Pro Workflow Team : une équipe de pros pour concevoir le Mac Pro

Mickaël Bazoge |

À l'intérieur du groupe chargé des produits professionnels, Apple a mis en place un commando dont la mission est d'écouter les besoins des utilisateurs pro, raconte TechCrunch qui a eu la primeur de l'information. Baptisé Pro Workflow Team, cette équipe a été créée suite à l'aveu l'an dernier que le constructeur devait retisser des liens de confiance avec ses utilisateurs pros.

Des liens qui se sont beaucoup distendus depuis le Mac Pro lancé fin 2013, et qui ne répondait pas, loin s'en faut, aux attentes de tous les professionnels (lire : Mac Pro, clients professionnels… le grand mea culpa d'Apple). John Ternus, le vice-président à l'ingénierie matérielle, supervise cette team qui travaille de près avec l'organisation ingénierie d'Apple (au sens propre du terme, les équipes sont presque côte à côte).

« Nous avons dit l'an dernier que la communauté pro n'était pas qu'une seule chose », explique-t-il. « Elle est très diverse. Il y a beaucoup de catégories de professionnels différents et évidemment ils vont très loin dans l'utilisation des matériels et des logiciels et ils poussent tout dans leurs retranchements ». Apple avait vraiment besoin de s'engager auprès de ces utilisateurs afin de cerner leurs besoins. En creux, on comprend que ce travail n'avait pas été fait, ou qu'il avait été abandonné, ces dernières années… ce qui explique le flop du Mac Pro actuel.

La compréhension des besoins des pros est en effet indispensable pour « fournir des solutions complètes, pas seulement du matériel comme nous le faisons [avec le futur Mac Pro] et comme nous l'avons fait avec l'iMac Pro », poursuit Ternus. Apple doit « regarder tout de façon holistique ».

Le constructeur va plus loin que d'organiser des rencontres avec les professionnels. L'entreprise va même jusqu'à embaucher les créatifs, parfois pour des missions courtes, parfois pour plus longtemps, à temps complet. Ces techniciens hautement qualifiés exploitent à fond le matériel et le logiciel d'Apple, et ils pointent ce qui peut causer de la frustration et des frictions dans leurs usages.

Ternus explique qu'Apple se concentre sur les effets visuels, l'édition vidéo, l'animation 3D et la production musicale. Les professionnels embauchés par la Pomme permettent au constructeur de déterminer les problèmes, charge ensuite à ce dernier d'y remédier et « d'améliorer les choses ». « Nous prenons cette information et nous allons voir notre équipe architecture et nos spécialistes en performances et nous creusons et nous essayons de voir où se trouve le goulot d'étranglement. Est-ce le système d'exploitation ? Les pilotes ? Dans l'application ? Dans le matériel ? Puis nous faisons tout ce qui est nécessaire pour le supprimer ».

Le vice-président donne un exemple parlant : dans un logiciel 3D, une fenêtre d'outils qu'un animateur utilise fréquemment. « Les fenêtres ne sont graphiquement pas très intensives en termes d'utilisation processeur. Mais nous avons trouvé un cas où une fenêtre mettait de 6 à 10 secondes pour s'ouvrir, et [l'animateur] l'ouvre une centaine de fois par jour. Ce qui revenait à dire : "Je ne peux pas travailler sur cette machine parce qu'elle est trop lente". Nous avons creusé et nous avons trouvé quoi faire ».

En l'occurrence, le souci était à l'intérieur d'un pilote graphique. « Une fois que vous savez où regarder et que c'est corrigé, ça modifie complètement le regard sur les capacités du système. La productivité, pour cet utilisateur, a complètement changé ». Les informations relevées par la Pro Workflow Team ont permis à Apple d'améliorer l'iMac Pro, de le rendre plus performant encore. Mais Apple ne se préoccupe pas que de ses propres logiciels : le constructeur travaille aussi de près avec d'autres éditeurs, comme Adobe, pour les aider à améliorer et optimiser leurs applications et comprendre ce dont ils ont besoin.

La Pro Workflow Team est aussi à l'œuvre sur le gros chantier du moment d'Apple : le futur Mac Pro modulaire qui sortira l'année prochaine. L'équipe « influence l'architecture [de la machine], ce que nous projetons de faire », explique Ternus. La feuille de route que s'est tracée Apple l'an dernier, à l'annonce de cette prochaine machine, n'a pas fondamentalement changé. Ce Mac Pro sera donc modulaire mais on n'en saura pas plus (lire : Apple confirme : le nouveau Mac Pro modulaire ne sortira qu'en 2019).

Le travail de cette équipe de pros a aussi une forte influence sur les autres produits d'Apple, comme on l'a vu pour l'iMac Pro et aussi sur le MacBook Pro, assure le vice-président. Il n'y aura pas que les clients du futur Mac Pro qui bénéficieront de cette remise à plat de l'organisation.

Image-concept de une : Pascal Eggert

avatar Liena | 

« parfois en tant que contractuels, parfois à temps complet » ??
Les deux (statut/temps horaire) ne s’oppose toutefois pas ! La formulation est étrange 🤔

 a les moyens de cette politique vis à vis des pro. C’est bien qu’elle y revienne !

avatar Mickaël Bazoge | 

@Liena

J’ai fait vite en espérant refléter la nuance mais c’était pas le cas visiblement 😩

avatar Hasgarn | 

De quoi rendre un peu le sourire aux professionnels, donc.

avatar bonnepoire | 

Les professionnels auront le sourire quand Apple leur aura prouvé que ce n'est pas qu'un effet d'annonce.

avatar Hasgarn | 

@bonnepoire

Ah t’es devin ?
Merde…

avatar C1rc3@0rc | 

@Hasgarn
Autre hypothese: il a un usage professionnel et côtoie d'autres professionels?

En tout cas cette information montre qu'Apple va dans le bon sens, enfin.

Il reste a esperer que la dissolution de l'actuel pole conception ou Ive est clairement pas a sa place soit anoncé rapidement et que Cook profite de la WWDC pour officialiser le changement de structure d'Apple - au moins les prémisses...

avatar Hasgarn | 

Mais c'est possible et moi aussi je côtoie d'autres professionnels et 80% d'entre eux sont sous FCPX donc Mac.

Peut-on donc affirmer que les pros vont faire la gueule ? Non, pas tous, c'est certain :)

avatar C1rc3@0rc | 

@Hasgarn

«Peut-on donc affirmer que les pros vont faire la gueule ? Non, pas tous, c'est certain :)»

La constatation depuis plusieurs annees c'est que dans le cadre d'un usage professionnel les utilisateurs Apple font effectivement la gueule, ont des sueurs froides, se retrouvent en desavantage concurrentiel, voient les evolutions logicielles se produire sur les PC et les Mac les recuperent dans le meilleur des cas bien apres, voient leurs possibilités se restreindre de plus en plus,...

Vont-ils faire la gueule face au nouveau MacPro?
Personne le dit.
Ce qui est par contre acquis, c'est qu'avant de sabrer le champagne, ils vont attendre de solides evaluation des solutions d'Apple, parce qu'apres avoir ete pris pour des cons avec les MacPro poubelle et Macbook Pro 2016, il va falloir qu'Apple soit vraiment tres convaincant et s'engage sur le long terme...

avatar CorbeilleNews | 

@Hasgarn

Heu je trouve qu'il a plutôt raison, comme on dit chat échaudé ...

avatar pagaupa | 

@CorbeilleNews

Merci 😊
Échaudé au taff et perso. Ça fait beaucoup pour continuer à encenser Apple.
En fait, ce que je déteste chez cette boite, c'est qu'elle refuse de reconnaitre un vice caché et attend de surcroît que les nombre de plaintes deviennent gênantes pour trouver une solution toujours batarde.
Mais je vais encore me faire agonir 😜

avatar Hasgarn | 

… craint l'eau froide, je connais.

Il a raison de quoi ?

Reprenons : Bonnepoire parle du futur. Il dit que les pros vont faire la gueule quand ils verront.
S'il a une DeLorean, il peut l'affirmer. Sinon, c'est du vent.

Pagaupa est déçu d'Apple aussi bien à son travail qu'à titre personnel. Son cas est-il général ? Non, pas du tout. Bonnepoire est déçu donc tout le monde le sera ?

J'ai l'exact opposé dans mon cercle de professionnel. On est ravi des derniers produits d'Apple, de leur logiciel et en l'occurence, ce Pro Workflow semble aller dans le bon sens et comme il intervient autant dans le hardware que le software, c'est plutôt cool.

Et puis, bon, ça va 2 minutes de vomir Apple, ils sont nul pour reconnaitre leur tord mais ils sont aussi capable d'apprendre de leur connerie. S'il en était incapable, ça fait un baille que l'entreprise aurait fermé ses portes.

Exemple : les macbook pro 2011 ont une conception chiatique avec un unique caloduc qui refroidi le CPU d'abord et le GPU ensuite. Le caloduc est donc chaud quand il passe sur GPU qui ne refroidit et donc, ça ne peut que merder. Ce problème est référencé comme carte graphique déficiente alors que son seul problème, à cette carte, c'est de ne pas être aussi résistante que le proc à la chaleur. Et qu'accessoirement, AMD est connu pour avoir des problèmes de chauffes et de consommation énergétique. Faut être con, pour concevoir une architecture de refroidissement comme ça.
Mais :
les derniers macs (dans mon cas iMac) ont un ventilateur et un caloduc par élément. Du coup, ça chauffe mais ça refroidit (oula, elle est spé ma formulation). L'erreur n'a donc pas été reproduite.

Donc, rester sur ses impressions, c'est un peu con surtout quand les lignes bougent et plus encore quand il y a une nouveauté et une volonté affichée de le montrer.

Voilà, voilà…

avatar bonnepoire | 

@ Hasgarn
Tu peux apprendre à lire s'il te plait? J'ai écrit que les paroles d'Apple ne suffiront pas à calmer la frustration des pros et que seules les actions seront jugées.

T'as un problème, sérieux...

A mon avis tu dois confondre avec la vierge effarouchée pagaupa, le mytho magnifique.

avatar Hasgarn | 

@bonnepoire

Ah désolé

avatar pagaupa | 

@Hasgarn

Les professionnels ne croient plus aux promesses d'Apple...

avatar Hasgarn | 

@pagaupa

Oui oui, c’est ça...
Il se trouve que si, c’est juste pas tes potes mais voilà, FCPX et Motion (et Compressor, j’ai pas lieu de me plaindre jusque là) sont une excellente raison de rester bosser sous Mac et de loin.

Un choix que je ne regrette pas et de nombreux YouTubers aussi… et pas mal d’autres aussi.

Mais ils préfèrent bosser plutôt que de faire la fine gueule.

D’ailleurs j’y retourne, salut 😎

avatar sdick | 

@pagaupa

Les promesses d’Apple visent surtout les actionnaires; les pros comme les particuliers savent depuis des années que le futur d’Apple est plus fermé, collé et cher ... Pas besoin d’un groupe d’experts pour comprendre qu’un professionnel à qui on demande plusieurs milliers d’euros pour changer sa machine l’espère évolutive et facilement réparable, et occasionnellement pas bridée pour éviter la surchauffe. Si en plus Apple y ajoute qq drivers graphiques pour arriver au même niveau de performance sous MacOS que sous Windows alors ce serait la cerise sur le gâteau

avatar Hasgarn | 

Apple et les drivers, c'est clairement pas une grande histoire.

Si au moins ils se rendent compte qu'une grande partie des problème de perf peuvent se résoudre avec des drivers à jours, on est sur la bonne voie.

avatar pocketalex | 

OpenGL ? Cuda ? SMB3 ?

avatar Iounmoutef | 

Les pilotes graphiques non optimisés (et je reste « soft ») : il leur a fallu tout ce temps pour réaliser le problème ? J’adore la ligne de l’iMac… mais c’est une évidence que le design ne fait pas tout et que certains besoins professionnels imposent un autre « facteur de forme » : il leur a également fallu consulter des spécialistes pour le réaliser ? Il y a des fois ou Apple (à qui je suis fidèle depuis… 1984) me surprend encore !

avatar Hasgarn | 

@Iounmoutef

En lisant l’article, je me suis demandé si Apple n’allait pas pousser le vice jusqu’à la modularité de l’écran 😎

avatar Paul Position | 

Excellent!

avatar cham | 

Apple... on a toujours l’impression d’une PME qui manque de resources. Enfin, tout ça va dans le bon sens. On en reparle dans 5-10 ans, pour voir s’il y a eu du suivi ou si on est resté en mode Xserve, MacPro, Siri, Plans...

avatar DeluxePainter | 

On dirait qu’Apple est un nouveau fabricant d’ordinateurs sorti de l’œuf. Ils découvrent le monde, c’est beau. Pffff

avatar C1rc3@0rc | 

@DeluxePainter

Ben quelque part c'est bien ça.

Jobs est mort, laissant Apple orpheline avec une structure totalement inadaptée et des luttes intestines entre successeurs auto-proclamés qui n'en avaient ni la legitimité ni les capacités, le tout tenu a bout de bras par Cook, qui avec Maestri a reussi a devrlopper ce zombie grace aux ventes d'anciens matteriels et opimisations des couts de production.

Au niveau de la coception des produit, Ive a reussi a prendre la tete, et on voit depuis 2012 la catastrophe que c'est.

Tout cela ressemble fort a l'histoire d'Alexandre et la dcrepitude de son empire qui reposait sur sa personne seule.

Et maintenant Apple est confronté a sa 2eme plus grosse epreuve: la recession de l'iPhone.

Il faut donc que Cook fasse ce qui n'a pas ete fait depuis 2012, reconstruire une nouvelle societe capable de concevoir des produits avec du vrai ADN Apple et cela sans Jobs. Ça veut dire passer d'une structure non hierarchique et non specifique a une structure clasique hierarchisé et organisés en poles bien definis: recherche, conception, realisation, vente... et le plus dur va etre de replacer Ive dans le pole realisation...

avatar Grizzzly | 

@DeluxePainter

“On dirait qu’Apple est un nouveau fabricant d’ordinateurs sorti de l’œuf. “

Je crois surtout qu’Apple est devenu un fabricant de produits destinés au grand public, et que le monde pro a simplement été oublié en bord de route.

Si Apple corrige le tir desormais c’est à mon avis surtout une question d’image de marque.

Apple se prétend grand promoteur de la créativité, elle doit assumer un minimum par souci de cohérence, meme si c’est pas là qu’elle prend l’argent.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR