Pub sans cookies : Apple fait avancer son système Private Click Measurement

Stéphane Moussie |

Vous saviez qu'Apple avait introduit l'année dernière dans Safari un nouveau mécanisme permettant aux publicitaires de mesurer l'efficacité de leurs annonces ? Si vous n'aviez pas lu nos précédents articles sur le sujet, vous le savez maintenant. Avec Private Click Measurement (PCM), Apple entend proposer une nouvelle méthode de mesure de la publicité qui respecte la confidentialité et qui fonctionne sans cookies tiers, ces petits fichiers voués à disparaître.

John Wilander, un responsable de la sécurité et de la confidentialité de WebKit, le moteur de Safari, a annoncé des évolutions dans PCM sur iOS/iPadOS 15.4 et macOS Monterey 12.3. Le système comprend désormais un mécanisme qui permet de prévenir les clics frauduleux, le problème étant pour les annonceurs d'être facturés pour des clics qui ne sont pas de « vrais » clics.

Le système Private Click Measurement correspond à l'option « Autoriser la mesure confidentielle de l'efficacité des publicités » dans les réglages de confidentialité de Safari (une option similaire est présente sur iOS).

Avec cette mise à jour, PCM inclut aussi une solution de remplacement pour les pixels espions (les pixels qui servent juste à faire le lien entre deux sites), ce qui signifie qu'il n'y a plus besoin d'appeler aucune tierce partie. Enfin, PCM gère maintenant la mesure des pubs qui se trouvent dans des iframes cross-site (le contenu d'un site inséré sur un autre site, pour schématiser).

Ces évolutions sont importantes, car Apple n'est pas la seule à proposer un nouveau système de mesure de la publicité débarrassé des cookies. La Pomme est engagée dans une compétition contre Google d'un côté et le duo Mozilla-Meta d'un autre qui espèrent eux aussi imposer leur propre système de pub sans cookie comme nouveau standard.


avatar r e m y | 

Donc d'un côté on fait en sorte de supprimer les systèmes de pistage existants, mais d'un autre c'est à celui (Apple, Google, Meta) qui réussira le premier à imposer son nouveau système pour devenir incontournable pour les publicitaires et capter sa part des centaines de milliards en jeu...

L'utilisateur dans tout ça , reste quand même celui sur le dos duquel tout le monde se fait du fric.

avatar marc_os | 

@ r e m y

> Donc d'un côté on fait en sorte de supprimer les systèmes de pistage existants, mais d'un autre ...

Justement, il ne faut pas mélanger : Les nouveaux systèmes ne pistent pas l'utilisateur.
Le publicitaire sait ainsi que sa pub a été vue, mais pas par qui, il ne sait rien de vous.
Si j'ai bien compris.

avatar r e m y | 

Le publicitaire a moins d'info et doit s'en remettre à un nouvel intermédiaire (Apple, Google ou Meta) qui se charge de cibler les utilisateurs répondant aux critères des publicités et fournit en retour des outils de mesure d'efficacité.
Les solutions proposées par Apple, Google ou Meta ont en commun le fait de couper les publicitaires des utilisateurs finaux et de se poser en intermédiaires obligés disposant des infos dont les publicitaires ont été privés.

avatar CorbeilleNews | 

@r e m y

On a ajouté un intermédiaire qui sait ce que savait avant directement les publicitaires c’est ca ?

avatar marc_os | 

@ CorbeilleNews

C'est ce qu'il dit.
Mais si c'est vrai, alors Apple ment.
En d'autres termes, il dit qu'Apple ment.
Cf. le libellé de l'option indiquée dans la copie d'écran des préférences de Safari.

avatar CorbeilleNews | 

@marc_os

C’était une question merci d’avoir confirmé

avatar marc_os | 

@ CorbeilleNews

C'était une réponse, avec un petit commentaire en plus. 😎

avatar CorbeilleNews | 

@marc_os

😋

avatar r e m y | 

Non Apple ne ment pas! Apple a expliqué qu'ils regroupent leurs utilisateurs par paquets de 500 au minimum pour préserver l'anonymat de chacun.
Ce sont ensuite ces paquets de 500 minimum qui servent à définir des cibles marketing pour la diffusion de pub. Les utilisateurs ne peuvent donc pas être ciblé individuellement. Ça a toujours été le discours d'Apple sur les différentes mesures mises en place pour permettre la pub tout en préservant la confidentialité de chacun.
Ce que ça change pour les annonceurs et les publicitaires, par contre, c'est qu ils n'ont plus accès aux données qu'ils récupéraient auparavant pour leur propre ciblage. Ils doivent soit placer leur pub au hasard (ce que personne ne fait), soit s'en remettre à Apple pour distribuer leurs pubs de façons à toucher des groupes d'utilisateurs potentiellement intéressés.
Google et Meta ont emboîté le pas d'Apple et tiennent le même discours (cette position d.intermediation est absolument stratégique!)

avatar marc_os | 

@ r e m y

> et de se poser en intermédiaires obligés disposant des infos dont les publicitaires ont été privés

C'est cette partie de ton commentaire initial qui laisse penser que tu penserais 😳 qu'Apple ferait ce qu'elle ne veut pas que les autres fassent... Et que donc Apple "nous mentirait".

avatar r e m y | 

C'est sans doute mal rédigé.

CONNEXION UTILISATEUR