien hackintosh a 16Go de RAM (car carte mère mini ITX de 2012, donc limitée à 16Go max), et 16Go ... c'est pas assez. Les apps Adobe se partagent la RAM et soit on est condamné à quitter les apps pour n'en avoir qu'une qui tourne (Photoshop ... ou After Effect par exemple), soit ça rame sur les très gros projets.

C'est clair, si vous soulevez du lourd régulièrement, 16Go c'est juste pas possible.

Je partage totalement ton incompréhension sur cette limitation. Autant le prix élevé, bon, c'est un investissement, on peut toujours mettre les 200 à 400€ supplémentaires par rapport à la même machine de la gamme d'avant (déja chère, car Apple), mais 16Go maximum ... NON !

Cela empêche tout simplement de travailler pour de nombreux métiers (motion design, post production, etc).

Edit : je me rend compte que j'ai écrit le même commentaire un peu plus haut ?

avatar sachouba | 

@R1x_Fr1x :
"non vous pouvez tester en prenant le MBP le plus cher sur l'Apple Store en ligne, gonflez le CPU et le SSD au max, vous frôlerez les 5000 euros, mais rien pour augmenter la RAM."

Ça, ça ne veut pas dire que le processeur ne le supporte pas, juste qu'Apple ne veut pas le faire.

Il me semble que les processeurs Intel (mobiles) récents sont limités à 16 Go de RAM LPDDR3, et 32 Go de RAM DDR4. Apple refuse d'utiliser de la DDR4, car selon elle, cela consomme trop d'énergie – en réalité, la DDR4 consomme la même chose que la LPDDR3 en utilisation, et beaucoup plus uniquement quand l'ordinateur est en veille (diminution de l'autonomie en veille de 1 mois à 7 jours, par exemple).
Apple pourrait tout à fait mettre 32 Go de RAM dans ses MBP, si elle le souhaitait...

avatar R1x_Fr1x | 

@sachouba

Ah ça je vous avouerai que je ne sais pas si la limitation vient d’Apple ou d’Intel

avatar pocketalex | 

@R1x_Fr1x

Elle vient d'Apple, et uniquement pour des raisons de consommation d'énergie

Complètement crétin.

Beaucoup de pro serait bien plus heureux avec 1 ou 2h d'autonomie en moins (en mode batterie, entendons nous bien ce qui n'est pas l'usage unique d'un laptop) et 32Go de RAM

avatar val1984 | 

On trouve aussi des résultats quand on cherche les prochains iMac 6 cœurs : https://browser.geekbench.com/v4/cpu/search?utf8=%E2%9C%93&q=Imac+8700
Et surtout en compute où ces iMac 6 cœurs ont apparemment une carte graphique Nvidia (Geforce 1050 et 1060) : https://browser.geekbench.com/v4/compute/search?utf8=%E2%9C%93&q=Imac+8700

avatar Bounty23 | 

@val1984

Une 1060 dans un iMac Pro ? ?? je n’y crois pas du tout c’est pas crédible !

avatar pocketalex | 

ça ressemble fortement à des hackintosh i7 8700K avec une nvidia

des configs hack comme on en trouve à la pelle sur les forums, rien de bien nouveau, et les gars ont juste mis le profil "iMac" ou "iMac Pro" dans Clover...

avatar en ballade | 

@val1984

Ça s’appelle du hackintosh

avatar Florent Morin | 

Probablement un renouvellement de gamme rapide, avant les nouvelles générations en juin 2019.

C'est vrai qu'aujourd'hui, si on achète un MacBook Pro, c'est le modèle de l'an dernier.

avatar iMotep | 

@FloMo

Je pense pas qu’une nouvelle génération de Macbook Pro arrivera en 2019. Plutôt 2020 ou 2021. Le retina était apparu en 2012 et le touch bar en 2016. 4 ans semble être le minimum chez Apple. Espérons que tu aies raison.

avatar pocketalex | 

@iMotep

et donc ? ça pose problème ?

avatar fte | 

@FloMo

"C'est vrai qu'aujourd'hui, si on achète un MacBook Pro, c'est le modèle de l'an dernier."

Moyennant que Apple met 3 ans à concevoir une machine (cf. nouveau Mac Pro hypothétique), c’est le modèle d’il y a 4 ans.

avatar anonx | 

Je prends rdv dès maintenant pour le clavier ? ?

avatar oomu | 

Tiens ? ils font des mac chez Apple maintenant ?

avatar fte | 

La même chose dans un boitier de mini, pretty please.

S’il a le même foutu clavier, c’est NON.

avatar totoguile | 

petit calcul, si le nouveau proc du futur iphone tournait à 2.7GHz au lieu de 2.5GHz et avait 8 cores au lieu de 6, on pourrait avoir un score potentiel multicore de 15713... à comparer au 16607 de ce nouveau mac.
bien sûr, ce n'est que de la règle de 3 et ca ne peut pas prédire la puissance d'un éventuel core ARM sur un mac de bureau.

avatar pocketalex | 

@totoguile

petit calcul, si je prend un CPU ARM équivalent au A11 d'Apple, et logé dans le fer de lance des smartphones Android, à savoir le Samsung Galaxy S9, et que je Geekbench, je trouve les résultats suivants :

Single : 3648
Multi : 8894

Si ensuite je me tourne vers Apple et son sublime iPhone X, je Geekbench aussi et je trouve :

Single : 4061
Multi : 9959

C'est mieux ! Pas de beaucoup, on est dans les mêmes niveaux de chiffres, mais force est de constater qu'Apple optimise bien ses CPU et l'A11 devance le snapdragon d'une petite tête, bravo Apple.

Bon

Et maintenant, si je prenais le snapdragon et que je le mettais dans un PC, que je compilais Windows en ARM, ainsi que les drivers, histoire de retrouver les performances d'un core i5, ce que promet ces magnifiques benchs ces dessus

ça tombe bien, microsoft a sorti Windows compilé en ARM, et HP, Lenovo, etc des PC portables avec des snapdragons, alors sans plus attendre, benchons et constatons l'écrasante supériorité des ARM par rapport à ces poussifs core-m/core-i du salaupard d'Intel :

Singe : 1237
Multi : 3485

Mais que ce passe t'il ????? ???

On devrait avoir 4000 et 10 000, et pas 1200 et 3400 !!!!!!

Mince alors, le meilleurs des SOC ARM de smartphones, celui qui dame le pion aux core i5 de nos laptops à 1000/1500€, une fois dans un laptop... il est à 30% de ce que peut offrir le moins puissant des CPU Intel du moins puissant des Mac d'Apple !!!!!!!!

70% de chute de performance !!!! Un retour de 15 ans en arrière !!!! Effectivement, ça décoiffe ???

Bref cher toto-le-heros, on peut aujourd'hui prédire la puissance d'un ARM sur un ordinateur de bureau, et le résultat est de mauvaise augure, le meilleur des meilleur des meilleurs soc ARM est à peu près capable de rivaliser avec l'entrée de gamme des CPU Intel .... d'il y a 15 ans

En gros, et pour faire simple, les CPU ARM c'est génial dans un téléphone, qu'ils restent dans un téléphone.

avatar pme | 

Seul petit détail, les résultats de geekbench sous windows ARM sont faits par émulation : c'est la version x86 de geekbench qui est utilisée. Dans ce contexte, ce n'est pas si mal. Avec une appli compilée pour ARM, nous retrouverions vraisemblablement les scores obtenus dans des smartphones.

avatar anton96 | 

@pme

Detail vital

avatar pocketalex | 

@pme

"Avec une appli compilée pour ARM, nous retrouverions vraisemblablement les scores obtenus dans des smartphones."

Tu rêves debout toi

J'ajoute que tous les testeurs de ces machines les ont massacrées tellement elles sont lentes et au bord d'être inutilisables.
Et ce, aussi bien avec des applis émulées qu'avec des applis natives.

Ce que l'on pouvait pardonner aux netbook des années 2007/2008, car les appareils coutaient une bouchée de pain (199€ environ), mais la je rappelle que l'on parle de laptop aux alentours des 1000€

avatar fte | 

@pocketalex

Cette architecture présente une faiblesse majeure : le multithreading. Ces processeurs sont peu adaptés aux systèmes desktop modernes, lourdement multithreadés.

Natif ou non, ça fait une différence évidemment. Beaucoup de threads a un impact probablement plus conséquent encore. Ce n’est pas par hasard que les processeurs desktop et plus encore serveur ont plusieurs niveaux de cache de taille conséquente (et croissante). Ce qui a un impact sur la consommation.

avatar pocketalex | 

@fte :

Merci pour les détails, mais ce qui m'insupporte globalement dans cette histoire, c'est tous ces discours aveuglés de personnes pour qui d'un coup Apple c'est le MAL, c'est nul, pour qui un i7 de 2018 c'est indispensable pour travailler et un i7 de 2014 c'est à peine bon à taper un texte, alors qu'il est prouvé et démontré que les deux CPU n'ont que quelques pourcents de différence en bench, et encore moins à l'utilisation, pour qui Intel c'est des "connard finis, nul et incompétents" qui nous pondent des CPU hors de prix, mal conçus, qui chauffent à mort, que de la merde, et heureusement ARM arrive et avec un CPU gros comme un ongle de petit doigt, et non ventilé, on fait aussi bien qu'un "core i5" tout ça parceque les Geekbench d'un coté et les Geekbench de l'autre arrivent aux même chiffres

Tu as beau leur dire "je ne pense pas tu sais, si un micro CPU non ventilé et peu consommateur d'énergie arrivait à égal un vrai bon gros CPU qu'il faut refroidir à l'usage, l'ensemble de l'industrie informatique se serait jeté dessus", mais non, ARM c'est génial, c'est l'avenir, et il suffit de mettre un A11 dans un laptop pour niquer sa mère aux MBA, aux MB12" et au MBP 13". Ben oui, c'est Geekbench qui le dit

C'est comme de mesurer une BMW série 7 et une trottinette en vitesse pure, mais sur les 2 premiers mètres après le démarrage. On risque d'arriver à des conclusions bizarres, mais certains n'ont peur de rien

Bon

Mais le laptop avec le meilleur des ARM dedans et Windows compilé en ARM a fini par sortir et on peut ENFIN valider que ces petits ARMs sont d'excellent CPU de téléphone, et de piètres CPU de laptop.

Et la vérité tombe, écrasante, implacable, on se retrouve avec des performances qui font passer le MB12" entrée de gamme de 2015 pour une station de travail.
Des appareils si lents que les testeurs sont morts de rire.

Et là, on a encore des zozos qui restent dans leur délire, leur haine d'Intel ou d'Apple ou des deux, et de continuer à nous expliquer que si si, ARM c'est génial, en fait les mauvais résultats c'est parceque Geekbench est "pas compilé en ARM" ?

Ben oui, c'est sur, c'est évident ....

On s'aveugle comme on peut

Moi j'essaie juste de pointer leur délires, après, si les gens veulent voir la vierge, les allumés du ciboulot ... moi je peux plus rien pour eux

avatar sachouba | 

@pocketalex :
Dire que les performances d'un processeur ARM sont effectivement plus faibles en émulant une architecture x86 pour un logiciel qu'en exécutant un logiciel compilé pour ARM, ce n'est pas un mensonge... ?

avatar fte | 

@sachouba

"ce n'est pas un mensonge... ?"

Ça dépend de l’émulation. Un JiT bien conçu va optimiser le code en plusieurs phases, premièrement très superficiellement pour exécuter le fragment dans un délai très court, puis, si le fragment est réutilisé fréquemment, plus profondément en optimisant le code. Ce n’est au final pas différent du code produit par un compilateur classique. Seul le point de départ change. Le nom complet du bignou est d’ailleurs... just-in-time compiler.

Donc non, ce n’est pas un mensonge, si on est bien informé et que soit ce n’est pas un JiT en action mais un interpréteur vieille école - ce n’est pas le cas -, soit un JiT très médiocre voire mauvais - ce n’est pas non plus le cas, on parle de Microsoft ici -. Qu’il y ait un impact global sur les performances, c’est indéniable, du fait des compilations à la volée. Qu’il y ait un impact sur les temps d’exécution de fragments déjà compilés, c’est déjà beaucoup moins certain.

Donc au final, ça pourrait bien être un mensonge, ou du moins un manque d’information.

avatar pocketalex | 

@Sachouba

"les performances d'un processeur ARM sont effectivement plus faibles en émulant une architecture x86 pour un logiciel qu'en exécutant un logiciel compilé pour ARM"

"1237/3485" alors que tu t'attends à "3648/8894" c'est sur, c'est .... "plus faible"

CONNEXION UTILISATEUR