Où en est Asahi Linux, la distribution Linux en développement pour les Mac Apple Silicon ?

Pierre Dandumont |

Depuis bientôt deux ans, une équipe de passionnés travaille sur un projet très ambitieux : porter Linux sur les Mac Apple Silicon. Dans un billet publié récemment, cette équipe emmenée par un hacker de renom, Hector « marcan » Martin, donne des informations sur l'avancement d'Asahi Linux.

Image
Asahi Linux

USB… et USB

La première partie se penche sur l'USB, plus spécifiquement sa gestion dans les prises Thunderbolt. Pour résumer, elle était limitée jusqu'à maintenant à la norme 2.0 (480 Mb/s) mais grâce à de la rétro-ingénierie sur la puce Apple qui s'occupe des différentes possibilités, l'USB 3.0 (probablement à 10 Gb/s) est utilisable. La puce en question, que l'on appelle un PHY, sert en fait à multiplexer (combiner, en simplifiant) les signaux Thunderbolt, USB et DisplayPort dans la prise.


avatar raoolito | 

sacré chantier :)
après, apple ne leur facilite rien! techniquement seule une poignée d’utilisateurs peuvent en avoir un réel besoin, et probablement que cela servira de base pour d’autres portages, mais quel super challenge et travail d’équipe !!
bravo a eux 🙌🏽

avatar Upsilona | 

P

avatar pocketalex | 

@ Upsilona

je suis en partie d'accord, mais il y a débat !

avatar Chris K | 

La mis en veille est toujours compliquée avec Linux… 😁 (sur portable du moins).
Une distribution Fedora arch64 en virtualisation ça marche impec sur un Mac studio.

avatar Lucas | 

Quel travail incroyable en tout cas !

Je me demande quelle est la posture d’Apple ?

• Ne pas s’en préoccuper du tout, avec un désintérêt poli, comme aujourd’hui ?

• Le voir d’un mauvais œil, voire essayer à terme de le bloquer, et le combattre comme du « jailbreak » ?

• Pourquoi au contraire ne pas l’encourager et redevenir la machine ultime permettant de démarrer macOS, Linux et Windows ?

J’aimerais beaucoup lire leurs réflexions internes…

avatar Link1993 | 

@Lu Canneberges

Probablement une plus quelque chose comme : intéressant, mais on doit dévoiler les composants et le fonctionnement de nos puces. On va les laisser chercher dans leur coin, histoire de pas tout dévoiler d'un coup à la concurrence qui doit suivre ce projet de très près !

avatar Pierre Dandumont | 
De ce qu'on sait, c'est entre le premier et le dernier point (mais pas celui du milieu). Y a pas de blocage intentionnel ni de volonté de fermer le truc, pas d'encouragements spécifiques, mais quand même un minimum de préoccupations, dans le sens ou les bases font que c'est possible.
avatar XiliX | 

@Lucas
• Pourquoi au contraire ne pas l’encourager et redevenir la machine ultime permettant de démarrer macOS, Linux et Windows ?

Assurer cette compatibilité, c'est aussi assurer la compatibilité ascendante.
Or chez Apple, c'est souvent "nouvelle technologie donc plus d'ancienne technologie".
Aux autres d'adapter et d'assurer la compatibilité avec la nouvelle technologie.

avatar oomu | 

@Lu Canneberges

"• Ne pas s’en préoccuper du tout, avec un désintérêt poli, comme aujourd’hui ?"

c'est leur position historique

avatar gillesb14 | 

Cela questionne quand on voit que des bénévoles arrivent à cela en ayant aucune aide technique et d’un autre côté la bouse que l’app maison est devenue!!!!
Ils sont combien de dev chez Apple ? 12 en comptant Tim Cook?

avatar melaure | 

Les cadors de l'équipe de NextStep ne sont plus là ...

avatar koko256 | 

Le but est que cela fonctionne bien quand mon Mac M1 sera trop lent pour MacOS. Rien de tel qu'une distribution dédiée à peu de machines. Mon premier portable avait son serveur X dédié car avec pilote propriétaire et le serveur était léger c'était vraiment bien. L'idéal serait d'avoir la même chose qu'avec les raspberry pi, un temps d'installation très faible, mais avec la puissance du Mx.

avatar melaure | 

Asahi n'est pas en retard, j'en achète souvent dans mon épicerie asiatique ...

... ok je sors ... :P

avatar cassis2k | 

Intéressant de tout point de vue, on en apprend même sur les petits secrets de fabrication 🤓

CONNEXION UTILISATEUR