iOS 10 et macOS Sierra : « de super fonctions, et la vie privée »

Anthony Nelzin-Santos |

Le menu du keynote d’introduction de la 27e WWDC, présenté à 5 000 développeurs venus de 74 pays, était copieux et varié. Un menu en quatre volets, comme les quatre plateformes d’Apple, qui « définissent leur catégorie » et « changent le monde » : macOS (oui, macOS), iOS, watchOS, et tvOS.

watchOS 3

À défaut de dévoiler les chiffres de vente de l’Apple Watch, Kevin Lynch a présenté watchOS 3. Alors que watchOS 2 n’était rien d’autre qu’un watchOS 1.1, watchOS 3 s’impose comme la première mise à jour majeure du système d’exploitation de l’Apple Watch. Promis, juré, craché : cette fois, les applications se lanceront rapidement, grâce à une combinaison de mise en mémoire et de rafraîchissement en mémoire.

Des applications qui ne sont plus écartelées entre les « coups d’œil » et l’« écran d’accueil » : watchOS hérite d’un « Dock » qui fusionne les deux concepts en permettant de voir le contenu des applications sans même les lancer. Les « coups d’œil » envolés, le geste de balayage depuis le bas convoque désormais un « centre de contrôles ».

Le cadran prend donc clairement le rôle d’un écran d’accueil, qui donne l’heure et permet de lancer ses apps favorites par le biais de leurs complications. Les cadrans les plus simples gagnent des emplacements pour les complications, le cadran Mickey gagne une variante Minnie, et deux nouveaux cadrans font leur apparition. Et il suffit de balayer latéralement pour changer de cadran.

Vous l’aurez compris : watchOS 3 doit régler les principaux problèmes fonctionnels de l’Apple Watch. Ainsi, les notifications de messages donnent directement le choix des options de réponse, et permettent même d’épeler les lettres en les dessinant. Et les applications Rappels et Localiser mes amis, étrangement manquantes au lancement, sont désormais disponibles sur le poignet.

Mais ce nouveau système poursuit aussi le travail d’Apple dans le domaine du « bien-être » et de la santé. Un appui prolongé sur le bouton latéral permet désormais d’appeler les secours en cas de problème. Activité s’enrichit d’un composant social et prend mieux en compte les mouvements des utilisateurs de fauteuils roulants. Et la nouvelle application Breathe doit vous aider à vous relaxer avec des exercices de respiration.

WWDC oblige, watchOS 3 s’accompagne aussi d’un nouveau SDK qui permet d’exploiter Apple Pay dans les apps, de faire tourner les applications de fitness en arrière-plan, et offre de plus grandes possibilités graphiques grâce à SpriteKit et SceneKit. La première developer preview de watchOS 3 est disponible dès ce soir.

En savoir plus :

tvOS 10

Après le petit écran, le grand écran : Eddy Cue est venu présenter quelques nouveautés pour l’Apple TV. Vous perdez toujours la petite télécommande entre les coussins de votre canapé ? L’application Remote peut complètement la remplacer, y compris comme manette et comme interface à Siri.

Siri qui peut désormais chercher dans un catalogue de 650 000 films et séries TV, mais aussi sur YouTube. L’assistant virtuel est aussi capable de lancer les applications de télévision en direct… qui demandent souvent un code de connexion lors de leur premier lancement. Une fonction d’authentification unique permettra de se connecter une bonne fois pour toutes à l’ensemble des apps du genre pour éviter ce genre de désagréments.

Au rayon des frustrations, l’interface aveuglante dans le noir est désormais déclinée dans une version sombre, et le téléchargement des applications iOS déclenche automatiquement le téléchargement de leur composant tvOS. La première developer preview de cette nouvelle version de tvOS est disponible dès ce soir.

En savoir plus :

MacOS Sierra

Ne l’appelez plus OS X : le système d’exploitation des Mac s’appelle désormais macOS. Apple continue toutefois de lui adjoindre le nom d’un haut-lieu californien, cette année Sierra, en référence à la Sierra Nevada. Craig Federighi a enchaîné les nouveautés à une cadence soutenue, en commençant par de nouvelles fonctions de Continuité, le système qui intègre macOS et iOS à travers iCloud.

Vous avez une Apple Watch ? Vous n’aurez plus besoin d’entrer votre mot de passe pour sortir votre Mac de veille, la montre servant de vecteur d’authentification. Vous avez commencé à travailler sur iPad ? Votre presse-papier est synchronisé avec iCloud, et ce que vous avez copié sur un appareil peut être collé sur un autre.

De manière générale d’ailleurs, iCloud est beaucoup plus intégré dans macOS. iCloud Drive étend désormais votre disque dur : les anciens fichiers sont supprimés du stockage local pour laisser de la place aux nouveaux, mais conservés dans le nuage. MacOS se fait plus agressif sur la gestion de l’espace disque, offrant même un panneau de gestion des caches et autres fichiers superflus. Mieux : le Bureau peut désormais être synchronisé entre vos différents appareils avec iCloud Drive.

Deux fonctions d’iOS font leur apparition dans Safari. La première est Apple Pay : il ne s’agit évidemment pas de payer en magasin avec son MacBook, mais de payer en ligne sans devoir entrer son numéro de carte bancaire. En attendant que les Mac intègrent (peut-être) un capteur Touch ID, l’authentification passe par un iPhone ou une Apple Watch par le biais de Continuité. Bonne nouvelle : Apple a confirmé le lancement prochain de son système de paiement en France et en Suisse.

La deuxième est le PIP : vous pouvez désormais envoyer une vidéo dans une fenêtre séparée dans le coin de l’écran. À l’inverse, des fonctions de Safari sont étendues au reste du système. C’est notamment le cas des onglets : intégrés au Finder il y a quelques années, ils sont désormais disponibles dans toutes les apps. Non, toutes : cette fonction est activée dans les applications tierces sans même que les développeurs ne doivent la prendre en charge.

Enfin (enfin !) et comme prévu, Siri fait son apparition sur Mac. L’assistant virtuel prend place dans le Dock et dans la barre de menus, et apparaît sous la forme d’une bulle dans le coin supérieur droit de l’écran. Aux fonctions que l’on connaît s’ajoutent de nouvelles possibilités uniques au Mac, comme l’intégration à Spotlight qui permet de rechercher des fichiers à la voix, ou le glisser-déposer des résultats d’une recherche d’image sur le web vers une application.

La première developer preview de macOS Sierra est disponible dès ce soir. La bêta publique sera ouverte en juillet, pour une finalisation à l’automne. Notez que la première fois depuis des années, Apple laisse quelques Mac sur le carreau : alors que des machines de 2007 pouvaient tourner sous El Capitan, Sierra demandera un Mac d’au moins 2009.

En savoir plus :

iOS 10

Mac OS abandonne le « dix » juste au moment où iOS l’adopte. Surprise : Apple a repris l’interface du système de l’iPhone et de l’iPad, quoique par petites touches. Les éléments ont été arrondis et adoucis, d’une manière qui rappelle parfois webOS, et les sections des applications sont soulignés par des titres en gras, d’une manière qui rappelle carrément Windows Mobile.

L’ensemble est sans doute plus clair et plus lisible : iOS 10 veut améliorer l’expérience de l’utilisateur. Ainsi, il suffit de prendre l’iPhone en main pour allumer son écran, sans avoir besoin d’appuyer sur un bouton. Si des notifications apparaissent, une pression 3D Touch permet de consulter leur contenu et d’afficher des options.

Dans le Centre de notifications d’ailleurs, 3D Touch permet d’effacer toutes les notifications d’un coup. De l’autre côté de l’écran, le Centre de contrôles comporte désormais plusieurs panneaux latéraux, dont un dédié aux contrôles du lecteur musical. Le défilement horizontal prend d’ailleurs de l’importance, comme sur l’écran d’accueil où il permet d’accéder d’un côté à l’appareil photo, de l’autre aux widgets.

Comme prévu là aussi, Siri s’ouvre aux développeurs. Les domaines d’applications sont encore limités : la messagerie (WhatsApp, Slack), les transports (Uber), la recherche de photos (Pinterest), l’activité sportive (Runtastic, RunKeeper), le paiement (Number26), ou encore les appels VoIP (Skype). Mais ce premier pas montre comment Apple s’est investie discrètement dans le domaine de l’intelligence artificielle, et comment elle entend en faire profiter les développeurs.

L’« intelligence » de Siri est par exemple mise à profit par le clavier : les suggestions seront plus fines, plus pertinentes, plus contextuelles. QuickType pourra ainsi gérer plusieurs langues à la fois, extraire les données de manière plus précises, ou répondre à une question comme « où es-tu ? » par un bouton permettant d’envoyer sa position.

Cette intelligence infuse aussi Photos : comme Google Photos, il est désormais capable de reconnaître non seulement les visages, mais aussi les objets et les situations. Il peut ainsi regrouper un ensemble de photos en « souvenir », des albums collectés automatiquement que le système se charge d’assembler et même de mettre en musique.

Comme Siri, Plans, Messages et Téléphone s’ouvrent aux développeurs. Plans prend désormais tout l’écran, et se fait plus « proactif » en vous proposant un itinéraire vers le bureau le matin (que vous pourrez faire en voiture Uber), ou vers quelques restaurants à midi (que vous pourrez réserver avec OpenTable). Téléphone, qui sait désormais transcrire les messages du répondeur, intégrera quant à lui les services de VoIP.

Mais c’est encore Messages qui connaît le plus grand nombre de changements : à défaut d’être disponible sur Android, il s’enrichit de nombreuses fonctions qui ont fait le succès de nombreuses applications de messagerie. L’aperçu des liens et des pièces jointes est plus riche, l’appareil photo est directement intégré au navigateur de photos, les emojis s’affichent en gros dans la discussion.

Surtout, l’apparence des discussions se veut plus personnelle qu’une avalanche de bulles bleues. Celles-ci peuvent désormais grossir ou vibrer, voire déclencher sons et lumières pour attirer l’attention sur un événement particulièrement important. Elles peuvent contenir du texte bien sûr, mais une réponse peut aussi prendre la forme d’une simple icône, ou bien d’un dessin Digital Touch. Et grâce aux développeurs, il sera bientôt possible de payer via Messages, ou de s’envoyer des stickers.

Et la liste de nouveautés ne s’arrête pas là : Apple Music et Apple News adoptent un design qui marque une nouvelle direction esthétique chez Apple, les appareils HomeKit seront plus faciles à gérer grâce à l’application Home, et certaines applications d’Apple peuvent désormais être supprimées. iOS 10 est disponible en developer preview dès ce soir, et sera disponible cet automne après quelques mois de bêta publique.

En savoir plus :

Vie privée

Au-delà de ces nouveautés (et de la présentation de Swift 3 sur laquelle nous reviendrons), ce keynote aura surtout marqué par la manière dont les cadres d’Apple ont distillé leur vision de la vie privée à l’heure des algorithmes et de l’intelligence artificielle. Ce n’est pas un serveur qui aide Photos à organiser vos souvenirs et Quick Type à proposer des suggestions : c’est votre appareil.

Le résultat n’est pas renversant : Apple n’a rien montré que Google ou qu’Amazon ne sache pas faire. Mais ce résultat est obtenu par des moyens différents : Apple vend des appareils, et ces appareils sont plus que jamais au centre de sa vision de l’informatique. « De super fonctions et la vie privée », disait Craig Federighi : tel semble être le nouveau slogan d’Apple.


avatar Kriskool | 

iCloud devient un peu Time machine ?..

avatar C1rc3@0rc | 

Non.

iCloud reste iCloud, un outil de synchronisation et de "fidelisation" (captivité) toujours aussi peu securisé.

Time Machine reste un outil de sauvegarde et de gestion de version simplifié.

Concretement, on a dans cette keynote que des petites ameliorations, fusions et adaptations qui auraient du etre depuis longtemps, sans aucunes fonctions cles novatrice ni optimisations attendues. Bref il y a eu beaucoup de vent, beaucoup de superficialités, et rien d'attendu, a part le nom de l'OS des PC d'Apple qui (re)devient MacOS: tout ça pour ça, c'est pitoyable et cela montre qu'Apple est gravement en panne.

avatar Trillot | 

Toujours aussi péremptoire!

avatar Pascal-007 | 

@C1rc3@0rc : t'es gravement déprimé, toi !

avatar Chanteloux | 

@C1rc3@0rc. Je me sens obligé -malheureusement - d'être d'accord avec vous. Y a rien dans cette Knote que du blabla et de l'enfumage. Déçu ++++. J'ai hâte d'en voir les effets réels.

avatar jazz678 | 

@Chanteloux :
Vous êtes déçu mais voulez en voir les effets réels ?
Vous avez même hâte ??!!
???

avatar patrick86 | 

" sans aucunes fonctions cles novatrice ni optimisations attendues"

La WWDC, c'est 5 jours de conférenceS et atelierS. Et même durant ces 5 jours, toutes les nouveautés logicielles ne seront pas présentées. D'autant qu'Apple peut encore en introduire durant les 2 ou 3 mois de beta test.

Bref. Aucune raison de faire du discours alarmiste.

avatar jazz678 | 

@patrick86 :
Sans même évoquer les 5j de conférences et de workshops, ce qui a été présenté hier est déjà très significatif.
Simplement la plupart des gens sont plus sensibles aux changements matériels que logiciels.

avatar protos | 

je suis d'accord, rien de bien extraordinaire n'a été montré. Apple n'a plus de grands projets a dévoiler.

On n'a pas vu d'équivalent à Google Home par exemple. On ne nous a montré que de petits trucs cools ici et là. Des onglets dans toutes les applications macOS, de petits ajouts dans Plans, une sortie de veille sans saisie du mot de passe, Apple Pay intégré à Safari, une appli pour centraliser le contrôle des objets connectés etc...

Bref, pas de quoi crier à la révolution informatique juste un tas de petits trucs cools...

Le KeyNote de Google était un peu plus intéressant.

avatar CM-S | 

Il sort d'où le 10 de tvOS ?

avatar SteamEdge | 

Des infos sur AFPS (Apple File System) ? Je viens de le voir dans les notes de la béta de macOS 12. Jamais entendu parlé. (Et ils ont bien l'air de ne pas parlé d'HFS+)

La note :
Apple File System (APFS)
You can use the command-line tool 'diskutil' in macOS 10.12 to create an Apple File System (APFS) container on an external hard drive, partition or disk image. APFS volumes in macOS 10.12 are case sensitive, cannot be shared over the network via AFP, do not support Time Machine backups, and cannot be used in conjunction with a Fusion Drive or as a startup volume.

avatar SteamEdge | 
avatar Madalvée | 

En 1 heure de Keynote Steve Jobs modifiait l'orbite des planètes, en 2 heures Cook nous présente 2 cadrans de montre et une augmentation de la taille des Emoji…

avatar reborn | 

Mouais..

avatar C1rc3@0rc | 

@Madalvée
+1000

Apple se precipite a bout de souffle derriere Google, Microsoft, Linux et les producteur de PC et smartphone comme Samsung. C'est affligeant.

D'ailleurs les marchés sont en train de reagir a cette keynote lamentable, l'action baisse de près de 2%!

avatar malcolmZ07 | 

@C1rc3@0rc :
Le cours à toujours baisse après un keynote ... Certaines solutions d'Apple sont plus élégante et mieux travaille que celles de la concurrence.
Tu voudrais qu'il fasse quoi ? Assouvir tes propres besoins ?
Le prix est très bon marché par rapport à la duré et ce que tu peux y faire ... On dirait que tu as décidé de trouver toutes les excuses pour dénigrer Apple. Avant tu disais des choses sensées , plus temps passe , plus je me rends compte a quel point tu es pathétique

avatar C1rc3@0rc | 

@malcolmZ07

«Tu voudrais qu'il fasse quoi ? Assouvir tes propres besoins ?»

Ben clairement les OS et les machines ne correspondent plus a ce dont j'ai besoin. J'ai besoin de machines stables et puissantes qui sont exploités au mieux par l'OS.
Avec Yosemite j'avais l'impression d'avoir Vista sur un PC : El Capitan a un tout petit peu amélioré les choses, mais la je constate que Sierra promet de l'alourdissement entre l'abandon des machines et les fonctions futiles qui sont rajoutées :(
Pourquoi je vois la roue colorée régulièrement, que le Finder pedale pour afficher le contenu d'un dossier,... alors que j'ai une machine qui est largement plus puissante que la majorité du catalogue actuel. Sous OS X 10.8 mon Mac est hyper reactif, jamais vu la roue colorée...

Le partage de fichiers: j'ai desactivé AirDrop, deja par ce qu'il marche quand il veut et que de toute facon les bug du Wifi le rendent inutilisable. Je passe par le dossier partagé et le partage Reseau et ses protocoles standards: ça marche avec les Mac et les PC, ça va vite et... ça marche!

Continuité: sans le moindre interet!
Si j'ecris un texte sur mon iPad, ça se synchronise avec iTunes ou je le mets sur mon disque reseau...

iMessage: tres bien, tres fonctionnel, mais pas compatible avec les utilisateurs Android.

Partager l'ecran en deux, le mode PIP: le multifenetrage existe depuis 30 ans sur le Mac c'est pas pour revenir aux ecrans modaux !

Mini sur l'ecran de la tocante... sans commentaire.
J'ai des app sur mon iPhone pour les rando et le velo et un Polar.

Siri...se sera bien quand ça marchera

tvOS: la ok, c'est mieux que ce qu'il y a sur le marché et l'app Remote devient utile

iCloud: aucun interet et dangereux. Je veux avoir le controle sur mes fichiers et mes disques.

Le centre de notification qui devient un 2eme desktop: redondance et risques accrus...

Securité: ou est le chiffrement systématique entre les app et le disque et le reseau?

avatar Memo | 

@C1rc3@0rc :
T'es trop fort toi. T'as pas testé Sierra que tu affirmes deja qu'il sera lourd...
J'ai un mbp retina 15' de 2014, je n'ai jamais rencontré les bugs que tu decris. Tout fonctionne tres bien.
Je te proposes une formation sur Mac, car je crois que tu ne sais pas t'en servir. Ou alors t'es de mauvaise foi

avatar Chanteloux | 

@Memo
C'est vous qui êtes de mauvaise fois. Les bugs d'OSX sont partout, fluctuants, 11.5 en a des nouveaux! Je vous fais une suggestion: lisez Macg, ses forums, et vous comprendrez qui est de mauvaise foi.

avatar Memo | 

@Chanteloux :
Je lis macg tous les jours, et croyez moi, je n'ai jamais rencontré ces bugs. Meme le wifi, dont beaucoup se plaignent. Toujours nickel chez moi, meme sous yosemite.
Faut arreter de tout mettre sur le dos d'Apple. Certains n'ont rien dans la tete, ne savent pas se servir de leurs appareils, et voient des bugs là ou il n'y en a pas. Ou alors ils cherchent à faire leur interessant sur les forums. Je ne dis pas que les OS sont parfaits, mais de là à vomir dessus tous les jours...

avatar Chanteloux | 

@Memo
Bien sûr, bien sûr... Tout le monde est con, ou incompétent, ou fantasment des bugs qui n'existent pas... Ou n'ont rien dans la tête, etc. Bien sûr, bien sûr, sauf vous vous vous vous. Et bien justement, le problème de MacG, c'est que des comme vous, il y en a plein sur ce site.

avatar byte_order | 

> Je lis macg tous les jours, et croyez moi, je n'ai jamais rencontré ces bugs.

Ah, nous voilà rassuré, vous avez la preuve de l'absence de bug, magnifique.
Bon, on va attendre un peu avant de citer la seconde partie ?
Ouais, nan, allons y tout de suite :

L'absence de preuve est la preuve de leur absence pour tout le monde !?

avatar patrick86 | 

"C'est vous qui êtes de mauvaise fois. Les bugs d'OSX sont partout, fluctuants,"

C'est vous qui prenez votre cas pour une généralité.

avatar jazz678 | 

@Chanteloux :
Les forums par définition sont remplis de gens qui se plaignent. Ceux qui sont contents font mis de bruit. Pas représentatif de la réalité donc...

avatar byte_order | 

Et ?
La minorité qui subit des bugs doit l'accepter (voire, si possible, la fermer, cela serait même mieux) sous prétexe que c'est une minorité !?

La victime d'un bug est une victime, point.
Ce n'est pas parce qu'il y en a beaucoup qui y échappe qu'elle est moins victime du bug.

avatar BeePotato | 

@ byte_order : « La victime d'un bug est une victime, point. Ce n'est pas parce qu'il y en a beaucoup qui y échappe qu'elle est moins victime du bug. »

En effet. Cependant, ce qui était dénoncé ici était l’affirmation comme quoi « les bugs [de Mac OS] sont partout ». Le fait qu’il y ait des victimes de bugs n’a pas été nié — seule était attaquée l’exagération du nombre de ces victimes via une généralisation abusive.
C’est rarement bon, les généralisations.

avatar Chanteloux | 

@jazz678
Le forum macG pas representatif? Meme apple reconnait les bugs! OSX version 11.0, puis beta 1 2 3 4, versiion 11.1, puis bets 1 2 3 4, version 11.2, puis beta 1 2 3 4, version 11.3...... on en est à 11.6! C'est pour rigoler qu'apple fait ca???? Voyons donc ! Reveillez-vous! Apple ne sait plus faire un OS propre, et le reconnait implicitrment. Et on va avoir Sierra 12, betas, Sierra 12.1, betas, Sierra 12.2, etc.... Aux chiottes Apple, ils ont de la chance qu'on l'aime (trop).

avatar Kappy | 

@ C1rc3@0rc

Moi je me demande surtout pourquoi vous ne passez pas à autre chose.

Moi, j'ai des Mac depuis Tiger aussi bien à la maison qu'au bureau. Bien sûr, comme pour tout le monde j'imagine, certaines versions d'OS X m'ont plu plus que d'autres. Mais dans l'ensemble, j'ai toujours été très satisfait d'OS X.

Vous, quand on lit vos messages, on a l'impression que rien ne vous va. Trop cher, pas assez puissant, les apps ne marchent pas, vous voyez la roue multicolore tout le temps, iCloud est dangereux, les nouvelles fonctions redondantes et inutiles…

Prenez un PC. Il n'y a aucune raison de souffrir autant sous OS X.

avatar jazz678 | 

@Kappy :
...et vous oubliez l'Apple Watch qui lui cause d'atroces souffrances rien qu'à la simple évocation du nom. D'ailleurs s'il me lit il doit être en train de se rouler par terre de douleur

avatar byte_order | 

ou alors une allergie à la matière du bracelet...
;-)

avatar Le Dernier Uchiwa | 

Et crois moi que ce que apple vient de faire sur iMessage, ça te parait futile, mais ça lui evite de prendre la route de la mort comme (poto)feu BBM..

avatar Bruno de Malaisie | 

@malcolmZ07 :
Don't feed the troll!!!

avatar byte_order | 

> Tu voudrais qu'il fasse quoi ? Assouvir tes propres besoins ?

Je crois qu'on est en plein dans la définition de la rencontre entre l'offre et la demande.
C'est si incroyable pour un potentiel client d'Apple d'attendre de ce dernier qu'ils répondent à ses besoins !?

avatar codeX | 

Très fine analyse des marchés, surtout au lendemain de la tuerie d'Orlando. On fera de toi un économiste, si les petits cochons ne te mangent pas. Faut vraiment pas être bien dans sa peau ou dans sa tête pour faire l'amalgame entre un attentat et une keynote et osé nous présenter le résultat d'un événement comme une conséquence d'un autre.

avatar C1rc3@0rc | 

chute des la fin de la keynote -2%...
Les attentats ont eu un effet a l'ouverture des marchés

T'en as d'autres des comme ça des explications absurdes?

avatar xx-os | 

Tu racontes vraiment n'importe quoi... L'action a chuté dès 10h30 ce matin... elle a même monté juste avant ou au début de la keynote... tu sais lire un graphe au moins... ??? sérieusement, car je commence à douter de ta bonne foi..

avatar C1rc3@0rc | 

Tu racontes vraiment n'importe quoi!

Lis ce qu'a ecrit @codex: pas possible que l'action ait chuté depuis la keynote puisque ce sont les attentats qui sont responsables de la chute...
Tu te rends compte que tu es en train de le contredire complètement, alors que lui aussi affirme que je raconte n'importe quoi.

Ah la la y en a pas un pour rattraper l'autre, ils sont meme pas d'accord, et meme en désaccord entre eux et avec eux meme! ;)

avatar xx-os | 

C'est cela oui... !!! t'en as pas marre de jouer les mal b...rs...
Apple sort une ma majeure 1 fois par an... et on sait 6 mois à l'avance ce qu'ils préparent... t'inquiètent que le seul but des concurrents est de lui couper l'herbe sous les pieds... et de présenter ce qu'Apple va sortir juste avant, quand ils le peuvent... c'est le cas du 3D touch avec Huawei, du verre saphir qu'un sombre concurrent a sorti sur 10 ex (car tout le monde pensait qu'Apple le sortirait sur l'iPhone) mais dont on ne parle plus depuis - normal, Apple a abandonné l'idée car personne ne peut produire des millions de verres saphir de cette taille, pas même la boîte prévue à cette effet qui a fait faillite en mentant aux investisseurs), le double objectif que tout le monde s'empresse de sortir en face car on sait tous qu'Apple va le sortir sur l'iPhone 7 etc... etc... Tu ne disais pas la même chose quand Google a présenté l'équivalent de HomeKit et Healthkit 15 jours après la WWWDC il y a 2 ans... ! Maintenant Google fait son I/O 15 jours avant... à ton avis pourquoi ?

avatar C1rc3@0rc | 

«Maintenant Google fait son I/O 15 jours avant... à ton avis pourquoi ?»

Parce qu'il n'y a plus rien a copier chez Apple ?

Le saphir: Apple s'est fait berner mais l'idée du saphir elle est pas nouvelle; l'horlogerie l'utilise depuis des lustres. Les qualités du saphir sont evidentes, mais c'est trop difficile a maitriser pour des grandes surfaces et pour un marché de masse. Apple fait comme tout le monde => Corning

Le double objectif: c'est pas une nouveauté et encore moins pour la stereoscopie...

Homekit: moais, pour l'instant la domotique c'est 3 choses:
- un relai de croissance jeté en pature aux investisseurs avec le paquet IoT depuis que les tocantes connectées ont fait un four
- une zone des bidouilleurs passionnés et experts qui maitrise Linux
- une spécialisation compliquée pour les bons electriciens.

Healthkit la c'est Apple qui s'agite (pas beaucoup) derriere Google qui s'est lancé dans la santé depuis... sa fondation. Parce que entre ses 2 transumanistes de fondateurs et Wojcicki (femme de brin) le mix biotech et informatique est le dada d'une bonne partie du groupe...
Et puis autant researchkit est interressant autant Healthkit c'est un truc qui est en devenir en attendant que les techno necessaires soient disponibles. Pour l'instant c'est du vide.

avatar Trillot | 

Comme si les marchés comprenaient quelque chose aux keynotes d'Apple.

Toi non plus d'ailleurs.

avatar xx-os | 

Ah oui... et depuis quand, car à part la présentation du mac 1er d nom et de l'iPhone, toutes les keynotes de SJ n'apportaient jamais grand chose ou attiraient le même genre de critiques de mal lunés pourris-gâtés... Apple a toujours avancer par petite touche, que ce soit pour le hub et pour tout le reste, laissant tout le monde sur sa faim, mais qui a donné le résultat que l'on sait !!!

avatar Armaniac | 

@Madalvée :
Entièrement d'accord avec toi. Je trouve que plus ça va plus les keynote sont d'un ennui sidéral. Combien de temps on a passé sur les emojis et les fonctions gadget de Messages? Franchement ce passage m'a juste donné envie de vomir. D'ailleurs j'ai coupé la Keynote à ce moment là.

Il y a finalement très peu de nouveautés de fond, et énormément de trucs gadgets. Alors certes, certains sont utiles (le téléphone qui s'allume quand on le prend, Siri (au moins pour certains), le presse papier commun, et j'en passe), mais bon... Il en ressort une impression de marketing parfois fade, somme toute. Ce n'est que mon avis, en tant qu'utilisateur "seulement" Mac et iPhone.

Le plus intéressant en termes d'avancées (pas d'innovations mais bien d'avancées), c'est peut être encore l'Apple Watch et ses optimisations sous le capot, en fin de compte. Mais pour ma part je n'en ai pas.

Mais après tout, ce que j'attends surtout pour Sierra, c'est des résolutions de bugs d'El Capitan. Pour moi c'est prioritaire sur tout le reste, y compris les nouveautés. Il en reste encore quelques uns et les dernières maj ne les ont toujours pas réglées (AirDrop, Finder, ...)

Donc en gros mon verdict est "Wait for October and see".

avatar Armaniac | 

Ah oui, je précise que je n'ai "qu'un" iPhone 6, donc pas de 3D touch, et que par conséquent, pas mal d'améliorations apportée par iOS 10 ne me concernent pas :-/ C'est aussi peut-être pour ça que j'ai été moyennement intéressé.

avatar prommix | 

C'est la parce que rendre les gens top heureux c'est dangereux.

avatar CNNN | 

Honnêtement je suis très content de toutes ses nouveautés.
Vivement MacOS et iOS 10.
J'espère juste qu'ils vont pas se planter sur l'iPhone 7 !

avatar mat 1696 | 

@CNNN :
Oui, mais malheureusement je ne pourrai en profiter sur mon MacBook pro mi 2009, car 2010 requis, alors que les MacBook (qui ont une config moins puissante que les MBP) sont compatible à partir de 2009! Où va-t-on? J'espère vraiment qu'ils vont rectifier le tire, car là ça fait très obsolescence programmée (D'autant plus que qui va me dire qu'un MBr actuel est plus puissant qu'un Mac Pro 2009 qui n'est plus supporté?)

avatar gigab | 

Vie privée ?? Le fait de voir les notifications en détail sur l'écran verrouillé et pouvoir y répondre sans déverrouiller le téléphone ne me semble pas aller dans le sens de la "vie privée" selon Apple.

N'importe qui, qui aura volé ou trouvé un iPhone pourra non seulement voir le contenu des notifications qui peuvent parfois être de contenu privé, mais en plus il pourra y répondre ... et Dieu sait ce qu'il peut répondre ... Je pense à des notifications type professionnel, ou bien tout simplement très personnelles ..

avatar andr3 | 

@gigab :
Tout dépend de tes préférences de notifications ... iOS 9 permet déjà d'afficher ou non le contenu des notifications de messages, ...

avatar gigab | 

@andr3 :
Oui je sais bien mais ce qui me "choque" c'est que cette nouveauté d'iOS10 est présentée comme quelque chose de "super" .. mais pourquoi travailler sur une fonction qui va à l'encontre de la vie privée si chère à Apple ?

avatar MacGyver | 

je sais pas ou ils vivent les designers d'apple mais franchement, ya des gens qui mettent Mickey ou Minie sur leur montre?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR